José Bueno se fait l'interprête d'Antoine Candela qui a organisé un voyage à Oran et veut entreprendre la sauvegarde des cimetières. Voir ci dessous un article paru dans "La Montagne"



et en fin de page un communiqué important émanant du collectif pour la sauvegarde des cimetières d'Oranie.



Mais auparavant, ces photos récentes du ciometière de Tamashouët ramenées par Richard ORTIZ lors de son voyage de juin 2005:





d'un clic agrandissez ces 2 photos.






J'ai pensé qu'il était intéressant de vous communiquer cet article même pour ceux ou celles qui ne partagent cet avis ou cette démarche , d'oranais pour les oranais... Paru aujourd'hui. Antoine Candella est connu de tous...c'est lui qui avait fait venir la Vierge de Santa Cruz à Nîmes avec un autre Antoine, Roca . C'est un homme qui sait se battre et va au bout de ses convictions . Il n'est surtout pas politique...et ne se laissera pas embarquer, c''est un homme de confiance, je suis convaincu qu'il fera "bouger les politiques" . J'ai été simplement son interprête pour passer son message... José Bueno

La Provence
mémoire: Sauver les cimetières de l'Oranie

Trois cents pieds-noirs oranais viennent d'effectuer un séjour à Oran et dans les principales villes de l'Oranie. Beaucoup de nostalgie et d'émotion ont présidé aux retrouvailles avec les lieux de leur jeunesse : qui, sa rue, qui, son école, qui, son église et pour ceux qui ont eu la chance, qui, la maison qui les a vu grandir. Beaucoup de quartiers ont malheureusement disparu .
L'état pitoyable de la grande majorité des cimetières a débouché sur une vive prise de conscience. Un collectif vient d'être crée, lors d'une réunion à Carry-le rouet. L'objectif est la réabilitation et la sauvegarde des cimetières d'Oranie. Il est présidé par Antoine Candéla, un des instigateurs de la venue de Notre Dame de Santa-Cruz à Nîmes. Il est par ailleurs très connu dans les milieux associatifs des pieds-noirs oranais.

Pour lui :" la situation lamentable des cimetières en oranie n'est pas nouvelle. Sur place nous avons multiplié les contacts pour envisager des actions futures. Nous allons présenter un dossier de témoignages en photos. Notre but est d'alerter les autorités françaises et nous positionner en tant que partenaires dans le cadre de sauvegarde de ces lieux . Il y va du devoir de mémoire. Dans les meilleurs délais, le gouvernement français doit entreprendre une action en liaison avec les autorités algériennes pour la réabilitation des cimetières. Nous allons informer toutes les associations et amicales pieds-noirs d'Oranie et les inviter à nous rejoindre. Nous souhaitons avoir, avant l'échéance de 2007 des résultats concréts".
Le collectif a déja rencontré M. Dubourdieu, président de la mission inter-ministérielle des rapatiés et M. Nouvion membre du haut comité aux rapatriés, pour leur faire part de leur projet. Enfin pour faire entendre leur détermination, le collectif va également saisir l'ensemble des députés.

Pour tous rens : 04 66 26 33 42


Suite à cet article, voici l'avis d'un autre oranais:

José nous a informé sur la mission qu'Antoine Candela (1) se propose de réaliser . C'est un compatriote qui a montré sa capacité d'organisation (Santa Cruz) et son apolitisme. Donc deux qualités essentielles pour réunir notre communauté et pour mener à bien le projet.
Sur le sort de nos tombes et cimetières, on a vu sur VO que les avis -tous sincères- sont partagés. Mais celà n'interdit pas d'agir, à condition de le faire dans la dignité.
Ce pb "cimetières" est souvent lié aux voyages de retour. Une confusion regrettable. Les retours existent depuis toujours; ce qui a pu gêner, c'est le sens qu'on a voulu leur donner, soit du côté algérien,(on a pu le lire récemment), soit du côté de certains PN avec certaine arrière-pensée politique.
Les fiestas organisés par les autorités locales, les manifestations "spontanées" d'allégresse, peuvent poser problème, tant que des contentieux sérieux n'auront pas été réglés:
  • -les harkis qui, eux, sont toujours interdits de séjour,
  • -le sort et les responsabilités des disparitions de 62
  • -la reconnaissance de l'oeuvre de la France et des PN...
En résumé, unissons-nous avec l'ami Candela. faisons le avec dignité, en évitant les amalgames ..
J-P






En début 2009 une première phase de travaux ont été effectués à l'initiative du Collectif et en particulier au cimetière de Tamazhouët à Oran,

Comme en témoigne le courrier du Consul Général adjoint, M. Christian OTTOBRINI!



