L'apiculture

fleur.jpg (31737 octets)

 

 

L'organisation d'une ruche

Une ruche abrite de 60 000 à 80 000 abeilles. Cette population est composée d' ouvrières, de mâles (ou faux-bourdons), d'une seule reine ainsi que des oeufs.

rucher.jpg (14081 octets)

    Les ouvrières

Elles composent 60% de la population de la ruche soit environ 50 000 ouvrières pour une population de 80 000 abeilles. Elles se répartissent différentes tâches qu'elles occupent au fur et à mesure de leur vie.

L'ouvrière accomplit 6 missions au cours de sa vie qui ne dure que de 4 à 5 semaines :

  1. Dés le 1er jour, nettoyeuse, elle entretient les alvéoles.
  2. Du 2ème au 11ème jour, nourricière, elle gave de gelée royale les larves de reine.
  3. Du 12ème au 13ème jour, magasinière-ventileuse, elle stocke le pollen et le nectar, elle bat des ailes pour maintenir une température constante de 30 à 35°C.
  4. Du 14ème au 17ème jour, architecte, elle utilise ses glandes cirières pour construire les alvéoles.
  5. Du 18ème au 21ème jour, gardienne, elle interdit aux intrus de pénétrer dans la ruche.
  6. Du 22ème jour jusqu'à sa mort, butineuse, elle récolte le nectar et le pollen des fleurs ainsi que de la propolis.

travail.gif (77316 octets)

Les mâles

Ils ne sont qu'une centaine dans la ruche et ont pour but de féconder la reine entre le début du printemps et la mi-août. Après cette tâche accomplie, ils sont expulsés de la ruche car ils ne sont plus utiles à la colonie. Les ouvrières n'ont aucun mal à les chasser puisque les mâles ne piquent pas. Les mâles vivent environ une vingtaine de jours.

La reine

Il n'y en a qu'une seule dans la ruche et elle a pour rôle de pondre les oeufs. Elle est issue d'un oeuf qui a été nourri exclusivement à la gelée royale, ce qui permet à cet oeuf de connaître un développement plus rapide que les autres oeufs (nourris d'une simple bouillie de miel et de gelée royale) qui donneront naissance à de simples ouvrières. La reine est fécondée 15 jours après sa naissance par 4 ou 5 mâles lors de son unique vol nuptial de jeunesse ou elle fait provision de sperme pour toute sa vie.

Après l'accouplement, la reine ainsi fécondée revient vers la ruche et dépose un oeuf dans chaque alvéole. Elle pond en moyenne 2 000 oeufs par jour mais elle peut pondre jusqu'à 4 000 oeufs ! Une reine a une durée de vie estimée à 5 ans. On reconnaît facilement la reine à son abdomen plus long et plus fin que celui des ouvrières.

grosplan.jpg (88860 octets)

Les oeufs

L'abeille se transforme en 4 étapes : l'oeuf, la larve, la nymphe et enfin, le stade adulte atteint en trois semaines.

 

La récolte du nectar et du pollen

Dès l'arrivée du printemps, les butineuses commencent à récolter le nectar et le pollen des fleurs. La butineuse récolte le nectar avec sa trompe et l'emmagasine dans son estomac. Mélangé à la salive, le liquide se transforme en miel. Quant au pollen, elles le transportent dans de petites corbeilles situées sur leurs pattes postérieures. L'action d'aller de fleurs en fleurs fait des butineuses d'utiles agents de pollinisation des plantes fourragères. Sauf en cas de pénurie, les abeilles ne butinent pas à plus de 3 Km de la ruche. Une abeille en vol peut atteindre la vitesse de 30 Km/h au rythme de 400 battements d'ailes par seconde !     

abeille.jpg (3468 octets)

Pour signaler à ses compagnes la présence de nectar, l'abeille exécute 2 danses : à moins de 100 mètres, une danse circulaire, au-delà de 100 m, une danse en huit. Cette "danse frétillante" à la précision d'un véritable langage puisqu'elle indique à la fois : la direction des gîtes floraux, leur distance, et leur importance.

De retour à la ruche, les butineuses régurgitent le fruit de leur récolte aux ouvrières. Avec leurs ailes, ces dernières le ventilent pour évacuer l'excès d'eau. Elles l'aspirent et le recrachent à diverses reprises, puis ferment les alvéoles avec de la cire afin d'éviter la fermentation et l'altération du miel. Les butineuses transportent 90% de leur masse (qui est de 78mg) en nectar et pollen soit environ 70mg.

