www.priere.org
adapté de ce site spécialisé dans les introductions bibliques, à voir :
http://introbible.free.fr/index.html


LIVRE DES CHRONIQUES :

(présentation détaillée)


Tous les Israélites furent répartis par groupes et se trouvaient inscrits sur le livre des rois d'Israël et de Juda quand ils furent déportés à Babylone à cause de leurs prévarications.
(1Ch 9,1)


puce Une nouvelle histoire d'Israël

    Le livre des Chroniques (à l'origine, il ne s'agit que d'un seul livre, même si aujourd'hui nous avons le premier et le second livre) porte en hébreu le nom d'actes des jours alors que la Septante a choisi de les appeler les paralipomènes, c'est à dire (littéralement) "les choses omises", comme si les Chroniques ne faisaient que combler les trous laissés par les livres des Rois. En fait, les Chroniques reprennent à nouveaux frais toute l'histoire d'Israël et se recoupent largement avec les livres des Rois.
    Pourquoi écrire une nouvelle histoire d'Israël alors précisément que l'on dispose depuis le début de l'Exil de la grande histoire deutéronomiste dont le livre des Rois est l'aboutissement ? Pour répondre à cette question, il faut d'emblée noter deux éléments fondamentaux pour entrer dans la lecture des Chroniques. D'une part, les auteurs ont changé. Le Chroniste (on utilise ce terme conventionnel pour parler de l'auteur anonyme du livre) évolue dans les milieux sacerdotaux (il s'agit peut-être d'un lévite, c'est à dire d'un membre de cette tribu affectée au service liturgique en Israël), alors que le Deutéronomiste appartenait plutôt au monde laïc des scribes. D'autre part, et c'est peut-être là le plus important, la théologie a changé. Nous avons déjà examiné la théologie de la rétribution deutéronomiste. Il peut être intéressant de voir ce qui a changé chez le Chroniste:
 
 
La rétribution selon le Deutéronomiste
La rétribution selon le Chroniste
  • Elle est collective (le péché d'un seul peut avoir des conséquences pour tous, et notamment le péché du roi peut entraîner tout son peuple).
  • Elle est cumulative (la faute des hommes s'accumule de génération en génération. Les fils héritent de la faute des pères et de tous les ancêtres).
  • Elle est différée (la sanction survient lorsque le poids total des péchés rend inévitable le châtiment divin. Un roi pécheur peut donc échapper au châtiment qui n'arrivera que lors du règne de ses descendants.
  • La dimension collective s'atténue au profit d'une responsabilité individuelle: on ne paye pas pour les fautes d'un autre.
  • Il n'y a plus de transmission du péché d'une génération à l'autre. Les fils ne payent plus pour la faute des pères.
  • La sanction est immédiate. L'homme pécheur reçoit dès à présent le salaire de son péché de même que l'homme juste reçoit sa récompense.

    Il va donc falloir reprendre l'ensemble de l'histoire d'Israël pour l'éclairer avec cette nouvelle théologie. D'une manière générale, les Chroniques vont raconter la même histoire (en la limitant d'ailleurs au royaume du Sud), mais en organisant différemment les matériaux avec une clé de lecture systématique: tous les rois commencent bien leur règne (ils ne portent pas la responsabilité du règne précédent) mais dès qu'un roi abandonne le Seigneur, il est immédiatement sanctionné.

puce Plan et résumé

Premier livre des Chroniques
I- Listes généalogiques des origines à David (1-10)
II- Le règne de David
Deuxième livre des Chroniques
I- Le règne de Salomon
II- De Salomon à Ezéchias
III- Le règne d'Ezéchias
IV- D'Ezéchias à Josias
V- Le règne de Josias
VI- La fin du royaume de Juda
VII- L'édit de Cyrus, la fin de l'Exil (36,22-23)

puce Histoire de la rédaction

    L'auteur des Chroniques ne part pas de rien. De son propre aveu, il exploite des sources qu'il nomme sans toutefois (hélas) que l'on puisse identifier clairement le livre auquel il fait allusion.
 
Les sources du Chroniste
Les livres des Rois d'Israël (1Ch 9,1 et 2Ch 20,34)
Le livre des Rois d'Israël et de Juda (2Ch 27,7)
Le livre des Rois de Juda et Israël (le même ?) (2Ch 16,11)
Le commentaire du livre des Rois (2Ch 24,27)
Les Actes des Rois d'Israël (2Ch 33,18)
Les chroniques du roi David (1Ch 27,24)
Les actes de Samuel le Voyant (1Ch 29,29)
Les actes de Nathan le prophète (1Ch 29,29)
Les actes de Gad le Voyant (1Ch 29,29)
La prophétie d'Ahiyya le Silonite (2Ch 9,29)
Les visions de Yedo le Voyant (2Ch 9,29)
Les actes de Chemaya le prophète (2Ch 12,15)
Les actes de Iddo le Voyant (2Ch 12,15)
Le commentaire du prophète Iddo (2Ch 13,12)
Les actes de Yehou, fils de Hanani (2Ch 20,34)
le reste des actes d'Ozias rédigés par Isaïe (2Ch 26,22)
La vision d'Isaïe (2Ch 32,32)
Les actes de Hozaï (2Ch 33,19)
Le chant de Jérémie sur Josias (2Ch 35,25)

