Les connaissez vous ?
On les rencontre sur ce site
Certains m'ont apporté leur aide.



Les liens sont ceux des adresses E mèl de mes correspondants, ainsi que ceux des pages internes ou externes sur lesquelles ils sont intervenus.
Je présente à l'avance toutes mes excuses à ceux que j'aurais oublié de citer. Un simple rappel et je les mettrai bien vite à la place où ils auraient dû être, sans avoir besoin de réclamer...!



!!! ATTENTION !!!
Certaines des personnes citées ont changé de Fournisseur d'accès et il n'est plus possible de les joindre pour prendre contact ou transmettre les renseignements qu'elles ont demandés

MERCI DE BIEN VOULOIR FAIRE CONNAÎTRE VOS CHANGEMENTS D'ADRESSE


Création d'un Forum:

A la demande de certains de ceux qui figurent sur cette liste, j'ai ouvert un "espace de discussion".
Il s'agit d'une liste de diffusion à laquelle il suffit de s'abonner pour recevoir tous les messages qui y sont adressés. Cet espace permet des échanges fructueux de souvenirs, de renseignements, de documents... et parfois même des retrouvailles entre amis perdus de vue.
Didier BARCELONA a accepté de reprendre la gestion de cet espace début Mars 2006 La courtoisie y est de mise, l'intolérance y est proscrite et à son grand regret, son rôle de responsable de cet espace l'obligera à en exclure tous ceux qui ne respecteraient pas ces règles.

Si vous êtes intéressé, cliquez "ici" pour plus de renseignements


Si vous n'êtes pas satisfait, un simple clic sur un message vous permettra de vous désabonner à tout moment






Nota: Au 1er mars 2006 la liste Forum compte 109 abonnés plus ou moins actifs.



AVIS DE RECHERCHE:
RETROUVAILLES AVEC NOS INSTITUTEURS DE GAMBETTA MM NAVARRO ET BERNABE. ....
Le rassemblement a eu lieu:
Voir la rubrique Retrouvailles.


Vous recherchez un ami ?
Vous pouvez jeter un oeil sur www.annuairepn.com , le site des anciens d'Algérie, du Maroc et de la Tunisie
Vous y trouverez un Annuaire interactif ainsi qu'un module d'Avis de recherche.
(Visites et enregistrements gratuits. Tout est en accés libre)
www.annuairepn.com

Pour une recherche simplifiée dans la liste ci dessous, cliquez sur le repère alphabétique:

A / B / C / D / EF / G / H I J K / L / M / N / O / P / Q / R / S / T U / V W Z


A

Milouda ABOU EL ABBES.
A vécu toute son enfance aux Coralès, où son père était le gardien de la villa du Dr COT. Elle y rencontrait lors des vacances Madame FERRER qui y avait un cabanon. Milouda aimerait retrouver des traces de la famille FERRER voir à ce nom

jean-pierre joseph AGUIRRE
né à Oran en décembre 1941, habitait rue de Lourmel. Une soeur Jeanine s'est mariée a Oran avec Gilbert GILS

Bernadette ALARCON
originaire de St Cloud, sa fille ercherche pour elle des personnes qui l'auraient connue ainsu que tout document concernant St Cloud. Prendre contact avec Sophie VIALLON: E mail sophie210380@yahoo.fr ou sophie_viallon@yahoo.fr

Salvator ALBALADEJO
vivait à Arzew où il tenait une ferme. Il est l'arrière grans père de Frédéric COSME voir à ce nom.

Marguerite ALBICINI (épouse VOLANT) née à Oran en ... habitait la cité Dar Beida., recherche des anciens de l'école Claude Bernard et plus particulièrement une amie très chère: Michèle NIVIERE. Contact: volant@enserg.fr

Jeanne ALCARAZ
née en 1946. Jeanne habitait près de Gambetta et a fréquenté le Lycée Ali Chekkal, ancien Collège Moderne de Jeunes Filles.

Alexandre ALFOCEA
Né le 27 Mai 1932 à ORAN, Gambetta Ecole Communale de Gambetta –puis cours complémentaire Jules Ferry. A travaillé aux Ets ODONE, Mosaique-Granito –Route d’Arcole.puis est entré dans l’Armée de terre, pour ne plus la quitter jusqu’en 1987 …. Ami de Claude Garcia, et de François Sanchez, souhaite renouer le contact avec d'autres oranais. Il revient d'Oran après un voyage au mois de septembre: " c’était mon retour àprés 42 ans … quelle Emotion ……quel gâchis ….. enfin j’arrête, rien que d’en parler…….."

Roland ALFONSI
roland ALFONSI né à ORAN en 1940 et mort à VIVY ( 49 ) en 1996 . Son père s'appellait Martin ALFONSI né à ORAN en 1905 et sa mère s'appellait Pascala ALFONSI né à ORAN en 1905 Le grand père Pierre Antoine ALFONSI est né vers 1857 .
Le dernier descendant de la branche, Pierre ALFONSI, fils dpremier nommé est à la recherche de ses ancêtres. Si vous pouvez l'aider laisser lui un message sur son E mail anet37@modulonet.fr

Roger ALFONSI
Natif de la rue Adjudant Gabay prés de N.dame de LOURDES à Saint Pierre, et arrivé Bd des Chasseurs , face au garage CITROEN . en I936 . A fréquenté l'ecole Laurent FOUQUE, en Maternelle avec Mlle ALTIERI comme institutrice
. Il a connu DAUDET, mon voisin de la rue Lamartine, mais son grand copain c'était GONIN Mario Jean, qui habitait vers le milieu de la rue LAMARTINE, prés du Jeu de Boules avant les constructions d'aprés guerre . Il a été en classe à Jules RENARD avec Denis SALA dont le père tenait une épicerie fine Bd de METZ, puis rue LAMARTINE, et garagiste par la suite rue LAMARTINE . face aux peintures ASTRAL CELLUCO . Roger collabore au site de Saïda, mais nous promet aussi quelques nouvelles.

Joseph ALFONSI
Frère du précédent, Joseph est né à Oran le 12 avril 1931. Il a une solide formation de peintre décorateur acquise dans les ateliers R. MULPHIN professeur aux Beaux Arts et décorateur de l'Opéra d'Oran. Ces ateliers se trouvaient au fond de la cour de l'entreprise de peinture RUVIRA, rue Cavaignac
Il y a pratiqué pendant 15 ans l'affiche de cinéma et nous avons tous vu ses oeuvres aux façades de nos cinéma préférés, sans en connaître l'auteur. Il expliquera dans le site la façon de créer ces affiches . (à paraître prochainement)
Rentré en France, ses dons de dessinateurs se sont mis au service de la SNECMA constructeur de moteurs d'avions, mais il a continué son travail d'artiste en exposant dans plusieurs galeries et en réalisant souvent à titre bénévole à la création de décors pour des spectacles montés par des associations.
Il est premier prix de peinture ou prix de la ville de nombreuses communes de la région parisienne. Il est l'auteur pour nous de dessins à la plume dépeignant les vieux métiers d'Oran. (à paraître prochainement)

Josette ALGARRA épouse CAILLEAUX
Alias "Cabolica" elle est la dernière fille de "Cabolo", née à Oran en 1950 Elle a une autre soeur Danielle, une soeur ainée Isabelle décédée en 2001 et un frère jean Pierre décédé accidentellement en 1969.ses parents l'ont aussi quittée Ce qui rend difficile ses recherches. Elle souhaiterait retrouver des anciens de la Marine qui auraient connu les siens. Contact: dj.cailleaux@cegetel.net

Marie Thérèse ALLAIN-BERMUDEZ
Née en 1946 - Saint-Eugène, rentrée en France en novembre 1962, Marie Thérèse avait jusqu'à ce jour, refusé de se replonger dans ce qui pouvait être "de là-bas"... Seul son lieu de naissance sur ses pièces d'identité lui rappelait son appartenance pied-noir...
Ses enfants et ses petits-enfants lui demandent aujourd'hui de se "rappeler" de son enfance, de sa jeunesse... Une petite visite du site et l'amnésie se lève ! Elle nous a laissé un message sur le Livre d'Or mais nous rajoute quelques précisions:
sa famille habitait rue de la Bastille, exactement au n° 52, près du Consulat d'Espagne. Elle était connue sous le nom de BERMUDEZ-MAHER. Les Frères MAHER étaient passionnés de football… Marie Thérèse a été élève à l'Ecole Edgard Quinet de filles à Saint-Eugène avec des institutrices : Mesdames LATREILLE, GUY, Mlle POUPARD… . Elle allait au patronage à Saint-Eugène : Sœurs Noëlla, Félicicima… Elle cherche tout renseignement sur ces lieux et cette époque".

Sandrine ALMIRA
Une jeune pied noire, fière de l'être, dont la famille est originaire de Bel Abbés. Voir livre d'or

Jean Louis, Francis et Claude ALONSO
génération 40-50 habitaient 18 rue Nobel Rez de chaussée à Gambetta, le père père travaillait à EGA. Activement recherché par François REYES : Mèl f.reyes@free.fr

Roger ALONSO
né à Delmonte en 1934, habitait au numéro 1 de la place Delmonte. a fréquenté l'ecole de garçons a delmonte. puis travaillé chez Mas. Les amis dont il se souvient sont monsieur Wiedrich georges, romera, valentin, baus , casas ETC... On l'appelait ratica car il courraist vite et qu'il était de petite taille. A épousé Odette RODRIGUES

Christine ALONSO
Fille du précédent et cousine du suivant... (Les deux frères Roger et Jean Baptiste ont épousé les deux soeurs Odette et Germaine.

Roger ALONSO
fils de jean baptiste ALONSO ( dit jeannot) et de Germaine RODRIGUES son épouse né aussi a oran en février 1961. il aimerait découvrir son pays de naissance vu qu'il était bébé lors de sa venue en france et aimerait avec d'autre personnes partager de bons moment et les partager avec ses parents.

Lucien AMBROSINO
Lucien fait partie de la famille ANBROSINO, bien connue sur le port d'Oran pour la Compagnie SAP, (Scotto-Ambrosino-Puglièse) On peut admirer quelques uns des cargos de la Cie en visitant le chapitre "bateaux" du site. Lucien regrette de ne pas pouvoir mettre à notre disposition des photos d'autres cargos plus récents (années 50 et 60) comme le Régina Pacis, Tamzoura, Ténira, Tagouraya, Tolba, Tadgéra etc..;
La S.A.P. a été dissoute quelques années après l'indépendance.
Parmi les "Anciens" il ne reste plus que le Père de Lucien,(Georges : 91 ans en 2004) Contact Lucien Ambrosino

Jean ANDRES
S'est signalé comme un ancien d'Ardaillon qui démarre un site encore embryonnaire en avril 2000.
Jean-Baptiste.ANDRES@wanadoo.fr

Christian ANDRES
né le 24 mars 1950 à ORAN, au 2 rue du Lieutenant Sylvtestre. au plateau Saint-Michel, à proximité de la gare. Son père - Henri Andrès, aujourd'hui décédé - est né lui aussi à Oran, ainsi que sa mère, Cécile Asnar. Le premier ancêtre (espagnol) arrivé en Algérie est venu en 1848. a habité avec ses parents au 39 boulevard Hypolite Giraud, et sa dernière adresse a été : 4, rue Jules Verne. Il a fréquenté l'école primaire de garçons Berthelot, et a fait un embryon de 6ème au lycée Lamoricière. Le lycée ayant été réquisitionné par l'Armée, Après un certain temps dans ses foyers, il termine l'année scolaire tant bien que mal, à mi-temps à l'école Jean Macé.
Parmi ses souvenirs typiques, reviennent des jeux d'enfant dans la cour de récréation de l'école Berthelot : le "pitchack" (orthographe non garantie), les "platicos", les nèfles et petits carreaux. Il était assez habile à ces jeux d'adresse. Il y avait aussi les "cartes" (images diverses, de pin-up, entre autres) que l'on gagnait en tapant dessus, en les retournant.... Bon élève dans le primaire, il est devenu Professeur d'Université (en espagnol) à Amiens. Par l'ironie du sort (voir plus haut), si sa dernière adresse à Oran a été la rue Jules Verne, depuis 1992, est en poste à l'UNiversité de Picardie Jules Verne...

Jean Paul ANDRY
né le 30 avril 1953 à Oran rue des Jardins où sa grand-mère tenait le bureau de tabac "Au chien qui fume", probablement bien connu de beaucoup d'Oranais. Sa mère s'est mariée à 17 ans avec un légionnaire qui à l'époque tenait une salle de judo et enseignait ce sport.

Dakkel ANNABI
né à Oran au printemps de l'année 1955. Plus précisemment au 76, Bd. Sébastopol (Plateau St. Michel). A effectué toutes ses études à Oran jusqu'en 1975 et depuis vit à Hamilton dans l'Ontario au Canada

Marie-Rose ANTON (epouse LEES CANTEL)
née à Oran le 8 mars 1947, habitait rue Bruat ainsi que sa tante Marie SALCEDO née ROMAN et son oncle Pépé. Son père, Cayétano ALCANTARA est un réfugié politique espagnol qui a choisi Oran via les camps de Bacarrès en 39 pour travailler dans les mines de Mers-el-Kebir, puis celles de Colomb Béchar. Sa famille maternelle ( ROMAN) etait de Saint Cloud (commune d’Oran) et sans doute originaire du Sud de l’Espagne. Un de ses oncles a été tué à la guerre en Provence, un autre s’est installé à Villeurbanne et a travaillé chez Berliet. Elle espère grâce au site, reconstituer le parcours de sa famille , en particulier des familles Feuillerat et Aragones. et retrouver quelques souvenirs de sa jeunesse: Contact: christian-marie@wanadoo.fr

Famille ARDIOT
Magasin de quincaillerie situé rue d'Arzew et mitoyen du magasin représentant de RADIOLA tenu par M. ZABALETTE, spécialisé dans les articles de marine. On y trouvait en particulier le fameux fusil harpon HURRICANE et le DOUGLAS à pompe (Renseignements Roger Alfonsi)

Monsieur ARGENCE
Propriétaire du cinéma Century dans les années 50. Il a fait la seconde guerre mondiale au 66° régiment d'artillerie. Voir Photos

Monique ARMELIN
Elle est la plus jeune des filles ARMELIN 59 ans quand même,(en 2006) Eles ont vécu quelques années à Ain Sefra ou Raymond le père,conduisait les trains et naturellement les soeurs Renée et Marcelle et Monique seraient heureuses d'avoir des contacts avec d'anciennes connaissances. Si vous les avez connues, ou connu les parents merci d'un petit coucou de votre part. MERCI à Michel Gonzales des photos qu'il a transmises, Les 3 soeurs vivent à organisent des sorties ensemble. La famille ARMELIN a habité au plateau St Michel et au 8 bld Hippolyte Giraud. Eles ont fréquenté le lycée Stéphane Gsell et Marcelle a aussi été chez les Dames africaines en pension....contact Monique: EMail mayca@wanadoo.fr

Christelle ARMINGOL
Fille de pieds-noirs d'Oran et Tiaret, sa mere Yvonne Munoz et son pere Armingol Rene ont vécu à Oran. Elle aimerait connaître le pays de ses origines.

Famille ARRIGHI
La famille habitait au 4° étage de mon immeuble 4 rue Lamartine. Jacques ARRIGHI d'origine corse était militaire de carrière dans l'infanterie de marine. son épouse Lisette ARRIGHI, née ROGER. est décédée à TOULON dans les année 2000. leurs deux filles Josiane et Janine, habitent à TOULON

Jany ASQUINAZI
née en 1947 à Bâle par accident arrivée dans une famille de pied-noir. Elle habitait 5 boulevard clemenceau au dessus du Prisunic, et fréquentait l'école jules Renard. Son père à eu pendant des années le magasin « au soulier d'or " il avait un magasin d'alimentation en gros rue du sergent lebhar,
Elle est retournée à Oran il y a quelques années: Le bonheur, la mer plus bleu, le ciel à vouloir se perdre dedans. Les planteurs, le belvédère.... Elle est la nièce de Roger SMADJA prof de gym du Lycée, aujourd'hui décédé, dont le fils Alain habite Nice. Elle recherche des filles qui se trouvaient à l'école Jules-Renard, avec madame Levy, Madame Arraes, Navarro?

Roger ASSAYAG
Roger ASSAYAG est né à Oran,80 rue d'Arzew en 1942 et y a vécu jusqu'en mai 1962. Visiteur du site, son attention a été attirée par un article concernant M. ZURBACH qui fut son professeur de math. au Cours Descartes en 1ère durant l'année 1959/60. Roger a fréquenté successivement l'école Maternelle Laurent Fouque, l'école élémentaire Jules Renard (dont 1 an à Jean Macé pendant les travaux à J. Renard, l'annexe du Lycée jusqu'en 4 ème, la 3ème à Lamoricière, puis de la seconde à la terminale au Cours Descartes jusqu'en mai 1962 avec M. Bénichou directeur de l'établissement comme professeur de philo.
Roger fut Instituteur en région parisienne, puis rééducateur en psychomotricité et prendra sa retraite en juin 2002
Possibilité de voir des photos

Il est possèsseur de plusieurs photos de l'école élémentaire Jules Renard, de l'annexe du Lycée à Gambetta, et du Cours Descartes.

ASTRUC
condisciple au lycée Lamoricière: voir photo 1° C1 en 1954-55

Famille ARRIGHI
habitait au 4° étage au 4 rue Lamartine de1946 à 1962

ARTERO Usine de confiserie tenue rue du Sergent Bobillo par l'oncle de Roland Garcia (dit Justico) . On y fabriquait, en plus de bonbons, pâtes gommes diverses, des cornets pour les glaces et les gauffres (barquillos).

Cécile et Joseph ATTHAR
Cécile est une amie intime de Mireille la fille de la famille TORJMANN, notre boucher du marché Michelet. Vois cette partie de mes mémoires , quant à Joseph, il a travaillé aux Van, quelques mois au garage puis au chauffage des fours. Joseph pratiquait l'haltérophilie, (vice champion d'Algérie en 1956) et à ce titre a très bien connu Youssef Hattick grand ami de son père, qui fréquentait la famille et la boulangerie de la rue de Wagram (voir plus loin Hattick) E Mèl: joseph ATTHAR

Marcel AURIERE né rue de Mostaganem près du bar Tivoli;(d'où pseudo tivo34) Marcel a habité quelques temps St Eugène (cinéma le Régina) rue Darbois passait ses vacances scolaires à Carteaux et les 2 mois d'été au cabanon de la Tejela et de Falcon. Son père travaillait aux VAN ce qui nous rapproche encore.
Il avait un bon copain Louis Charles PEREZ perdu de vue...

Sarah AVELLAN
née en 42, elle a habité SAÏDA, où ses parents étaient colons, son grand'père : Antoine AVELLAN , possedait "la source ronde" de SAÏDA (ain el hadja) qui serait actuellement commercialisée , Sa grand'mère : Antonia GALLERRA : était originaire d' ALMERIA
SARAH a été élève à LAMORICIERE et chez les soeurs, elle a habité à GAMBETTA et avait un oncle commissaire de police à SAÏDA un autre oncle était propriétaire du " bar CORBI ".
Elle était amie avec un fils PEREZ qui jouait du saxo , dont les parents étaient colons à PERREGAUX et elle se souvient des radio-crochets de L'EMPIRE auxquels elle aimait participer avec GEORGES PAGES et LUCIEN MARIN .... et de ses vacances à CANASTEL. Elle a été élue 2ème MISS ORAN à l'âge de 17 ans

M. AZUAR
Professeur de Mathématiques au Lycée Pasteur, probablement jusqu'aux années 70 ou plus

B
Georgette BACQUET
Georgette, rencontrée sur un site PN Gette30@aol.com a eu la gentillesse de me faire parvenir sa collection de cartes postales pour compléter l'Album photo de ce site

Brigitte LE BADEZET Fille de Michel BADEZET qui travaillait à la base navale de Mers el Kébir et de son épouse née REIN (voir à ce nom) quitte Oran à l'âge de 15 ans. Elle épousera M. Le GOURRIEC dont elle aura 3 enfants, Eric, Hervé et Julie, née en 81, qui fait aujourd'hui des fecherches pour sa grand mère. Contact Julie

Pétra BANSKI
a vécu à Oran de 1954 à 1959 et y a fréquenté le lycée Stéphane Gsellde la 6° à la seconde
les photos de Pétra

Michel BARBET
né en 1948 à Constantine, a vécu 3 an,nées à l'immeuble des dragages au 26 Bd Front de merdans les années 56-58, Il a fréquenté Laurent Fouque, puis Paixhans et enfin le collége de Canastel avant de terminer à Gautier à Alger.
Aux dragage il habitait juste au dessus de la famille MARTINEZ: voir Jean Paul dont la soeur aînée Lucette faisait à l'époque des études de médecine E mail: Michel.BARBET@total.com

Didier BARCELONA
Le Père de Didier avait un salon de coiffure place de la république à la marine et ce jusqu'en 62. Sa mère, femme au foyer fréquentait beaucoup le patro d'Eckmühl, ses frères et lui y ont passé le plus clair de leur temps.
Ses frères, Hubert (, l'aîné décédé en 80 ) et Gérald étaient connus pour jouer au théâtre" La Passion " et la " Nativité" avec le père PAIREL et le père FRANCOIS. Si Gérald est un ancien du lycée Lamoricière, Didier, né en 46, a fréquenté Ardaillon..... Engagé dans la marine, il en est sorti au bout de cinq ans comme officier marinier avec des spécialisations en particulier dans l'électronique. Il est aujourd'hui "bardé de diplômes" acquis en formation continue.
Sa belle famille est PN du Sig, cela est un pur hasard, puisqu'il a rencontré son épouse à Saint Malo. et qu'il réside toujours en Bretagne. Il est grand père de deux petits fils, dont un est moitié Écossais, et l'autre bon Malouin.
Comme beaucoup de PN, il a considéré comme une thérapie nécessaire, Un "pèlerinage" en Algérie, effectué en 1983 car depuis ce voyage, beaucoup de nostalgie s'est éteinte. Un jour il nous racontera son voyage:
" je le ferais sûrement bientôt, il faut que je trouve un peu de temps et du courage pour m'asseoir derrière la "bécane". Il y a beaucoup de choses à raconter, mais il faut faire la part des choses entres ce que l'on avait connu et ce qu'il en reste, sans faire entrer trop de sentiments, ni d'informalisme total...."
dernière heuregrâce à ces pages, début 2001 Didier vient de retrouver un ami oranais qui habite à 120 km seulement de chez lui. Voir CARRERES

Pierre BARISAIN-MONROSE
Pierre, parce qu'il est également alloïste, pabarisain@wanadoo.fr m'a fait l'amitié de visiter ce site et d'y apporter des précisions, en particulier sur la date exacte de l'attaque de la flotte française à Mers El Kébir.

Alain BARON
génération 40-50 habitait 20 rue Nobel à Gambetta, balcon mitoyen de celui de François REYES qui passait souvent par chez lui avant de redescendre voir les copains Activement recherché par François REYES : Mèl f.reyes@free.fr

Jacques BASSO
né le 18 avril 1925 a Mascara, il a vécu de 1929 a 1958 a Relizane, et aimerait avoir des contacts avec les anciens de cette époque ! il recherche bien sur aussi des photos de classe. Prendre contact avec sa fille Nicole: basso.nicole@tiscali.fr

Famille BASTOS
Juan BASTOS, originaire de Malaga est arrivé à Oran bien avant 1830. Il est le fondateur de la célèbre marque de cigarettes que nous avons tous connues et même pour la plupart consommées ! Il adopte très vite la nationalité française. Il eut un fils Emmanuel et plusieurs petits fis, dont l'un Alfred, aura une fille Fernande BASTOS née en 1903 mère de Marie Louise LAMAIZIERE (voir à ce nom)

Jean BAUDET
Jean, pied-noir de la dernière (mais alors vraiment dernière...) génération, est né en février 62 à Bou Tlélis, sa mère est oranaise (épicerie fine bld Sébastopol), son père est également de Bou Tlélis.
Ses rapports avec l'Algérie sont simples : un vide, incommensurable, et une soif, insatiable, de combler ce manque. Il pense que pour savoir où on va, il faut savoir d'où on vient. et il chercje à connaitre et à aimer l'Algérie par procuration tout en remerciant ses parents pour lui avoir rendu cet apprentissage si vivant, si vibrant. Ils sont malades de l'Algérie, et n'en guériront jamais. Pour ses deux filles en bas âge il a un héritage à transmettre, une trace, quelque chose... Puisse ce site l'aider dans cette tâche.

Lucien BAUS
Lucien est né à Oran en 1934.au square GARSON dans le quartier de l'Hippodrome, c'est la fin de l'Avenue de St Eugène ! Les promenades dominicales en famille ont lieu dans le petit bois de "la Ferma de la Bola" En 1940 la famille déménage à Delmonte où il fréquente l'écile avec les instituteurs bien connus: M. JUAN,M. SALVADOR.... Il travaille 7 années à la BAO en qualité d'électricien.
Sa maman est Manuella SERNA et ils sont 7 enfants au total: Christianne,Jeanine,LUCIEN,Jean-Pierre ,Marc, André, Danielle
son pére,Armand etait fondeur mouleur trés connu chez les charpentiers de marines car il fabriquait l'accastillage et surtout les hélices. Aussi les baptémes des bateaux donnait droit aux geultons traditionnels Arros cone poyo ou Caldéro....

