La Natation Oranaise


La Glorieuse Marine Oranaise
GMO





Germain de Miras

Issu d'une vieille famille aristocratique espagnole, Germain de Miras est né à Oran, le 04 novembre 1913. Il était employé à l'Electricité et Gaz d'Algérie (E.G.A)
Durant près de 60 ans, il a servi la natation à Oran, en Algérie, en France. Nageur, entraîneur, conseiller technique, dirigeant, il laisse un souvenir impérissable dans les mémoires de tous ceux de la famille de la natation, qui l'ont approché.
Pédagogue hors du commun, doté d'une personnalité attachante, discret, ne cherchant jamais la gloire, il était animé d'un seul souci : faire progresser la natation. Un des premiers (avec Louavard) à nageur le crawl en Oranie, son image est liée au club mythique de la Glorieuse Marine Oranaise (G.M.O) cher à son alter-égo Louis Perez dit "fougo ", Il demeure l'homme qui a conduit l'un des plus grands champions français de la natation : Alain Gottvalles aux portes du record du monde. Il a révélé l'un des plus sûrs espoirs de la natation Jean-Marie Rodriguez, hélas disparu trop tôt, enfin il a découvert, entraîné et encouragé Michel Rousseau champion d'Europe dans les années 70.
" Un chercheur d'or que la fortune n'intéressait pas " qualifiait le journal l'Equipe à propos de son sens inné et désintéressé de découvreur de talents.


Un parcours exemplaire

Germain de Miras débute jeune à la pratique de la natation. En 1929, il obtient son premier diplôme " nageur de fond ". Attiré par le water- polo, il rejoint l'équipe et côtoie alors les : Mazeau, Scotto, Pipolo, Perez Antoine et Louis, Nicolas, Maggdaléna, Labessa, Oliva, Marin, et surtout Esponteille un homme respecté , meneur d'hommes, créateur de la section de water polo Animé par un souci constant du perfectionnement, il observe la manière de nager et son évolution sur les champions d'alors. Il met en pratique sa technique et impose une nouvelle façon de nager plus coulante, plus dynamique. Il demeura comme l'un des pionniers à nager dans cette discipline de nage libre, en lui donnant un nouveau style bien loin de celui pratiqué jusqu'à alors tête hors de l'eau. L'école de Miras était née. Il importera ce crawl sur l'ensemble de l'A.F.N. L'écho d'Oran dans un article datant du 07 août 1954 rendait hommage aux immenses qualités de l'homme tout en soulignant cette particularité de pionnier. Avec l'équipe de water-polo, il dispute plusieurs finales des championnats d'Algérie. La GMO, par ailleurs sera 17 fois championne d'Oranie. En 1953, il laisse ses copains de l'équipe de water-polo dont il était devenu entraîneur pour se tourner vers la compétition et se consacrer à l'éducation des jeunes. Il est à noter qu'à cette époque, la GMO, ne possédait pas de piscine. Les entraînements se déroulaient au port, pas loin de la pêcherie. On devine aisément les conditions difficiles dans lesquelles les nageurs pratiquaient leur sport favori dans une eau salée qui sentait le mazout, le plan d'eau était celui des plaisanciers………… Le 14 mai 1955 enfin, la piscine est inaugurée, une nouvelle ère commence pour de Miras entraîneur et "fougo " Louis Perez, ce dernier sera président du club jusqu'en 1962. Au cours de la saison 53/54, avec son ami Louis, il crée une section de sauvetage pour récompenser des nageurs méritants. Cette section ne tarde pas à se mettre en valeur puisqu'elle remporte dès sa première année de participation, les championnats du monde devant les Italiens alors considérés comme les meilleurs spécialistes européens, et mondiaux La qualité d'enseignement de Germain de Miras ne va pas tarder à produire des effets auprès des jeunes nageurs, les résultats flatteurs se succèdent dans le département, en Algérie et aux championnats de France où les nageurs brillent dans toutes catégories. En 1957, cinq nageurs de la GMO participent aux championnats de France. En 59, ils étaient dix, un chiffre qui sera en augmentation jusqu'à1962……..avec des titres et records en prime. Alain Gottvalles, jeune nageur en 1954, sera sa plus belle réussite, il conduira l'espoir devenu champion jusqu'aux portes du record du monde du 100m nage libre.