 

L'essaimage

Lorsque la population de la ruche devient trop importante, la reine arrête de pondre et les ouvrières nourrissent plusieurs oeufs à la gelée royale afin de mettre au monde une nouvelle reine. L'ancienne reine quitte la ruche quelques jours avant la naissance de la nouvelle reine. Environ la moitié des ouvrières de la ruche l'accompagnent afin de fonder une nouvelle colonie : c'est l'essaimage. La période d'essaimage ne dure que 2 mois (Mai et Juin). Lorsque la jeune reine naît, elle va immédiatement tuer les autres reines qui ont été élevées en même temps qu'elle afin d'être la seule à régner sur la ruche

essaim.jpg (3896 octets)

L'essaim sauvage ira tout d'abord se poser provisoirement sur une branche d'arbre. Il y restera quelques heures voire une journée, le temps que les éclaireuses trouvent un lieu plus propice à accueillir la colonie (tronc d'arbre creux, cheminée inutilisée). Ensuite, l'essaim partira pour aller s'installer dans le lieu choisi par les éclaireuses.

Si un jour vous trouvez un essaim d'abeilles dans votre jardin, ne vous affolez pas ! Si l'essaim est suffisament loin de votre habitation, vous n'avez rien à craindre ! Les abeilles sont trop occupées à travailler pour vous déranger. Si l'essaim se trouve à proximité de votre maison, il est conseillé de fermer portes et fenêtres afin qu'elles ne pénètrent pas à l'intérieur de chez vous. Dans tous les cas, téléphonez à un apiculteur : il se chargera de récupérer l'essaim. Si l'essaim se trouve dans un conduit de cheminée, appelez directement les pompiers car l'essaim est innacessible pour l'apiculteur. Si par malchance une abeille vous pique, retirez immédiatement le dard et frotter l'emplacement de la piqûre avec du savon puis rincer à l'eau froide.

 

Le travail de l'apiculteur

A partir du mois d'Août, l'apiculteur commence à récupérer les cadres chargés de miel. Afin d'approcher la ruche sans risque de se faire piquer par les abeilles, il enfume la ruche au moyen d'un enfumoir. La fumée simule la présence d'un feu et provoque un effet de panique. Les abeilles, voulant sauver le maximum de leur récolte, se gavent de miel et deviennent alors innoffensives. L'apiculteur peut alors travailler en toute sécurité. Cependant il ne récolte pas tout le miel présent dans la ruche, il en laisse une certaine quantité aux abeilles afin qu'elles puissent se nourrir durant l'hiver.

ruche2.jpg (16237 octets)        cadre.jpg (82962 octets)

Après avoir récupéré les cadres, l'apiculteur retire la pellicule de cire, ou opercule, qui ferme les alvéoles abrittant le miel avec un couteau à désoperculer. Ensuite, les cadres sont placés dans un extracteur où ils tourneront à grande vitesse. La force centrifuge projette le miel contre les parois de la machine. On le recueille à la base de l'appareil au moyen d'un robinet. Avant la mise en pot, l'apiculteur filtre le miel pour éliminer d'éventuelles particules de cire.

enfumoir.jpg (21465 octets)                       extracteur.jpg (22596 octets)

 

Les produits de la ruche

Le miel, le pollen et la gelée royale sont des aliments naturels

Compte tenu de leurs compositions et de leurs propriétés alimentaires indéniables, ils ont une action salutaire dans un grand nombre d’affections qu’il est bon de connaître. Les indications suivantes ne sont données qu’à titre d’informations pour une meilleure utilisation, sans aucune intention publicitaire.

Si ce résumé, bien qu’incomplet, peut contribuer à vous permettre de garder santé, vigueur et longue vie, mon but sera atteint et ce sera ma plus belle récompense. Ceci grâce aux merveilleux produits de la ruche qui ne sont en aucun cas des médicaments.

Le miel

Sachez qu'au moment où les abeilles transforment le nectar en miel, il est liquide et ne subit aucun mélange ; après sortie de la ruche et extraction, il est directement mis en pot par l'apiculteur. Extrait, le miel se transforme et subit une cristallisation plus ou moins rapide. Mais si vous êtes un inconditionnel du miel liquide vous pouvez tiédir votre pot doucement au bain-marie (pas plus de 30°C).

Nécessaire aux sportifs par son action énergétique (300 calories/100 g).

Le miel devrait toujours être le seul concentré sucré donné aux enfants.

Tonique et dépuratif, il a une action des plus active sur les coeurs surmenés et fatigués. Il augmente le débit des vaisseaux coronaires, combat les maladies d’estomac (ulcères) et des intestins (entérite, diarrhée infectieuse), et possède des propriétés laxatives douces.