Marie-Ange BAYLE
Merci pour ce site . Joie immense et douleur intense se cotoient en permamence ! J'habitais rue Adolphe Cousin , pres de la rue Arago et de la place des Victoires à Oran, de 46 à 62. Mon père Emile Bayle travaillait à la DEM (Dragages et Entreprises Martimes) à Gambetta . L' oncle de mon père avait le garage en face du collège de filles Ali Chekkal et mon oncle était chez Vve Cotes (Antoine Cortes) Mon grand père , Mr Canovas travaillait chez Allende , fabrique de paprika à Eckmhul , où il habitait , en face du Tir au Pistolet, avenue d'Oujda . Si des amis se reconnaissent, je serai au bout la ligne Internet . Sur mon site référencé ci dessous vous pouvez me retrouver aussi :http://mab-art.site.voila.fr/ E mail Marie Ange BAYLE

Famille BEDEL
La famille BEDEL possédait une ferme dans les environs d'Oran. Bien que l'ayant visitée, je ne sais plus la situer avec certitude, bien que je pense qu'elle était à St Lucien. Deux fils ont fréquenté le lycée Lamoricière en qualité de pensionnaires. L'un Jean, a été mon condisciple en 1°C au moins. (voir photo) l'autre s'appelait Christian, je pense.

Henri BELASCO
Né en 1940 à Oran, Henri y fréquenta le Lycée et fait partie des Anciens ALLO. Il est en outre à ses moments perdus auteur de contes pour enfants, et ernièrement d'un ouvrage de souvenits "La cité Petit" à voir dans la rubrique Auteurs. mais il est surtout avec Gérard GARCIA fondateur du site du Cercle Algérianiste.

François BELTRA
Né le 09 Avril 1952 à Mers el-Kébir, à la briqueterie de la SABO, route du stade. Ses parents étaient installés à Mers el-Kébir depuis les années 1840.( Originaires d'Espagne - Novelda et d'Italie - Santa Marguerita (près de Gênes). C'est le décés de son père qui est à l'origine de la Nostalgérie de François qui a décidé de devenir un peu plus pieds-noirs, un peu plus Oranais, en sa mémoire. Il est membre de l'association GAMT (Généalogie Algérie Maroc Tunisie) N° 2616 Ainsi que de l'amicale des Oraniens des Bouches du Rhône (AOBR).

Maurice BENGHO
Né en 43 à Tlemcen, a vécu 11 ans au Maroc (Safi et Casablanca) Jusqu'au retour de Mohamed 5 en 53/54, puis retour en Algérie, à Nemours, de la 6eme à la 3eme, sous le régime de Ibañez, Reginbach, Ferrer , Baraquet et autres profs du Cours Complementaire.. puis 2 années a Tlemcen et 3 ans à Oran, ou il a "cessé" ma scolarité aux Cours Benichou (ou cours Descartes) rue Cavaignac. Pour finir, 2 années d'enseignement à l'ecole primaire des Invalides quartier Lamur à Oran.
Départ comme beaucoup en Juin 62 le lendemain de l'incendie du port d'Oran (le 26/6 je crois...), ses parents ont pris le bateau le 5 JUILLET......!!!!! puis retour en Algérie à Oran en Novembre, la vie chez les "patos" ne lui convenant pas outre mesure... (à Vannes , les PN n'étaient pas toujours les bienvenus.) Enfin, rapatriement définitif en Juillet 63 sur Nantes... Depuis 63 n'a pas quitté la Bretagne, vit à Rennes depuis 73.

Nicole BENHAMOU (épouse FUNTOWIEZ)
née en 1949 à Oran, n'y a vécu qu'un mois, ses parents ayant quitté ORAN un mois après sa naissance, pour PARIS où elle a toujours vécu. Mais elle éprouve néanmopins la nostalgie d'Oran où sa famille paternelle avait toujours vécu., le grand père y faisait le commerce de chevaux. ses tantes ont épousé des américains arrivés avec le débarquement de 42 et vivent ausx USA. Du côté maternel, la famille est originaire de Tlemcen. Contact: Nicole FUNTOWIEZ

Paul BENICHOU
né le 6 janvier 1947 à Oran Rue D'Adana quartier d'Eckmühl (*) près du Patronage "Don Bosco" ou il a passé sa plus tendre enfance. Rentré en 1961, il souhaite retrouver des contacts et peut-être des traces de parents disparus. Contact: paul.benichou@bnpparibas.com

Jean Raymond BENITHA
né le 8 mai 1945 a Oran il a été à l'école St André (Ferdinand Buisson) de 1951 à 1954, puis au collège Ardaillon de 1955 à 1962 il a habité rue du camp St Philippe et Bd Sébastopol.

Me BENIZRI
Me BENIZRI était amie de la famillee COURANJOU (vir plus loin) son époux était sculpteur et son beau-frère pharmacien, bld Hyppolite Giraud. Les personnes qui pourraient apporter des renseignements peuvent prendre contact avec Pierre COURANJOU

Me Vve BENNAROCHE
du quartier de Choupot: voir CHOUGRANI

Michael BENZAKI et sa famille
Michael est fils de PN et donc PN lui même...! Il retrouve un peu de ses racines sur mon site : son père avait 13 ans en 62 lors du grand départ ! et la famille habitait le quartier St Antoine.
Le Grand Pere, lui travaillait chez les Medioni, Transporteurs a la Rue Schneider. Et le Grand Oncle, Albert Schoukroun, etait Artisan Electricien, et avait une grande passion : la Chanson, d’ailleurs il aimerait bien rentrer en contact avec les autres membres de son groupe : Le QUAT’OR. Il s’agit de Manou Pardo, Paul Neto,et Pierrot. Prendre contact avec Michael

Eva BENOIT
Voir TARSICE, adoptée par famille BENOIT

André BENZEKRI
né à Oran le 25/07/1943 et y a vécu jusqu'en juin 1962 (jusqu'à l'épuration ethnique...). a passé ses années scolaires à:
  • . L'école St-André (Ferdinand Buisson - quelques photos ont paru notamment sur le site http://oran1950.free.fr : il est le n° 14)
  • . ARDAILLON
  • . Lycée Technique (cité des Palmiers (c'est loin !!) à St-Hubert
  • . 1er bac à Oran 1961
  • . 2ème bac à ... Paris session spéciale déportés d'Algérie: septembre 1962 (session de juin supprimée)
  • . Lycée Turgot - Paris
  • . Ecole d'Ingénieurs - Strasbourg
favorable à des retrouvailles ... mais peu doué pour les organiser !! Habite la région parisienne en attenfdant la retraite pour mettre le cap le plus au sud possible. Ne possède actuellement pas d'autres adresse que professionnelle. andre.benzekri@dr-idf.travail.gouv.fr et ne peut donc être joint en période de vacances !

Georges BERDOLET
Signataire du Livre d'Or, Georges berdolet@libertysurf.fr, a habité au 28 du Boulevard Sébastopol. Son père Georges également, était architecte avec son frère Roger, ils avait leurs bureaux 16 Bd Charlemagne.
Il possède une excellente recette de Calentica extraite de "LA CUISINE PIEDS NOIR" de Irène et lucette KARSENTY.

Marie-Chantal BERENGUER (ép. MEDINA)
née le 23 décembre 1955 au N° 14 Rue Douaumont fille de BERENGUER Manuel et de VIDAL Hubertine Emmanuelle . Toute la famille habitait la même rue, les grands-parents BERENGUER Jean et PIZANO Marie , les oncles et tantes. Son pére et son grand père travaillaient à la SNCF à Oran , papa faisait des concours de motos et de pétanques.
Mariée avec MEDINA Gérard un algérois , décédé hélas en 1992.
Son beau pére MEDINA Manuel étais entraîneur de football à Alger, marié à RAMON Georgette,Yvette.
Elle n'a que trés peu de souvenirs d'Oran sa ville natale et aimerait la connaître maintenant par l'intermédiaire de personnes qui y ont vécu. Elle a fréquenté l'école primaire d'Oran de 1960 à 1962 et n'en a aucun souvenir ni photo. Elle espère retrouver de la famille et des connaissances de ses parents. Internet lui a déjà permis de retrouver des amies figurant sur ce site...! Elle recherche également des renseignements généalogique car pratiquement tous les noms des inscrits sur cette page sont un peu les siens: MEDINA, PEREZ,FERNANDEZ,MARTINEZ,SANCHEZ,GARCIA etc.

Jean Henri BERGUERAND
Habitait en face du Musée DEMAEGHT et du logement de fonction de la famille TINTHOIN, archiviste de la ville d'Oran. A fréquenté le lycée Lamoricière de 1936 à 1949 date à laquelle il passe le bac de Math élem. Fait des recherches sur l'arrivée de ses ancêtres en Algérie.

BERMUDEZ
Voir ALLAIN

André BERNARD
Cardiologue à Oran

Monique BERTIER
née en 40 à Oran, père parisien, maman d'origine espagnole. a fréquenté l'école Jules Renard, le collège moderne et Laurent Fouques. Dans sa bande de copains, Henri Fernandez... Elle travaille d'arrache pied à la construction d'un site sur Aïn Franin.

Marcel BESOMI
Epoux de Colette GUERERRO, voir à ce nom Marcel

Maryse BETTON (ep PAULEAU)
née à Oujda en 1945, où elle a vécu jusqu'en 1959, son papa travaillait aux CFM (Betton Joseph), Elle recherche particulièrement la famille Valéro, Bastianini, Pastor d'Oujda. Merci pour votre aide.

M. BITTARD
Tenait un magasin de vente et dépannage de motos en haut de la rue Lamartine du côté impair, magasin que je pouvais voir de mon balcon et qui devait donc se situer au 7 ou au 9 au pire...!

Denis BLANOT
né le 4/9/1943 à Oran, 18 rue Nobel à Gambetta.Fervent adepte de nos heux de gamins oranais carrico, platicos, billes, pitchak, et autres pignols.... Il a fréquenté l'école de Gambetta (bien sûr), et l'annexe Lamoricière, rue des palmiers, il a effectué le pélerinage des amis de Santa Cruz en 83 Amateur de foot, pratiqué un peu un peu au CDJ (le goal NUNEZ est un de ses cousins par alliance) et aussi à la JSSE, en réserve.
"Rapatrié" à Marseille, le 8/7/1962 par le 1er voyage du Lafayette, il habite dans les Bouches du Rhône, un petit village entre Aix en Provence et Marseille. E mail: danydensàaol.com

Madame BOLUIX
Professeur de danse classique. voir plus loin à PICAZO

Christiane BONDOUX
née en Algérie, Christiane y a vécu de 1952 à 1960. Elle recherche plus particulièrement des photos sur le quartier St-Hubert où elle a vécu, la caserne de gendarmerie mobile et le quartier des Palmiers.

Roger BONJEAN
né à ORAN en 1945 et ex habitant du Plateau St-Michel. Il a suivi ses études au lycée Lamoricière de 1956 en 6° A4 (avec M CALMELS, quel grand professeur !) à novembre 1961 en 1° C1. en 1968 il a retrouvé M GRAND, professeur d'histoire, comme Proviseur du lycée de Manosque où il était pion.

Michel BONTEMPS
Michel était un camarade de mon frère. Il a fréquenté Ardaillon. Il est venu à Oran assez tard, (années 50 ?) alors que sa mère et son beau père M. CONTANT y étaient arrivés au début 1947, venant de Chalon sur Saône et muté aux VAN.

Marie Claude BORIE
épouse SIMON voir à ce nom

Alain BOTELLA
génération 40-50 habitait 20 rue Nobel à Gambetta, son père était chauffeur de taxi. Activement recherché par François REYES : Mèl f.reyes@free.fr

Alexandre BOUAZIZ
Né à Oran le 25 Mai 1943 a résidé au 17 rue Alsace Lorraine.jusqu'en 62 a fréquenté l'école Paixhans et le lycée technique de jeunes filles av de lattre de tassigny. n'arrive pas à retrouver ses camarades de classe, et ils sont nombreux. Guy Benayoun, Andrèe Shilling, Sylvie Guillemeau, Serge Vidal, Ruben Choukroun, et bien d'autres. Il pense pouvoir effectuer un voyage à oran aux environs de paques 2005. Ce pélèrinage lui tient à coeur, Il se doit le faire pour lui-même et pour ses parents disparus, qui n'ont osé y retourner. Il est facteur de pianos, musicien, et organisateur de festivals classiques et jazz, à aix en provence, et bien entendu toujours en activité.

Marguerite BOUCHET
Fille de Paul CHATROUSSE (voir ce nom) née à Oran fut secrétaire aus assemblées algériennes à Alger

Jean BOUSSOMMIER
Issu de la 5 ème génération d'une famille venue en 1848 pour participer à la création de St Cloud, Jean est né rue d'Arzew, mais ensuite ses parents ont déménagé pour aller au 26 Bd Front de mer dans l'immeuble des Dragages en 1945 au 8° étage... avec vue imprenable sur le port et la baie d'Oran. A fréquenté la maternelle à Laurent Fouques puis le primaire à Paixhans et annexe Gambetta de la 6° à la 3° Jean est donc en quelque sorte un voisin et nous avons sans doute du nous croiser sur des lieux communs tels que le marché Michelet, La rue Lamartine, la Place des Victoires, la rue de Salles où habitait sa grand mère. Son oncle a bien connu mes voisins de l'étage au dessus, les DAUDET, le marchand de moto de la rue Lamartine , BITTARD. C'est amusant de se retrouver des souvenirs communs plus de 40 ans après...

Josette BOUSSOMMIER
Tante de Jean (ci dessus) Josette, née en 1923, est fille de Monsieur GUIJARRO de JOVER qui habitait rue Lamartine en face du magasin BITTARD (vendeur réparateur de motos) dont le fils aîné était ami intime avec le mari de Josette qui a d'abord tenu une librairie papeterie rue d'Arzew puis un cabinet d'assurances rue Ampère.
Quant'à Josette née en 1922 elle a fréquenté le pensionnat des trinitaires à Saint Louis puis Jeanne d'Arc rue d'Arzew et enfin l'EPS de Mostaganem. Elle a enseigné un temps à Gambetta où elle habitait, puis à Carteaux. Son fils comme son neveu ont fréquenté Lamoricière de 56 à 62

Roger Théophile Joseph BRAQUESSAC (1910-1973)
Se fait remarquer au Lycée d'ORAN comme étant un excellent joueur de Football. Etudiant ,il devance l'appel ..Il est incorporé a/c du 15.10.1930..Affecté au 81 ème R.I à MONTPELLIER Il joue beaucoup au Football….Tout est fait pour lui faciliter la tache…. Il est renvoyé dans ses foyers le 10.10.1931….Il joue au S.O.MONTPELLIER , une des plus grandes équipes de l'époque .Il s'y distingue en tant qu'ailier… ( MONTPELLIER a gagné la COUPE de France en 1929 et a été finaliste en 1931 )

La saison 1931-1932 du SOM(Voir site http://www.mhscforever.com ) Les Montpelliérains sont les grands favoris de l'épreuve reine qui s'ouvre. D'ailleurs en trente-deuxième de finale de la Coupe de France, le 20 décembre 1931 au stade du Pont Juvénal, le SOM étrille le club Alsacien d'Illkirch Graffenstaden 6 buts à 1.
En seizième de finale, le 10 janvier 1932, le SOM rencontre au Stade de Saint Ouen de Paris une vieille connaissance puisque c'est l'AC Amiens qui lui est opposé.
Il s'agit de la revanche du quart de finale de la Coupe de France 1931 qui avait vu le SOM battre Amiens 2 buts à 1 - Montpellier marqua en premier par un but contre son camp de l'arrière Amiénois Balavoine. Talleyrack égalisa pour Amiens juste avant la mi-temps. En seconde mi-temps le vent souffla contre nos joueurs. Amiens marqua deux fois par Libérati et Wallet qui était hors jeu. A 3 à 1, la cause semblait entendue d'autant plus que l'alsacien du SOM, Hornus manqua un penalty.. BRAQUESSAC réduisit la marque mais malgré un forcing désespéré dans les dernières minutes, le SOM était battu 3 buts à 2.
Les joueurs du SOM : Guillard , Boutet , Mitrovitch , Hornus , Dedieu , Bousquet , Granier , Cros, Rolhion , Gérard , BRAQUESSAC

Rappelé à 2 reprises ,il effectue des périodes d'exercices au 9ème Régiment des Zouaves de MAISON CARREE près d'ALGER :du 28.08.1933 au 17.09.1933 et du 24.071938 au 06.081938.
De retour en ALGERIE ( en 1933 ? ),il jouera pendant plusieurs années à ORAN dans une des plus belles équipes,,l'ASE-AVENIR SPORTIVE ECKMULH.
A un emploi dans les Chemins de fer Algériens .Exerce ses fonctions à OUED - KEBERIT(Département. de CONSTANTINE)
Il s'uniera le 05.10.1938 à SIDI BEL -ABBES/ALGERIE(il avait 28 ans) , à SICILIA MARIE-ROSE (elle avait 16 ans).
Rappelé le 30.08.1939 au 9ème Régiment des Zouaves -en guerre avec l'Allemagne, le 02.11.1939
15.12.1939,il est soigné pour paludisme
09.01.1940 au 06.04.1940, séjour à l'hôpital de BRIENNE LE CHATEAU dans l'AUBE.
11.03.1940 ,Naissance de son fils RENE à SIDI BEL -ABBES (Départ .d' ORAN)
25.05.1940 au 31.07.1940, séjour à l'hôpital de ST. CHARLES d'ORAN.
Démobilisé le 13.08.1940 .Il déclare se retirer à OUED - KEBERIT(Départ .de CONSTANTINE)
10.11.1941 Naissance de sa fille MICHELLE à SIDI BEL -ABBES (Départ .d' ORAN)
Vers 1947,Installation définitive à SIDI BEL -ABBES -il démissionne des Chemins de fer Algériens pour gérer avec son épouse la BRASSERIE de leur père et beau-père , SICILIA MICHEL
30.11.1948,decés à ORAN de sa mère, BRAQUESSAC-LOPEZ MARIA INCARNACION
05.10.1950,déces de son beau-père , SICILIA MICHEL à SIDI BEL -ABBES .
03.05.1951,Naissance de son fils cadet GERARD à SIDI BEL -ABBES (Départ .d'ORAN)
05.081969,decés à PAU de son pére,BRAQUESSAC PAUL MARIE
03.03.1973,il décède à SARRAGOSSE en ESPAGNE.

Voir photos de Roger et de l'équipe de L'AS-ECKMÜHL "Clic"

Francine BRAUN-ANDREOLETTI
Francine est née à La Stidia. Ses dix premières années de scolarité se font à St Denis du Sig avant d'être en pension à l'école Fènelon de Sidi Bel Abbès Elle est deux ans enseignate à Relizane (Ste Monique) avant de devenir Bou Hadjarienne en épousant Albert Andreoletti. Enfant elle allait souvent au Télagh et à Rochambeau (pays de notre ami Charles PICOT). La Stidia est un village fondé par des émigrés alsaciens, lorrains et allemands On y trouve en particulier les familles PITZ d'origine rhénane et BVONFELD de St Hyppolite en Alsace Ces deux familles dont partie des ancêtres maternels de Francine. Etrangement ils font également partie des ancêtre de Marie Claude SIMON-BORIE

M. BREMOND
Proviseur du Lycée Pasteur

Henri BRENOT Né à Constantine, il fréquenta le lycée Lamoricière d'Oran dans les années 55 à 59 environ. M. BRENOT père a été nommé à Oran comme président du tribunal administratif. Henri, membre d'ALLO, y exerça un temps les fonctions de secrétaire de l'association. Il est décédé début 2001

Famille BRETON
Ingénieur AM muté aux VAN, M. BRETON et sa famille ont occupé un logement de fonction aux portes de l'usine. jusqu'à la fermeture.

Léopold BRIAND
habitait 1 rue Chevreuil à St Eugène, face à la villa des Roses et du jeu de BOULES JOYEUSES ST EUGENOISE. Il est à la recherche des copains avec qui il se réunissait tous les soirs,après le boulot,au coin du Bd VAUCHER et de la rue CHEUVREUIL, au bas de l'immeuble ou habitait la famille PONS "ISABELLE et son frère JEAN-CLAUDE" ou au coin de la rue PEGOUD, Contact: leobriand@wanadoo.fr

Françoise BRIES-BERNARD
voir CHATROUSSE

Jacques BROHN
Né à Oran en le 1° avril 1939 au 44 rue Dutertre, avec une autre entrée au 27 rue Bey Mustapha, c'est à dire à l'angle du Bd Sébastopol, Jacques a fréquenté quelques temps Lamoricière où nous nous sommes certainement croisés en 6° puisque nous avons eu les mêmes professeurs. Son père était fondé de pouvoir aus Ets Storto bien connus des oranais. C'est avec plaisir que Jacques a trouvé ce site et il aimerait renouer le contact avec d'autres oranais

Famille BROUCHET
Cadre aux Verreries de l'Afrique du Nord à Oran, y occupait un logement de fonction à la porte de l'usine, route de la Sénia de 48 à 61 ou 62. La famille comportait 4 enfants, l'aîné Georges, une fille Christiane puis Marie Claire, née dans les années 40 et un frère plus jeune André. La famille a été rapatriée par les soins de St Gobain.
André vient de se manifester début 2001, son fils ayant découvert le site en faisant des recherches sur son nom de famille. Il fait partie des anciens de la "Jeune France".
Marie Claire s'est également manifestée à mi 2001 et nous gardons contact.

Marie Thérèse BRUNI
née à Mostaganem le 2/08/38 a épousé Claude PILLON qui faisait son service militaire à Oran puis Mostaganem de 54 à 57. Elle a travaillé à la banque d'Algérie et également à la banquede Tunisie Le papa de Marie-Thérèse était cuisinier à Mostaganem et également pompier. Sa maman Antoinette FERRER était tricoteuse pour divers magasin. Elle avait deux soeurs Marguerite et France et un frère Antoine, tous nés à Mostaganem.

Famille BRUSA-MAS
Les grands parents Pedro MAS et Maria ESTEBAN étaient originaires de la région de Malaga. Les parents (Odette et Ugo) et la grand mère tenaient le kiosque à journaux,glaces, tabac de la place de St Eugène, et habitaient 4 rue Maupas. 4 fils dont Bruno l'aîné vient de prendre contact avec le site en 2003 il est né en41 . Yves en 48, Hugues en 55 et Jean Pierre en 57

Arlette BURESI

Hugues BUSCH
Hugues, camarade à l'école des Falaises de 46 à 50, (voir photo) il habitait Bd des Chasseurs. Il était fils de militaire (capitaine à l'époque) Il a beaucoup fréquenté l'aumônerie du Lycée tenue par l'abbé CAMPS et lors du retour en métropole avait créé une amicale et mis en place un annuaire. malheureusement j'en ai perdu la trace. On peut le situer sur plusieurs photos du site Lamoricière

José BUENO
José est né à la Marine, (il est le premier représentant de ce quartier à se manifester...!) rue de la vieille casbah en 1942 et il a habité peu après, jusqu'en 1962, à la rue de l'intendance. Dans cette rue se trouve la Mosquée de Sidi Lahouari, juste derrière l'unique cinéma du quartier de la Marine "Le Famillia". Il a fréquenté l'école Paul Doumer. et tès jeune, a commencé à travailler au port en qualité de transitaire . Sportif : foot, hand-ball et natation dans les clubs de la marine. Son père travaillait également au port à la S.N.A.E.M. Sa soeur Joséphine dit "Finou" tenait un bar en gérance au boulevard Oudinot toujours à la marine. Il a conservé des contacts avec des copains de la marine, et ils se retrouvent chaque année le troisième week-end d'octobre à Nîmes pour le rassemblement organisé par la J.U-D.B. Ce rendez vous dans lequel toute la Marine est représentée ( de la Calère à Saint-louis) demeure le plus important des pieds-noirs d'Oran après celui de l'Ascension. A noter que le quartier de Sidi Lahouari à la Marine est très connu à présent, Ralhed le célèbre chanteur de Raï y a vu le jour.

Arlette BURESI
de la place des Victoires, a épousé Pierre SABUCO voir à ce nom.

Paul et Jeannine BUSSIERE
Paul est né le 19 juillet 32 au 14 rue Alsace Lorraine; face à Willems ! Ce qui mui a peut-être donné le goût de la musique. Il a fréquenté successivement la maternelle de le rue Cavaigna puis Jule Renard et le Lycée Lamoricière (pendant 3 ans et enfin Ardaillon. Passionné de musique et plus spécialement de violon il gagnait déjà sa vie et celle de sa famille avec son instrument et en animant nombre de bals et de mariages les week-end. Son métier fut cependant la Publicité où il eut beaucoup de réussites mais perdit tout en 62...! Il a une excellente mémoire du passé, dont il compte nous faire profiter... Contact: pjbussiere@wanadoo.fr

Roger de BUSTOS
né à Oran le 14/03/1944 rue de Picardie a fréquenté l'Ecole Lamoricière lorsqu'il habitait 52 rue de Mostaganem à côté du cinéma le Tivoli et près du glacier réputé " buen gusto".... Il recherche M. Lebourg Roger, né le 13 janvier 1914 à Sidi Bel Abbès et qui aurait vécu, rue de Picardie... Roger de BUSTOS

C
Luce CAGGINI-(FRANCERIES)
née à Oran , où elle passe son adolescence . Origine familiale / espagnole , italienne , corse . Après l ‘ indépendance , vit en Corse , U.S.A , Canada , Hollande . Réalisatrice d’ art , fait partie de la dynastie des sculpteurs : les Gaggi

Danielle CAISSO (ép MEYER) Née à DEMONTE le 9 avril 1942, a habité rue des Eparges au N° 12 jusqu' en 1962, pas très loin de Mme Escolano, celle qui, entre autre, enlevait le soleil, elle se souvient de Monsieur Isler, le vendeur aveugle de billets de loterie, accompagné de son chien et parfois si sa mémoire est bonne, de son fils. Elle est allée en classe avec la petite fille, d'Elvira , la charcurière , Elle a fréquenté l'école de Delmonte, puis le collège moderne de jeunes filles, de l'avenue de Tunis devenu Ali Chekkal. Elle avait une amie dont la mère tenait la pâtisserie, bd Vauchez, et a encore dans mon missel l' image qu'elle lui avait remise lors de notre communion solennelle, en 1954 ! Elle a connu les Pérez ! leur magasin de cycles se situait bien rue de Douaumont, mais au Grâce à ce site, Danielle s'est reconnue sur une photo de CM1 et elle a pu compléter aussi la liste des élèves. Voir Photo "ici" Elle a travaillé chez Me Solère, rue de la Bastille, puis chez Gestetner, avenue Loubet. jusqu'en 62

Christiane CAISSO épouse BELTRA
soeur de Danielle ci-dessus, a vu le jour 1, rue Chevreuil à Delmonte, mais a surtout habité à l'angle du Boulevard Henri Martin et de la Rue des Eparges à Delmonte, en face de l'épicerie SERRANO. a fréquenté l'école de filles de Delmonte, puis le collège Berthelot, Ali Chékal n'existait pas encore. a travaillé à la quincaillerie GAUTHIER, rue El-Moungar, derrière la Grand-Poste, puis au Service de la Colonisation et de l'Hydraulique (Ponts et Chaussées). a épousé Louis BELTRA de la place Pasteur qui travaillait à la DCAN à Lartigues. Puis ils ont construit une maison à la cité des Castors de la Marine, cité St-Georges, maison qu'ils n'ont habitée qu'un an ! garde un très bon souvenir des années passées au patronnage de Delmonte avec la soeur Marie d'Assomption et c'est le Père Marc qui nous a marié. Mais tout cela est bien loin maintenant ...