En métropole

En 1962, il arrive à Douarnenez, pour exercer son métier au sein de l'E.D.F, hélas il ne mettra pas sa compétence aux services des bretons, il le déplore d'ailleurs à cause de l'insuffisance des équipements sportifs notamment pour la natation. La presse locale s'en faisait l'écho avec regret: "Une personnalité extrêmement connue qui ne pouvait donner vie à sa passion " DE 1963 à 1967, il est affecté à Paris Il rejoint l'Institut National Sportif en qualité d'entraîneur. Une période où il découvre, Michel Rousseau (futur champion à l'échelon européen), et l'encourage à se consacrer à la nage, il l'entraînera jusqu'à son départ. La Gironde l'accueille en 1967. Il y restera jusqu'en 1972. et devient directeur et moniteur de la piscine municipale. Durant ces six années il obtient des résultats en tous points remarquables. Enfin, jusqu'à 1980, à Agen, il est conseiller technique départemental, au centre d'études. Un passage qu'il a marqué de toute son empreinte pour le plus grand bonheur des agenais. En 1980, il se retire à La Rode près de Toulon, pour jouir d'une retraite bien méritée, après les années des services rendus au sein de l'EDF. Mais plus encore après la passion sportive qui l'a animé tout au long de ses différentes participations pour la cause de la Natation et toujours "à titre bénévole " depuis ses débuts avec ses amis de la GMO. Il demeurera un Exemple. Le 26 décembre 1990, il tire sa révérence.
José Bueno (texte écrit avec l'autorisation de Christian, son fils aîné)


Des récompenses

Au cours de son exceptionnelle carrière au service de l'autre, Germain de Miras a obtenu :
- Diplôme de nageur de fond le 08 09 1929 par la Fédération  Nationale de Sauvetage
- Diplôme  du brevet de 1000m  29 09 31               -idem-
- Diplôme   de Maître nageur sauveteur 21 09 41    -idem-                
- Lettre de Félicitations du Ministère de l'Education Nationale et de la Jeunesse et des       sports en 1949
- Diplôme de reconnaissance  en 1950 de la Fédération Française de Natation 
- Médaille d'honneur du travail         en 1954
- Mérite sportif "chevalier"  1958, par le Ministère de l'Education Nationale direction de la     jeunesse et des sports. 



Les jeunes nageurs oranais


On reconnaitra Germain de Miras (à l'extrême gauche) puis, accroupi immédiatement à côté Louis Perez dit "Fougo" président du club de la GMO. le quatrième garçon accroupi en partant de la gauche est le regrétté Jean Marie Rodriguez.



Un groupe de nageuse lors d'une compétition à Relizane entourent leur entraïneurOn peut y reconnaître en bas à droite la 2° Hélène FERAl et la 3° Claudette COSTAGLIOLA Hélène aimerait que les filles et les garçons qui se reconnaissent sur cette page veuillent bien se signaler à elle: EMail heleneferal@wanadoo.fr

Même si l'on prétend que les deux clubs étaient des concurrents acharnés, c'est pourtant une nageuse du GCO qui m'a fait parvenir cer écusson de la GMO qu'elle avait du réaliser à l'époque?
Ceci m'ouvre la porte pour parler du Gallia, dont j'ai fréquenté la piscine mais seulement en qualité de baigneur, car je nage toujours comme un fer à repasser !





Le Gallia Club
GCO




Sous la direction de l'entraineur D'ESPOSITO,



Extraits de l'article de l'écho d'Oran sous la signature de Yves Henri:

Piscine municipale, un soir d'entrainement; habiruelle atmosphère lourde, silence religieux entrecoupé uniquement des clapotis du plan d'eau, des conseils et des coups de sifflets des moniteurs. Dirigeant ce training, le sympathique et dévoué D'Esposito, professseur d'éducation physique et entraîneur de l'équipe de natation du GCO.

Trois jeunes et joliez filles apparaissent, sac de sport à la main. Un rapide bonjour à leur coach elles s'envolent vers les vestiaires pour réapparaître aussitôt en maillot, attendant les ordres. Ceux ci arrivent aussi vite: "Marie-Claude 500 m crawl !, Françoise travaille tes battements en dos ! Martune une planche et 300 m de battement en crawl !" trois plongeons plus ou moins académiques et l'entraînement bat son plein.

Ces trois jeunes soeurs, Marie Claude, Françoise et Martine Borie, qui portent sur leur maillot le célèbre coq vert oranais, sont des crations de l'entraîneur D'Esposito car, il y a deux ans, elles ne savaient pas nager. Maintenant elles vouent une dévotion exelplaire au sport de la nage.

Les seux ainés, Marie-Claude (15 ans) et Françoise (13 ans) sont déja entrées dans l'histoire de la natation oranaise, tandis que la benjamine Martine, en est encore au stade de l'initiation. mais elle ne compte que 7 printemps [...]

La percée rapide de ces filles s'explique aisément, nous confie l'entraîneur d'Esposito. Elles adorent ce sport et vivent dans une ambiance sportive et disciplinée: un père qui s'est taillé une solide réputation dans de nombreuses disciplines sportives (volley-ball, tennis, pelote basque...( à gauche sur photo) et "l'Oranaise") une mère douce et calme qui veille sur leur parfaite éducation.