Sang : augmente le taux d’hémoglobine et régularise sa composition.

Recalcifiant osseux, calme les maux de gorge, et soins des plaies externes.

pot.gif (10786 octets)

Le pollen

Fortifiant, tonique cérébral, combat la décalcification, le rachitisme, le retard de croissance, l’anémie, la fatigue intellectuelle, la neurasthénie, l’asthénie, la diarrhée, les colites, les colibacilloses, la chute des cheveux, l’hypertrophie de la prostate, la perte d’appétit, l’amaigrissement et stabilise le cholestérol.

Le pollen doit toujours être conservé au sec.

Adultes : 20 à 32 g par jour (1 cuillère à soupe ras = 15 g) dilué de préférence.

 

La gelée royale

la gelée royale est une sécrétion du système glandulaire céphalique de l'abeille ouvrière. Elle sert de nourriture à la reine durant toute sa vie, lui procurant une longévité bien supérieure à celle de l'abeille et une fécondité exceptionnelle dans la nature. Du fait de sa subtile composition, elle est fragile à température ambiante. Il convient donc de la conserver au froid (+/- 4° c) dans le bas du réfrigérateur. C'est pour lui éviter tout choc thermique qu'elle est vendue sous emballage isotherme.

Le meilleur moment pour la prendre est le matin à jeun (une mesurette est jointe au produit) et à laisser fondre sous la langue. Vous pouvez, si c'est votre première cure, être un peu surpris par son goût acidulé.

Stimulante, tonifiante, euphorisante, elle vous revitalise.

Est indiquée pour : asthénie, convalescence, vieillissement prématuré, certaines anémies et problèmes circulatoires, asthénie sexuelle, certains troubles de l’humeur et états dépressifs, retour d’âge, cholestérol.

Absorption par voie sublinguale par cure d’au moins un mois, et si possible deux fois par an.

 

La propolis

Antibiotique, anesthésique, cicatrisant, anti-inflammatoire, favorise la formation de nouveaux tissus. Indiqué en cas : d’affection O.R.L., stomatologie, infection et inflammation de la sphère uro-génitale en général, dermatologie et certaines mycoses. A un effet positif sur l’activité de l’intestin, son action est hypotensive.

La propolis est une substance résineuse récoltée sur les bourgeons par les abeilles pour obturer les fissures de leur ruche. Elle est vendue dans un petit flacon avec un compte-gouttes. Lors d'une coupure par exemple, il suffit de verser quelques gouttes sur la plaie afin que celle-ci cicatrise rapidement car la propolis forme, dès son application, un vernis protecteur empêchant les microbes de pénétrer à l'intérieur de la plaie. Mais si la plaie est sale, assurez-vous d'abord de la nettoyer à l'eau oxygénée avant de verser quelques gouttes de propolis dessus car sinon le vernis protecteur "enfermerait" les microbes dans la plaie et celle-ci s'infecterait. La propolis est également très efficace contre les maux de gorge ou les aphtes, dans ce cas il suffit de verser quelques gouttes sur un sucre et de le laisser fondre dans la bouche (pour les maux de gorges) ou d'en verser directement quelques sur les aphtes.

L'encaustique

L'encaustique à la cire d'abeille nourrit le bois.

 

Le venin d'abeilles

Soit sous forme de pommade soit par l'intermédiaire d'une piqûre d'abeille. En ce qui concerne la deuxième méthode, certes plus douloureuse que l'application d'une pommade, on applique l'abeille sur la zone douloureuse et on la force à piquer en appuyant légèrement dessus. Celle-ci plantera son dard qui injectera son venin (contenu dans un petit sac sur le dard) dans les couches profondes de la peau. Dès lors, on ressent une brulûre vive qui s'estompe assez rapidement. Mais votre douleur n'est rien comparée à celle de l'abeille qui s'est arrachée son abdomen pour planter son dard, elle mourra rapidement suite à sa piqûre.

piqure.gif (13994 octets)  

Efficace contre les affections rhumatismales en général, maladies du système nerveux périphérique (névralgies, névralgies, sciatique, polynévrites), arthrite chronique.

 

Nos coordonnées

Pour tous renseignements sur nos produits, vous pouvez passer nous voir chez :

Monsieur CANDAES J.P.

Apiculteur récoltant

"Aux quatre chemins"

62510 ARQUES

ou bien nous téléphoner au : 03.21.93.97.45

ou encore nous envoyer un E-mail à ccandaes@nordnet.fr afin que nous vous envoyions par E-mail une liste détaillée de nos produits.