www.priere.org
adapté de ce site spécialisé dans les introductions bibliques, à voir :
http://introbible.free.fr/index.html


LIVRE DE QOHELET :

(présentation détaillée)


puce La perte des illusions

    Selon le premier verset du livre, l'auteur se nomme "Qohelet", un terme basé sur une racine hébraïque qui signifie le rassemblement. C'est cette même racine qui, traduite en grec, donnera le terme "ecclesia", future désignation de l'Eglise. La traduction de Qohelet s'est donc faite naturellement en "Ecclésiaste". On parlera donc plutôt du livre de Qohelet si on suit la Bible hébraïque et du livre de l'Ecclésiaste si on suit la Bible grecque ou latine. Mais dans tous les cas, il s'agit du même livre! Attention à ne pas confondre l'Ecclésiaste avec l'Ecclésiastique, qui est l'autre nom du livre de Sirach le Sage.
    Qohelet est un livre unique dans la Bible, dont le ton est profondément original. L'auteur tente de se faire passer pour le roi Salomon (en 1,1, il se dit fils de David, roi à Jérusalem), mais il écrit en fait en pleine période grecque. Son objet est d'explorer la condition humaine, à partir de son intelligence et de son expérience. Ses conclusions sont sans appel, centrées sur une formule qui est devenue proverbiale:
Vanité des vanités, tout est vanité!
Quel profit pour l'homme dans toute la peine dont il peine sous le soleil ?
    Pour lui, la vie est vide, sans consistance, comme de la fumée que l'on ne peut saisir et que le moindre souffle disperse. L'homme est prisonnier d'un cycle d'éternels recommencements: il n'y a rien de nouveau sous le soleil! (Qo 1,9 Ce qui fut, cela sera, ce qui s'est fait se refera, et il n'y a rien de nouveau sous le soleil! 10 Qu'il y ait quelque chose dont on dise : " Tiens, voilà du nouveau! ", cela fut dans les siècles qui nous ont précédés.) L'homme s'agite et souffre, sans connaître son avenir, toujours à la merci d'un aléa. (Qo 6,12 Et qui sait ce qui convient à l'homme pendant sa vie, tout au long des jours de la vie de vanité qu'il passe comme une ombre ? Qui annoncera à l'homme ce qui doit venir après lui sous le soleil ?) Contrairement à la littérature de Sagesse traditionnelle qui affirme que le bien sera récompensé sur cette terre, Qohelet ne se fait aucune illusion. Les méchants ne sont pas sanctionnés ni d'ailleurs les justes récompensés! (Qo 8,14 Il y a une vanité qui se fait sur la terre : il y a des justes qui sont traités selon la conduite des méchants et des méchants qui sont traités selon la conduite des justes. Je dis que cela aussi est vanité.) En vérité, le livre est même une crache terrible contre les autres auteurs de livres de Sagesse: Qo 1,13 J'ai mis tout mon cœur à rechercher et à explorer par la sagesse tout ce qui se fait sous le ciel. C'est une mauvaise besogne que Dieu a donnée aux enfants des hommes pour qu'ils s'y emploient.
    En aucun cas l'auteur n'accuse Dieu de cet état de fait. C'est l'homme qui est responsable, à cause de son désir insatiable, générateur d'angoisse et de frustration. Même l'homme le plus comblé, comme le roi Salomon, demeure insatisfait. L'auteur n'ira guère plus loin. Il constate, mais n'apporte pas vraiment de solutions. En tout état de cause, Qohélet n'est pas un livre recommandé en phase de dépression...
 

puce Plan et résumé

puce Histoire de la rédaction

    Même si l'auteur essaye de se faire passer pour le roi Salomon, il n'y parvient pas! Le texte hébreu est caractéristique d'une langue tardive, avec des termes empruntés à l'araméen (aramaïsme) et au persan. On trouve de nombreux contacts avec le monde grec. L'ouvrage a du être rédigé eu début de la période grecque, peut-être au début du 3ème siècle avant Jésus-Christ.

puce Un texte représentatif : L'éternel recommencement (Qo 1,4-11)

1,4 Un âge va, un âge vient, mais la terre tient toujours. 5 Le soleil se lève, le soleil se couche, il se hâte vers son lieu et c'est là qu'il se lève. 6 Le vent part au midi, tourne au nord, il tourne, tourne et va, et sur son parcours retourne le vent. 7 Tous les fleuves coulent vers la mer et la mer n'est pas remplie. Vers l'endroit où coulent les fleuves, c'est par là qu'ils continueront de couler. 8 Toute parole est lassante! Personne ne peut dire que l'œil n'est pas rassasié de voir, et l'oreille saturée par ce qu'elle a entendu. 9 Ce qui fut, cela sera, ce qui s'est fait se refera, et il n'y a rien de nouveau sous le soleil! 10 Qu'il y ait quelque chose dont on dise : " Tiens, voilà du nouveau! ", cela fut dans les siècles qui nous ont précédés. 11 Il n'y a pas de souvenir d'autrefois, et même pour ceux des temps futurs : il n'y aura d'eux aucun souvenir auprès de ceux qui les suivront.

adapté plus précisément de cette page http://introbible.free.fr/p2qo.html

fermez cette fenêtre pour revenir sur la page précédente