"Car il n'y a rien à leur reprocher, elles sont des exemples pour leurs camarades de club; toujours présentes aux entraînements de la semaine, elles ne rechignent jamais devant l'effort et couvrent leurs distances fixées sans la moindre discussion. Vous avez d'ailleiurs pu vous en rendre compte.
"Ce qui fait qu'elles arrivent à couvrir deux fois par semaine environ 3 kilomètres. Comme elles sont déjà douées, par leur application elles progressent à pas de géant. Les résultats sont la d'ailleurs.
Marie Claude qui est née en 45 est cadette 1° année, elle nage le 100 m crawl en 1'21" 5-10° et le 100 m dos en 1'30". A l'approche des championnats de France elle vaudra surement 1'10 car elle progresse. Je compte la spécialiser dans cette nage.
"Françoise a vu le jour en 47 et est donc minime 1° année. Elle est très douée pour la nage sur le dos Actuellement elle vaut 1'32 au 100 m dos, quatrième temps national, mais elle va s'améliorer encore cette année [...]

Toutes deux ne sont pas uniquement des nageuses... ainsi dans le domaine de l'OSSU, Marie Claude a glané les titres de championne d'Oranie de basket-ball en minimes et cadettes; (Voir photo équipe basket de S. Gsell en 59 , Marie Claude porte le N° 8) [...] également championne d'Oranie de saut en hauteur OSSU. [...]




Les soeurs Borie à la piscine Bastrana en 1960, la photo est également parue à la une de "l'écho-Dimanche" avec cette légende, Marie Claude, Françoise et Martine, souhaitent un joeyeux été à tous les lecteurs de l'Echo-Dimanche et ce commentaire: Marie-Claude, Françoise et Martine, sont trois jolies naïades de l'équipe du GCO. Sur les plots de départ de la piscine municipale elles s'élancent vers l'avenir de la natation féminine en Oranie.

Le Gallia, cen'était pas que la natation

Sous ce fanion bien connu:


oeuvrait également une équipe de foot:


dont l'un des membres, ORTIZ est décédé en août 2004 et fut ,je pense, le dernier survivant de cette équipe aux nombreux titres.
Après le Gallia il fut joueur a l ' A.S.M.O ,club dans lequel il finira sa carrière de fooballeur.

Documents extraits des archives de Richard ORTIZ, fils du précédent.


Les autres clubs sportifs d'Oranie



Le président Ernest TOMAS nous prie d'insérer la photo du groupe des Anciens du F.C.O.
prise lors du rassemblement du 19 avril 2008






photo équipe de baskett P.M.O. Année 1954/1955

Photo souvenir équipe fanion de la P.M.O. Année 1954/1955. ESTEVE Vincent.
Président Mr COSTAND(oran carreaux), ENTRAINEUR M.ALBUIXECH, Secrétaire M.MORIN.

NOMS DES JOUEURS SUR LA PHOTO:DEBOUT de gauche à droite N°7CABRERA,N°6 jo NAVAS décédé lors d'un entrainement à ORAN sur le stade,N°3Raymond BONNAL, N°8Jean Pierre BATAILLEY,N°9 André MARTINEZ,N°4 MORALEDA,
ACCROUPIS:N°10 REQUENA,N°2 YANNICK,N°7 MALEK,N°1 BENSAID, N°11 ESTEVE VINCENT (rue bruat N°32).
Une pensée aux anciens joueurs disparues:quoniam-ALONSO-GUERRERO-LOPEZ Camille.

Espérant retrouver d'anciens joueurs.prendre contact avec jules mon frère.merci jules.esteve@orange.fr




Toijours de Vincent et Jules ESTEVE:

1976 GRAND RASSEMBLEMENT"PIEDS NOIRS" à NICE.des anciens sélectionnés AFN
match ORAN ALGER: VICTOIRE DE L'EQUIPE D'ORAN 75 contre 73 pour ALGER.
SELECTIONNEUR pour ORAN GANGA(SPARTIATES)PARDON°6 (GCO)UFARTEN°7(USCT)RIOSN°3(JSSE)ESTEVE VINCENT N°11(PMO)PARODIN°16.SALMERON N°17(JSSE)GRAMOZINI N°14, GOMEZ "MIMI"(JUS) N°9,N°15JPBF(X) N° 5 ET 10 X.



Photo suivante: N°13 BARTOLI,N°7 GONZALEZ,N°5 ESTEVE,N°16 SALMERON,N°8 GOMEZ,N°15 PASCAL,N°14 UFARTE,ROPERO,N°10 RIZZO,accroupis à gauche FORESTIER,N°8 YAHIEL






Marc SEROUR m'a fait parvenir ce document regroupant les écussons de la plupart des clubs sportifs d'Oranie: