Le quartier de DELMONTE






Situé au sud de St Eugène,et coupé par l'Avenue de Sidi Chami, c'est un quartier que personnellement je connais assez mal, tant il est vrai que les Francaouis, étaient regroupés en centre ville et n'avaient avec les autres oranais que des contacts professionnels.
Pourtant je sais que Delmonte était un quartier neuf avec un avenir industriel et commercial évident. N'y trouvait-on pas la Brasserie Algérienne fondée en 1899 ? De gros commerces de vins avec Sapvin, Duquesnoy et Savignon, des ateliers de mécanique comme Féménia et Sabatier.

Quartier polulaire, Delmonte était aussi un quartier industrieux, ou laborieux, comme vous préférez. En ce sens, la Mairie d'Oran y avait développé dès la fin de la guerre des activités sociales. A l'estémité de la rue du Général Brossard avait été construite une magnifique garderie permettant d'accueillir une soixantaine d'enfants.

Mais en dehors des actions municipales que l'on peut toujours soupconner d'être menées à des fins électorales et politiques, il y avait à Delmonte une personnalité hors du commun et particulièrement appréciée des Delmontois: le Père Marc, qui fonda en 1947 la Cité Familiale de Delmonte. Il avait acquis avenue de Sidi Chami un vaste terrain de 11.000 m² sur lequel il édifia son foyer, un cercle des jeunes et un club sportif. Il y animait aussi des kermesses familiales afin de financer ses acticités ( soutenues également par la Municipalité)
Delmonte acquit aussi avec les activités lancées par le Père Marc une solide réputation dans le jeu de boules à Oran avec le Boule-Club Amicale Bastié-Victor Hugo et le Boule Club de Delmonte. En Foot également, malgré la forte concurrence de la JSSE, la Jeunesse Sportive Delmontoise ne se laisse pas démonter...et se défend becs et ongles en championnat de district.

Mais vous ayant avoué mon ignorance, dès le début, je pense que le mieux que je puisse faire pour évoquer ce quartier est de laisser la parole à ses habitants:



Les souvenirs de la Place de Delmonte:

Robert SANCHEZ, a pu nous faire parvenir des photos de cette place en 1993, avec quelques commentaires qui permettent aux Delmontois de s'y retrouver. J'ai réduit et allégé les photos pour les publier sur ce site, mais vous pouvez demander les originaux à Robert: S26ROBERT@aol.com





sur les deux photos jointes vous pourrez apercevoir que la place de Delmonte a changè elle s'est contruite en hauteur , mais sur la gauche de la photo il y a un portail rouge sur fond noir, c'est içi que Françoise et Sonia habitaient et sur la droite de la photo la deuxième porte entre le palmier et l'arbre a boulettes c'est la que je vivais avec ma famille , et grâce a VO nous nous sommes retrouvè 41 ans plus tard .Je pense que certains d'entre vous se souviennent avoir traversè un jour cette place .



Sur la deuxième partie de la place de Delmonte la rue que vous distinguez entre les photos c'est le Bd Vauchez qui vous conduit a St Eugène , le Bar des amis a droite a été remplacé par un atelier de mécanique de précision .
Robert Sanchez

OUAH...... Merci Robert pour ces photos..... c'est super ce que tu as fait là.... le mur rouge!!!!!!!!!!! avec le portail noir....... c'est bien là où nous vivions.... avant le mur était blanc et le portail marron..... On ne voit plus notre maison de l'extérieur...dommage..... je voudrais ouvrir ce portail et regarder... regarder ce qui fut il y a 41 ans.... l'autre porte sur la droite en bleue c'est là où vivaient nos propriétaires.... puis ensuite c'était l'épicerie Carulla ( nos propriétaires)... Les arbres sont toujours là....je me balançais aux branches des palmiers..... le transformateur électrique n'est plus là.... il n'était pas loin de là où je vivais... il faisait de l'ombre dans notre cour...et souvent lorsque le soir tombait, j'avais peur de traverser notre cour, car il faisait noir et mes parents n'étaient pas rentrés du travail....combien de fois ai-je essayé tout courant d'aller jusqu'à ma maison, et je revenais en hurlant de peur...il y avait souvent la nuit des clochards qui dormaient autour de ce transformateur...
Je me souviens aussi Robert de ces arbres à boulettes.... j'aimais écraser avec mes pieds ces petites boules qui jonchaient le sol...
et bien sûr je revois ta maison.....de toi je ne m'en souviens pas.... tu es plus jeune que moi...mais je me suis souvenue du visage de tes parents lorsque tu m'as montré une photo.... et puis j'allais souvent chez Mme Alcaraz qui vivait juste à côté de chez toi...
Je ne sais comment te remercier de faire revivre tous ces souvenirs et surtout de revoir ces photos.
Françoise Wils