Norbert CAÏSSO
Frère de Danielle et de Christiane, Norbert est né à Oran en 1938, il a fréquenté l' école primaire de Delmonte puis le Collège Ardaillon de 1949 à 1953 Il quitte l'Algérie et Oran en décembre 1957 en s' engageant dans l' armée de l' air pour 4 ans. Fin novembre 1961,à la fin de mon contrat avec l' armée, il revient à Oran pour quelques jours. Début décembre il quitte définitivement la terre africaine pour venir travailler en France

Jeanne CAMINADE épouse Madelpech
née à Oran en 1944 au plateau St Michel, habitait 5 rue Gradwolh, a fréquenté l'école Berthelot puis les Dames Africaines jusqu'en 1961. Elle aimerait retrouver mes amis d'enfance et en particulier Eugéne Benayoun et Christian Molina ... Jeanne: jeanne.madelpech@wanadoo.fr

Famille CAMPOS
du quartier de Choupot: voir CHOUGRANI

Christophe CAMPOS
Nous avons fréquenté le lycée Lamoricière ensemble durant de nombreuses années au cours desquelles il a invariablement fauché le prix d'excellence, mais je ne concourrais pas...! Son père était professeur d'anglais et sa mère anglaise d'origine ce qui faisait de lui un parfait bilingue. voir photo

Abbé CAMPS
Aumônier du Lycée Lamoricière dans les années 50, il était originaire des Pyrénées. Dans le cadre de l'aumônerie, il disposait d'un local où les jeunes pouvaient se rencontrer et se distraire dans le quartier du Bd Joseph Andrieu ou à proximité. Voir également sur cette page Hugues BUCHE

Alphonse André CAPARROS
né à oran en 1950, fils de Alfonso CAPARROS qui était Coiffeur au 21 rue Emile Petit,
à la recherche du passé, des souvenirs, d'éventuelles personnes qui ont habité le quartier, des amis(es) d'enfances, des photos, enfin tout ce qui peut avoir un rapport avec son passé. Il a habité rue Tardieu, puis aux Mimosas.. Pour ceux qui se rappellent, de la famille et qui désirent prendre contact E-mail : candalou1@aol.com Il recherche également des amis d'école, amis d'enfance....... Son père est décédé en 1988,et son oncle Didier également en 2001 il reste quelque membres vivants dont voici les prénoms : rosa épouse de Didier, la mère d'Alphonse, Cécile qui à 79 ans, la soeur d'Alphonse Cilette qui a 57 ans, le petit frère Richard qui à 43 ans.

Famille CARASCO
Le grand père tenait une boulangerie à LEGRAND, le fils y est né le 21 Mars 1924 et y a passé une partie de sa jeunesse, avant de venir a habiter rue Saint Eugène à Oran.Le petit Fils, maire de Mouy-sur-Seine aimerait retrouver quelques contacts pour son père. E mail mairiemouysurseine@wanadoo.fr Christian CARDINAL
Né à Casablanca en 52, il n'a habité Oran que de 59 à 62 avenue mal de lattre de tassigny pas loin de la boite d'allumette à 3oom au dessus de la préfecture. Pas loin de St eugene. Il vréquentait le lycée des palmiers au dessus d'Eckmuhl et recherche ses copains d'alors??? les freres de la famille Cantarel, et Gerard Garcia, les soeurs Batt Lucette et ? Marc et Agnes Fabritius. Il a quitté Oran le 5 Juillet 62 dans la panique et grièvement bléssé à la jambe gauche...(On n'a jamais su par qui, ni pourquoi ???)Il recherche également la famille Escolano d'Eckmuhl qui a du s'installer à Toulon ? et une amie de St eugene Marie ??? qui serait partie vers Tarascon puis vers Tassin la demi lune. Contact: cardinalc@wanadoo.fr

Bernadette CARMONA
née a Oran en 43 elle y a vécu jusqu'en mars 64 car son ex mari travaillait à l'arsenal de Mers el Kébir. Les souvenirs restent entiers et Bernadette parle souvent d'Oran avec ses enfants et les beaux parents de son fils. Elle recherche des amis d'enfance et de la colonie d'E.G.A. qu'elle a fréquentée puisque son père travaillait pour électricité et gaz d'Algerie Contactez Bernadette: carmonaanne2@yahoo.fr

Jean Paul CARMONA
né a Oran, au 36 blv Marceau,a fréquenté l´ecole Berthelot entre 1957, et 62 . serait désireux d'avoir des nouvelles pour sa cousine, Charlette Carmona de la rue Bernardin " quartier St Pierre" d´un ami de l´epoque du nom de Marcel Rey, 25 rue d´Assas plateau St Michel, si par hazard qq´un le connait, dite lui qu´il peut contacter: anomrac@wanadoo.fr

François CARRERES dit "Francis"
Né le 11 mars 1939 à Choupot, rue Aristide Briand (ancienne rue Karsenty), ses parents tenaient la boulangerie, reprise ensuite par M. Martinez, à l'angle de la rue A. Briand et Edouard Choupot. Ils ont ensuite emménagé rue Jean Azémar (n°24)en 1941 puis au n°31 de la même rue, où ils sont restés jusqu'en 62. Ils étaient voisins de Mme Pain, qui tenait une épicerie à l'angle de la rue A. Briand et J. Azémar. Il a un frère (Vincent, décédé il y a quelques années), et deux soeurs (Thérèse et Asunciòn surnommée "Chounette") Il a été scolarisé à l'école de garçons de Maraval et a eu comme instituteurs, dans l'ordre: M. Lopez; M.Tordjmann; M. Renaudeau; Mme Rico et M. Charpin au CEP et directeur de l'école.
De 54 à 56 il travaillait chez un marchand de motos: Raymond MESLOT, rue Alsace Lorraine. (qui tenait également le magasin de jouets qui a probablemenr laissé quelques souvenirs à plusieurs d'entre nous, ne serait-ce qu'à cause de sa devanture animée au moment des fêtes de Noël !)
On peut joindre sa fille Sophie CARRERES au Mèl suivant: sophiecarreres.9online.fr

Pierre CASAS
Né le 25 janvier 1944 à St Eugène, il a fréquenté l'école de DELMONTE car il habitait DELMONTE et ST EUGENE jusqu'au départ d'ORAN le 29 JUIN 1962.C'est également un fervent admirateur du site de Brigitte Peccolo. -Pierre

Josiane CASORLA
Josiane s'est reconnue sur une photo de classe : maternelle de manerville 1955 !( N° 28 ) Contact josimaman@hotmail.com
elle est née le 16 AVRIL 195O à ORAN quartier de la marine - école manerville - Elle a une soeur qui vit à TOULON et son papa né en 1916 est toujous vivant (NDLR aôut 2004) Elle aimerait retrouver des photos des amies et a envie de parler avec q'autres, d'échanger des adresses pour trouver de la bonne charcuterie sur Paris et sur le net .

Georges CASTELLANOS
C'est à lui georges.Castellanos@wanadoo.fr que je dois, une magnifique photo de l'intérieur de Santa Cruz (voir Album photo) et celle de l'équipe des "Cafés du Brésil" où figure sa maman rubrique "Souvenirs"

René CASTELLI
Nous avons fréquenté ensemble l'école des Falaises. Son père était propriètaire-gérant de plusieurs cinémas dont l'Empire Sa maman se prénommerait Berthe née ANGELI. Si cette dernière information est avérée, prendre contact avec Patrice GAROTIN qui serait un descendant de la même famille, et cousin d'Eric E Mail:patrice.garotin@wanadoo.fr

Yves CASTILLO
né à Oran en il a habité 2 rue Monge et a fréquenté l'école Jean Macé de 1957 à 1962 en CM2 - Comme presque tous, il aimerait retrouver des amis de son époque, de son quartie, de son école...

CASQUERO
Pâtissier fâce au magasin LAVOCAT rue du Fondouk

Jeannine CAZORLA (ép CARIOU)
née le 23 août 1948 à Oran, Jeannine a une soeur jumelle Anna-Marie , Elles habitaient rue de Normandie au n° 4, elle recherche les personne et amies les ayant connues: Céline Térol leur soeur de lait, Marie Christine Barber, Marie-thé Pozo, Lucette XX ? et bien d'autres dont elles ont oublié les noms. Elles ont fréquenté le patronnage de St eugène avec les soeurs Noella, Felicissima , Victor dans les année 55 jusqu'à 62.... Elles ont fréquenté l'école Momplaisant, dans les années 50 . Leur père était un acharné ses boules il s'appelait José Cazorla et jouait au lieu dit le Baranco. Contact: Jeannine

François CERVERO
était chauffeur de taxi à Oran
voir aussi Marie GIL

Famille CHABERT
Droguerie - Bazar situé rue d'Arzew sous les arcades, à l'angle de la rue Lamartine. Les époux CHABERT sont rentrés en métropole dans les années 56 ou 57.

Catherine CHAVET
Elle est née le 07 01 1955 à Oran sous le nom de Louise DABOURNEAU (de parents inconnus) c'est paradoxal et abandonnée le 13 janvier de la même année adoptée et légitimée le 14 02 1956 à Sidi Bel Abbés. Elle a pris le nom depuis de son père adoptif et je s'appelle Catherine CHAVET.
Auriez-vous des tuyaux lui permettant de faire les démarches nécessaires pour retrouver ses origines ?
Les renseignements ci dessus proviennent de Nantes et sont les seuls qu'elle a pu obtenir. Merci pour votre aide, elle aimerait tellement savoir. La joindre à Catherine CHAVET

Martine CHAFFARD
Fille et petite fille de Pied Noir, elle est née en métropole. Ses grands parents, nés en 1922, ont habité Oran Cité PETIT jusqu'en 1962. Ils avaient 5 enfants qu'ils ont pris sous leur bras pour monter dans l'un des derniers bateaux les menant sur le chemin de l'exil. Mèl: CHAFFARDB@aol.com

Jean Michel CHARBONNIER
né à Oran en 1956b rentré en metropole en 1973 pour rentrer dans l'armée. Il a fréquenté le Lycée Pasteur jusqu'en juin 1973. et habitait à l'époque à Gambetta citée du belvedère,
un frére ROLAND et une soeur THERESE. Comme presque tous, Jean Michel est à la recherche de ceux qu'il a connus, voisin et surtout camarades de classe, dont un dénommé GARCIA dit KANI dont le frère s'est tué en voiture sur la route des vacances en direction de l'Espagne.

Paul CHATROUSSE
Ancien Bâtonnier à Oran dans les années 1950, il est fils d'Abel CHATROUSSE et eut deux filles également nées à Oran: Marguerite et Jeanine. Il est également cousin de Françoise BRIES BERNARD dont la famille a résidé à Oran et une autre partie à Alger. Visiter le site remarquable de Françoise racontant son passé algérois:http://www.pages-tambour.comSon arrière-grand-Père Edmond BRUCH est l'auteur en 1916 d'un dessin magnifique à voir

CHICHE
condisciple au lycée Lamoricière: voir photo 1° C1 en 1954-55

Sada CHOUGRANI
m'a fait parvenir les premières photos récentes de l'immeuble où j'ai passé 11 ans choug-sada@ifrance.com est en relation avec les anciens du lycée Pasteur (ex Lamoricière)
La famille CHOUGRANI recherche d'anciens voisins de CHOUPOT, Voir le livre d'Or pour y trouver son appel

Marie Paule CID-BACCARO
Secrétaire de l'association des anciennes élèves du lycée moderne de jeunes filles d'Oran ou Lycée Ali CHEKKAL. On peut la joindre à son EMAIL: alain.baccaro@club-internet.fr.

Thomas CIRERA
charcutier rue d'Orléans,et spécialiste des "blanquicos" il est l'oncle de Françoise NAL

Monsieur CLAMADIEU
Professeur d'Allemand au lycée Lamoricière

Famille COBOS
Les parents Géronimo et Emilia: 4 enfants, deux filles Margot et Volga et deux garçons Manuel et Rubens. Ce dernier est celui auquel était destiné la carte de naissance en date du 11 avril 1949 qui figure sur la page d'accueil du site...!
Manuel transmet en Fév 2004 des détails plus précis: Emmanuel "Manolin" et suis né le 19/01/42 à Oran ( quartier Victor Hugo ). De 42 à 62 j'ai vécu à Victor Hugo et Gambetta me partageant entre ces 2 quartiers où se trouvaient mes copains d'enfance. Scolairement j'ai fréquenté les écoles primaires de Victor Hugo puis Gambetta. Ensuite le collège technique Ardaillon à St Hubert et enfin l'école d'apprentissage de la DCAN à Dar Beïda. De là j'ai tavaillé à la DCAN d'Arbal. J'ai joué au foot ( ailier droit ) avec Victor Hugo ( équipe de quartier qui disputait les différents tournois de quartiers ). Pendant l'apprentissage j'étais le goal de l'équipe de la DCAN. Mes amis étaient essentiellement ceux des quartiers de Victor Hugo, Bastier ( Carrasco, Ribes, Estève, Martinez etc... ) et Gambetta ( Allégret, Sabuco, Munos, Lopez etc... ainsi que la DCAN ( Andreu, Cabrera, Martinez, Soler etc...) Mes souvenirs sont tous ceux qui sont décrits dans ton merveilleux site ( les jeux de 4 sous qui nous remplissent toujours de bonheur, les cinémas, les stades, mes compatriotes qui grouillaient dans nos rues ensoleillées ...)

Maurice COHEN
né à Oran en 1938,9 rue Monthabor, qui faisait angle avec la rue de l'acqueduc............ dans une maison qui s'appelait "le patio libéra". ce coin s'appelait aussi le "crêve-coeur"car la rue qui descendait jusque derrière la place des Quinconces était tellement pentue que les femmes qui remontaient des lavoirs du ravin raz el aïn disaient qu'elles avaient le coeur qui "s'arrachait dans la poitrine".
a ensuite habité rue de Wagram au N°22. sa mère l'avait inscrit à l'âge de 3 ans à l'école du musée située au début de la place de la république dans le quartier de la marine. Une de ses tantes ,Esther,avait le magasin de fruits et légumes qui se trouvait place Kléber juste en face de l'ancienne préfecture. Alors vous pensez s'il en a vu des fantasias sur cette place.Chaque fois qu'un nouveau Préfet arrivait il fallait que des cavaliers,venus d'on ne sait où,viennet avec leur tromblons pour lui rendre les honneurs.
Ensuite,école Bastrana,instituteurs,Mr.Chaptal,Mr.Régnier, Directeur et Directrice Mr.et Mme.Boitiaux. Lycée Lamoricière.Oh pas longtemps.Le latin n'était pas son fort ! Fou de musique et habitant près du théâtre municipal il s'y rendait tous les dimanches après midi. Tout jeune ,il aà fréquenté les radios crochets des fêtes de quartier du music hall du dimanche,à l( A.B.C.avant qu'il ne s'installe à l'Empire avec Jean Pierre Lombard.Sa première chanson en publique;"Andalousie". Puis comme il remportait trop souvent le premier prix on le faisait passer "hors concours" ( moins amusant car plus de cadeau !) Un été il a fait partie pendant quelques temps de l'orchestre de Jean Claudel.Vous vous rappelez ? Si vous passez sur le site de Danmarlou "ORAN 50" consultez les pages des écoles du Lycée Lamoricière vous le verrez sur une photo de 6°. On y trouve aussi le coin de Maurice Cohen. A un de ces jours.

M. COIRAULT
Professeur de lettres au lycée Lamoricière

André COMMUN et Me
André est arrivé à Oran comme jeune ingénieur aux VAN dans les années 50. Durée de son séjour indéterminée. Ils séjournent aujourd'hui dans les environs de Chalon sur Saône.

Henri CORSIA
Né A Oran, au quartier juif, 27 rue de la revolution. Il a quitte Oran en septembre 1960 et sa famille est reste j'usqu'en 1962. Il n'est pas passé par Lamoriciere, mais tous ses amis sont passes par ce lycee, et maintenant vivent en France. Il vit en Israel où il est membre d'un kibboutz. Henri ou plutôt Ouri souhaite renouer le contact. Il a laissé un message au Livre d'Or

Suzette CORTES (épouse JEANNET)
née en 1942 à Charon près d'Orléanville mais arrivée à quelques jours à Oran et jusqu'au 2 août 1962, elle a habité rue des frères Mercadier, St Eugène (hippodrome), fréquenté l'école maternelle de la rue Taine, puis l'école de filles, rue Mongolfier, le Cours Descartes, le Cours Complémentaire Claude Bernard, puis le collège technique.On peut joindre Suzette: Suzette (Cortes-Jeannet)
Son père travaillait à la préfecture d'Oran et c'est sa mutation pour Aurillac, dans le cantal, qui lui vaut de vivre dans ce département où les pieds-noirs sont peu nombreux, les oranais encore moins, Elle a découvert le site à force de vouloir se replonger dans sa jeunesse.

Joseph CORTES
né en 42 à Perrégaux, a vécu surtout à Oran jusqu'en 61 au boulevard Marceau , tout près de la gare . Il a fait ses études au Lycée Lamoricère d'Oran, jusqu'au Bac philo, puis en 61 ses parents , devant l'évolution des évènements, l'ont envoyé à Toulouse préparer l'entrée à l'Ecole Supérieure de Commerce, ce qui n'a pas été fait sérieusement par leur unique rejeton qui en a profité pour faire la noce... Son père n'étant qu'un modeste fonctionnaire des PTT , il a du faire le pion dans quelques bahuts du coin , avant d'entre dans la vie active...!

Anne Marie C.
née à Oran sous X. Comme beauciup de personnes dans son cas elle aimerait retrouver ses origines. Je lui laisse la parole:
"Je m'appelle A.Marie C. J'habite les Alpes-Maritimes près de Cannes. Mon père s'appelait Georges et travaillait à l'Hotel "le Martinez" à Oran. Il était le chauffeur de l'hotel et du dancing "le Canastel". Ma mère s'appelait Herminie Boronat. Elle était ouvreuse au cinéma "le Richelieu". Mes parents étaient formidables (mélange tonique d'italo-espagnol" Mon père est dcd le 29/12/1982 et ma mère le 18/07/2003. La majorité des membres de la famille de mes parents m'ont renié apèrs leur décès. Mais chaque jour, je remercie le Seigneur et La Vierge de m'avoir tracé cette destinée. Mes parents étaient formidables (je me répète) et resteront dans mon coeur à jamais. Mais aujourd'hui, je recherche mon histoire... Ma mère m'a confié ce lourd secret de l'adoption ; j'avais 30 ans. Le ciel m'est tombé sur la tête. Je vous remercie pour cette proposition de lien sur votre site: www.lga13.com Effectivement, mon doigt a glissé et tapé un point qui n'existe pas. Je pense qu'effectivement en multipliant les annonces sur les sites pieds noirs et en faisant connaitre le site lga, on multipliera les chances des nés sous X en Algérie , avant l'indépendance, de retrouver leurs histoires et + si affinités. Merci encore à vous et à bientôt de vous lire. A.Marie l'Oranaise. E mail: chipiline@wanadoo.fr

Famille COSME
Jacques COSME époux de Françoise, vivait à la Cité Lescure avec ses quatre enfants Jean Paul, Jacki, Alain et Roger. Ce dernier est le père de Frédéric qui est à la recherche d'amis de ses parents. Contact: Frédéric COSME

Jean COSSO
né à Oran en 1926 a fréquenté l'école de DELMONTE où M Juan et M. SALVADOR ont été ses instituteurs. Son beau frère Albert LAFUMAT né également à Delmonte se trouve sur la photo envoyée par Marc SALVADOR, voir ce nom.
Jean recherche des documents sur Oran de 1830 à 1914 et en particulier un ouvrage paru chez Heintz autrefois: Oran et les témoins du passé, d'Eugène Cruck, Heintz, Oran, 1956. Prendre contact Jean Cosso

Docteur COT
avait une villa à côté du cap Falcon aux Coralès. Le gardien en était "Pépico", dont la fille Milouda recherche son passé.

Joëlle COULON-(REVEL)
Joëlle est native de Saïda en 1951, mais elle a passé son enfance à Oran jusqu'en 1962. Elle habitait rue du lieutenant Sylvestre, plateau St-Michel avec sa grand-mère Elise Maury, sa tante Lucienne Maury et ses parents parents Lucien et Charlette Coulon. Elle a fréqienté l'école Berthelot.

Pierre COURANJOU
né en 1950, à Saint-Denis-du-Sig. mais toute sa famille habitait Oran, où il a vécu la première partie de sa vie. La famille habirait rue Dutertre, son père était instituteur à l'école Berthelot.E mèl: pierre.couranjou@laposte.net

Olivier COURCOT>
Olivier est né en 1967 en Métropole mais a vécu à Biskra de 70 à 78 puis à Oran de 78 à 83. et y a fréquenté en particulier le Lycée Pasteur. Il recherche de nombreux camarades de cette époque, Voir sur le Livre d'Or le message en date du 20 février 2003.

Francine COURTONNE
née à Oran, a vécu Place de la Perle: voir De CUEVAS

Roger CRAMPON
Sous Brigadier de la police Nationale à Oran, il habitait le qurtier près de la préfecture et du commissariat. Il a terminé sa carrière en métropole à Arcachon où il jouit aujourd'hui d'une retraite heureuse avec son épouse. Contact lapinasse@wanadoo.fr

CRESPO
Ets A CRESPO et Fils: Les huiles et les olives... voir buvard
Les Olives, c'était rue Joseph Oliva à Eckmühl où notre ami Georges Rodriguez a travaillé, à deux pas de la maison qu'habitait Claude rue Charleroi.(cliquez pour voir la rue Charleroi) 40 ans après, nous nous retrouvons tous dans le même quartier: le OUEB

Jacques CRESTOU
Cet ami oranais crestou@o200.cemes.fr est le Fils d'un bijoutier d'Eckmühl, il a eu la surprise de trouver ce site en tapant son nom sur un moteur de recherche: explication !

Emmanuel CRIADO né à Eckmûhl en 48 puis habite Valmy de 55 à 62 mais a néanmoins fréquenté Ardaillon à partir de 59.
Avec quelques copains de Valmy, il ont créé l'association des Grognards de Valmy d'Algérie, en référence aux grognards de Napoléon et de la bataille de Valmy (France) remportée par Kellerman sur les Prussiens.
A vet effet il est à la recherche de tous les anciens de Valmy et je pense qu'ils nous feront le plaisir de nous annoncer prochainement l'ouverture d'un site...! Contact Emmanuel Criado Paule CROS (épouse ROUSSEAU)
née à Oran en 1942 a vécu longtemps 25 rue Kimburn près de la place de Victoires et nous étions presque voisins.... Famille de Lorrains arrivés en 1870 pour fuir la présence allemande Contact Paulerousseau@aol.com

Jean Pierre CUADRADO
Né à Oran le 15/6/44 à Choupot (rue du Pt Fallières) Il a été scolarisé à l'école Magnan puis au lycée Ardaillon. Ses zones de jeux privilégieés : "la placette" (place à côté du cinéma Mondial rue Pt Fallières et toutes les rues avoisinantes ainsi que le terrain vague à côté de l'école Magnan
Ayant découvert le site dans les derniers jours de 2002, Jean Pierre est avide de retrouver des familles qu'il a connues: Mirailles, Martin, Altéa, Scotto, S anchez, Lopez Albert et sa soeur Danielle, Ortéga, Murcia Lucien et Dolorés (+frères et soeurs),Ros (ferronnier), Rico instituteur... On peut le loindre Jean Pierre Cuadrado

Francine de CUEVAS (ép COURTONNE)
Originaire de La Marine, fille de Remedios Vicente et de Gabriel de Cuevas. son frere joseph faisait du hand à la G.M.O. francine.courtonne@wanadoo.fr

Josiane CUIF (épouse PEREZ)
née à Ténès, a effectué toute sa scolarité à Oran où elle habitait chez ses parents (M Me DECHAUD) à la cité PERRET. Elle a fréquenté tout particulièrement le lycée Ali CHEKKAL et s'est adonnée à la lourde tâche de faire vivre l'association des anciennes du Lycée avec la secrétaire Marie Paule CID-BACCARO (voir à ce nom) et bien d'autres.
Epouse de Robert PEREZ qui l'assiste également dans cette tâche, noux lui souhaitons plein de succès. On peut la joindre à son EMAIL=Robert.Perez15@wanadoo.fr
sont plus spécialement recherchées: Lise PAUL, Lydia TARI, Michéle EVRARD, Bernadette MARTIN, Arlette PASTOR, Renée NOGALES.... et toutes les autres....!
D
Louise DABOURNEAU
Merci d'aller voir à Catherine CHAVET

Francine DAHO dite "Fanfan"
fRANCINE EST née à ORAN le 7 janvier 1951 à la clinique Gasser-Fieschi– habitait rue Jean Macé. Maternelle à l’ecole des sœurs près de chez les grands parents DOUMA résidant eux mêmes , rue joseph Oliva en face de la maison de la caïda. Ensuite l’ecole primaire rue Jean Macé et le lycée Max Marchand (devenu après 62, le lycée Ali Chekkal).
Toutes les vacances se passaient au Cap falcon où les grands parents tenaient une épicerie et une crémerie "Chez Sonia" dans la rue principale du cap. - Fanfan

Paul DAOUS (orthographe incertaine)
Né à Liancourt dans l'Oise il est engagé volontaire en 1941 et arrive à Oran où il rencontrera son épouse, Jeanne. Il participe aux combats de la libération puis rejoint Oran pour retrouver St Gobain qu'il avait quitté pour s'engager il devient chef comptable aux Verreries de l'Afrique du Nord, jusqu'à la fermeture peu avant l'indépendance. A été rapatrié par St Gobain et a poursuivi une belle carrière dans cette société.

