www.priere.org


Livre de Qohélet (ou de l'Ecclésiaste) :

(présentation succincte)

Introduction :

Dès la première phrase de son livre l'auteur se présente comme un sage. Mais, contrairement aux sages du livre des Proverbes, celui-ci nous transmet une sagesse non-traditionnelle. À travers les nombreuses expériences qu'il a pu faire dans la vie, il a découvert en effet que le bonheur est fragile et que les efforts humains pour l'obtenir sont le plus souvent inutiles. Il se demande alors si la vie vaut la peine d'être vécue. Il oblige le lecteur à se poser les mêmes questions que lui. Comme dans le livre de Job, les réponses trop faciles sont remises en cause, mais avec une différence d'accent. Alors que Job proteste contre l'absurdité de la souffrance humaine, le Sage du livre de l’Ecclésiaste exprime sa perplexité sur le sens du bonheur humain.

le livre et son contenu :

L'exposé du Sage se présente comme une sorte d'enquête sur ce qui se passe ici-bas. L'affirmation du caractère ephémère et incertain des joies et des efforts de l'être humain (jeunesse, richesse, gloire, travail, sagesse, justice) y court comme un refrain. L'insécurité causée par la menace constante de la mort et par l'injustice régnant parmi les hommes, l'impossibilité de connaître les plans de Dieu pour le monde, rendent le destin de l'homme fragile et insaisissable. Ce bilan négatif entraîne un certain nombre de réflexions sur le type de conduite qu'il est possible d'adopter dans la vie.

Conclusion :

Ailleurs les textes bibliques donnent d'autres réponses aux questions que le Sage aborde. Il est bon cependant de trouver parmi eux l'écho de nos propres découragements et de nos doutes. Il est bon aussi qu'un auteur biblique nous rappelle qu'il n'y a pas de vraie foi en Dieu sans un regard lucide sur la condition humaine.

Société biblique française © 1997

fermez cette fenêtre pour revenir sur la page précédente