Quelques "Médications".



Documents transmis par J-P VARGAS, extrait du guide d'Oran édition 1922

On trouve dans ce guide plusieurs pages de recommandations plus ou moins médicales, chaque page étant assortie d'un encart publicitaire comme celui qui figure en bas de ce document.


Gerçures. Après s'être lavé les mains, se les bien rincer, puis, sans les essuyer, les enduire d'un peu de miel. Les sécher ensuite.
Gourme. Ramollir les croûtes avec des cataplasmes de fécule ou des compresses d'eau boriquée. Bien laver en évitant de faire saigner; Panser avec de la vaseline salolée,. Si l'enfant est sevré, lui faire prendre, suivant l'âge, une à trois cuillerées à café, de sirop iodo tannique par jour.
Hoquet Le Hoquet, qui est une convulsion du diaphragme peut s'arrêter par la suspension momentanée de la respiration, par une émotion subite ou une compression abdominale forte faite au moyen d'une ceinture. etc.
Indigestion, embarras gastrique. Faire vomir, par ingestion d'eau tiède et en titillant la luette. Diète avec des boissons gazeuses acidulées et se purger avec un purgatif salin, eaux purgatives ou 30 grammes de sulfate de soude.
Insolation. Placer le malade à l'ombre, au grand air mettre sur la tête des compresses froides et aux jambes des cataplasmes sinapisés.
Ivresse. Placer le malade Horizontalement, le faire vomir en titillant, la luette avec une cuiller et absorption d'eau chaude. Mettre des cataplasmes sinapisés aux jambes, faire prendre dans une tasse de tisane cinq à dix gouttes d'ammoniaque.
Lumbago. Frictions avec de la flanelle imbibée de térébenthine ; mettre encore des cataplasmes sinapisés ou du baume de Fioravanti.'
Migraine Eviter la constipation. Prendre dès le début de l'accès l gramme d'analgésine dissout dans un 1/2 verre d'eau.
Morsure (de chien). Laver la plaie, la cautériser profondément au fer rouge. Faire surveiller le chien et autopsier par un vétérinaire. Ensuite, s'il y a lieu, suivre le traitement de l'institut Pasteur




Retour