    La liste est impressionnante. A côté de ces sources que l'auteur nomme explicitement, il faut bien sûr ajouter toutes les sources bibliques qu'il exploite principalement, à commencer par les livres de Samuel et des Rois.
    La rédaction du livre est manifestement post-exilique (après -538). Beaucoup de commentaires relient étroitement le livre des Chroniques aux livres d'Esdras et de Néhémie. Cependant, cette thèse est maintenant remise en cause. Il semble de moins en moins probable que l'auteur d'Esdras puisse être le même que celui des Chroniques tant les divergences entre les deux ouvrages sont importantes. Mieux vaut tenir le livre des Chroniques pour un ouvrage autonome, même si son auteur est à rechercher dans un milieu proche d'Esdras et Néhémie
    Il semble par contre très probable que le Chroniste est un lévite, c'est à dire un membre du clergé attaché au Temple, mais ne participant pas à la haute hiérarchie du culte (réservée aux prêtre issus de la lignée de Sadoq). Les lévites forment un clergé auxiliaire, chargé de diverses fonctions cultuelles et administratives (chantres, portiers...) mais ne pouvant accéder aux fonctions de sacrificateurs. Le livre appartient à la période perse (538-330 avant JC) et pourrait avoir été rédigé plutôt vers la fin de cette période (vers 350 ?)

puce Un texte représentatif : comparer dans le livre des Rois et le livre des Chroniques ce qui est dit du règne d'Asa

 
Livre des Rois (1R 15,9-24)
Livre des Chroniques (2Ch 14-16)
1 R 15:9 La vingtième année de Jéroboam, roi d'Israël, Asa devint roi de Juda 10 et régna quarante et un ans à Jérusalem ; sa grand-mère s'appelait Maaka, fille d'Absalom. 11 Asa fit ce qui est juste aux yeux de Yahvé, comme son ancêtre David. 12 Il expulsa du pays les prostitués sacrés et supprima toutes les idoles que ses pères avaient faites. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

13 Même il enleva à sa grand-mère la dignité de Grande Dame, parce qu'elle avait fait une horreur pour Ashéra ; Asa abattit son horreur et la brûla dans la vallée du Cédron. 
14 Les hauts lieux ne disparurent pas ; pourtant le cœur d'Asa fut tout entier à Yahvé pendant toute sa vie. 15 Il déposa dans le Temple de Yahvé les offrandes consacrées par son père et ses propres offrandes, de l'argent, de l'or et du mobilier. 
 
 
 
 
 
 

16 Il y eut guerre entre Asa et Basha, roi d'Israël, tant qu'ils vécurent. 17 Basha, roi d'Israël, marcha contre Juda et il fortifia Rama pour bloquer les communications d'Asa, roi de Juda. 18 Alors Asa prit l'argent et l'or qui restaient dans les trésors du Temple de Yahvé et ceux du palais royal. Il les remit à ses serviteurs et envoya ceux-ci vers Ben-Hadad fils de Tabrimmôn fils de Hèzyôn, le roi d'Aram qui résidait à Damas, avec ce message : 19 " Alliance entre moi et toi, entre mon père et ton père ! Je t'envoie un présent d'argent et d'or : va, romps ton alliance avec Basha, roi d'Israël, pour qu'il s'éloigne de moi ! " 20 Ben-Hadad exauça le roi Asa et envoya ses chefs d'armée contre les villes d'Israël ; il conquit Iyyôn, Dan, Abel-Bet-Maaka, tout Kinnerot et même tout le pays de Nephtali. 21 Quand Basha l'apprit, il arrêta les travaux à Rama et retourna à Tirça. 22 Le roi Asa convoqua tout Juda, sans exemption pour personne ; on enleva les pierres et le bois avec lesquels Basha fortifiait Rama et le roi en fortifia Géba de Benjamin et Miçpa. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

23 Le reste de l'histoire d'Asa, toute sa vaillance et tout ce qu'il a fait, cela n'est-il pas écrit au livre des Annales des rois de Juda ? Seulement, au temps de sa vieillesse, il eut les pieds malades. 24 Asa se coucha avec ses pères et on l'enterra dans la Cité de David, son ancêtre. Son fils Josaphat régna à sa place.