Serge DALESSANDRO
né en algerie en 59 Serge recherche des informations sur la famille de sa mère qui est décédée malheureusement à Philippeville en décembre 1960 à l'age de 19 ans. ses grands-parents maternels étaient originaire de Pérrégaux dans l'oranie. Le grand-père, René PALLISSER travaillait dans les chemins de fers algériens (CFA). Avec son epouse née MARIE-THERESE MONTANE, ils avaient 3 ou quatre filles dont la mere de Serge qui etait la plus jeune.
Compte tenu de ce décés prématuré et de la séparation de la famille qui s'ensuivit, Serge recherche tous renseignements qui lui permettraient de renouer des liens avec des tantes ou des cousins cousines dont il ignore l'existence. Contact Serge DALESSANDRO

Monsieur DAROLLE
Célèbre professeur de lettres au lycée Lamoricière

DARMON
Nom assez répandu à Oran. Le plus célèbre reste cependant le fameux magasin de la place d'Armes (pardon: place Foch !)

André DARRICARERRE
né a Sidi Bel Abbes en 1926 - a vecu a Oran 6 rue de la Vieille Mosquee dans sa jeunesse puis emigré en Uruguay en 1955... recherches des amis de l'époque:Cassar -Camy - Semoniz...entre autres E mail:andre@adinet.com.uy

Famille DAUDET
habitait au 3° étage du 4 rue Lamartine de 1946 à 1962
Il y avait un garçon que je n'ai pratiquement pas connu du fait de la différence d'âge, qui serait décédé en 62 à Constantine après avoir été torturé.

Yves DAUMALLE
né à Oran, le 2 Août 1944, 3 rue Adolphe Cousin. Il allait souvent au Scotch Club, au Whisky à gogo, la Pinède à Aïn el Turck et le Crazy de Cap Falcon....
...sévissait dans tous les bals organisés par la Marine Française.Il a travaillé aux Etablissements Gauthier rue El Moungar puis aux Etablissements Ferrer rue de Salles enfin à la base de Mers el Kébir. Par la suite, ce fut Paris, l'Allemagne , le Sénégal et enfin l'Anjou. Quelle joie si des amis d'Oran pouvaient le reconnaître et lui écrire ! Yves DAUMALLE

Paul DAUMAS dit Pilou
Né à Oran en 1919, décédé en métropole en 2003 Paul était pharmacien rue de Mostaganem et à ce titre contemporain et confrère des SARRAAMRGNA et MAREGIANO dont mon site parle par ailleurs
Il passait ses journées à surfer et il lui arrivait d'aller voir ce qui se passe présentement dans notre ville natale sur les journaux locaux. Membre de l'AMG (Amicale Généalogie Méditerranéenne) qui se réunit aux AD de Montpellier. Le plus récent travail, a été de relever sur les Bulletins des Lois toutes les quelques 50 à 60000 Naturalisations qui s'y trouvent, travail sans doute inachevé....

Marie Pierre DAVO
Sa mère est de Sidi-Bel-Abbès, son père de Rio-Salado (à 13 ans il est parti pour Oran, à l'arsenal, jusqu'à ses 25 ans -1962- ),son frère ainé est né à Oran.Elle n'a jamais connu l'Algérie et s'intéresse à son passé et fait des recherches généalogiques sur sa famille Contact : marie64@bluewin.ch

Patrick DAVO
né à Oran le 24/10/1959 à Victor Hugo son père DAVO Christian, sa mère MARTINEZ Armande il n'a pas de souvenirs car il est revenu trop jeune .Mais il fait des recherches généalogiques sur sa famille et aurait aimé prendre contact avec Marie Pierre ci dessus qui malheureusement n'a pas laissé son E-Mail. Contact : DAVO Patrick - Chemin du Hameau de Besson - 30260 Bragassargues - E mail patrick.davo@tiscali.fr Alain DEJOUX
M'a rappelé des souvenirs concernant l'école des Falaises qu'il a fréquentée. Il a habité 5 rue de Mostaganem et son père tenait une boulangerie 11 rue de la Bastille. adej@noos.fr

Jeanne Del AGUILA
habitait rue du Général Gouraud. Elle a été ouvrière aux "Cafés du Brésil". C'est la maman de Georges CASTELLANOS, voir ci dessus

Anne DELGADO
Anne habitait St Eugène face à la place. Sa tante tenait un grand café qui faisait le coin avec la rue Maupas. Etant jeune, elle allait souvent au cinéma l'Olympia. Elle cherche des vues de St Eugène.

Yves DELORME
Né à Oran où il a réquenté le collège Ardaillon. Puis est entré dans la Gendarmerie. Est activement recherché par Philippe DIONNET, voir plus bas.

Christiane DELOUS
Née en 46, Christiane fréquentait l'école primaire Berthelot (plateau St Michel) puis le collège de jeunes filles (Ali Chekkal). Elle vit actuellement à TOULOUSE et se propose de mettre à notre disposition quelques timbres postes de la-bas...

Marie-José DEVESA
fille de Marie et Josph Devésa charcutiers à St Eugène Grande famille de charcutier puiqu'ils étaient 3 frères: L'aîné Joacquim avait une charcuterie avenue de St Eugène. Le second, Vincent avait sa charcuterie rue Maupas et Joseph avait un emplacement au marché de Delmonte

Pierre DHONT
né le 1er mai 1957 à LAGHOUAT (Territoire du Sud) , Fils de Ferdinand (Tourcoing), chef de district EGA et Huguette ALBARRACÍN (Rio Salado), Fille d'Agustin, entrepreneur en maçonnerie
Français entièrement à part surtout pour l'administration (Origines principales : flamande, espagnole, un peu française et même sicilienne)
Né "là-bas", sans y avoir vraiment vécu, Pierre désire retrouver ses racines, se rappeler les souvenirs de sa jeunesse, entendre les expressions et les histoires que racontaient ses grands-parents, ses parents, en bref retrouver sa culture car plus qu'un breton, un corse, ou autre, il éprouve le besoin d'être "Algérien Français".

Philippe DIONNET
né le 17 Avril 1938 à ORAN. Il habitait le quartier MARAVAL avec sa famille, ses parents (son père est mort lorsqu'il était très jeune) et ses soeurs Jeanne, Andrée et Denise. Il a fréquenté le collège d'Ardaillon.
Son meilleur ami s'appelait Yves DELORME et vivait dans le même quartier. Il était gendarme.Son souhait serait de retrouver et renouer le contact avec es amis. Il vit aujourd'hui à Aulnat dans le département du Puy-de-Dôme (63). Vous pouvez le contacter sur l'e-mail de sa fille: ladionnet@wanadoo.fr.

Georges DOCTEUR
Membre de ALLO, Docteurgeo@aol.com m'a fourni quelques renseignements concernant M. NOUVEN professeur d'allemand au lycée Lamoricière, récemment décédé ( janv 2000)

Famille DOUMA
Voir ci dessus Fanfan DAHO

Claude DOMENECH
Né à Oran, 30 rue Cavaignac, dans le patio des bonnes soeurs, le 26 juin 1929. A Mascara, 1 rue Vauban, Ecole AlexandreIII, jusqu'en juillet 1938. Sans plus de détail familial. Mostaganem, la Pépinière, la Salamandre, la petite jetée, les Sablettes, l'école communale, le collège. Alger, la Taupe arabe du lycée Bugeaud,1947-195O...ETC. Bonjour à ceux , qui se souviendraient par hasard de Claude Domenech, sous-lieutenant dans une compagnie nomade de Mostaganem puis dans les U.T. d'Oran. Je vous ai abandonné en Septembre 1959 pour faire le prof de physique à Avranches jusqu'en 1991. Marié en 1961, 3 enfants, 7 petits enfants.Le Mont Saint-Michel a rempacé le djebel Diss et Santa Cruz... Contact Claude

Jean Paul DUCASSE
A été mon professeur de lettres à Lamoricière plusieurs fois de la 6° à la 1°. Il est arrivé à Oran en 48, jeune marié, pour son premier poste. Les souvenirs de cette époque qu'il m'a confiés sont truculents.

Christiane DUCHATEAU (- MICHEL)
Née à Oran, Christiane DUCHATEAU a habité longtemps un immeuble de la rue d'Arzew dont un balcon donnait sue la rue Lamartine, ma rue, et nous aurions ainsi pu nous voir.... Elle était amie de Monique VAU, la fille du professeur d'anglais de Lamoricière qui fut elle même prof d'Anglais au lycée Stéphane Gsell. Christiane nous a fait profiter de quelques vues d'Oran que nous retrouverons dans la rubrique Retro en page 3.

Monsieur DUPAS
Ce monsieur devait avoir une quarantaine d'année dans les années 55. Il travaillait aux VAN et habitait St Eugène, il fut notre compagnon de chasse très souvent et avait accepté de garder la chienne que mon père venait d'acquérir en 1956, juste avant de faire un infarctus qui nous a privés de chasse plus sûrement que les "évènements".

M. DURBET
d'origine pathos, M. DURBET était professeur de Français au Sacré coeur, collège privé de la rue de Mostaganem. Très sportif,il entrainait ses élèves à la pratique d'un sport et était lui même amateur de pelote basque qu'il pratiquait à la salle de l'otranaise où il a probablement rencontré M. BORIE (du Clichy). [renseignements provenant de François GONZALEZ]

Serge DURIEUX
Journaliste ou même rédacteur en chef ? (qu'il m'en excuse) à l'écho d'Oran. A publié dans les premières années après l'indépendance quelques ouvrages contenant essentiellement des photos d'Oran. Je lui ai emprunté un ou deux clichés.

E
Jean Pierre et Max ELKABBACH
Je ne ferai à personne l'offense de présenter Jean Pierre. Nous avons fréquenté les bancs de Lamoricière ensemble dans certaines classes. On trouvera une photo de JP en 1953-54 en classe de Seconde B1 sur le site du Lycée. Quant à son frère, il faut rechercher la même année en 4° B6

Colette ESCALANT (ép GASPON)
née le 1° juin 1943 à Oran habitait 6 rue Murat puis ultérieurement rue Dupuytren prés de la place des Victoires. Elle a fait ses études au lycée Ali chekal . Elle en possède quelques photos de classe, Avis aux amatrices...! Elle se souvient plus particulièrement de Monique LABAT, Geneviève RODRIGUES, Renée CALVO, Juliette LOPEZ, Gisèle GOMEZ... Son frère Paul est né le 16/09/46 et a fréquenté l'école Jean Macé puis le Lycée Lamoricière (il se souvient de M. FERRY en Anglais et de M. MORYOUSSEF...)
Leur grand mère, Clotilde ZAPATA, née MONFORT, habitait 26 rue de la Fonderie avec leur oncle Gilbert qui exerçait le métier de Tailleur...
La famille a quitté Oran dès 61 car le papa était de nature pessimiste... aujourd'hui nous dirions réaliste ! De cette époque Oranaise, Colette a retrouvé dans les années 90 Jean MONTOYA avec lequel elle a maintenu des relations... Elle espère en retrouver d'autres grâce à ce site.

Bernard ESCANEZ et la famille
né à Oran en 1948, arrière petits fils de pieds noirs Espagnole.Le grand père avait un magasin de meubles et de pianos à l'Avenue de Mostaganem Il est mort en 1958 et est enterré à Oran.Le père était assez connu comme accordeur de pianos, il travaillait pour la maison ''WILLEMS MUSIQUE''à Oran, et de plus il avait des qualités de musicien de variété très honorables. Les parents se sont d'abord réfugiés en Suisse où réside toujours Bernard puis se sont retirés en Espagne, dans la région d'Alicante.M. ESCANEZ père a eu 80 ans le 21 Novembre 2002 et la maman née Gisèle QUESADA a eu 79 ans le 5 Novembre 2002.
Bernard et son frère Eric perpétuent la tradition professionnelle que grand papa avait commencé à Oran. Ils dirigent un magasin de pianos à Genève (magasin fondé par le père en 1970).

Mme ESCOLANO
Personne réputée à DELMONTE pour ses pouvoir de "guérisseuse". Elle "enlevait" le soleil, soignait par des prières, utilisait un foulard qu'elle plaçait sur l'estomad des patients... soignait les embarras gastriques etc... Habitait avenue Henri MARTIN

Albert ESPINOSA
Né à ORAN, le 2 septembre 1939, Albert a effectué ses études primaires à l'école Jean Macé.puis fréquenté le lycée Lamoricière d'octobre 1951 à juin 1956 puis l'Ecole Normale.Il habitait 6 rue Monge au 1° étage à proximité du cinéma VOX... Dans le même immeuble habitait Jean-Yves MONNOT qui lui aussi a fréquenté le cercle Psichari et qui a épousé la soeur de l'épouse d'Albert Albert a un frère Denis qui fit également carrière dans l'éducation nationale et une soeur Michèle mariée à un Portugais. Il est aussi le neveu de Charles SAVAL, architecte à ORAN,qui avait réalisé "le Panoramique" sur le Bd Front de Mer.
Au lycée nous avons eu des profs communs: M. DAROLLE (mauvais souvenir) et NOUVEN ( une semaine).qu'il a eu l'occasion de revoir en 1985 et avec qui il a déjeuné plusieurs fois ensemble au restaurant scolaire de l'école qu'il dirigeait.
Albert a aussi fréquenté la Jeune France pendant un an puis le cercle PSICHARI avec le Père GIRAUDET de 1952 à 1956.Nous nous y sommes forcément rencontrés Il quitte ORAN le 12 juin 1962 après des fiançailles le 10. Ma fiancée a échappé au massacre du 5 juillet et quitte ORAN le 14 du même mois. juillet. Avec une seule année passée à l'étude, Albert fait partie des anciens de la Jeune France, et outre les rencontres de Pentecôte à BEZIERS, il est un des responsables des rencontres décentralisées et organise une réunion sur 2 jours des anciens (Région PACA) avec le père SAUVAGNAC qui loge chez lui à cette occasion. La réunion a lieu le dernier dimanche de septembre
Responsable du labo photo de l'Ecole Normale Albert nous transmet une photo inédite de la barricade de la rue d'Arzew. Certaines de ses photos ont paru dans le tome 2 du livre édité par Gandini.

Denise ESTEBE
Voir René FUENTES

Jocelyne ESTEVE - FERNANDEZ et Jo ESTEVE
soeur d'Henri FERNANDEZ et amie d'enfance, d'Ain Franin de Monique VICEDO, ele est née en 41, mariée avec JO ESTEVE en 62. (Fils et petit fils des ESTEVE Plombier à Oran, rue des Lois et angle rue Beauprètre et Boulevard Sébastopol) Ses parents habitaient Boulanger où son père avait une entreprise de Transports, ses beaux-parents, plateau St Michel. Etudes primaires chez les Dames Africaines de Maraval, les secondaires au lycée Stéphane Gsell (1951 à 1957) et le cours Descartes 1958. Habitent aujourd'hui LA GARDE dans le VAR à 6kms de Toulon, deux enfants et 5 petits enfants. Dirigent une Entreprise de Plomberie Chauffage et le fils va assurer la pérénité ( 4em génération). Retraitée depuis 1 an, elle'assure toujours la comptabilité, comment arrêter quand on travaille pour soi? c'est un véritable problème. Avec Monique V, nous nous sommes retrouvées. Contact JOCELYNE.E@wanadoo.fr

Paul ESTRELLA
Paul a effectué un pélerinage à Oran en mars 2002 et en est revenu très déçu de ne pas avoir retrouvé sa ville telle qu'il l'avait en souvenir.... et plus particulièrement le quartier de la Marine où s'est écoulée une partie de son enfance. Il a cependant été enchanté de l'accueil qui lui a été réservé par les amis algériens qui l'ont accompagné en voiture pendant une semaine.

Daniel ESTRELLA
ne a oran en 1947 ayant vecu a la marine rue Henstchel. Il recherche son premier amour gabrielle AZNAR son dernier domicile connu en 63 rue carnot a miramar Il se rappelle au bon souvenir des anciens de la JUS et de la GMO. la rue henstchel se trouve a cote de chez Fougo celebre pour ses moules... Contact: danjos11@aliceadsl.fr

F
FAESSEL
condisciple au lycée Lamoricière: voir photo 1° C1 en 1954-55

Jacques FARENC
Né à Bône en 1951 et arrivé à partir de 1956 à Oran. Dans un premier temps, la famille a habité rue Paul Claudel, près du Collège moderne où la soeur de Jacques a fait ses études secondaires puis par la suite aux Dragages, bd Front de Mer. Les parents, Maurice et hélène FARENC, sont restés une année de plus à Oran et n'ont pas voulu que leurs enfants restent après l'indépendance.
Etudes primaires à l'école Jean Macé.
Le père Maurice FARENC 'occupait de la société Entreprise Maritime et Commerciale (E.M.C.) d'Oran et de Mostaganem.

Michelle FARGEAS
Michelle FARGEAS-Llombart habitait Boulanger, rue de la guillotière, et ils étaient 6 enfants Lucien, Jean Pierre, Liliane, Yvette, Gilberte, et Michèle, qui ont fréquenté l'école Magnan et ensuite dans différentes écoles, Sédiment, Collège Ali Chekkal,Laurent Fouques,cours Pigier... Elle aimerait retrouver des amies.

Pierre FELICES
Originaire d'Oran,où il est né en 1945, Il a habité au 1 rue vincendon à St Pierre. Découvrant le site en Oct 2003, il recherche des amis de l'époque: que sont devenus les SOLER, CALATRABA, PEREZ etc.
ecole maternelle Jean Macé puis écoles primaires du même nom jusqu'en CM2 puis études secondaires à l'annexe de Gambetta jusqu'en 2ème. communion solennelle en 1957 avec les camarades du quartier. Il se souvient des innombrables parties de pitchak ainsi que des années à St Roch-Damesme Cap Carbon dont le bleu de la mer et du ciel sont encore encrés dans sa tête Sa marraine habitait rue Jean Richepin (famille VICENTE Antoine) Il est également à la recherche de personnes qui auraient connu la famille JURADO-FELICES demeurant au 20 de la rue de l'Yser Contact: felices.pierre@orange.fr

Francis FEMENIA
né à ORAN en 1931 au 17 rue élisée reclus quartier place des victoires école Jules Renard et apprentissage karguentah début professionel ALSTHOM 17 avue loubet oran parents paternels et maternels la marine place nemours rue d'orléans et bd oudinot souvenir en particulier st eugène et gambetta ou il a vécu son adolescence et connu son épouse et sa famille. Il souhaite pouvoir parler de notre ville entre oranais ,plonger dans les souvenirs et raconter. Contact: F FEMENIA

Famille FERAL
Le Père: Denis FERAL était un ami de la GMO et particulièrement de Monsieur RODRIGUEZ, de M. CABRERA, de M. et Me ESPOSITO.... Les soirées se terminaient souvent au bar "Le FOUGO"
La Fille Hélène,(EMail: heleneferal@wanadoo.fr ) partage ces souvenirs d'autant qu'elle était nageuse à la GMO et aimerait renouer des contacts avec ses ami(e)s perdus de vue. Voir à ce sujet la page consacrée à la GMO et la natation oranaise: et"CLIC !"

Henri FERNANDEZ
Condisciple au Lycée en seconde C1 année 53/54. Voir le site du Lycée. Notre prof de latin M. DAROLLE l'avait surnommé "Gadouille" à cause de sa brouillonnerie chronique ! Est revenu à Oran à l'âge de 30 ans pour y passer 26 ans avant de revenir en métropole. Il y retourne de temps à autre pour s'y livrer à la pêche sous marine Son grand-père paternel fut le créateur originel des Verreries à Delmonte et avait la concession des mines de kieselgur à SIG au début du siècle, avant d'être absorbé par Saint-Gobain au lendemain de la guerre de 14/18. Henri Fernandez

Marie Thrèse FERNANDEZ (ep. GLAIZAL)
née à Oran en 46, M-Thé a habité au 5 bis rue de Lourmel et souhaite retrouver des camarades de classe ou des voisins...! Elle a fréquenté l'Institution Sainte Jeanne d'Arc puis le cours Lamartine. contact:marie-therese@glaizal.com

Jean Marie FERRANDEZ
né en 1970 au Havre en seine maritime.sa famille paternelle vient de Oran et se sont exilés en 1962;tous les membres de cette famille sont décédés il y a pas mal d années. il recherche donc un passé,des renseignements,des personnes qui auraient pu les connaitre.Il est le fils de Marcel FERRANDEZ(né à oran en 1949) ainsi que son grand- père(lui est né à Mostaganem).sa grand-mère s'appelait Marie-rose(elle est née à Constantine).Contact:JEAN-MARIE FERRANDEZ

>Marie-Rose et Paule FERRADOU
Marie Pierre

M et Me FERRER
M. FERRER était chauffeur de taxi, probablement à Oran. Ils avaient un cabanon aux Coralès, (avoisinant la villa du Dr COT), où madame FERRER séjournait régulièrement pour les vacances. Elle y rencontrait Milouda qui la considérait comme sa seconde maman voir ce nom.

Famille FERRER
La grand mère FERRER a épousé un LOPEZ, voir ce nom De cette union est née Gisèle LOPEZ en 1923 dont la fille Corinne cherche à reconstituer le passé familial Une soeur tenait un magasin d'électricité

Lucienne FERRON
habitait le Patio Largo, elle est la fille de la marraine de Guy PINTO. Cette dernière maintenant décédée, était la gérante de la patisserie confiserie HANTON, très connue à Oran et qui se trouvait rue d'Arzew, en face des Galeries de France.

Alain FILLIEULE
Condisciple de l'école des Falaises, de 16 à 50 il figure sur la photo de classe. il est probablement membre de l'association des anciens de Lamoricière.

Les frères FILIZZOLA
Vêtements SNOB, magasin situé sur le Bd Clemenceau, voir buvard

FINAS
Cardiologue à Oran, 24 rue Alsace Lorraine

Michel FOACHE
Originaire de Toulouse, il séjourna à Oran où il fut Proviseur du Lycée Lamoricière. Il avait épousé une demoiselle ARDIOT, fille du Quincaillier (voir à ce nom)et ont habité un petit village de l'Ariège où se sont retrouvé bien d'autres oranais.(Les familles St Pierre, célèbres caves d'Oran et ALBERT, Bijoutier ainsi que Michèle LEONESE, épouse ISAMBERT )

Janine FOLLANA (épouse LAVIGNE)
née le 9 juin 1949 à Oran plus exactement à St Eugène. A fréquenté l'école Notre Dame des Champs, Edgar Quinet, Laurent Fouque en 62, le lycée Ali Chekal. Puis après l'indépendance l'école Jeanne d'Arc et le lycée Lamoricière. habitait St Eugène où sa famille possédait une partie du square garson où ils avaient une tonnellerie. A également vécu boulevard de Lattre de Tassigny après l'indépendance et cela jusqu'en 79 pour ses parents. La famille avait également un cabanon au Cap Falcon où elle passait toutes ses vacances d'été, avec un bateau au petit port.
Le père Gabriel Follana né à St Eugène Fils de Gabriel Follana et de Dolorès Alcaraz, Son grand père et son père étaient tonneliers. Sa mère Marquitta Perez est née à Paris dans le 14ème elle est arrivée très jeune (7-8 ans) à Oran après la mort de son Père qui était boxeur. Elle a été élevée par sa tante et son Oncle Vincente Navarro et habitaient Gambetta supérieur. Janine aimerait retrouver des amies d'enfance Josiane Vicente, Jocelyne Camacho de l'école Edgar Quinet et qui fréquentaient l'église de St Eugène et habitaient toutes les 2 derrière l'église. Egalement Anaïs Mongrenier qui habitait Mers El Kébir sa mère y tenait un café. Janine a beaucoup de souvenirs car elle est retournée régulièrement à Oran jusqu'au départ définitif de ses parents en 1979.

Philippe FONQUERNIE
Ancien nageur du Gallia, toujours en activité à Paris et la région parisienne, navigue dans le monde médical.

Laurent FOUQUE
Quel oranais ne connaît pas cette célèbre librairie ? qui nous a fourni la plupart de nos cahiers de classe.

René FRESCHOSO né en 42 à St Antoine, camarade de José BUENO

Gérard FUENTES
Un visiteur qui a laissé une trace sur le Livre d'Or, Gérard Fuentes né à Batna en décembre 1943 , a vécu ensuite jusqu'en 1962 à Mascara . Maintenant établi au Québec, marié avec Maryvonne WATIN d'Alger (rencontrée à Montréal) ont deux fils Thierry 29 ans et Patrick 25 ans , aimerait avoir des nouvelles des anciens de Mascara .

René FUENTES
et son épouse Denise Estebe sont nés à Eckmulh en 1933 et 1935. Ils ont passés toute leut jeunesse à Cholet rue du Zouave Baranco. Comme beaucoup, ils sont arrivés en France en Septembre 1962 "Une main devant, une main derrière" Leur fils Jacques recherche des personnes les ayant connus.

Famille FUMAROLI
Je situe avec un degré de confiance moyen deux frères FUMAROLI comme étant chef dans la troupe de scouts du cercle Psichari, dans les années 53à 57.... ils habitaient probablement avenue Loubet.

