www.priere.org


Deuxième lettre aux Corinthiens :

(présentation succincte)

Introduction :

Cette seconde lettre laisse apparaître des relations beaucoup plus tendues entre Paul et les chrétiens de Corinthe. Certains d'entre eux l'avaient gravement offensé et mettaient en doute la légitimité ou l'autorité de son titre d'apôtre. Paul réagit vivement, sans renoncer pour autant à exprimer son amour pour les Corinthiens et son désir de réconciliation. C'est pourquoi il témoigne de sa joie quand de meilleures nouvelles lui parviennent de Corinthe (7.5-15).

la lettre et son contenu :

Après avoir évoqué les graves dangers qu'il a dû affronter lui-même dans la région d'Éphèse (1.1-11), il rappelle les difficultés qu'il a rencontrées dans ses rapports avec les Corinthiens et souligne l'importance de la charge d'apôtre (= d'envoyé) de Jésus-Christ. Il explique ainsi pourquoi il a dû faire preuve de sévérité dans une précédente lettre et combien il se réjouit que cette sévérité ait eu un résultat positif (1.12-7.16).
À propos d'une collecte en faveur des chrétiens de Judée (chap. 8-9), il invite les Corinthiens à être généreux car, dit-il, « vous connaissez la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ : lui qui était riche, il s'est fait pauvre en votre faveur, afin de vous enrichir par sa pauvreté » (8.9).
La suite de la lettre (chap. 10-13) marque un net changement de ton : Paul s'en prend vigoureusement à ceux qui l'accusent de n'être pas vraiment apôtre. La lettre s'achève sur une conclusion fraternelle mais brève (13.11-13).

Le ton personnel et parfois passionné de cette lettre ne doit pas induire en erreur : ce n'est pas sa propre personne que l'apôtre cherche à défendre, ni un point de vue personnel auquel il serait particulièrement attaché. S'il lutte aussi fermement pour faire reconnaître son autorité d'apôtre, c'est pour que l'Évangile soit pleinement accepté et le Christ vraiment reconnu comme le Seigneur.

Société biblique française © 1997

fermez cette fenêtre pour revenir sur la page précédente