2 Ch 14:1 Asa fit ce qui est bien et juste aux yeux de Yahvé, son Dieu. 2 Il supprima les autels de l'étranger et les hauts lieux, il brisa les stèles, mit en pièces les ashéras 3 et dit aux Judéens de rechercher Yahvé, le Dieu de leurs pères, et de pratiquer loi et commandement. 4 Il supprima de toutes les villes de Juda les hauts lieux et les autels à encens. Aussi le royaume fut-il calme sous son règne; 5 il restaura les villes fortifiées de Juda, car le pays était calme et ne participa à aucune guerre en ces années-là, Yahvé lui ayant donné la tranquillité. 6 " Restaurons ces villes, dit-il à Juda, entourons-les d'un mur, de tours, de portes et de barres; le pays est encore à notre disposition car nous avons cherché Yahvé, notre Dieu; aussi nous a-t-il recherchés et nous a-t-il donné la tranquillité sur toutes nos frontières. " Ils restaurèrent et prospérèrent. 

La guerre contre Zérah (épisode absent du livre des Rois): Thème classique des Chroniques: tant que le roi reste fidèle à Yahvé, il réussit dans ses entreprises

7 Asa disposa d'une armée de trois cent mille Judéens, portant le bouclier et la lance, et de deux cent quatre-vingt mille Benjaminites portant la rondache et tirant de l'arc, tous preux valeureux. 8 Zérah le Kushite fit une incursion avec une armée de mille milliers et de trois cents chars, et il atteignit Maresha. 9 Asa sortit à sa rencontre et se rangea en bataille dans la vallée de Çephata, à Maresha. 10 Asa invoqua Yahvé son Dieu et dit : " Il n'en est point comme toi, Yahvé, pour secourir le puissant aussi bien que celui qui est sans force. Porte-nous secours, Yahvé notre Dieu! C'est sur toi que nous nous appuyons et c'est en ton nom que nous nous heurtons à cette foule. Yahvé, tu es notre Dieu. Que le mortel ne te résiste pas! " 11 Yahvé battit les Kushites devant Asa et les Judéens : les Kushites s'enfuirent 12 et Asa les poursuivit avec son armée jusqu'à Gérar. Il tomba tant de Kushites qu'ils ne purent subsister, car ils s'étaient brisés devant Yahvé et son camp. On ramassa une grande quantité de butin, 13 on conquit toutes les villes aux alentours de Gérar, car la Terreur de Yahvé s'était appesantie sur elles, et on les pilla toutes car il s'y trouvait beaucoup de butin. 14 On s'en prit même aux tentes des troupeaux et l'on razzia nombre de moutons et de chameaux, puis l'on revint à Jérusalem.

Intervention d'un des multiples prophètes qui exhortent Juda à rester fidèle (épisode également absent du livre des Rois)
2 Ch 15:1 L'esprit de Dieu vint sur Azaryahu, fils d'Oded, 2 qui sortit au-devant d'Asa. Il lui dit : " Asa, et vous tous, de Juda et de Benjamin, écoutez-moi! Yahvé est avec vous quand vous êtes avec lui. Quand vous le recherchez il se laisse trouver par vous, quand vous l'abandonnez il vous abandonne. 3 Israël passera bien des jours sans Dieu fidèle, sans prêtre pour l'enseigner, et sans loi; 4 mais dans sa détresse il reviendra à Yahvé, Dieu d'Israël, il le recherchera et Yahvé se laissera trouver par lui. 5 En ce temps-là, aucun adulte ne connaîtra la paix, mais des tribulations multiples pèseront sur tous les habitants du pays. 6 Les nations s'écraseront l'une contre l'autre, les villes l'une contre l'autre, car Dieu les frappera par toutes sortes de détresses. 7 Mais vous, soyez fermes et que vos mains ne faiblissent point, car vos actions auront leur récompense. " 8 Quand Asa entendit ces paroles et cette prophétie, il se décida à faire disparaître les horribles idoles de tout le pays de Juda et de Benjamin et des villes qu'il avait conquises dans la montagne d'Éphraïm, puis il remit en état l'autel de Yahvé qui se trouvait devant le Vestibule de Yahvé. 9 Il réunit tout Juda et Benjamin, ainsi que les Éphraïmites, les Manassites et les Siméonites qui séjournaient avec eux, car beaucoup d'Israélites s'étaient ralliés à Asa en voyant que Yahvé, son Dieu, était avec lui. 10 Le troisième mois de la quinzième année du règne d'Asa, ils se réunirent à Jérusalem. 11 Ils offrirent en sacrifice à Yahvé, ce jour-là, une part du butin qu'ils rapportaient, sept cents bœufs et sept mille moutons. 12 Ils s'engagèrent par une alliance à chercher Yahvé, le Dieu de leurs pères, de tout leur cœur et de toute leur âme; 13 quiconque ne chercherait pas Yahvé, Dieu d'Israël, serait mis à mort, grand ou petit, homme ou femme. 14 Ils prêtèrent serment à Yahvé à voix haute et par acclamation, au son des trompettes et des cors; 15 tous les Judéens furent joyeux de ce serment qu'ils avaient prêté de tout leur cœur. C'est de plein gré qu'ils cherchèrent Yahvé. Aussi se laissa-t-il trouver par eux et leur donna-t-il la tranquillité sur toutes leurs frontières. 