G
Famille GADEA
Claude le chef de famille est né à Ain Temouchent et tenait un café : le Bar de la Gaité avenue de St Eugène. Il en a également créé un second: Le Bellevue, en face de la nouvelle Préfecture. A épousé Béatrice NAVARRO de Victor Hugo. Ils sont rentrés en 62 avec une fillette de 4 ans qui est aujourd'hui Dominique FRANQUI, à la recherche de son passé et plus spécialement de ceux qui ont connu ses parents. Contact : dominiquefranqui@wanadoo.fr

Carlos Galiana Ramos
Descendant de la célèbre famille Galiana d'Oran, Charles (Carlos si vous préférez) est né à Alicante où il habite encore aujourd'hui. Mais il a vécu une partie de sa jeunesse à Oran Contact:Carlos Galiana Si vous voulez en savoir plus sur la famille, visitez la page qui lui est consacrée. "Voir" Gilbert GALINDO
Habitant aujourd'hui à ECHIROLLES dans la banlieue grenobloise, Gilbert habitait le plateau St Michel. et a fréquenté l'école Lamoricière. Voir le Livre d'Or

André GAILING
Né en 1940 à Oran (clinique du Docteur Larribère), a habité Place des Victoires de sa naissance à son départ. Famille d'agriculteurs d'origine alsacienne qui ont fondé et développé le domaine Sainte-Eugénie à Tessala près de Sidi-bel-Abbès. Elève à l' Ecole des Falaises puis au Lycée Lamoricière. Reçoit en Mars 1958 Jacques Roseau à Oran et crée avec Andrée Sicard, élève du Lycée Gsell, l'AGELCA (Association de collègiens et de lycéens pour l'Algérie Française) à Oran. Il organise les manifestations de lycéens de Mai 1958 et fait partie à 18 ans du Comité de Salut Public. Il poursuivra cette action dans d'autres mouvements tout en militant pour la création d'une Université à Oran. (crée à la rentrée 1960), mais il n'en profitera pas car son sursis est refusé et il rejoint en Septembre 1960 le 14ème régiment de chasseurs parachutistes. Après le rapatriement, il s'occupe de la F.E.R. (Fédération des étudiants rapatriés) et fait des études d'histoire et de sciences politiques à Toulouse. Il deviendra professeur d'histoire puis chef d'établissement. Il s'engage dans la vie politique française de façon originale pour un "pied noir" puisqu'il sera avec Alain Gomez, futur PDG de Thomson, l'un des premiers compagnons de Jean-Pierre Chevènement. Il sera Maire à Coulommiers en Seine-et-Marne en 1977 puis Conseiller Régional d' Ile-de-France. Il reste profondément attaché à l'Algérie Française dont il continue à penser qu'elle était un projet progressiste et fraternel. Il s'éloignera de la vie politique pour reprendre des travaux de recherche historique (biographie d'Eugéne Etienne, correspondance de Bugeaud, mouvements étudiants en Algérie de 1945 à 1962). Il est retraité en 2001 mais poursuit son travail d'historien. Il est aussi très attaché à ses copains du Lycée Lamoricière, a participé à la fondation d'ALLO et ne manque aucune de ses réunions. Email: andre.gailing@wanadoo.fr

Marcelle GAILLARD
née a ORAN en 1943, plus exactement à CHOUPOT, Bd fulton. En 1956, nous avons déménagé à Choupot, rue du Président Fallières, j'ai été à l'école au plateau St-Michel, à Choupot, à Saint Louis, ainsi qu'a la "Protection de la jeune fille". Nous sommes 4 enfants, 3 filles et 1 garçon, mes soeurs ; Jocelyne et Marie-France, ont beaucoup fréquenté le METEOR, dancing très réputé à CHOUPOT Mon père, Entrepreneur de Chauffage-sanitaire, avait un magasin, passage Gasqué, face a la Cathédrale, que j'ai tenu dans les années 61/62. Notre famille : ESTEVE - VENTURA - FERRER - REIGNIC - ROCA Sauveur - ROCA Françis - PISAN Dés souvenirs ? beaucoup j'aime bien me rappeler des "CORALLES" plage ou nous avions un cabanon, du bar Bernabeu et de la maison blanche, ou nous nous réunissions avec une bande de copains.

Henriette GALIPIENZO
Née à Oran en 1928, placée en 1937 à l'orphelinat des soeurs trititaires à Misserghin Elle a eu une vie mouvementée qu'elle a racontée, mais souhaite rester dans l'ombre. On peut lire une page concernant Miserghin sur le site de mon ami C Sid Cara. A voir:

Pierre Yves GAMUS
a habité à la cité jean la fontaine et avenue loubet.Il a fréquenté le lycée lamoricière en 1963 et ensuite le lycée pasteur jusqu'en 1968. Il vit à Nice depuis, a laissé beaucoup de copains et copines qu'il aurait beaucoup de plaisir à revoir ou recontacter. Contact chagamus@aol.com

Jacques GANDINI
Editeur bien connu, spécialisé dans les ouvrages consacré aux pays d'outre mer et en particulier à l'Afrique du Nord et l'Algérie. Je suis l'heureux possesseur de l'ouvrage "Oran de ma jeunesse" (N°1)dont j'ai extrait certaines photos avec son aimable autorisation. Je regrette que beaucoup de ces ouvrages soient épuisés. Le tome 2 est en cours d'impression et paraîtra en novembre 2000. Editions Jacques GANDINI - 7 rue de Roquebillière - 06359 NICE CEDEX 4 - Visiter le site Web: http://www.editions-gandini.com

Michele GANDOLFO
née à ORAN StEugène ,Bd Vauchez en 1945.Fille de Joachim GANDOLFO et de Marie REIG . Elle j'espère fortement retrouver les souvenirs de son adolescence,ses amis du quartier ,de l'école et surtout de la TEJERA 'paradis au bord de l'eau'.Son grand-père avait un cabanon sous des figuiers centenaires ,des bananiers,une source ,et nous nous lieu de rencontres familiales et avec des amis r Si par hasard des st Eugénois ou des téjérinos se souviennent d'elle ... Contact EMAIL=paul.louchon@wanadoo.fr

Louis GANIZATE
Né à Oran en 1950, Louis a vécu à St Antoine et à Eckmühl. A fréquenté l'école Jean ZAY et je se souviens avec tendresse des enfants avec qui il partageait les moments de jeux, au 21 bis rue Henri POINCARE à Eckmûhl : Georges ROSSI (maman Japonaise), Régine ARBEILLE, ? KAYEM, etc..
"Amis de ma jeunesse, si vous passez par là et que lisez ces lignes, envoyez-moi un petit mot. " louis.ganizate@laposte.net

Alain GARCIA
né en 1950 à Oran, au 4 rue Bedeau (général de l'armée 1830)près de la nouvelle préfecture, un fortin militairese trouve là. A 12 ans il est parti un aprés midi sur le Kairouan, et 24 heures après se retrouvait Il n'a revu Oran que sur des photos mais même avec les yeux d'un enfant, il ne peut suppromer de sa mémoire, la côte qui s'éloigne et tout le reste qui se passe dans la tête des parents. aujourd'hui, retraité de la gendarmerie, a terminé sa carrière comme instructeur à l'école des Officiers de l'Armée de Terre de Saint-Cyr Coêtquidan. Dans cette école dit il "je peux vous l'assurer, l'Agérie reste une douloureuse blessure, pour les chefs."

Brigitte GARCIA
Brigitte recherche des personnes qui auraient connu son père Alfred SANCHEZ, journaliste à l'Echo d'Oran dans les années 50. Voir à ce nom et joindre Brigitte à sempervirens2@wanadoo.fr

Cécile GARCIA
Coututière Olace de la Perle, Marraine de gisèle Garcia

Claude GARCIA
né le 12 Mai 1937 à ORAN -Marine. Il a fréquenté l'Ecole de la Place Emerat jusqu'en 1949 ,avec des noms qui lui reviennent,PARA ,VICTOR,RAFFI,SORIA ,ASNAR,PIRO,PERALTA , ORSERO,CASSADO ,MONTANER,ALVADO?..
puis le Lycée LAMORICIERE avec des copains de la Marine CENON ,LLORENS,SANTELLI, ASNAR,PIRO,... et d'autres encore: ,SALMERON ,GIRI,ALARCON,LEDENT,BENSETTI,les Frères GARCIA dont le père était coiffeur ,les Frères CAPARROS dont l'un était tailleur rue d'Orléans ,et ils fréquentaient tous la "Pescatéria " et la place de la République Il se souvient des parties de Baby Foot au Bar de Raymond Rodriguez et chez Albert où l'on pouvait voir chaque jour l'affichage de l'arrivée du tour de France .
Son père Jacques GARCIA dit Jaïmico travaillait à l'imprimerie Fouques Place Kléber. Claude s'est marié en 1960 en épousant Monique Quessada qui habitait Rue de la Préfecture ,et ayant été embauché à la SNCF, il a été affecté à Alger , puis muté à CAEN où il a terminé sa carrière. Contact: c.garcia5@libertysurf.fr

Roland GARCIA
Nous nous sommes croisés ! En février 1946 il embarquait sur le Lépine pour rejoindre la métropole d'où il ne revint qu'en 58. Roland est une sorte de Pied-gris à l'envers. Il est secrétaire de l'association des Anciens d'Ardaillon démarrée par Jean ANDRES, voir plus haut.

Roland GARCIA (2) dit Justico
Roland est né le 13/04/36 au Boulevard Oudinot dans le secteur de Saint-Louis ( La Marine).C'est pour ne pas le confondre avec son homonyme ci dessus qu'il porte le surnom de Justico, celui de son père à La Marine,
Marié le 13/09/57 à Evelyne Vicédo; une fille, Dominique, est née à Oran le 12/02/60. En quittant l'Algérie, s'est installé ,d'abord à Toulouse, puis à 10 km plus loin à Fenouillet (31150) où il jouit d'une retraite à temps plein après un passage dans l' armée (4 ans en qualité d'officier) puis une carrière commerciale en France métro.

A. GARCIA-CALMON
Magasin Au petit Poucet 62 rue du Gal Leclerc, dépositaire Stemm et Pingouin. voir buvard

Gisèle GARCIA
Gisèle est née à St Eugène au 13,rue Fernand Forest en 1946, et y a vécu une dizaine d'années ,Elle nous dit:" nous étions modestes mais heureux avec des parents formidables et un frére plus agé de 4ans . J'ai fréqrenté l'école Edgar Quinet , puis nous sommes partis habiter à St Leu où j'ai de trés bons souvenirs de fêtes et les plages de Port aux poules et d'Arzew .Je suis allée au collége à Arzew également pour revenir à Oran ,rue des Pyrénées à Carteaux début 62 (pour cause d'évenements) jusqu'au 9 Juillet 62 date de notre départ pour la france .Adieu ORAN"
Réfugiée en Métropole à Montpellier elle est mariée à un pied Noir "première génération"de Carteaux , (ancien d'Ardaillon) 2 garçons Marc 35 et Stéphane 33ans (en 2001) et deux petits enfants HUGO et VINCENT
Gisèle est une amie internaute de Brigitte Peccolo

Marie Thérèse GARCIA
née en 1930 à St Denis du Sig Elle a habité Misserghin de 1940 à 1946. Elle recherche une amie Serna Jacqueline (à cette même époque) qui demeurait 6 rue Emile Petit Cité Petit. Son père Manolo est fabriquant d'espadrilles. le prénom de sa mère est Amparo. Joindre Marie Thésèse au Mail de son fils Maurice UROS

Georges GARCIA
né en 1948 près du marché de Boulanger ; habitait rue de Salles, tout près du cinéma Mogador ou ses parents travaillaient tous deux. En 1953,séjour d'environ 18 mois à Mascara Retour à Oran à la fin de l'année scolaire 54 et inscription à l'école de garçons de Maraval ; la famille habitait alors chez les grands-parents rue du Gal Nivelle, juste en face de la ferme Profumo 4 ans plus tard, appartement flambant neuf aux HLM de Maraval, et entrée en 6° à Lamoricière Ses copains: Yrvan Pardo,Gérard Rico,Gérard Garcia, sans oublier les aruel, Maldonado,Santonja,Diaz,etc. vie partagée entre le foot, le pitchak, les pignols, le tour de France, les ¨cartettes, etc, avec, tout de meme, quelque activité scolaire et des résultats, somme toute, très corrects. En 1961,dernier déménagement à Oran, avant le départ définitif appartement au 13° étage de la tour Lescure, avec vue imprenable sur une partie de la ville e Contact: g.garcia2@tiscali.fr ou georges.garcia2@laposte.net

Jean Pierre GARCIA
né à Oran, il a travaillé dans les années 58-59-60 dans le bureau Jeauffrey qui se trouvait dans la rue derrière le Bd Des Chasseurs, Il habitait Eckmul et son père à été tué d'une balle en plein front devant son épicerie. Voir photo de Jean Pierre jeune... "Clic"

Monsieur GARRIDO
Professeur d'éducation physique au lycée, est resté à Oran pour finitr l'année scolaire 62-63, après avoir rapatrié sa famille à Perpignan en 62. Pasteur Ancien de Don Bosco, il fut entraineur de l'Equipe de Hand ball des SPARTIATES; il a continué cette activité toute sa carrière durant. Il coule une retraite paisible dans la région toulousaine

Christian GASMI NOLLIS
Né le 7/12/1948,à Oran il a habité le quartier juif,la Cité Petit et l'hippodrome St-Eugène. études primaires à l'école Jules Ferry,puis le CEG Ferdinand Buisson et le lycée ARDAILLON. Christian souhaiterait retrouver d'anciens camarades de classe et échanger avec eux une correspondance. Il a laissé quelques mots sur le Livre d'Or

Jacques GAVALDON
né en 49 à Oran, Jacques habitait St Eugène, rue Théus en face des caves de la SAPVIN et à côté de l'usine des pâtes RPMA. Il a fréquenté l'école de Notre Dame des Champs puis l'école Edgard Quinet jusqu'en 60 (il a gardé toutes ses photos de classe). Puis dès 1960 il part en pension en métropole à Vichy, A chaques vacances, il repartait à Oran, quel bonheur pour un jeune garçon de retrouver les siens et ses racines PN mais aussi quelque déchirement quand il fallait remontait dans l'avion à la fin. En France, on lui demandait comment on parlait chez lui, si sa mère était voilée? .....
En 62 retour de la famille en deux "vagues" la GM et les soeurs en juin, les parents en juillet. Retour en Algérie pour Noël 62 puis en 63. le père de Jacques construisait un barrage à Tlemcen sur l'oued Meffrouch. Jacques connait "les Petits Perdreaux" car la famille est logée dans une des villas du camp. Contact: Jacques Gavaldon
PS: Le grand père GAVALDON était propriétaire d'un immeuble à St Eugène où a vécu la famille DE BRUYN, grand mère de Dominique PITCHON, voir à ce nom

Emile et Henri GAY
génération 40-50 habitaient rue Nobel à Gambetta en face du N° 22 à côté du coiffeur BONILLO, frères d'André décédé à Nîmes Activement recherché par François REYES : Mèl f.reyes@free.fr

Marie GIL
a écrit un livre sur Oran et l'Oranie et également un agenda que l'on peut se procurer à: "REALITES du MORVAN" Le Bourg. 58140 EMPURY ( téléphone. 03.86.22.34.10.) Format de l'agenda fermé: 19,5 X 26,. 110 pages, 52 photos!!

Famille GILABERT
du quartier de Choupot: voir CHOUGRANI

Famille GIMENEZ
habitait au n°25 de l'avenue des frères Mercadier. Me Gimenez vendait des bonbons dans un kiosque de couleur verte qu'elle tenait à proximité du square Garçon. Les garcons et filles de la famille ont fréquenté l'école Edgard Quinet à partir de 1941 et l'un de ses fils recherche tous ceux qui se souviendraient de cette époque

Père GIRAUDET
Prêtre de la Compagnie de Jésus, il s'occupait des groupes de jeunes dans le cadre du cercle Psichari situé rue Kimburn et notamment de troupe de scouts.Il avait pris la succession du Père Bisseux et avec le P. Deriès il animait la petite Chapelle Notre Dame de Lourdes où chaque dimanche, on se pressait pour écouter son sermon toujours imagé.
Antoine Giraudet de Chamberlac était également à ses heures écrivain et contribuait aux éditions "Signes de Piste" très prisées des jeunes scouts en particulier. De retour en métropole après 62 il a vécu un moment dans le quartier de la gare de Lyon, et s'est occupé des rapatriés d'Algérie.
J'avais perdu sa trace, mais les archives de la Compagnie de Jésus m'ont permis d'apprendre début 2001 qu'il avait été rattaché en 1973 à la résidence de Bastia et qu'il est arrivé en 1980 dans la communauté de la Chauderaie où il fut soigné durant sa dernière maladie. Il est décédé le 11 septembre 1983.

André GLAIVE
né en 38 à Oran, André est un ancien du Lycée Lamoricière, mais également de l'Aumonerie du Lycée, il a retrouvé sur le site un certain nombre de connaissances oranaises ( Lycée, Aumonerie, autres) habitant au 78 rue d'arzew, face à la place du docteur jouty, il a fréquenté le lycée Lamoriciére jusqu'en 1956, puis redoublé sa terminale à Ardaillon en 56 -57 puis parti à Lyon faire ses études et devenir prof de physique. il est rentré, à chaque vacance à oran, jusqu'en 1962 , jouait au volley ball dans les clubs d'Oran jusqu'en 1957 PMO puis Africa Sports puis GMO et à chaque vacance dans les fameux tournois organisés sur la Corniche avec l'équipe des Kangourous !
retourné en Algérie et à Oran en 1989 il envisage d'y retourner. son Mail : Ancien du Lycée Lamoricière, mais également de l'Aumonerie du Lycée, j'ai parcouru le site où j'ai retrouvé un certain nombre de connaissances oranaises ( Lycée, Aumonerie, autres) Né en 1938, habitant au 78 rue d'arzew, face à la place du docteur jouty, j'ai été au lycée Lamoriciére jusqu'en 1956, ai redoublé ma terminale à Ardaillon en 56 -57 puis je suis parti à Lyon faire mes études pour devenir prof de physique. Je suis rentré, à chaque vacance à oran, jusqu'en 1962 Je jouais au volley ball dans les clubs d'Oran jusqu'en 1957 PMO puis Africa Sports puis GMO et à chaque vacance dans les fameux tournois organisés sur la Corniche avec l'équipe des Kangourous ! En 1986, Je suis passé du ministère de l'Education nationale au Ministère Jeunesse et Sports et je suis devenu entraîneur des équipes de France de jeunes Enfin de 1994 à 2002, j'ai occupé le poste de Directeur Technique National( DTN) à la fédération française de volley Ball. J'habite actuellement Lyon et suis Président de la Ligue Rhône Alpes de Volley Ball. Je suis retourné en Algérie et à Oran en 1989 et envisage d'y retourner. Son Mail : Aglaive@aol.com

Mme Rose GOMARD
était institutrice à l'école Laurent Fouque. C'était la tante de Michelle LE GALES (voir plus loin)

Georges GOMEZ
né d'un père Oranais, Georges a lui-même vécu à Saint Eugène deux ans. Il a un site sur lequel en souvenir, il a mis 2 photos de classes de l'école de Delmonte (années 51/52) Voir:http://perso.club-internet.fr/gagomez

Pierre GOMEZ
Né à Oran en 62, il a quitté la ville à peine âgé de quelques jours le 9 juillet sur le dernier bateau affrété par l'état: le Ville d'Oran, après les tristes évènements que l'on sait.
Les archives familiales regorgent de documents dont il m'a fait profiter. A commencer par la photo de son père, prise le jour de la neige: le 1° février 1954 sur la terrasse d'un immeuble. Son père Antoine a occupé des emplois successifs sur le port puis comme pâtissier, également comme projectionniste au cinéma Empire. (voir ci dessus CASTELLI), et enfin comme électricien. Contact: PNDGGOMEZ@aol.com

François GONZALEZ
François est arrivé à Oran à l'âge de 6 ans ,en 1946,en provenance de Berkane (Maroc) où il est né d'un père espagnol (de Santapola,près d'Alicante) et d'une mère pied-noire de Saint-Denis-du-Sig,membre d'une vieille famille d'immigrants espagnols,les Riera.
Habitait à Oran rue de Mostaganem,en haut du cinéma "Tivoli",au No 48; a fréquenté l'école Notre Dame du Sacré Coeur jusqu'en troisième ,puis après le Brevet a rejoint le Lycée Lamoricière en 1956, en Seconde A ,avec M.Coirault (comme prof' de Lettres ....puis Propé' à Alger , et Aix en Provence ,où il retrouve beaucoup de ses compatriotes chassés par les évènements. Aujourd'hui,professeur d'Espagnol à la retraite ,depuis 2000, il vit à Bordeaux

Isabelle GONZALEZ
née à Oran au 12 rue de Salles, Son père Charles Gonzalez a travaillé au cinéma le Mogador où il était projectionniste , sa mère Juliette PONCELA et sa tante Dolie y étairnt ouvreuses , née à saint Eugène. Ils ont aussi habité à Tlemcen, cité des cerisiers vers les années 1960. Elle souhaiterait retrouver ses copains de la cité. Contact Isacathy77@aol.com

Jean-Louis GONZALEZ
né rue Joseph Oliva à Eckmûhl, a habité "Les Castors" à St Eugène (son père était trésorier des Castors Il a fréquenté l'école jean zay à eckmühl puis collège Claude Bernard aux castors st eugene puis cours du soir à Karguentah ses parents sont GONZALEZ Vincent et Mireille FAGET son père était employé à la marine à kebir sa mère travaillait à la parfumerie TAUR ou TORR(je ne suis pas sur de l orthographe) il recherche des photos. des différen,ts lieux Avis à tous ceux qui pourraient l'aider : E Mail: jlg24@free.fr

Jean Paul GONZALES
Bravo pour ce site, j'ai revu avec plaisir l'école Jules Renard; né le 19/06/1951 à Oran,Jean Paul a habité cité Lescure et a fréquenté l'école Kules Renard; habite Angers depuis 1962, et aimerait avoir des nouvelles de ses anciens camarades de classe chez Mrs Navarro, Dejean, Long, Mlle Deletre.... Il espere en avoir des nouvelles bientôt. EMAIL=jp.gonzales@wanadoo.fr

Michel GONZALES

Je suis né à Oran le 7 mai 1941, à la maternité de l’Hôpital civil et, dans la foulée j’ai été baptisé à la chapelle de ce  même hôpital. Chapelle était un mot un peu faible parce que par sa taille, elle n’aurait pas défrisé dans une ville moyenne.

Tout de suite après cet évènement, j’ai intégré l’appartement que je ne devais plus quitter jusqu’au départ sous les drapeaux. Mais ce que je ne savais pas, alors, c’est que je ne reviendrais plus y vivre. Le vent de l’histoire ayant soufflé entre temps.

J’habitais donc au numéro 12 de la rue Adolphe Cousin, ‘ (St Pierre) autrefois appelée rue d’Azoff et plus communément connue sous le nom de « calle de la cagarruta ». Cela parce que, autrefois, les chevriers passaient par-là et en même temps vendaient le lait tout frais de leurs bêtes. Et un troupeau de chèvres ça laisse évidemment des traces.

Revigoré par la consommation de ce lait, j’ai pu fréquenter tout d’abords, l’école maternelle Bernardin sise dans la rue du même nom. Puis, ensuite, l’école Jules Renard, rue du Fondouk. Fort de mon C.E.P. et ayant entre-temps eu l’énorme chagrin de perdre mon père, j’ai dû me mettre au travail. J’ai donc commencé ma vie professionnelle à 15 ans (je ne suis pas mort pour cela et ça été très intéressant pour les annuités de versement pour la retraite) et en même temps je fréquentais les cours du soir aux « Cours industriels Karguenta », sous le marché du même nom.

Je travaillais donc aux « Spectacles Argence » (12, rue de Salle, dans les locaux du « Mogador » où ayant commencé comme aide opérateur, je continuais après, aux bureaux avec Pierre Jaurès, directeur de l’entreprise et Jean Martinez à l’administration. J’ai ensuite mis la main à la pâte à l’entretien…L’entreprise appartenait à Martial Argence qui possédait les Cinémas : « Century », « Mogador », « Idéal », et « Ritz » devenu « Lynx ».

Ayant passé mon C.A.P. d’électrotechnicien et le Brevet professionnel. , Je suis donc parti à l’armée où je suis resté bien plus longtemps que prévu.

Je suis maintenant, ici en France, à Saint-Chamond, dans la Loire (42), entre Saint-Étienne et Lyon. A la retraite depuis trois ans d’une activité professionnelle bien remplie comme technicien en électrotechnique, thermique et Physique, puis Ingénieur (IFE) en énergétique industrielle.

Voilà donc ce que je peux dire. Il serait intéressant que des amis, électriciens, de Karguenta, fin des années 50, se manifestent,

Malgré que nous nous retrouvions, à Nîmes pour l’Ascension, les anciens des rues Adolphe Cousin, Bruat, Place Hoche, Lourmel, de Mostaganem etc.   ; Certains manquent encore à l’appel.

J’aimerai aussi avoir des nouvelles de ou de la famille de Jean Martinez qui, dans le civil était champion de gymnastique à l’Oranaise.

A bientôt donc des nouvelles et échanges de nouvelles.

Michel GONZALES : mmg-sc@orange.fr

Famille GOVIN
René GOVIN, ingénieur ICAM, est arrivé à ORAN en 1939 juste avant la guerre pour y démarrer l'usine des Verreries de l'Afrique du Nord (VAN) construite route de Valmy pour le compte de la société St Gobain. Il en était le directeur, jusqu'à la fermeture. Deux enfants: Jacques, mon aîné de 1 an est devenu pharmacien en région parisienne à CHANTELOUP. Divorcé, il vit actuellement avec ma sœur Michèle dans le midi de la France. Sa sœur Monique a épousé un célèbre oranais: Tassou GEORGEOPOULOS.

