www.priere.org
Retour vers la Genèse : intro + Adam et Eve
Retour vers la Genèse (suite) : Caïn et Abel + Noé



    REM :   1) {From Adam to the sons of Noah = D'Adam aux fils de Noé    Canaanites = Cananéens}

2) {Dans la Bible comme dans d'autres civilisations, la généalogie est bien plus qu'un passe-temps, c'est la base de l'identité ethnique et culturelle : elle est un moyen de répondre à ces questions fondamentales : quelle est ma tribu ? Quels liens m'unissent aux peuples de la terre ?, etc... On comprend dès lors l'importance capitale qu'a dans la Bible la généalogie d'Adam à Noé. Non seulement, elle permettra d'expliquer les origines de l'homme, mais, en plus, elle situera en quelque sorte le peuple hébreux par rapport à toutes ces grandes civilisations qui l'entouraient.
Aussi, n'est-il pas étonnant de trouver dans les fils de Noé les 3 grandes branches qui devaient influer (et qui influent toujours) sur l'histoire : Sem (les sémites = les Hébreux, les Ismaélites, les Araméens et les Assyriens = les juifs et les arabes d'aujourd'hui), (C)ham (= les Egyptiens, les Cananéens, les Ethiopiens, les anciennes tribus d'Arabie du Sud, les Hittites, les Africains = les africains d'aujourd'hui), Japheth (les Indo-Européens = les Grecs, les Mèdes, etc... = les Européens et les Indiens d'Inde d'aujourd'hui).
La Bible explique la défaite des Cananéens et la dépossession de leur terre par les Hébreux par le fait que Ham fut maudit par son père. Les Egyptiens et Pharaon sont vus comme des méchants en partie à cause de cette malédiction de Noé sur son fils Ham (celui-ci fut maudit par son père, parce qu'il le vit ivre et nu. Au lieu de couvrir Noé, Ham se moqua de son père).
On voit ici l'importance que revêt la généalogie pour la Bible et pour les anciennes civilisations, elle leur permettait de trouver des explications sur l'origine de faits contemporains (explications parfois arrangeantes, il faut le dire). C'est pourquoi, dans le cas de Ham, les peuples qui se trouvèrent sous le coup de la malédiction de Noé furent toujours vilipendés dans l'Ancien Testament.
Il faudra attendre le Nouveau Testament, avec, notamment le récit des Mages venus d'Orient (St Mat : 2) pour qu'en Jésus Christ ces peuples soient pleinement considérés comme réhabilités
. En effet, l'Orient symbolisait à l'époque du Nouveau Testament bien plus qu'une entité géographique, c'était également une façon de désigner ce qui était étranger pour les juifs (donc aussi ce qui n'était pas sémite).
A travers l'adoration des Mages, l'Eglise a toujours vu un appel à une adoration universelle du Christ. De plus, ce n'est pas un hasard si la tradition populaire (à la suite de traditions anciennes, cf. St Bède le Vénérable, 673-735, Docteur de l'Eglise) a identifié les 3 mages à 3 peuples différents (l'un deux est d'ailleurs supposé être de couleur noire) signifiant bien par là l'universalité du salut.}
La fuite de la Sainte Famille en Egypte constitue également une réhabilitation des peuples issus de Ham (St Mat : 2 : 13-18). En effet, Jésus a la vie sauve en allant en Egypte (pays peuplé, à l'époque, rappelons-le, par des descendants de (C)ham). Il doit fuir Israël, pays peuplé par des sémites. C'est d'Egypte que viendra le salut, en quelque sorte (cf : Osée 11 : 1). Grâce au Nouveau Testament, quelle réhabilitation pour ces peuples maudits en Ham !

   

Retour vers la Genèse : intro + Adam et Eve         Retour vers la Genèse (suite) : Caïn et Abel + Noé

Retour vers le haut.

Lien vers la généalogie d'Abraham