Retour à la source du livre des Rois
16 Même Maaka, grand-mère du roi Asa, se vit retirer par lui la dignité de Grande Dame, parce qu'elle avait fait une horreur pour Ashéra; Asa abattit son horreur, la réduisit en poudre et la brûla dans la vallée du Cédron. 17 Les hauts lieux ne disparurent pas d'Israël; pourtant le cœur d'Asa resta intègre toute sa vie. 18 Il déposa dans le Temple de Dieu les saintes offrandes de son père et ses propres offrandes, de l'argent, de l'or et du mobilier. 19 Il n'y eut point de guerre jusqu'à la trente-cinquième année du règne d'Asa.
(précision chronologique absente du livre des Rois: le Chroniste désire montrer que toute la première partie du règne d'Asa est une réussite, car le roi reste fidèle à Dieu. Pour le Chroniste, la paix est le sommet de la récompense d'un bon règne).

2 Ch 16:1 La trente-sixième année du règne d'Asa, Basha, roi d'Israël, marcha contre Juda; il fortifia Rama pour bloquer les communications d'Asa, roi de Juda. 2 Alors Asa puisa de l'or et de l'argent dans les trésors du Temple de Yahvé et du palais royal pour en faire l'envoi à Ben-Hadad, le roi d'Aram, qui résidait à Damas, avec ce message : 3 " Alliance entre moi et toi, entre mon père et ton père! Je t'envoie de l'argent et de l'or; va, romps ton alliance avec Basha, roi d'Israël, pour qu'il s'éloigne de moi! " 4 Ben-Hadad exauça le roi Asa et envoya ses chefs d'armée contre les villes d'Israël; il conquit Iyyôn, Dan, Abel-Mayim et tous les entrepôts des villes de Nephtali. 5 Quand Basha l'apprit, il arrêta les travaux de Rama et fit cesser l'ouvrage. 6 Alors le roi Asa amena tout Juda; on enleva les pierres et le bois avec lesquels Basha fortifiait Rama, et on s'en servit pour fortifier Géba et Miçpa. 
 

Le Chroniste revient à son thème principal. Par son alliance avec un roi païen, Asa a été infidèle à Dieu. Sa culpabilité lui est énoncée par un autre prophète. Le roi commet un second crime en faisant emprisonner le prophète)
7 C'est alors que Hanani le voyant vint trouver Asa, roi de Juda. Il lui dit : " Parce que tu t'es appuyé sur le roi d'Aram et non sur Yahvé ton Dieu, les forces du roi d'Aram échapperont à tes mains. 8 Kushites et Libyens ne formaient-ils pas une armée nombreuse avec une grande multitude de chars et de chevaux ? Or n'ont-ils pas été livrés entre tes mains parce que tu t'étais appuyé sur Yahvé ? 9 Puisque Yahvé parcourt des yeux toute la terre pour affermir ceux dont le cœur est tout entier tourné vers lui, tu as cette fois-ci agi en insensé et tu auras désormais la guerre. " 10 S'emportant contre le voyant, Asa le mit aux ceps en prison, car cela l'avait irrité; il prit en ce temps-là de dures mesures contre une partie du peuple. 

Le Chroniste rejoint enfin le livre des Rois mais on comprend que la maladie du roi n'est pas un simple incident de parcourt. C'est la sanction logique de sa rébellion, rébellion qui d'ailleurs persiste dans le refus de consulter le Seigneur pour lui demander la guérison.
11 L'histoire d'Asa, du début à la fin, est écrite au livre des Rois de Juda et d'Israël. 12 Asa eut les pieds malades, d'une maladie très grave, dans la trente-neuvième année de son règne; même alors, il n'eut pas recours dans sa maladie à Yahvé mais aux médecins. 13 Asa se coucha avec ses pères et mourut dans la quarante et unième année de son règne. 14 On l'enterra dans le tombeau qu'il s'était fait creuser dans la Cité de David. On l'étendit sur un lit tout rempli d'aromates, d'essences et d'onguents préparés; l'on fit pour lui un feu tout à fait grandiose.

adapté plus précisément de cette page http://introbible.free.fr/p2ch.html

fermez cette fenêtre pour revenir sur la page précédente