Marcel GRACIA Marcel a vécu à Oran de 1954 à 1962. Il est né rue Bruix et a habité de 59 à 62 à la Cité Jean La Fontaine près du port en face des fameuses réserves de Gaz Il était un fervent supporter du Calo où mon père était trésorier. Comme nous tous il recherche des gens qui l'auraient connu
Il collectionne les cartes postales d'Oran de 1900 à 1962. Avis aux amateurs ! Marcel GRACIA

Gilbertz GRACIA
sa maman tenait un dépôt de teinturerie rue Jules Grevy à Delmonte. Elle était elle même une excellente repasseuse. (info Liliane)

Edouard GRAN
Né à Oran le 24 /03 /1945 au 1 bd des Chasseurs pres de la place des victoires. Est retourné en algerie le 6 /11 /00 2 jours a Oran 1 jour à Sidi Bel ABBES ET 2 JOURS à Alger: NOSTALGIE NOSTALGIE DE REVOIR SON PAYS APRES 40 ANS.
Il a apprécié l'hospitalité et la joie des algériens de revoir les pieds noirs cette image sera gravée à jamais dans sa mémoire .
Il a laissé un message sur le Livre d'Or Son Mèl:edouard.gran@wanadoo.fr

Michel GRATECAP
Michel est né à Oran en 1941 au 1 rue Montebello, rue adjacente à la rue de Madrid(quartier de la Marine).et y a toujours vécu. Son pére Gaston Gratecap est né a Tlemcen , sa mère (née LO GIACO) vit le jour à la Marine. Issu d'une famille de cinq enfants Michel a un cousin qui a fréquenté le Lycée Lamoricière(Roger Magaldi) Il vit actuellement à Antony Son Email: Michel

Me GROS
Institutrice à l'école des Falaises époque 45-55 voire plus longtemps

Alain GROSTEFAN
mss grands-parents "BONVALET" et de leur fils ROGER tenaient le "BAR MAXIMILIEN" au 48 rue Cavaignac à ORAN, Il souhaiterait retrouver quelqu'un qui lui en parle....! Contact: gr_alain@club-internet.fr

Claudette GROUZARD
habitante de Delmonte. Le mari de sa maman, M. LOPEZ était artisan charpentier de marine rue TIRMAN, face à l'école de fille de Delmonte (info Liliane)

Daniel GSTALDER
C'est grâce à une visite de ce site qu'il a pu retrouver K. L.(qui souhaite garder l'anonymat sur le web) Ils étaient voisins à Choupot dans la rue de Brazza ! danmarlou@hotmail.com Il s'est lancé également dans le Web avec un magnifique site consacré à notre ville. http://danmarlou.free.fr

Raphaël GUARDIA
fils de José et Mercedes Guardia. a épousé Jeanine ROPERE qui habitait st denis du sig fille de jérôme et antoinette Ropéro. Leur fille Stéphanie aimerait retrouver des connaissances son gd pere fabriquait des espadrilles. et sa maman a travaillé a l'hôpital de st denis du Sig, son papa a perdu son frere aîné à la guerre Guardia José. Contact avec Stéphanie: anastasiav13@tiscali.fr Famille GUARIDO (ou GARRIDO ?)
que des garçcons: François et alfred coiffeur a Choupot puis pepe,et michel qui habitait Maraval ,louiset Antoine puis albert boxeur et le dernier Andre.

Philippe GUARINOS
Son Grand père PAUTESTA et son oncle Roger PAUTESTA tenaient une boulangerie Pâtisserie, à l'angle de la rue Lamartine et de la rue d'Arzew. Philippe philip_g@club-internet.fr participe au Livre d'Or des Pieds Noirs

Lucien GUARINOS
Habitant rue du Fondouck, a épousé Anny ARISSA originaire de St Cloud, demi soeur de Michèle LEONESE

François GUARINOS
né le 24.06.41 à Oran au 28 rue de la Bastille. Il a fréquenté l'école Jules Renard (de 47 à 54) et le collège Notre Dame de France de 55 à 58. Il habitait Mers el Kébir de 53 à 62. Contact: f.guarinos@noos.fr Il souhaiterait savoir s'il existe une association des anciens du collège ND de France d'Oran. son adresse postale : Rue Joseph Lafranque 65200 Bagnères de Bigorre.

Nicole GUAY
Son père était dentiste à l'angle de l'avenue Loubet et du boulevard de Metz à Oran, juste en face d'une station service. Nicole a até élève du cours Fénelon chez Mlle Deteule puis en 6ème inachevée année scolaire 60-61 au lycée Stéphane Gzell. Elle a fait ma communion solennelle en mai ou juin 62 à l'église Saint-Esprit. Comme beaucoup d'élèves de Fénelon elle a aussi fréquenté le cours de danse de Me MAILLAN
Ses grands-parents paternels habitaient rue Lahitte, derrière le lycée Lamoricière et ses grands-parents maternels, Aïn-Témouchent. Son papa né en 1923 a suivi toute sa scolarité au lycée Lamoricière, et sa maman a également fréquenté le cours Fénelon...
Quelques noms des personnes de sa famille en Oranie : CHARLES, MACE, DUTRUEL, FABRE, CAHUZAC, PETITJEAN, ROUX, LABEUNIE, TOURTE, BARTHE, LAUQE pour les plus proches....
On peut contacter Nicole sur le PC de ses enfants: Aumaitrevictor@wanadoo.fr

Paul Henri GUAY
Ancien élève du Lycée Lamoricière, identifié par sa fille Nicole (ci dessus) sur les photos de classe. (Voir site du lycée photo 1° AA' 1939 et 2° AA' 1938)
né en 1923. Il a fait toute la campagne d'Italie comme démineur, avec l'un de ses meilleurs copains qui fut tué (le fils du bijoutier Montésinos). Ensuite il a exercé comme chirurgien-dentiste, 2 bd de Metz (angle avenue Loubet/rue Michelet), à Oran, jusqu'à l'indépendance, en juin 1962. Il est mort début mai 2001. Son épouse, Simone Charles était d'Aïn Témouchent; elle est morte en janvier 2001.

Colette GUERIDO
Colette est née a Oran en 1943 .et a toujours habite à la même adresse, au 49 rue d'Arzew (les premières arcades) juste en face du cinéma Le Régent. 4 générations s y sont d ailleurs succédées; son grand père médecin, y avait son cabinet et y vivait également, puis ses parents, son frère et elle,et sa petite nièce. Papa GUERIDO possédait une entreprise: "les Miroiteries de l Afrique du Nord".
Colette a fait ses étude, de la maternelle à la 6ème, à Jeanne d'arc puis jusqu au BAC au Lycée Stéphane Gsell Elle a passé son bac a Nice et ses parents sont ont débarqué en métropole une première fois en 62, avant une nouvelle tentative de séjour à Oran jusqu' en 64. A cette époque elle travaille à la compagnie Gle Transatlantique puis détachée à Air Algerie. Au retour en France ses parents élisent domicile en Avignon et elle à Paris où elle travaille à la maison de la radio. De retour en Avignon avec une petire fille elle se lance dans des études d'infirmière et continue aujourd'hui à piquer bon train les arrières trains...

Colette GUERRERO
La maman de Colette a été concierge à l'école Edgard Quinet fréquentée par plusieurs membres de VO. Née en 1937 Colette a vécu 20 ans à l'école rue Montgolfier et se souvient des noms de beaucoup d'enseignants:
Melle Dantard, la directrice, Mme Latreille, Mme Pérez, Mme Mary, Melle Durieux, Melle Poupard ( dont elle a gardé longtemps la trace de deux coups de règle sur le mollet ), Mme Gustavino, Mme Albert. Et, pour rester sur le même étage, Mme Vargas qui entraînait la chorale sous le préau au fond de l'école, Mme Cann, et Melle Duffranc chez qui elle a fait 2 ans de CM2, sans oublier Mme Galdin ( CP ), de l'autre côté de l'école. (Elle avait un appartement de fonction, comme Melle Dantard puis Mme Jeanin qui lui a succédé ) Collète fréquenta ensuite le Collège Berthelot
Fait assez remarquable, le mariage de Colette s'est passé à l'école : le repas a eu lieu dans la grande salle de la cantine !
Le mari de Colette, Marcel BESOMI est né lui-même à Mostaganem également en 1937

Jocelyne GUERRERO (ep RUBI)
habitait 5 Place Delmonte (derrière le grand palmier) et pense connaître quelques uns de ses habitants dont en particulier Françoise Rubio-Wils et sa soeur Sonia Rubio-Moisset Elle fréquentait surtout Sonia qui était aussi copine avec Danielle la petite fille de Carmen qui avait un mari surnommé "bartolo". La mère de Danielle s'appelait ou s'appelle Yvette Torres.Danielle avait aussi une soeur appelée Denise.
Jocelyne avait deux soeurs Jacqueline et Claudine.Elle se souvient aussi que son cousin Roger Guerrero draguait Françoise Rubio... également de Marcel Sanchez qui habitait dans sa cour et on l'appelait "le Gordo" parce qu'il n'était pas maigre ! E mail: topfolie@hotmail.com

Alain GUIBERT
né en 1946 à Oran, avenue de Sidi-Chami. A fréquenté l'école primaire Barberousse des Berkèches (près d'Aïn Temouchent), puis de Guiard (entre Témouchent et Béni-Saf), puis a rejoint Oran (Lycée Ardaillon puis Lycée de Gambetta). Habitant Avenue de Sidi-chami, puis lotissement "Le Point du Jour" à Gambetta. - Père (Marcelin) originaire d'Assi-Ben-Okba (près de Fleurus et St Cloud), Cadre agricole (Commune Mixte des Berkèches, puis ferme Benguigui à Guiard), puis Surveillant de centrale électrique aux Verreries de l'A.F.N à Oran. - Mère originaire de Legrand. (Germaine Salomon) - Frère (Pierre), ancien Maître d'Internat à Ardaillon, où il a fait ses études secondaires. Nommé Instituteur en Moselle, toute la famille l'a rejoint et s'y est installée. alain.guibert6@wanadoo.fr - alainguibert@hotmail.com

Pierre GUIFFREY
Originaire de Bou Sfer, a épousé Lydie ARISSA originaire de St Cloud et demi soeur de Michèle LEONESE

GUILLEM
Electricien , magasin rue du Fondouk, face au commerce de quincaillerie LAVOCAT.

Régis GUILLEM
Les grands parents paternels de Régis habitaient à Choupot. Il a vécu à Oran jusqu'en 1951 date à laquelle son père étant muté dans le sud, la famille a rejoint Aïn-Séfra puis Mostaganem de 1958 à 1962. revenu à Oran courant 1962 il a habité rue Lamartine dans l'immeuble de droite en descendant qui faisait angle avec le boulevard Front de Mer. Reparti après les tristes évènements de fin mars 1962 pour rejoindre de nouveau Mostaganem, Sa dernière escale à Oran fût à la fin juin 1962 avec pour "centres d'hébergement" le Lycée Ardaillon, puis le Chateau-neuf. Il "embarque" à La Sénia le 3 juillet 1962 pour notre chère Mère-Patrie.

Christiane GUILLEN
épouse PICAZO, voir à ce nom

Brigitte GUILLEMAUD
Voir PECCOLO

Louis GUINEL
commis quincaillier, né en 1889 marié à Marie LABIO elle même née en 1888 ils habitaient rue d'arzew en 1920. Route personne pouvant fournir des renseignements est priée de contacter Joelle REVEL joelle.revel@club-internet.fr

Alexis GUIRADO
a habité Oran de 42 à 62 quartier Victor Hugo au 45 rue du général Vinoy. Alexis GUIRADO est issu d'une famille de 6 enfants, 2 de ses frères etaient connus dans le quartier. François (dit Salico) et Jean (dit Jeannot ou délégué) musicien (Batteur) Le fils d'Alexis, Thierry est à la recherche de personnes ayant connu sa famille Email tguirado@wanadoo.fr.

Carmen GUIRAO (ep NAVARRO)
née le le 21/06/1948 à Carteaux, a toujours habité au 19, de la rue Arago, jusqu'en juin 1962, une soeur, aînée JEANNE, née en 1942. son père tenait un magasin de chaussure, il était cordonnier, mariée à Alexandre NAVARRO qui habitait rue Fustel de Coulonge et rue Cuvier à St Eugène. Contact: carmenav@wanadoo.fr

H
Monique HANOUN

HANTON (patisserie-confiserie)
ruend'Arzew, face aux galeries de France. Le commerce était tenu par Me FERRON,(décédée) marraine de Guy PINTO. Elle avait une fille Lucienne et elles habitaient le Patio Largo

HEINTZ
le premier est le célèbre libraire du Bd Clemenceau, où nous achetions nos livres de classe neufs.
le second non cité sur ces pages est un Alloïste, ami de P Barisain

François Louis Désiré HERNANDEZ,
il a vécu à Oran, ou il est né le 2 Novembre 1942; il a fréquenté l'école Edgard Quinet, son père s'appelait françois hernandez et sa mère Isabelle de Los Rios, décédée à Oran le 3-11-44
Il était éleveur de poulet et avait 6 soeurs ( Antoinette, Jeannine, Christine, Héléne, Lucie, Josiane) et un frère (Emile) .Il serait parti en 62 comme tant d'autres. Sa fille Martine (qui a 3 frères)recherche des renseignements à son sujet Contact mamatitine@hotmail.com

Melle HERNANDES
professeur de piano au 48 rue de Tlemcen
activement recherchée par d'anciens amis ( voir WIDMER)

Famille HERNANDEZ (Louis)
habitait rue de Calvi à St Antoine. Recherchée par un ami du Maroc qui y passait souvent des vacances avec ses parents. Contact André MARTINEZ: andremartinez@free.fr

Louis HERNANDEZ,
est né et a vecu a GASTON DOUMERGUE;A Frequenté le college moderne de garcons a sidi bel abbès ainsi que fènelon a épousé MARCELLE PASTOR,née a oued imbert et ayant vecu à DE MALHERBE. fréquenté l ecole de sainte marie des champs. Pour tout contact passer par leur fille Paule-Andrée EMAIL=paule.andree@free.fr

Famille HERRERA
du quartier de Choupot: voir CHOUGRANI

Bruno HOUAOUI
Bruno, hba.kmc@village.uunet.be a fréquenté le lycée Pasteur où il a connu un certain GARRIDO prof de gymnastique !

Famille HUERTAS
Maître HUERTAS était bâtonnier à Sidi Bel Abbés en 1948. Nous avons rencontré son épouse lors de vacances à Chréa et ma mère s'est lié d'amitié avec Madame Huertas et sa sœur.

I
Louis IBARRA
De la cité Petit, a épousé Rosette PEREZ voir à ce nom

Joseph ILLOUZ
Ebéniste qui avait un magasin à Oran, rue d'Arzew

Michèle ISAMBERT
Voir LEONESE

Famille ISLER
Le père , non voyant, vendait des billets de Loterie dans les rues de Delmonte La famille habitait avenue Henri Martin et comprenait entre autre une fille Michelle, connue de quelques visiteurs du site.( info Liliane)

J
Famille JANER
Paulette Janer, épouse REIN tenait la célèbre bijouterie de la rue d'Arzew. voir aussi à REIN

Ets JAUFFRET
Les bureaux de cette entreprise de Transport et déménagement se trouvaient au 10 Bd Galieni.Voir Porte clef publicitaire en cliquant "ici" il y avait probablement aussi un bureau situé derrière le garage Citroën du Bd des Chasseurs (information de Nicole Pigot) qui s'occupait du dédouanement des containers. Il s'agirait du bureau de Marcel Jauffret qui habitait rue Lamartine avec sa famille. - François REYES qui a travaillé dans la profession possède le même porte clef que moi !


Jojo est un ancien d'eckmühl né le 20 novembre 1944 qui habitait la cité protin chalet 12 a , Actuellement en mission en Nouvelle Calédonie (jojo@canl.nc) il quittera le Territoire le 02 mai 2005 pour rejoindre mon habitation principale en métropole Il espère un prochain contact adresse BP 20 B rue d'olry 98842 Nouméa cedex. E mail jojo@canl.nc puis 8, rue Nicolas conte. à SETE

Josseline JEUDY - POUDEVIGNE
Josseline est née le 20 avril 1947 en allemagne à Tuttlingen, mais sa famille est oranaise depuis 1847 et elle a passé toute son enfance chez sa grand mère, Me SOBRECASES, qui habitait 3 rue Kruger. Elle vit aujourd'hui près de Montpellier et fait des recherches de généalogie pour retrouver l'histoire de ses ancêtres à leur arrivée à Oran cent ans avant sa naissance.
Josseline rajoute elle même ces quelques mots à son CV: j'ai passé les 10 premières année de ma vie a Saint Antoine, au 3 rue Kruger chez mes grands Parents Mr et Mme Sobrecases, mon grand père qui fut champion d’Oran de boxe en 1922, dans la catégorie poid Coq en professionnel voir article:click
Il arbitra les premiers match de Cerdan Marcel en 1942-43 Qui combattait avec le champion américain Cisteros et Kioudri Gangé Né le 24 novembre 1895 a Oran A 6 ans il s’inscrit en gymnastique a l’Oranaise Il fut champion de sabre d’Algérie en 14/18 représentant la France aux jeux inter-allier en lutte Greco Romaine mon grand père paternel tint un café vers 1935 qui s'appelait chez "Victor" , j'ai fréquenté l'école Saint André, et fais ma communion a l'église Saint André, dont le curé s'appelait Monsieur Cadasse, après etre partie 5 ans d'Oran, je revins a l'age de 14 ans, pour y passer les 3 derniers mois de ma vie et ne plus revoir Oran voilà ma courte vie a Oran j'habite maintenant a Marsillargues a 25 km de Montpellier, et je suis mariés avec un "patos" d'Uzes, depuis maintenant pratiquement 30 ans

Karine JORDAN
Fille de Roger, Georges, Yves, né à Oran le 23 Septembre 1944
Karine cherche avec l'aide de son fils Charles à dresser son arbre généalogique. car ses parents ayant divorcé quand elle était très jeune elle n'a pas de traces de son passé alors qu'elle revendique son identité de fille de PN. Elle fait appel à la solidarité de la famille oranaise pour l'aider. Karine Jordan

Michel JOURNAU succeseur du fondateur de la SOTAC, Visiter à ce sujet le site de la Corniche oranaise.

Christian JUAN
juan-christian@wanadoo.fr

Famille JUNIOT
Gaston Juniot né a Hammam Bou Hadajar a épousé Gilberte Mas Née a Oran, Ils ont eu une fille Christine née a bordeaux en 62... et ont trouvé refuge en Espagne à VINAROS On peut joindre Christine qui ne cesse de parcourir les sites oranais sur Internet: EMAIL=kinoujuniot@telefonica.net,

K
Samir KARA
La rue Lamartine s'appelle maintenant rue sergent mizouni bouranane samir.kara@free.fr

Mario KECHICHAT né en 61 à Oran Eckmühl et son épouse au Plateau St Michel. Son père, avait l'Auto Ecole St Michel à Delmonte ( Pont Henri Huc) Vit à Paris depuis 25 ans mais est retourné plusieurs fois à Oran et offre son aide à ceux qui ont besoin de renseignement sur l'Oran d'aujourd'hui ou aimeraient y faire un voyage. Contact: Mario

Angèle KOSTER
née en 1946 à Oran, quartier Sainte eugène. Mais a vécu en différents lieux : Sainte Clotilde, Aïn El Turck, ville et plage, rue de la Vieille Mosquée en 1960-61 et pour finir quartier de la Marine (près de la Préfecture)où ses parents tenaient un bar abandonné en 62...
Angèle a commis un livre sur les années de guerre, écrit avec ses souvenirs d'enfant et d'adolescente, paru en Mai 2002. Elle en écrit actuellement la suite et recherche des témoignages de personnes ayant vécu le 5 juillet. Prendre contact: Angèle

Jean KRAUSSE
Habitant de Bel Abbès pendant 20 ans,Jean regrette que le site ne se soit pas davantage étendu aux Oraniens et aux Bel Abbésiens en particulier...!

L
B. L..
m'a fourni des renseignements sur les cinémas: l'Empire et également le Century. travaillait au Plaza à Eckmühl et habitait Choupot avec ses 2 frères. Etait voisin de Daniel Gstalder qui a pu le retrouver grâce à une visite du site et aux remarques qui y figuraient

Marie LABIO
voir ci dessus à GUINEL

Franck LABRE
né à oran le 7 mai 1962, fils de Yolande ACHOUR et de Paul Louis LABRE ses grands parents maternels habitaient rue de l'acqueduc à ORAN. Il cherche à retrouver des traces de leur vie à ORAN, voire mieux de tenter de créer son arbre généalogique. et demande notre aide Franck

Annie LAFAURIE
née le 22/01/1946 à oran, dans le quartier St-pierre,quitte Oran à l'age de 16 ans L'âge venant, elle cherche à se rattacher à ses souvenirs d'enfance Elle a fréquenté l'école berthelot puis le collège ali chékkal près de gambetta, Son père était taxi à la place des victoires, et la famille habitait rue bruat au n°50 Elle se souvient de deux amis d'enfance: Irène SANCHEZ et Jean-Louis SEMPERE Annie a des ancêtres militaires en remontent à l'époque napoléonnienne, l'un deux a même été chevalier de la légion d'honneur.... E mail a.lafaurie@infonie.fr

Abbé LAFFARGE
Il animait l'aumônerie du collège Ardaillon, où certains ont le souvenir de s'être adonné avec passion au maquettisme avec du balsa...

LAFFARGUES
Négociant en vin très connu, Il aurait eu également une réputation de redoutable navigateur à voile.

Albert LAFUMAT
né à Oran à Delmonte en 1933 il a fréquenté l'école de M. Juan et a eu en 46-47 M. SALVADOR comme instituteur. Il se trouve d'ailleurs sur la photo de classe de l'époque envoyée par Marc SALVADOR fils du précédent. Voir à ce nom

Famille LALLEMAND
De Saint Antoine.... actuellement rechercée par Arlette SANCHEZ-SEGARRA

Marie Louise LAMAIZIERE (ép PARENT)
Née le 28 Mai 1924 à Eckmühl à la villa Bastos, Marie Louise est une descendante de la fameuse famille BASTOS créateur de la marque de cigarette à Oran.(Boir BASTOS) Son père était ingénieur à Paris mais la famille LAMAIZIERE est originaire depuis fort longtemps de Bourgogne, près de Chalon sur Saône. C’est au cours d’un voyage en Algérie qu’il rencontra sa future épouse et qu’ils se marièrent en 1923 à Oran. Pour des raisons familiales la famille vient habiter Paris en 1926, mais se rend régulièrement chaque année en vacances à Oran chez les grands parents, jusqu’à la guerre de 39/45.
Marie Louise et son époux sont retournés en Algérie en 1983 pour y voir leur fils Bernard qui s’occupait de la construction de l’hopital de Laghouat au Sahara. Les dernières années ses grands parents habitaient 2 rue Condorcet, rue qui donnait dans la rue d’Arzew : " Je me souviens, lorsque nous arrivions chez mes grands parents, il y avait toujours des mantecaos, de l’agua lemon, etc… " Ses grands parents sont enterrés au cimetière d’Oran. Ils avaient eu le privilège de se sont mariés religieusement dans la chapelle de Santa Cruz qui ne compte pas beaucoup de mariages, ...

Lycée LAMORICIERE
Il est fait allusion plusieurs fois dans mes pages, au Lycée Lamoricière qui était le Lycée de garçon d'Oran par opposition au Collège Ardaillon devenu également Lycée mais qui donnait une formation davantage technique.
Plusieurs des noms cités dans mes pages sont rattachés au lycée. On pourra avantageusement consulter le site du Lycée pour y trouver des photos de classe qui rappelleront peut-être quelques souvenirs. Ceci est également valable pour l'école des Falaises qui couvrait les classes primaires avant le Lycée. (Voir Lamoricière)

Jean Claude LAMORTE
Né à Didjelli, Sa fille Evelyne PARRIMOND est à la recherche d' amis ou amies ayant connu son père, qui a fréquenté le lycée technique d' Alger, fait du And-Ball,(voir photos) Il a été blessé gravement par une rafale de mitraillette et rapatrié dans le coma en France,Il ne parlait pas de l' Algérie: trop de souvenirs, si toutefois quelqu'un l'a connu, merci de prendre contact E Mail:patrick.parrimond@cegetel.net

Jean- Pierre LASRY
né en 1941 au 10 rue Saint Grégoire à Saint Antoine. élève à l'école PASTEUR de 1946 à 1955.Ses Instituteurs et institutrices : Mme Teillet, Mr Patoureau, Mr Karsenty, Mr Garcia, Mr Ballester (pendant 2 ans de 1953 à 1955). Il est le Fils de Jacques (dit René)carrossier auto au garage GANAY, rue de GANAY de 1947 à 1954 et de Henriette AKRICHE. Ses frères et sœurs : Pierrette, née en 1934 - Colette, née en 1938 - Charly né en 1940 - Evelyne, née en 1944 - Marylène, née en 1945 - Emile, né en 1949 - Son père était . La grand-mère paternelle Mme LEVY habitait rue SIDI SNOUSSI. Elle cousait des espadrilles, avec sa tante Julie et son mari Maurice, frère de Me LASRY. En 1954, elles ont ouvert à la même adresse, une droguerie.
Jean Pierre recherche des amis de l'époque: plus particulièrement les familles de la rue Saint Grégoire : KARSENTY, partis vers 1953 à Marseille CERDAN (Boulanger) PUJOL (Policier) RAMON Les voisins de rue, de la rue SIDI SNOUSSI, rue de GANAY, rue FLATER, et tous ceux qui pourraient le reconnaître en lisant ces lignes. rue SAINT ANDRE, rue INTERNE GINET, rue DELIGNY etc.. Jean Pierre a quitté Oran en 1956 Voir le registre d'appel de l'école, classe du certificat d'études en 1954 avec les noms xe tous les élèves: cliquer sur "registre" Contact: J Lasry et Voir Photos.

