Les VAN

  J'ai retrouvé, par hasard en juin 2000, à cause d'une "crise du logement" et d'un tri-rangement de mes archives, un cendrier (je ne fume plus depuis quelques années !) en verre s'il vous plait, sur lequel figurait l'écusson des Verreries.
Je n'ai jamais été aussi heureux de retrouver un cendrier.
La numérisation n'a pas été facile sur un objet quelque peu tourmenté.

Les Verreries de l’Afrique du Nord, c’était tout de même la raison de notre séjour à Oran, et je n’en ai encore pratiquement pas parlé. La compagnie de Saint Gobain avait décidé d’investir en Algérie une grande verrerie moderne pour couvrir les besoins de toute l’Afrique du Nord, prévoyant un développement des besoins en verre creux dans cette région qui comportait par ailleurs sur place des possibilités d’approvisionnement pour presque toutes les matières premières. Il était plus intéressant de fabriquer les bouteilles sur place que de les faire venir de métropole.
Cette usine, à sa construction, était probablement le fleuron de St Gobain et en tout cas la plus moderne du groupe pendant longtemps. Elle était située sur l’Avenue de Valmy, parallèle à la route de La Sénia, juste après la Cie Lebon, devenue ensuite Gaz d’Algérie, et l’usine de Javel La Croix avec laquelle elle était mitoyenne.
Je ne sais pas ce qu’est devenue cette usine aujourd’hui. Je sais seulement qu’après l’indépendance, le gouvernement algérien a fait appel à des ingénieurs tchèques pour redémarrer l’entreprise nationalisée, et que malheureusement il y a eu quelques avatars au début, dont la destruction d’un four. J’espère que cette usine a encore de beau jour devant elle après avoir fabriqué pendant des années des bouteilles pour le vin de chez Sénéclauze ou pour le Judor et même pour l’usine locale de Coca Cola, ainsi que des verres gravés et décorés pour faire des services de thé à la menthe. Si quelqu’un a des nouvelles ou des photos récentes, je serai heureux de les comparer avec les quelques unes que j’ai retrouvées.
On aperçoit au fond la montagne du murdjadjo et Santa cruz
Au premier plan, à gauche les bureaux,
Les bâtiments au fond à droite avec la cheminée sont ceux de la Cie Lebon qui deviendra Gaz d'Algérie.
Sur cette vue plus générale de l'usine, on distingue dans le lointain à droite de la cheminée la Montagne des Lions.
Le portail d'entrée
Vue des bureaux
Face au poste de garde
Une vue de la halle principale comportant au fond, avec sa grande cheminée,le four de fusion du verre puis en se rapprochant, les lignes de fabrication

J’ai une pensée pour toutes les familles de ceux qui ont travaillé dans cette usine durant quelques années. Peut-être certains, ou du moins leurs descendants ceux de ma génération, se reconnaîtront dans les quelques noms qui suivent. Qu’alors ils veuillent bien me donner des nouvelles. Familles GOVIN, GELINEAU, BROUCHET, CONTANT, BRETON, COMMUN, .......


Après divers contacts établis en 2007 en particulier, il me semble opportun de rapporter ici quelques faits intéressants:

Grâce à une photo, figurant sur ce site, j'ai eu l'occasion de retrouver Pierre GELINEAU (le nom de son père figure ci dessus) nous avons même pu nous rencontrer et passer quelques heures ensemble à échanger des souvenirs .

Auparavant, mais cela remonte déjà à plusieurs années j'ai eu la surprise d'avoir au téléphone André COMMUN qui habite la région Chalonnaise et que mon frère a l'occasion de rencontrer de temps à autre dans les rues de la ville.

Depuis plusieurs années je suis en contact avec Marcel AURIERE dont le père travaillait aux VAN. Nous avons beaucoup échangé sur le sujet
J'ai pu aussi échanger quelques Mèls avec André et Marie Claire BROUCHET - de ma génération - dont le papa était en production à l'usine dès l'origine.

En 2006 j'ai eu un contact avec Paul DAOUS ce qui m'a permis d'écrire la nouvelle page citée ci après.

Et puis dernièrement de nouveaux contacts sont apparus avec des personnes en activité à St Gobain qui m'ont fourni des nouvelles d'anciens qui sont malheureusement de moins en moins nombreux. J'ai appris le décés de M. AUCLERC en 1971, il était le parrain de la soeur de mon interlocuteur

Une nouvelle information provient d'un actif à l'usine de Cognac. Cette usine regroupe aujourd'hui 3 anciens sites où se des anciens salariés des VAN rapatriés par le groupe et aujourd'hui à la retraite. Ils participent régulièrement au repas de l'amicale "verrières" ; c'est ainsi qu'il a eu l'occasion de rencontrer le 31 mars 2007, MM Antoine Lorca (né en 1923) et Manuel Ibanez (né en 1915)

Cette page reste grande ouverte pour tous ceux qui voudraient y apporter leur contribution.


En 2006, après avoir retrouvé de nouveaux documents personnels, et en particulier des diapositives prises par mon père, et avec l'aide d'anciens et de visiteurs qui ont apporté leur pierre à l'édifice, j'ai décidé d'écrire une nouvelle page sur les VAN, de 46 à 59.

Vers la nouvelle page
"Clic"



Les VAN faisaient partie du plan d'industrialisation de l'Algérie, et à ce titre ont été souvent visitées. Carlos Galiana Ramos, descendant de la célèbre famille, qui a lui même passé une partie de sa jeunesse à Oran, m'a transmis cette photo de la visite du Gouverneur Général Robert Lacoste en 1956. M.Govin, directeur de l'usine, lui présente la dernière née, la bouteille du soda GALIANA.







Que sont devenues les VAN au 3° millénaire?
Elles sont toujours à leur place et Billy Ruvira m'en a ramené des photos extraordinaires:

Pour les voir, cliquer sur
A suivre



Retour au début.


Vous avez été intéressé !
Vous pouvez peut-être m'aider !
en m'apportant des anecdotes ou des documents

Ecrivez moi:
jcpillon@nordnet.fr