Et André SALINAS rajoute....

Merci Robert pour tes photos de la place Delmonte. Après + de 40 ans, elle a changé bien sûr, comme probablement tout le reste du quartier. Mais qu'importe, notre quartier et notre place sont bien vivaces dans notre mémoire. Ici, à notre époque, pas de buildings, mais un quartier fait de maisons basses, 1 étage parfois ou 2 très rarement, pâtés de maisons avec leurs cours intérieures, où séchait le linge, et d'où s'échappaient les senteurs d'un potajé, de migas à la longanisse, ou d'arroz con pollo , et au fond de ces cours, la fontaine, les w.c et les douches dans la buanderie, (chez nous en plus, au 7 rue des Eparges, il y avait un jardin avec un oranger, le luxe). . Ce quartier, où chaque rue était terrain de jeux qui voyait voltiger, ballons, pitchacs et autres toupies, se transformant en circuit à "carico" , en "tour de France" et en théâtre de nos veillées par les douces soirées d'été. Ce quartier avec ses petits commerces et artisans à chaque coin de rue, son marché couvert, ses marchands ambulants et criards (au sens noble du terme), sa brasserie Oranaise ( BAO), sa cave Savignon, et cette place avec ses palmiers et ses arbres pleins d'oiseaux. Sa petite fontaine. Son commerce "chez Carulla". Son bar des amis "chez Louisou", où nous disputions des parties acharnées de baby-foot et de flipper, au milieu d'un brouhaha joyeux et exubérant aux accents espagnolisés à la sauce oranaise, et où flottaient les odeurs de kémia et d'anisette. Souvenez-vous, combien de fois avons nous traversé cette place pour nous rendre à l'école ? Partant du Bd H. Martin, remontant le bd Vauchez, passant devant le magasin de chaussures " chez Rivéra", le salon de coiffure, chez " Molinier", le marchand de glace ( nom ?), souvenez-vous des "parfaits" à 70 ctc ! encore un café à l'angle bd Vauchez , rue Dixmude ( nom ?), le boucher Gaston, et toujours un bistrot( nom ?) angle bd Vauchez, rue de Louvain , on ne mourrait pas de soif à Delmonte ! Encore un bazar rue de Louvain , où pendaient des "bilochas" à Pâques au moment des mOnas. Qui achetait des cerfs-volants alors qu'il était tellement facile et peu coûteux d'en fabriquer ? ( voir ici Michel Soler pour mode d'emploi). Dernière épicerie ( ? ) pour faire provisions de chewin gum globo, puis l'école du très sévère M Juan. Qui n'a pas reçu, une fois à la récré, una boffétta du père Juan n'a jamais été à l'école de Delmonte ! (même les bons élèves mais un peu turbulents que nous étions) Oui, cette place où l'on donnait des bals au moment des fêtes de quartier, lorsque l'on dressait les grands poteaux en bois, où l'on suspendait les guirlandes électriques et multicolores . En ce temps là, le bd des 40 mètres résonnait du bruit de sa fête foraine et aux musiques de ses baraques à loterie où tous les quarts d'heure nous avions droit au "chanteur de México de L. Mariano !!!. Souvenez vous aussi : Du stade du rail où le jeudi, nous retrouvions, sous la direction de l'excellent entraîneur M Dossat, nos coéquipiers de l'ASMO dont certains ont eu l'honneur de jouer en lever de rideau d'un fameux Reims-Réal de Madrid. De la piscine du Gallia, où après la baignade, on se ruait mort de faim sur la calentica chaude et coulante de Chergi. Quel régal, mes amis ! Des cinoches de quartier : l'Alhambra, l'Alcazar, l'Olympia, le Régina (le moins cher : 85 cts l'entrée) Du stade de la JSSE (allez les violets, allez Ernestico) . Du bd Hyppolyte Giraud que j'empruntais pour me rendre à Ardaillon (M Rocca, , je vous vois toujours, le jour de la rentrée en 6ème, faire l'appel des élèves) De beaucoup d'autres choses encore, mais j'invite d'autres témoins de cette époque de notre jeunesse pour prendre le relais.
André SALINAS




Adrien je suis content de savoir que tu habitais le mème quartier que moi , rue dixmude en face du terrain de boules , tu as du connaitre mon oncle il habitait comme toi en face du jeux de boules et je crois mème que c'est lui et son père qui s'occupait de ce club il s'appelle ( Jaime Sanchez ), je me souviens le dimanche matin j'allais voir des match de volley ( B C D) qui se deroulaient a cotè du terrain de boules .
Et pour le bar des amis je faisais comme toi j'allais pour jouer au fliper ou j'acompagnais mon père et mes oncles non pour boire un coup mais surtout pour gouter la kemia qu'il faisait c'était un régal.
Tu me dis aussi que Liliane habitait rue de Douaumont près de chez moi , c'est vrais cette rue se situe en bout de la rue henri martin et de l'avenue de sidi chami je connais assez bien le coin , finalement nous ne sommes jamais bien éloignès.....
Robert Sanchez



Quelle dommage,notre si belle place de Delmonte dans quel état je la retrouve.Si tu n'avais pas précisé je ne l'aurait pas reconnue.La fontaine n'existe plus, le bar, les magasins d'alimentations et d'autres aussi.Je me souviens il y avait un magasin une droguerie je crois à l'angle de la place et du bdv Henri Martin plus rien, à coté il y avait aussi une grande propriétée la grille donnait sur la place le jardin était un peu en friche la propriétée allait jusqu'à la rue Revoil.Je vois maintenant un portail gris et des constructions à l'intérieur.S'ils l' avait embellie encore, mais quel gachis tout ça. Moi j'habitais rue de Douaumont si tu te souviens du magasin de cycles Perez et bien sur le même trottoir 2 maisons plus loin c'est là que je suis née.J'ai quitté Delmonte en 1956 et je te jure je ne voudrais plus retourner je préfère garder mes souvenirs.A coté de chez toi il y avais une boucherie j'allais acheter la viande pour ma mère et certainement je t'ai vu jouer sur le trottoir sous la surveillance de ta grand mère en train de tricoter ou faire du crochet mais tu étais très petit et je ne me souviens pas de toi.Mais comme tu dis le monde et petit et 41ans plus tard nous nous retrouvons avec Françoise et Adrien,
Liliane NOLASCO




Les souvenirs des uns réveillent les souvenirs des autres et nous finirons par connaître parfaitement tout ce quartier de Delmonte:

Bonjour Liliane je me rend compte que tes souvenirs sont exactes ,le boucher ou tu allais chercher la viande pour ta mère s'appellais Fernand Ségade il se trouvait a droite sur la place en venant de la rue henri Martin , en tounant desuite a droite sur la place la troisième porte c'etait là que je vivait avec mes parents . Je situe bien la rue Douaumont et le magasin de cycles Perez sa femme travaillait a l'usine ( tisse mètal ) avec mes deux tantes et mon oncle faisait l'entretin des machines et ils étaient logè dans une maison a l'intérieur de l'usine . J'ai connu également la droguerie en rentrant sur la place a gauche qui plus tard est devenu un magasin de télèvision....
Robert Sanchez



Peut-être certaines de mes lectrices se reconnaitront sur cette photo d'une classe de l'école de fille de Delmonte....


Mais vous avez peut-être envie d'en savoir plus, il vous suffit de compléter vous même cette page par vos souvenirs....

Et je vais également me permettre de vous donner un petit conseil: allez visiter un site qui est consacré exclusivement à Delmonte et que commence mettre en place Roger ORTEGA au début de l'année 2005:
http://perso.wanadoo.fr/delmonte/