Jean LASSAQUE
né à Oran en 1947, a habité 28 rue d'Arzew (ou Général Leclerc) puis 8, rue de Sidi-Ferruch (en face de la gare, au coin du boulevard Hippolyte Giraud). Jean a fréquenté l'Ecole Jules Renard, L'Ecole Lamoricière, les lycées Ardaillon puis Lamoricière. Parti pour pour la métropole et Montpellier en décembre 1961. Contact

Adrien LASSERI
né le 19mai1942 a sidi bel abbes mais a toujours vécu a oran : a st eugéne rue henri fabre puis rue dixmude a Delmonte angle de la rue du viel Armand trés prés du stade USMO en 1958 et en 1962 le 26 juin, a habité la cité Lescure. Il a fréquenté l'école de st eugéne et a terminé sa scolarité a Delmonte chez M Dominici et enfin chez "le vieux" comme on disait là-bas,le regretté M. Juan.

Me LATREILLE
Institutrice à l'école Edgard QUINET avec à la même époque Me GUY et Melle POUPARD

René LAUGIER ancien de "l'Oranie cycliste". né en 1935, au quartier Saint-Pierre, rue Pierre Aymes, près des rues Dumanoir et Maréchal des logis Damiens. a fréquenté l'école Jean Macé(1941-48), puis le collège Ardaillon (1948-50) et l'école des apprentis de la DCAN, au Ravin blanc (1950-53) A quitté St-Pierre fin 1955 pour aller aux Castors de la DCAN, où son père a pris possession de la villa qui lui a été attribuée, en ayant travaillé 5/6 ans pour participer à la construction des villas.
A fait du Vélo dans les années 50-55, au VCO et fait partie des Anciens de l'Oranie Cycliste", créé en 1977 par JM Barrois, le président actuel, ( Voir site de André Allégret dans la liste des liens)
de gauche à droite
Dédé
René Laugier
Jo
J-Cl Martinez
René signe du pseudo Lauranais. Email: renhug@club-internet.fr

Michèle LAVOCAT (épouse LE GALES
née en 1943 , Fille de Charles et Sonia LAVOCAT tous deux commerçants à Oran, 30 rue du Fondouck: - Quincaillerie face au magasin d'électricité GUILLEM, - Lingerie Sonia. Etudes à Laurent FOUQUE puis au Collège de jeunes filles, puis à Descartes et enfin Bac à Boulouris. Installation dans la région parisienne, près de ses parents. adresse Email: mlegales@aol.com

Daniel LECLERCQ
né à Oran le 03/06/54 à la clinique Fieschi !a habité à la Marine, 11 rue Thuillier,de 55 à 61 et a fréquenté l'école des Soeurs à St Louis puis Bastrana avant de déménager vers le centre et la rue Monge le Bd Laurent Fouque et l'immeuble Antinéa... En 62 il a passé quelques mois en métropole avant de regagner Oran pour retrouver ses parents, rescapés du 5 juillet...! Son père originaire de métropole était arrivé en Algérie dans les années 40 et n'a jamais regretté cette époque dont il se souvient encore aujourd'hui (95 ans en 2004 !) Dan a fréquenté le lycée Pasteur où il a eu beaucoup de camarades Algériens
Son père était prof de musique au Conservatoire et simultanément au lycée Ali Chekkal et au Lycée Pasteur à partir de 63. Notre ami Didier Barcelona aurait connu M. Leclerc à l'époque de la rue Thuillier !
Détail amusant, Dan a participé au démontage des orgues de St louis pour les remonter à la cathédrale Jeanne d'Arc....! Que sont elles devenues ?
Ses souvenirs les plus précis: les étés à Bou Sfer, les parties de plage au Cap Falcon... et puis des noms: Mimile ERRADES de la Marine, Madame VILLENA l'épicière, Mme FERRERO l'instit de Bastrana... et les copains de Pasteur après l'indépendance: Christian ROCHE, Paul GARCIA, Georges TERRIEN.... Rachid MESLI, Hadji HAMIDOU, Leila MALTI....

Paul LENS
Nous étions 5 frères, Auguste (gugus), Paul (Paulo), Roland, Jean-Pierre, Marcel. Habitions à Eckmuhl, 33 avenue Jules Ferry (en face de l'épicerier Rubio) Je serai heureux de recevoir des nouvelles de nos voisins, les familles CANTON, RUBIO (Robert et Michel) SOLER (José) TARI, PASTOR (Roland et Daniel),SEVERIAN (José et .....) PEREZ (Bernard, Manou, Marcel dont le frère était para et qui malheureusement a été tué par ... vous savez qui !!!). Paulo vous remercie d'avance et vous transmet toutes ses amitiés, je ne vous ai pas oublié. E mail: polodoran@msn.com Michelle LE GALES-LAVOCAT
S'est rendue à Oran en pèlerinage en 1983 ylegales@free.fr. Elle en a rapporté de magnifiques photos qui illustrent en partie la page spéciale écrite pour elle. Une majeure partie d'entre elles se trouvent dans l'album photo de ce site.

Michèle LEONESE - ISAMBERT
La plus jeune d'une famille de 4 filles, Michèle est née à Saint-cloud en 1952 mais a vécu à Oran, 13 rue Lamoricière au-dessus du café "le clichy" Elle a fréquenté l'école Jules renard. Son père Stanislas,était originaire de la Marine et avait pour amis Mr Abécassis et les frères Garçons dont il parle souvent avec nostalgie. Sa maman , née Belmonte est originaire de Saint-cloud, Décédée il y a peu, elle faisait partie de l'amicale Saint Cloudienne Michèle éprouve le besoin de retrouver mes racines. si vous croyez la connaitre, faites un petit retour en arrière à l'école Jules Renard et regardes ces photos: EMAIL=michele.isambert@wanadoo.fr

Claude LEROY
habitait Rue Sainte Marie(entre Ortigoza et Saléro) Il a été à l'école de la Place Emerat ,a fait l'école des Mousses à Oran ,a été employé de transit et a fini sa carrière comme agent des douanes en 1992 à la frontière Franco-Suisse
Depuis 1977 ,il a une passion ,la peinture et signe ses oeuvres sous le pseudonyme d'EL ROY. Il a exposé ses collections privées à Paris-Chicago--Zurich-Genève -Mulhouse - Bordeaux... Ses gravures sont déposées aux bibliothèques Nationales de Paris et Municipales de Mulhouse
Si certains le connaissent et souhaitent son adresse contacter Cloudio: c.garcia5@libertysurf.fr

Christiane LIOT
Christiane habitait 16 rue général Cerez. près de la Place Sébastopol. Elle pratiquait la natation à la GMO et a fréquenté l'école Lamartine, rue Alsace-Lorraine, où elle a connu Henri qu'elle retrouve 40 ans après sur le groupe des VO. en poursuivant sa recherche des amies car elle habite aujourd'hui Miami et s'y sent un peu seule.

Michel LLODRA
né en 39, habitait rue Cavaignac, fréquentait "le Clichy" "le Loubet", appartenait à la bande de Yvon VERDU avec Lulu DUBITON, Julien BOURGUIGNON, Christian SPORTIELLO, Robert LEVY, J.Pierre HADDA ( Décédé) J.Pierre GONSALEZ, Champion de course à pieds, etc. etc... Les tombeurs du CLICHY en quelque sorte.

Daniel LLORENS
Daniel est né en 1943 et habitait 7 rue Marcel Cerdan. Il a fréquenté l'école Berthelot de 49 jusqu'au CEP et recherche tous ses copains d'alors: Ruiz Marcel de la rue d'arzew, la famille Chautard de la rue rouget de l'isle, ceux de Berthelot, (Dahon,Baccigalupo,Ruiz,Conessa,Botella,Amoros,Benguigui "et oui l'acteur de cinéma" etc..), du C.I.A.B.C.A. d'Alger 1960( Lulu, Alain, Albert, Tino )Ceux de la rue Thiers, Ascenssi, Padilla Mario dont les parents avaient l'épicerie aprés Mme Gleive. Par contre je sais ou se trouve J.C. Gauthier qui a fréquenté Ardaillon, Philippe Joro de la patisserie Joro, Lopez J.Marie et son frère, Paul Mangiavacca et sa soeur Michéle.

Colis LOJAF
Ce magasin tenu probablement par une fille GOMEZ (épicerie fine de la Place des Victoires) était situé rue Alsace Lorraine. Il s'était spécialisé dans les colis de dattes tout préparés à offrir en cadeau. Nous en avons expédié plus d'un à la famille en métropole.

Paul LONG
condisciple au lycée Lamoricière: voir photo 1° C1 en 1954-55 Selon des renseignements à confirmer, Paul pourrait être médecin dans la région de Dijon

Alain LOPEZ
Né le 2 janvier 1940, a fréquenté l'annexe du lycée à Gambetta,puis le lycée Lamoricière. habitait rue Lacépède à St Charles ( bd des 40 mètres). Est l'auteur d'un site concernant le cyclisme oranais et plus particulièrement la période post 62. Voir la page d'accueil des deux sites: http://www.oraniecycliste.net et celle spécifique d'Alain : http://nouvel.oraniecycliste.net

Antoine LOPEZ Il tenait un bar place Gambetta a Oran dans les annees 50-60 Pere d un garcon et de deux filles Il avait une traction avant noire Il est acrivement recherché par sa fille née à Oran en 56 qui vit en Suisse:
Mon tel a Zurich 00411 810 64 06 Mon e-mail Suisse bruno.benz@bluewin.ch
et son fils qui vit en Grèce:
Le e-mail de mon frere a Athenes Grece alphaform@otenet.gr tel en Grece 0030210 866 05 09 idem pour fax
Une photo ancienne d'Antoine:

Bernadette LOPEZ-SAULI
Voir ci dessous Bernard LOPEZ

Bernard LOPEZ avait un atelier de ferronnerie rue du "Fondouck" époux d'Eléonore Ramirez. Ses parents paternels étaient des espagnols arrivés en Algérie en 1930 et s'appellaient Bénito et Lola Lopez. Les parents d'Eleonore,Thérèse et Jules Ramirez,étaient aussi d'origine espagnole mais français. La fille de Bernard, Bernadette Sauli-Lopez est partie d'Oran en 1962,en direction de l'Espagne(comme beaucoup)avec ses parents. Elle n'a aucun vrai souvenir mais a l'impression de connaître tous les coins du quartier St Eugène, de Montplaisant, Cité Petit, Gambetta, Le front de mer .... C'est avec émotion qu'elle a lu tous les témoignagnes du site et elle avoue ressentir elle aussi un besoin de communiquer avec des "pieds-noirs" et surtout ceux ayant connus ses parents ayant atteint les 75 ans en 2003 ou des personnes plus jeunes Contact:Bernadette SAULI E mail: bernadettesauli@wanadoo.fr

Francis LOPEZ
Francis,est né au 63 avenue d'Oujda dans le quartier d'Eckmühl en 1938 ancien d'Ardaillon (1948-1954). il fait ensuite l'école de l'air du Cap Matifou près d'Alger. il est replié aujourd'hui dans la banlieue de Montpellier.Francis collabore à mon site en particulier par une collection remarquable de plans établis par le Génie pour le développement du pays, dans la région de Mascara dans les années 1860. cliquez pour voir.

Hubert LOPEZ
Hubert LOPEZ dit hubert LOPEZ HEREDIA, artiste peintre , est ne a ORAN , SAINT EUGENE en 1936, ou, il y habite au 22 rue de Heredia, , d ‘ou son nom d ‘artiste. Il a vecu dans ce quartier jusqu'à fin 61. Il partage sa vie actuelle entre la Floride ou il expose en permanence a Miami, et la cote d’azur ou il a eu la chance de rencontrer quelques amis, comme Marcel et Rene HERERRA [materiaux de construction], JANER Adrien et sa femme ROSE, Norbert SANCHEZ et ses sœurs , tous de la rue FERNAND FOREST
Pour mieux connaître l'artiste et ses peintures, cliquer ici ou consulter directement le site http://www.lopezheredia.com

Jean Louis LOPEZ
Son père, Léandre LOPEZ habitant d'Eckmûhl, était commissaire au port d'Oran et avait eu 5 enfants d'un premier mariage: 3 garçons et deux filles .( Roger,leandre,françois,annette,et camille,) Jean Louis issu du second mariage est cousin germain de Francine COURTONNE de la Place de la Perle !

Christiane LOPEZ
Née à La Marinje, de Alexandre et Jeanette, Elle a deux soeurs marie-jeanne et eliete , et elle est cousine de Monique qui vit au Canada (Vois "Mouna" plus loin

Yvonne LOPEZ
habitais rue mongolfier;Ses freres jean-claude,rene, serge, lucien, et le plus petit armand.
Elle a frequente l ecole edgard Quinet avec comme institutrice melle MATTHIEU, melle POUPARD, et melle PASCUAL. Elle fréquentait également le patronage et s'y adonnait à la couture avec soeur Noella. faisait partie de la chorale. Son pere travaillait a la mairie d Oran. Yvonne a perdu ses parents très jeunes, son frère aîné Jean-Claude est decede en 97, René s est tué en voiture en 87. Depuis Yvonne se sent tres seule, car ses frères incarnaient vraiment l algerie dont ils étaient plus impregnés puisqu'elle partie a l age de 13ans. Si vous la reconnaissez prenez contact: cyno1@noos.fr

Famille LOPEZ
du quartier de Choupot: voir CHOUGRANI

Famille LOPEZ-FERRER
Gisèle LOPEZ est née à Oran en 1923 sa mère est née FERRER etsouffre malheureusement de la maladie d'Alzheimer ce qui prive sa fille Corinne née à Toulouse en 57 des souvenirs qu'elle voudrait reconstituer. La grand mère LOPEZ habitait impasse Béranger et son frère Ernest FERRER est tombé du haut du théatre un 15 août alors qu'il y donnait une dernière couche de peinture. L'arrière grand Père de Gisèle travaillait pour l'usine BASTOS et la soeur de sa grand mère tenait un magasin d'électricité à l'enseigne FERRER Pour joindre Corinne: cdnoisette@wanadoo.fr

Marie Ange LOPEZ
née en 1949 à Eckmuhl au numéro 16 de l'avenue d'oudja, son père louis lopez était contremaitre à l' E.G.A , sa mère luminada était de Misserghin . Elle a fréquenté l'école des soeurs de l'avenue d'oudja très jeune puis au cours primaire l'école Jean Zay. trois frères Lopez louis, Daniel et françis , sont tous décédés. Ses voisins étaient monsieur et madame CASAS( décédés), monsieur et madame BOUYGUE .. Elle revient d'un voyage à oran où elle a pu retourner chez elle avec sa fille Alexandra agée de 21 ans. l'accueil a été formidable. Elles spuhaitent remercier le cousin Amédée et la cousine Lydie MORENO ainsi que l'agence de voyage Misserghin Tours. Marie Ange connait également Guy MONTANER

Gilbert (jean Joseph) LOPEZ
né le 13 mars 1951 à Er-rahel.et installé à ORAN EN 1956. habitait 42 rue president Fallieres à Choupot et allait à l'ecole Magnan ainsi qu'a Maraval pour le catechisme. Son pere, Désiré, etait conducteur de travaux pour la société Sofiteca qui construisait certains batiments publics comme les gendarmeries. Il jouait aux boules avec deux copains en face Se reconnaitront-ils? voir en cliquant sur photo ! En bas de l'immeuble il y avait une menuiserie et il s'était fait un ou deux copains qui lui fournissaient les lattes de bois pour faire des arcs. Il y avait aussi la fille de la concierge Michelle Montoni,les voisins M & Me Riera puis tous ces copains d'école du cour préparatoire au ce2. Il vit actuellement en Nouvelle Caledonie ,a Noumea plus precisement où son epouse a ete mutée comme fonctionnaire pour 4 ans. Contact : gdk@mls.nc

Jean Antoine LOPEZ
né en Octobre 1945 à St Antoine, a demeuré au 20 rue St-Grégoire jusqu'en 1960, recherche des amis perdus de vue. Voiçi quelques noms, peut-etre en connaissez-vous !
- José GARCIA , son frère André et sa soeur Lucette.
- Gaby LOPEZ, son frère Daniel et sa soeur Lydia.
- Titi MARTINEZ qui habitait rue de Ganay.
Le Père d'Antoine jouait au foot au CALO. Contact: josy.Lopez@wanadoo.fr

Louis LOPEZ
fils d'André (Menuisier Ebéniste chez Taourel en face du Prisunic et du Martinez) et de Louise née Corbi, frère d'Andrée (née en 1945 actuellement au Canada : Edmonton depuis 1965) neveu des Lopez : menuiserie 24 rue d'Assas au plateau St Michelen face de l'orphelinat.. vacances d'été à Ain el Turck chez Louisetta épicerie journaux en face de la Mairie, du bar où il y avait le Juk Box télé couleur, Louisetta c'était ma grande tante, plus haut dans le village les Jaën , Antoinette ma tante, Jacques son mari, Lucette, Jean Marc et Jacky mes cousins. Route d'Oran les Aniorté Lucienne, Giséle et René fils de Manuel et Marguerite : mes cousins Nous habitions , le reste de l'annèe Saint Antoine 6 rue St Grégoire de ma naissance 1949 à certainement fin 61, puis Boulevard du 2ème zouave n°? au début à droite en descendant vers le centre, immeuble avec un bar (les proprios je crois ont été enlevé et pas retrouvé le 05 juillet 62) en 1962,1963. Rue el Mougar 27 je crois en face de la quincaillerie Gauthier en 1964 où départ pour Valence (26) et ensuite Béziers. Ecole Pasteur 1955 à 59 Lycée Ardaillon jusqu'en 1962 (1962 symboliquement à cause des événements) Lycée Lamoriciere jusqu'en 1964. J'ai des photos à envoyer ds le site (ecole etc...) me dire par quel biais pour qu'elles soient répertoriées (internet: adresse celle ci?) donc un coucou un peu tardif mais j'ai enfin le temps -retraité d'une profession bien envahissante finalement- dans l'attente de "coucous" de personnes qui ont des souvenirs communs. Je vous embrasse. Louis dit Louisou. EMail: louislopez@free.fr

Yvonne LOPEZ
née à Eckmühl le 16 jui 49 puis à partir de 5 ans est venue habiter St Eugène. Fille de José LOPEZ qui travaillait à la mairie d'Oran et d'Yvonne née VIVET. Elle a fréquenté l'école Edgard QUINET, l'église de St Eugène et le patro avec en particulier Soeur Noëlla... Après le décés de ses parents et de ses frères aînés, Yvonne recherche tout ce qui peut lui permettre de ne pas perdre le contact avec son passé.

Jean Michel LUBRANO
né à Mers El Kébir Jean Michel a fait ses études comme demi potache à Lamoricière où nous nous sommes croisés à la même époque mais avec des parcours différents. habite l'Alsace depuis sa retraire d'enseignant en 95.

Jean-Marie LUCAS
habitait15 de la rue Jean Kraft (Miaramar), où ses grand-parents et sa mère habitaient depuis 1940. Il a fréquenté la "Jeune France" (1951-1954), Jean Macé, l'annexe de l'école normale d'instituteurs à St Charles, le lycée Jules Ferry et (enfin) l'école des apprentis de la DCAN à Dar Beida (1958-161). A bossé quelques mois à Arbal (sur le Bi-biche et les Neptunes - 1961-1962) et simultanément il fréquentait les cours du soir de la Marine Marchande pour embarquer ... Il recherche activement Gérard Cohen né à Oran en 1943 ingénieur en constructions mécaniques et ex-éléve de l'école des apprentis de la DCAN d'Oran, vivant actuellement en Californie dans la région de San Diego et dont il a perdu l'E-mail..., et d'autres... pourquoi pas ? ... notamment deux copains algérois connus lors de son service militaire sur l'Arromanches à Toulon (Lucien Valéro et Lucien Ferrer, d'Alger).

M
Famille MAHER
Voir famille ALLAIN-BERMUDEZ Les frères MAHER étaient des passionnés de football

Claude MAGNIANT
A habité Cité Protin avec sa famille avant de quitter Oran en 62. Claude recherche des amies de classe à l'école primaire de filles d'Eckmülh jusqu'en 58

Fatima MALKI
née à Oran en 1950, elle a grandi au 7 rue bassano a sidi el haouari jusque en 1961 et recherche mes amis d'enfance anne marie et son frere yves hernandez ou fernandez qui habitaient la même rue. Elle habite aujiurd'hui Tunis et nous transmets une photo de classe avec l'espoir que certaines la reconnaitront: Photo école Emerat en 1959 ou 60. Fatima est la troisième à gauche sur le dernier rang; pour voir la photo "Cliquer"

Guy MALLEBRERA
Fils d'un Pied noir originaire de St Cloud, recherche sa généalogie. Son Père est né à St Cloud en 1914 puis a habité derrière l'école qui se touve sur la place avec le kiosque... son oncle travaillait au moulin , a farine et son fils (donc le cousin de Guy)jouait au foot et cela jusqu'a très tard , et était dans la police,son nom est ÉMILE MALLEBRERA E-mail: Guy

Famille MALMEJAC
Contemporains de la famille MAREGIANO, (voir ci dessous), le Père tenait un laboratoire d'analyses médicales. j'ai connu les fils, Yves l'aîné est du même âge que JP MAREGIANOet surtout Alain, de la génération Patrice MAREGIANO Nous nous sommes retrouvés en classe ensemble. Voir photos de classe.

René MANCHO
Ancien du Lycée Lamoricière, René est lui aussi créateur d'un site de mamoires paticulièrement intéressant, "les souvenirs d'un gamin du centre ville" A voir dans le menu du site ou directement à l'adresse: http://r.mancho.monsite.wanadoo.fr.
A Oran il était voisin de Jean Boiteux et de Monique Poirreau ( l'orthographe?) qui habitaient rue du citoyen Bézy

Famille MAREGIANO
Le grand Père Marégiano ouvrit l'une des premières pharmacies d'Oran, si ce n'est la première Boulevard Clemenceau ou Bd Seguin pour les vieux oranais. Il n'y en a qu'une qui doit dater de la même époque, la pharmacie LOUMAGNE.
Le Père MAREGIANO tenait un laboratoire d'analyses médicales, au 29 rue d'Arzew, au coin de la rue Lamoricière, au dessus de chez SIXOU. J'ai connu deux des trois fils, Jean Paul qui fut Radiologue et adhère à ALLO, et Patrice mon condisciple (voir photos de classe) dont j'ai complètement perdu la trace car il refuse apparemment de renouer avec le passé. Tous deux ont fréquenté le cercle Psichari

Famille MARCO
Antonio MARCO né à Oran en 1894 émigra aux US en 1914

Sabine MARCO - ARAMBOL
Sa petite fille Victoria Rosi est augourd'hui à 32 ans maman de 3 enfants (2003) Victoria est décédée Sabine était née à Oran mais dans une famille aux relations orageuses, si bien que Victoria ne sait que très peu de choses et recherche donc quelques renseignements sur sa famille. apparement l'arrière grand mère MARCO aurait tenu un hotel ou un magasin de chapeau . Contact Victoria

Jean Paul MARLY
Emigré aux US après 62, Jean Paul qui avair épousé Marie Blanche Julia. était Agent pour l'organisation de spectacles dans toutes l'Afrique du Nord et avait notamment des contrats avec toutes les vedettes qui sont passées à Oran ou sur les plages Contact:EtcheOna@aol.com

Marie Cécile MARMET ( ép. GAUDOIS )
Née à Marseille en 1938, elle n'a jamais vécu en Algérie mais s'est mariée au Maroc. Sa maman Solange (née en 1914 a effectué un séjour de plusieurs années à Oran dans un sana dont elle ouhaiterait en retrouver la trace. ( ou a proximité immédiate d'Oran entre 1945 -?- et 1949 date de son arrivée dans le Gard ou elle est décédée en 1950). Les derniers malades ont été rapatriés à Ponteils dans le Gard en 1964.
Contact pgaudois@ifrance.com

Nicole MARQUET
Elle est née à Paris, en 1953, mais sa mère et ses frères sont nés à Oran (1922, 1947 et 1950) et son père à Bel-Abbès en 1918. (décédé en juin 93)
A Oran, ses parents habitaient rue de la Vielle-Mosquée, le père au 3, la mère au 5 (par la fenêtre, on voyait tout le port, et l'inscription "Ici la France"....) La soeur du papa était la meilleure copine de mamam, et, bien sûr, c'est ainsi qu'ils se sont mariés.. en septembre 42, un mois avant l'arrivée des Américains.. Ils étaient "partis" habiter rue Balzac, dans la quartier "Bon Accueil", près des vignes, en bordure de la ville.. Puis ils ont géré une ferme, à Maoussa, près de Mascara, de 1947 à 1952.. Mes frères sont nés, puis la famille a passé la mer (la maman était enceinte de 3 mois, Nicole est donc un peu "de là-bas"..) car le papa devait passer un concours d'entrée à l'Ecole de Métrologie..
La famille est retourné en Algérie, en 1957 (elle avait 4 ans) et en 1960 (7 ans, là, Nicole se souvient du "Kairouan", dans le port d'Oran. Nicole est à nouveau retrournée en Algérie, en 1982, pour un circuit d'études archéologiques, mais de Bône à Alger, en passant par Batna, Lambèse, Tipasa, mais pas jusqu'à Oran..

Armand MARTIN
Armand est né à Oran en 1950 villa ST PIERRE place FREDERIC POIRIER à ST EUGENE et y réside jusqu'en 1956. puis jusqu'en 1962 il habite CITE PETIT LES MIMOSAS BtI21, et fréquente l'ecole de la cité petit. Comme la plupart des visiteurs il est à la recherche de ses souvenirs et des personnes ayant vecues a ces endroits
voir photos

Jeannot MARTIN
né en métropole en 17, il arrive à Oran en 52 dans les bagages de son père fonctionnaire, muté à Oran jusqu'en 57. Il fréquente l'école Berthelot pendant ces cinq années avant de refaire ses valises pour la Guyane ! Mais Oran l'a sans doute marqué de façon indélébile, malgré son jeune âge puisqu'il rejoint le club fermé des VO.

