"Promenade-rêverie"



Par François Gonzalez dit Paco
Membre éminent du "Club des Visiteurs Oranais" (VO)





......... à mes Vivants Oranais , ce texte sorti de ma mémoire

" Ce matin , à Oran, il faisait tellement beau pour une mi-octobre que j'ai décidé de descendre faire un tour en ville ; j'ai dit à ma vieille abuela que j'allais chez un copain, que je revenais tout de suite et que comme ça elle pourrait "respirer" un peu (elle est asthmatique la pôvre!) sans son demonio de Paquito ...en sortant de la maison, juste devant le "Buen Gusto" j'ai croisé le gamin qui habite au dessus-du "Tivoli Bar" , il avait un sac plein de pignoles et sûrement qu'il allait se taper, ce goloso, un "corte" ou une agualimon . J'ai traversé ma rue de Mostaganem et j'ai pris la rue Lourmel direction centre-ville, ça descend vite dans ce sens ; à hauteur de la rue du Fondouck j'ai eu envie de passer voir ce qu'ils affichaient au "Mogador", mais je me suis rappelé que mon ami Jean, dit "Toto ", m'a dit l'autre jour qu'il y avait encore ce film comique avec les frères Bud Abott et Lou Costello...je suis vite arrivé à la rue d'Arzew , pleine de monde déjà et j'ai fait une halte devant ce magnifique cinéma à la façade blanche qu'ils nous ont fait depuis peu, le "Régent" , j'ai regardé les photos et les affiches du dernier film, "à l'est d'Eden" avec James Dean ,un nouvel acteur qui fait fureur en Amérique, on m'a dit que c'est magnifique et qu'il a une classe pas possible ce type ! je me suis retourné et , en face , à l'appartement au -dessus des arcades , j'ai vu une fille assez jeune, tête blonde, qui regardait dans ma direction avec un sourire énigmatique , ça m'a surpris et je n'ai pas osé lui sourire à mon tour : purée , il faut que je pense chaque fois à ne pas être timide comme ça ! elle aurait été plus près et elle aurait vu que j'avais même rougi ! ....j'ai continué ensuite ma balade le long de la rue d'Arzew , j'ai vu qu'ils passaient encore au Rialto le film "Graine de Violence", qu'est-ce qu'on s'est tapé comme jaleo le premier jour qu'on a vu le film et qu'on a entendu la musique de Bill Halley dans "Rock around the clock" : on a failli se faire jeter et la projection a été interrompue je ne sais plus combien de temps !....devant le "Clichy" il y a déjà les dragueurs de service qui préparent la surprise-partie du samedi , il y en a pas mal qui ont du fric ça se voit , et ça aide j'en suis sûr pour tomber des cailles....je suis devant le Monoprix et j'aimerais bien aller piquer le 45 tours d' Elvis , mais sans mon pote Bernard , qui est vraiment gonflé ,je ne vais pas oser glisser le disque sous mon pull comme l'autre jour ! Je laisse tomber et arrivé au croisement avec le boulevard Clémenceau ,je prends à gauche pour jeter un oeil à mon cher "Escurial", abababab! ils passent un western avec Gary Cooper , "Vera Cruz" ,celui-là je le loupe pas, quelle classe ce type, rien que pour lui je vais voir le film , j'aurais aimé moi être aussi grand , pas besoin de se casser la tête à trouver de belles phrases pour draguer les filles quand on a un physique pareil!! ...j'arrive de nouveau en tournant à gauche à ma rue de Mosta , je remonte peu à peu avec un coup d'oeil nostalgique à ma boite à curés le "Sacré Coeur" et en passant devant la pharmacie "Daumas" je me rappelle que l'abuela elle m'a dit de lui prendre son médicament qu'elle se pulvérise pour calmer ses crises , mais j'ai oublié l'ordonnance et je sens que ça va chauffer encore à la casa : elle est terrible cette vieja , il faut toujours qu'elle crie jusqu'à son dernier souffle ! punaise va ! ...bon allez, je rentre il est déjà tard ......."

Paco , dans l'ombre du patio , ému par de si lointains souvenirs