Regroupement de sépultures françaises dans le cimetière de Tamashouet à Oran

Monsieur,

Je vous informe que la cérémonie solennelle de ré-inhumation des restes mortels, aura lieu le dimanche 10 mai 2009 à 16H00 au cimetière de Tamashouet en présence de l'évêque d'Oran.

> Je vous saurais gré, de bien vouloir faire le nécessaire afin que la communauté des rapatriés en général et celle originaire de l'Oranie en particulier soit informée de cet évènement.

Commencés au début du mois de juin 2008, les travaux de regroupement partiel sur place du cimetière de Tamashouet à Oran ont été terminés le 14 mars 2009.

Cette opération a porté sur le regroupement de 7 340 sépultures, dont les restes mortels ont été placés dans des caissettes en bois, puis entreposés dans 7 ossuaires au centre du cimetière. Sur les 84 carrés qui composaient le cimetière, 39 carrés ont été regroupés, 36 carrés sont conservés et 9 carrés étaient vides.

Vous trouverez en pièce attachée, un tableau faisant ressortir l'emplacement des anciens carrés à l'intérieur des ossuaires de regroupement.

Je vous prie d'agréer, Monsieur, l'assurance de ma considération distinguée.

Christian Ottobrini - Consul Général Adjoint - CGF - ORAN -ALGERIE./.



Et la réponse d'Ernest Tomas: Monsieur Le consul ,

Je vous remercie de votre information sur la fin du regroupement de sépultures françaises dans le Cimetière de Tamashouet à Oran; ainsi que pour la Cérémonie solennelle de ré-inhumation des restes mortels qui aura lieu le 10 Mai 2009, je vous prie de bien vouloir m'excuser mais je ne serais à Oran qu'à partir du 17 Mai jusqu'au 24 Mai avec un groupe de 50 personnes, à une semaine près nous aurions tellement aimé assister à cette cérémonie pour la mémoire de nos défunts. Nous irons nous receuillir au cimetière surement le mercredi 20 Mai, car le jeudi 21 , jour de l' Ascension, nous organisons le Pélérinage à Santa-Cruz.
Je vais faire passer l'information pour mes Compatriotes Rapatriés sur plusieurs sites, afin de les tenir au courant.

Je vous prie de croire, Monsieur Le Consul, à mes sincères salutations, et mon entière reconnaissance.

Ernest TOMAS Président des Anciens du F.C.O.

¨Photos extraites du site du Collectif de Sauvegarde que nous vous conseillons vivement de consulter:
http://www.collectiforanie.com/





Quelques vues significatives du cimetière de St Cloud...

















Il en est de même à LOURMEL....












ou encore Sidi Bel Abbès









<


Souvenons nous aussi du cimetière militaire de Mers el Kébir, qui n'est pas dans la liste des cimetières à réhabiliter....!






Voir la liste d'état de nos cimetières en cliquant sur ce lien:

Octobre 2009:

Ci-joint (Cliquez) un communiqué du Comité de Liaison des Associations Nationales de Rapatriés, concernant l'état des cimetières d'Algérie. Veuillez le diffuser le plus largement possible . Avec mes remerciements et mes sincères salutations. F. PAZ


Mais tous les cimetières ne sont pas dans l'état de ceux que vous avez vus. Il y a toujours des exceptions...
Ici, le gazon est bien vert, les stèles bien droites et alignées, les croix sur ces stèles n'offensent personnes, et l'ensemble bien propre et arboré.
Ainsi donc, avec quelques efforts financiers, et une exigence politique, on peut sans rougir de honte, se dire que les morts reposent en paix, sur la terre qui les a vu s'endormir.
C'est ce que, nous demandons, tout simplement pour tous.

Encore faut-il préciser qu'il s'agit du cimetière militaire anglais de Bône ntretenu par la "Commonwealth War Graves Commission" comme ceux que nous connaissons en France et particulièrement en région Nord où les soldats anglais ont versé un lourd tribut durant la 1° guerre mondiale.





On retrouvera certaines de ces photos et d'autres en suivant le lien:

http://www.unite-francaise.org/article-Images.php3?id_article=68