www.priere.org


Evangile de Marc :

(présentation succincte)

Introduction :

Des quatre évangiles, celui de Marc est le plus court et très probablement le plus ancien. Dès les premières lignes, il présente Jésus comme le « Fils de Dieu » (1.1). Mais ce titre étonnant, pourtant confirmé à plusieurs reprises tout au long de l'évangile (1.11; 9.7; voir aussi 3.11; 5.7), doit rester secret selon la volonté même de Jésus (voir 3.12; 5.43; 7.24; 8.30; 9.30). Pourquoi? Parce qu'il ne peut être compris qu'en contemplant, avec l'officier romain, Celui qui est mort sur la croix.

le livre et son contenu :

Pourtant, lorsqu'un tel envoyé paraît, il faut que chacun l'accueille dignement. Y préparer le peuple de Dieu, telle est la tâche de Jean-Baptiste (1.2-8), de qui Jésus reçoit lui aussi le baptême (1.9-11).

Puis, après une période d'épreuve dans la solitude (1.12-13), commence la vie publique de Jésus. Marc souligne alors souvent l'autorité de Jésus, tant lorsque celui-ci appelle des hommes à le suivre que lorsqu'il enseigne les foules ou apporte la guérison à des malades (1.14-8.30).

Dans une deuxième partie de son récit, Marc montre Jésus s'acheminant vers les souffrances, la mort et la résurrection qui l'attendent à Jérusalem (8.31-10.52). Trois fois, il en informe ses disciples, mais sans être compris. Il parle plus souvent de lui-même en se désignant comme le « Fils de l'homme », mais le mystère qui entoure sa personne demeure tout aussi grand.

À Jérusalem, où il est entré sous les acclamations, il chasse les vendeurs du temple et se heurte à l'opposition des dirigeants religieux d'Israël. C'est pour lui l'occasion d'un dernier enseignement à ses adversaires, à la foule, à ses disciples (chap. 11-13).

Les chapitres 14-15 sont consacrés aux deux dernières journées de Jésus. C'est là qu'on trouvera en particulier le récit du dernier repas qu'il prit avec les siens (partageant avec eux le pain et le vin), sa prière solitaire au jardin de Gethsémané, son arrestation, sa condamnation, son exécution sur une croix, sa mise au tombeau. Le surlendemain de sa mort cependant, des femmes trouvent sa tombe vide et apprennent qu'il est passé de la mort à la vie (16.1-8). Elles s'enfuient alors affolées. (Certains manuscrits ajoutent un supplément, qui résume quelques apparitions de Jésus ressuscité et son ascension; ces récits se trouvent de façon plus détaillée dans les autres évangiles).

Conclusion :

Après avoir lu l'évangile selon Marc, reconnaîtrez-vous, comme l'officier romain, que Jésus de Nazareth « était vraiment le Fils de Dieu » (15.39) ?

Société biblique française © 1997

fermez cette fenêtre pour revenir sur la page précédente