Philippe Jérôme MARTINEZ
m'a fait parvenir des photos du Gouverneur Général Lépine, vaisseau de la Compagnie de Navigation Mixte
qui assurait le service sur l'Algérie en 1946
philmtz@club-internet.fr

Antoine MARTINEZ
Antoine m'a transmis quelques photos de différentes époques, d'Oran au Cap Falcon

Armand MARTINEZ
né le 08 février 1924 à Oran quartier st pierre plaçe des victoires a fréquanté l' école jean Mace

Jean Claude MARTINEZ
originaire du quartier St-Pierre (rue Bernardin), la cave Sénéclauze, la Place Hoche, et le "Bazooka" sont inscrit dans les annales de sa mémoires à tout jamais.
Il y a quelques années, il décide d'écrire les souvenirs de sa famille, les siens propres et les moeurs des Oranais, afin de laisser à ses enfants et à son Après avoir pris connaissance de l'ouvrage, sa belle fille s'occupe de trouver un éditeur L'aventure commence avec ce titre : Histoires d'Algérie ou "la vie d'un petit Pied-Noir de la ville d'Oran au XXième siècle (Voir la rubrique "les auteurs oranais")

Jean Paul MARTINEZ
a habité au 26 Bd Front de mer, était lié à Charles DAUDET fils de mes voisins du 3° étage rue Lamartine,(tué par les barbouzes en 62). La soeur aînée de Jean Paul s'est mariée avec un autre oranais Pierre STRAEBLER et ils ont vécu à Arras une dizaine d'années. E%ail:martinez.jean-paul@uqam.ca

Joseph MARTINEZ
Joseph est né à Oran en 1931 Il a habité au N°4 de l'avenue d'Oujda, au deuxième étage de l'immeuble Alenda, face à la clinique Gasser, ensuite Impasse de Venise, une voie dérivée de l'avenue Jules Ferry. Ce quartier était surnommé " le Tir au Pistolet "... Il a fréquenté l'école primaire Pasteur située en limite du quartier St-Antoine et du Village Nègre. (Albert Camus enfant a fréquenté cet établissement.) Puis est entré en sixième au Collège Ardaillon. Après la classe de première il se dirige vers l'enseignement technique et entre à l'école d'Electricité et Gaz d'Algérie installée à Blida près d'Alger. A sa sortie il est incorporé dans l'armée de l'air pour une période de 18 mois. et effectue le service militaire comme radio sur les bases de la Sénia, Blida et Boufarik.
Rappelé comme réserviste en 55, il se marie en 56 mais endosse auusitôt l'uniforme des U.T.C'est à cette période qu'il vit un moment chez une tante au N° 5 de la rue Lamartine....! Email

Lysia MARTINEZ (épouse RABIN)
née en 1944,habitait Oran/la Marine, rue Tagliamento, en haut de la rue Adjudant Chef Pasquier, en bas de la caserne. Elle a fréquenté l'Ecole SEDIMAN ainsi que sa soeur, Monique, qui a ensuite travaillé quelques années dans les bureaux de l'Imprimerie FOUQUES, Place Kléber. Son frère Jean-Claude était à l'Ecole Paul Doumer Lysia recherche une amie d'école, Francine CUEVAS qu'elle a reconnu sur une photo de classe. EMAIL=lysia.rabin@tele2.fr

Maryse MARTNEZ (ép TORMOSà
née à Oran en 1944 au 4 rue Tirman à Delmonte. Le site lui a permis de retrouver un cousin germain qu'elle avait perdu de vue depuis son départ d'Oranie.Elle visite régulièrement le site de Delmonte, ainsi que celui de Mers el Kébir( d'où son mari est originaire) et espère faire de nouvelles retrouvailles. Contact:tormos.maryse@tiscali.fr

Paul Robert MARTINEZ
Habitant des HLM Gambetta Bt B5. Ses copains: Y Fromentin , G Malvaldi , les Frères Maurin , Darmon Jean Pierre et Les Frères Nesa, Francois et Jean ainsi que Francois Bayle... avec lesquels il fréquentait la crèmerie "chez Carlotta et Dino" ....! Belle époque... Paul est suis retourné à Oran en 2000, et tout a bien changé. E mail: Paul Robert

Suzanne Marie MARTINEZ
née en mars 1944 à St Eugène. Son grand-père était le matelassier de St Eugène. Son papa Henri Martinez, sa maman Suzanne Navarro,Grands parents maternels; : François Navarro et Françoise Quiniones. Suzanne a fréquenté l'école Edgar Quinet.Je serais vraiment très heureuse de retrouver des anciennes connaissances. Elle habitait au 14 Bd VAUCHEZ. Comme nous tous elle aimerait bien retrouver des amis perdus de vue ! Mèl: Titidadasam@aol.com

Yves MARTINEZ,
Habitait les HLM de Gambetta, et recherche plus particulièrement 2 amis d'enfance : Pierre DOUROU et Maurice GERIN qui habitaitent aussi "la Cité des Jardins"... Contact fy.martinez@wanadoo.fr et voir également le site créé avec André SCHWEITZER: http://site.voila.fr/leshlmdegambetta

Danièle MARTRE (ep CABASSUD)
Née à Oran en 1947, elle habitait boulevard Sebastopol au plateau St Michel, a fréquenté le lycee Stephane Gzell et aussi l'ecole religieuse "Jeanne d'Arc". Elle recherche ses copines: Evelyne Lauque en 6eme, Catherine Michaud en 5eme, et Marie Therese Dufour en 4eme . Si par hasard elles lisent ces lignes Qu'elles reprennent contact ! Danièle

Jacqueline MASSIP
épouse Jean Pierre VARGAS, voir ce nom

René MASSON
habitait au 46, rue de Mostaganem à coté du cinéma le Tivoli, avec sa soeur Arlette et ses parents dont maman Suzanne. Son grand père Louis BERENGUER tenait une entreprise de réparation de radiateurs autos au 76, rue de Mostaganem. Amis de la famille PICAPER, maman Yvonne et ses enfants Gaby, Annie, Jean Louis. Ils passaient tous leurs vacances à Trouville où le grand-p-re Bérenguer avait une maison, à côté de celle des ARQUEROS, voisins également des familles GILLES et MULPHIN

Joselyne MATEO
habitait rue Laveran à Maraval et fréquentait l'école du quartier. Elle aimerait retrouver son amie, Michelle RODRIGUEZ. Elles étaient toutes deux dans la clase de Madame RIDAL à l'école de Maraval et ont ensuite travaillé ensemble dans la même entreprise de sténo. Merci de prendre contact avec sa fille E-Mail: Joselyne MAREO qui habitait Paraval recherche son amie Michelle RODRIGUEZ. Elles étaient ensemble à l'école de Maraval puis ensuite sténo dans la même entreprise. Prendre contact avec sa fille Valérie Martinez EMail: valmart1967@yahoo.fr -

Gérard MAURAT
Neveu de la famille Arrighi (du 4 rue Lamartine) Lui même habitait 4, rue Brançion près de la rue Marcel Cerdan, anciennement rue du Fondouk. Il est à la recherche d'anciens du Cours Descartes.et spécialement Marie-Paule FAURE, (huissier à Antibes il y a 6 ans). Egalement Anne-Marie PICHON, Danielle LOZANO, Roland ORIOLA, André VERCELLOTI

Famille MAURY
Voir à COULON pour la tante et la grand mère de Joëlle COULON-REVEL

Gilbert MAZON
travaillait à la Trésoreie à Oran; son épouse, Gilberte, était agent de l'Education Nationale

René-Claude MAZZELLA
né à Oran, René-Claude habitait rue Michelet et son père avait un magasin de chaussures "Chez Alex" rue Thiers (entre la place de la Bastille et la rue d'Arzew).Il a fréquenté le Lycée Lamoricière de 64 à 69. Sa mémoire est encore pleine de souvenirs oranais ou de la corniche ainsi que des noms des copains de l'époque...

Théo MEDINA
fils de Théo MEDINA (aujourd'hui décédé) - Le Ponce Pilate de la passion, et le joueur de trombone à côté de papa Tricot Il n'a pas fréquenté le patronage, mais fait ses premiers pas sportifs à la JU en basket, puis en handball... puis j passé à la Glorieuse (handball) jusqu'au départ en 1962. Il se prénomme Théo comme son père et son grand-père mais pour le différencier de on père tout le monde l'appelait le petit Thèo (son père mesurait 1m75 et lui 1m85 ! ) Son frère et sa soeur résident à Tours, ainsi que le cousin de son père Pierre Guillamo (fils de tonton Manuel) et son épouse Albertine née Piro tous anciens du patro de la rue de l'Arsenal. Théo recherche des photos de hand de la GMO,

MEDIONI
Transporteur Rue Schneider (voir aussi Benzaki)

Jean-Louis MZLLADO
né le 14 février 1949 à Oran de : MELLADO Thomas et FRECHOSO Daisiré habitait 5 place de la Perle a quitté Oran en juin 62 Contact: jean.mellado@wanadoo.fr

Edmond MELLINA
né en octobre 1936 à Guiard, petit village prés d'Aïn-Témouchent, qu'il a quitté à l'age de quatre ans et demi, puis vit à ORAN jusqu'en février 1963, date de sa mutation à l'annexe Aéronautique de la DCAN à Saint-Nazaire ( L. A. ) son beau-frère, VENZAL Raymond avec son père Ramon et son frère Antoine Venzal ( tous deux hélas décédés tenaient un étal de poissons au Marché Michelet; l'année de l'arrivée de l'eau douce à Oran venant de Béni-Badhel, il était avec des camarades de la promotion 1951/1954 des apprentis de la DCAN d'Oran, en colonie de vacances au dessus de Tlemcen, il est allé sur le barrage, avec au programme: visite de la centrale électrique et baignade dans l'un des bassins attenant au barrage, voir les photos Contact : mellina.edmond@neuf.fr

Famille MENDEZ
Dominique MENDEZ, née en métropole en 64 se sent une âme de Pied noir !
Ses parents sont Oranais: Diego et Elvire MENDEZ. Le père travallait chez Brossette il etait contremaitre . ils ont habité 14 rue Kitchener à Delmonte . La grand mère, Elvira sanchez elle tenait une charcuterie au 20 boulevard Henri Martin également à Delmonte.

Annie MENDIELA (ép. PASCUITO)
Trésorière de l'association ALYSGO (les Anciennes de Gsell) Annie a fréquenté le cours complémentaire Sédiman jusqu'en 3° avant d'intégrer Gsell.Elle a habité Eckmühl Elle découvre le site en mars 2005...

MENNETEAU
condisciple au lycée Lamoricière: voir photo 1° C1 en 1954-55.De son Prénom J-P (Jean Pierre ou Jean Paul il est devenu beau frère de André ROCCHISANI ( voir à ce nom )

Hubert MEREA
Hubert est surtout connu pour son site consacré à Saïda et à une liste de diffusion rassemblant les saïdéens mais il nous fait également le plaisir de collaborer à la liste des Oraniens

Raymond MESLOT
Selon Monsieur CARRERES qui a travaillé dans ce magasin de 54 à 56, Raymond MESLOT tenait un magasin de vente et réparation de motos rue Lamartine presque en face de chez moi. Mais il semble plus connu comme tenant un magasin de jouet rue Alsace Lorraine, à l'angle du square Marie Feuillet où se trouvait également l'école d'infirmières.

André MEUNIER
André, andre.meunier2@wanadoo.fr Maître de Conférence à la Sorbonne s'est signalé parmi les premiers pour identifier quelques éléments de ma photo de classe, et m'a incité à créer le site du Lycée Lamoricière auquel il a collaboré avec de nombreux documents et une rubrique consacrée au parler d'Oran

Marie Hélène MEYER épouse CALONE
née en 1945 de Marcel Meyer et de Schmitt Eva.habitait bd Gallieni en bas de la Redoute. Recherche des sites relatifs à TIARET et espère que certaines personnes la reconnaitront et voudrons bien prendre contact.EMail: marie-helene.calone@wanadoo.fr

Christiane MICHEL née DUCHATEAU
Voir à DUCHATEAU

Marie RODRIGUEZ née MICHELIER
Epouse de Vincent RODRIGUEZ né e, 1936 à Sidi Bel Abbès, Marie est nee en 1939 a oran, elle a habite rue de tourraine (quartier carteaux, gambetta), a deux soeurs huguette et odette nee en 1934 et 1936 et un frere ernest ne en 1947 tous a oran qui n'a pas connu son père employé de la Cie Lebon, tué fin 46 d'un coup derrière la tête
La fille de Marie, Béatrice PEIRONE, est également née à Oran en 1960, mais n'y a vécu que 6 mois

Joseph MIRA
né à Rio Salado en janvier 1937. Son père était né à El ANçor et sa mère à Oujda. Il n'est jamais retourné dans l'oranais. Aujourd'hui c'est son fils Gilles MIRA qui aimerait retrouver des photos de Rio Salado, un site qui en parle ou peut être des personnes qui auraient connu Joseph. Gilles n'ayant pas le Net à domicile, il est préférable de le joindre par courrier Gilles MIRA - 71 rue Blanche - 62142 BELLE et HOULLESORT

Jean Claude MIRAILLÈS
habitant du Bd Marceau... Prendre contact avec sa fille : Laurence Miraillès

Antoine et Pierre MIRAILLÈS
Antoine le père est né au Tlélat en 1923. Pierre Miraillès,son fils est né le 18 03 49 à Sidi Bel Abbès. il recherche des personnes ayant ont connu son père et sa mère Germaine née Piodi, ainsi que les familles Devouge et Piodi en Oranie, Egalement ses amis de classe à Jean Macé et en 6ème A2, 5ème A2, 4ème B3 à Lamoricière. Contact: pmirailles@numericable.fr

Pierre MIRALLES
né en 1941 cité Cavaignac,pres de la chapelle du père Marc, a fréquenté l'école de Delmonte et passé 2 ans á glander chez le "vieux" Il aimerait retrouver ses anciens camarades,Gilbert Mas qui habitait juste en face de chez Mr. Juan et puis tant d'autres dont les noms sont enfouis au fond de sa mémoire Mais,il espère qu'ils le reconnaitront et serait tres heureux d'avoir de leur nouvelles,d'autant qu'il habite maintenant le Brésil. Contact : Pierre MIRALLES

Sonia MOISSET (RUBIO)
Sonia est la soeur de Françoise WILS. Elle se présente elle même:"Je suis née et j'ai grandi 3 Place Delmonte à Oran, j'ai fréquenté bien sur l'école du quartier et ensuite j'ai suivi ma scolarité au lycée Stéphane Gsell.
J'ai eu une enfance heureuse, mes parents étaient des ouvriers, nous n'étions pas très riches, mais je ne me souviens pas d'avoir souffert du manque de certaines choses. J'ai grandi dans la rue, du moins sur la place où nous habitions, nous étions bien une quinzaine d'enfants à peu près du même âge, de même milieu, et nous avions à nous la place Delmonte, le soleil et surtout la joie de vivre. Nos jeux étaient le ballon (prisonnier), la marelle avec une "teille" faite avec un bout de marbre ou une boîte vide que nous poussions avec le pied. La corde à sauter aussi, pas la petite, la grande celle que nous tournions à deux alors que les autres sautaient au milieu. Place Pasteur pour ceux qui connaissent, il y avait le patronnage du Père Marc, et surtout son cinéma où l'on pouvait assister à la projection d'un film de cow-boys. Sitôt la séance terminée, nous jouions tous ensemble à reproduire le film sur les trottoirs du quartier.
En 1973, j'ai épousé un ami d'enfance, Albert, qui comme moi à grandi à Delmonte, peut-être certains d'entre vous nous connaissent."

Famille MOLINA habitaient rue Sidi SNOUSSI au dessus de la grand mère LEVY.(gd mère de J-P Lasry Le père s'appelait Auguste, il travaillait à la DCAN, les enfants Maryline, Gyslaine également à la DCAN. Jean Pierre (né en 1941), Dominique. Il sont également recherché par Marymoi RAMIREZ leur ancienne voisine. Contacter Jean -Pierre LASRY j.lasry@tiscali.fr

Lucien MOLTO
né le 18/10/42 à Oran (dans une cave rue de Madrid, c'était la guerre) habitait 15 rue de la vieille casbash.(Voir photo de la maison prise en 2003: ICI ) fréquentait l'école Paul Doumer. orphelin de père à 12 ans il a commencé à travailler très tôt, d'abord chez un boulanger, puis chez un prothésiste dentaire et puis à l'arsenal de Mers el Kébir comme monteur de téléphone à la base. 5 soeurs, Mireille, Sylviane, Denise, Antoinette et Emilie la petite dernière. il est l'avant dernier. Après la mort de son père, sa mère a travaillé comme lavandière à l'hotel Magenta puis dans un autre Les copains de quartier, Bonachéra, Abad, Majorel, Bernabeu, Buis, Guido, Llinarès, Martinez, Costa, Alfonso, Bueno etc...la marine quoi! Il a fait partie de la bande à José, et avec son épouse Picarde, ils ont fait le pélerinage Santa Cruz 2003. Que d'émotions ce voyage 42 ans après!! Tout ce monde se retrouvera à Nîmes le 16 et 17/10/04.

Jean-Yves MONNOT
Né à Oran, ancien du cercle Psichari que j'ai fréquenté, il habitait 6 rue Monge à Miramar et a épousé la soeur de l'épouse d'Albert ESPINOSA (voir à ce nom) Il a fait carrière à AIR FRANCE

Me MONTFORT
La tante de Michelle LE GALES (voir ci dessus) habitait au 7 rue Alfred de Musset.

Isidore MONTADES
tenait une bijouterie située au 28 rue d'Arzew

Guy MONTANER
né le 19 juillet 39 à Oran, Il habitait La Marine. et connait beaucoup d'amis figurant sur cette page. Il a été en classe à Ardaillon avec Didier Schumacher le fils du magasin de bureautique de l'avenue Loubet ! Il a un petit "faible" pour Aïn-el(Turck qui est le village, berceau de sa famille depuis 1850 avec les grands parents puis ses parents et même son frère... Guy a travaillé dans mon quartier de 56 à 59 au bureau de Shell-Algérie et son épouse habitait le square Lyautey. La secrétaire du bureau était l'épouse de mr CARAVANO, le marchand de motos de la place des victoires

Jean Louis MONTOYA
résidait au 3 rue lamartine au 2° étage de 1958 à 1962.la famille popssédait une dyna panhard décapotable de couleur rouge et noir qui attirait beaucoup de regards de par son originalité à l'époque. Avant la rue Lamartine il habitait rue de la bastille au n° 23 juste au dessus de la boulangerie Busquet ( dont le fils réside aujourd'hui à Nice). Son oncle Mr HUERTAS Joseph secrétaire de la Mairie d'Oran était locataire dans mon immeuble du N° 4 à la place de Mr SANCHO marbrier.

Norbert MORALEDA
Basketteur à la PMO, Norbert vient de se manifester (Déc 2003) à une ancienne voisine Francine CVOURTONNE de la Place de la Perle

Amédée MORENO
Amédée fut quelques années avant moi mon condisciple au Lycée Lamoricière. Il est bien connu aujourd'hui comme l'auteur du "Parler des pieds noirs d'Oran et d'Oranie". Natif d'Oran en 1928 il a fait partie des combattants d'Indochine puis d'Algérie comme officier. Il crée son entreprise d'électronique qu'il abandonne en 1962.... et doit repartir à zéro comme beaucoup.
Il a écrit un second tome de son ouvrage. au début de 1999 aux éditions Les vents contraires. Visiter son site http://morenoran.free.fr

Monique dite MOUNA
Mouna, née à Oran après guerre, a fait ses études au Collège Moderne de jeunes filles puis au Lycée technique. Après avoir été rapatriée en France comme bien du monde en 1962, s'est expatriée au Québec depuis quelques trente ans où elle vit en compagnie de son mari et ses enfants une vie douce et calme. Après avoir oeuvrée dans le milieu des Affaires pendant plus de vingt ans, elle savoure actuellement une pré-retraite et a joint la liste des zamis-zoraniens pour replonger dans son passé et se faire des nouveaux amis. Les racines, on oublie jamais...

Mario MOYA
MARIO MOYA pour certains et OSCAR MOYA pour d autres Né à FERNANDVILLE ,de parents refugiés espagnols de la guerre d espagne , demenagé à CANASTEL aprés l 'independance puis encore demenagement à ORAN 4 RUE PAIXHAN face cours CHEVASSUS LYCEE PASTEUR eleve de l ecole paixhan en primaire et eleve jusqu au bac 1971 eleve au conservatoire d ORAN faisant du violon avec MR ESPINOSA et les dernieres années du piano avec MR DUMONT membre du CIRCULO CULTURAL MIGUEL HERNANDEZ club des refugies espagnols d ORAN Père etait JOSE MOYA TAILLEUR et la mère VIRGINIE MOYA professeur d espagnol chez les RELIGIEUSES de la rue D ARZEW

Corinne de MOYA (épouse VALENZA)
née à Oran en Octobre 58. Un frère aîné Jean-Yves né en aoôut 1949 Le Père, Antoine de MOYA ,né en 1927,a fait son service militaire sur l'Arromanche en 47-48 puis a navigué avant d'entrer à l'Arsenal. La maman Rose Marie GARCIA, née en 1930, habitait, jeune fille, chez ses parents 4 rue de Sebdou à la Calère et toujours à la même adresse après son mariage, dans un appartement propriété des grands parents Jean et Gabriel GARCIA. Elle a travaillé dans les fruits et légumes, avant un emploi aux usines BASTOS. Tous deux ont fréquenté l'école EMERAT de la Marine.
Sur une photo des feux de la St Jean, (voir cette rubrique sur le site) elle a eu la surprise d'y voir son frère Jean Yves et son cousin Gaby... Contact Corinne:jojoval1@free.fr

Francis MULA
né le 22.04.35 à oran,impasse griffon (près de la rue de la vieille mosquée la famille a vécu jusqu'à la fin!! Le père Domingo Mula a travaillé chez gaspard Gomez(alimentation en gros) puis au marché Michelet,la mère Clotilde Alba est née en 1912 rue bruat (aussi nommée callé de la cagarouta)à cette époque c'etait rare mais comme "petit blanc" il a fait aussi du "porté m'dam" pour les épouses des fonctionnaires en poste à oran.
a fréquenté l'ecole J.Renard,le collège Ardaillon puis travaillé à la DCAN de Tafaraoui (après l'ENP du CAP MATIFOU) Aujourd'hui retraité de l'éducation nationale. Contact Francis MULA

Yvonne MUNOZ
Epouse ARMINGOL, Voir plus haut ARMINGOL

Francis MUNUERA
né le 31 mars 1943 a oran au village lamur a fait ses premières classes scolaires a l'école LOUIS LUMIÈRE ? il habitait a cote puis que sa mère était concierge à l'ecole BEY MUSTAPHA au village nègre,
sixième au lycée LAMORICIERE pas longtemps puisque renvoyé a la fin de l'année, Son père l'inscrit POUR PASSER son certificat d'études, mais il n'y résiste qu'un mois, et repart chez les cures au bd Mostaganem d'où il se fait vidé rapidement... et se retrouve alors chez monsieur JUAN à DELMONTE: avec la méthode unique en France de monsieur JUAN pour former et instruire, (voir la photo 1955 1956 ) il réussit le concours pour entrer a l'école de l'EDF à l'école des chemins de fers et à LA D C A N à Dar-Beida,Il se retrouve en FRANCE, où son père est mute à Bordeaux, tandis qu'il reçoit sa mutation pour RUELLE MARINE ; quelques mois plus tard il trouve un emploi de facteur à la poste où il fait toute sa carrière,et dont il est aujourd'hui retraité, génial inventeur de la plaque sur cuivre émaillée on dit de lui qu'il est le facteur le plus genial de son temps tous renseignements au sujet de son invention vous sera donnée avec plaisir Francis MUNUERA

N
Mr NACKACHE
tenait une épicerie au Marché Michelet, dans l'angle droit en entrant par la rue Lamartine

Me NAHON
Professeur de dessin au lycée Lamoricière dans les années 50

Françoise et Claude NAL
Françoise est de Miramar et Claude de St Charles, St Eugène. Ils se sont inscrits à la liste forum en avril 2001 Françoise a des souvenirs très précis des fusillades en centre ville en mai 62 lorsque des français tiraient sur des français. Triste époque.

Me NAREJO
Professeur d'éducation physique à Stéphane Gsell dans les années 50-60, très appréciée de ses élèves. Elle est connue de Luce CAGGINI et de Marie Claude SIMON

Alain NAUD
Alain est un pathos( comme moi)Né a Orleans en juillet 1952, il débarque a ORAN en mai 1959, avec sa ses parents et une soeur bebe. Il réside "cite Lescure" de 1959 a 1962 et "cite Bel Air" (vers St-Eugene) de 1962 a 1969. Son pere (Robert) etait fonctionnaire aux Ponts-et-Chaussees puis Cooperant Technique après l'independance.Il a connu tous les coins de notre jeunesse avant et après l'indépendance Bouisseville, Cap Falcon, Canastel, Bomo-Plage, Santa Cruz, La Senia, Mers El Kebir, Kristel, Mostaganem, ou plus loin... Arzew, Saint Leu, Sidi Bel Abbes, Tlemcen, Bou-Hanifia, voire Oujda .... et en garde un excellent souvenir.
Il a fait ses etudes , 6eme et 5eme à Notre-Dame-de-France (profs : Neumann, Ray, Blanco, Lansalot) puis à Pasteur en 4eme jusqu'au bachot en juin 1969. Retour en France le premier a l'ete 1969, a Montpellier (lycee Joffre en prepa Math'Sup') Ses parents, sa soeur et son frere ( né a Oran en 1960) sont rentrés à Nantes, les uns après les autres,le père en dernier à la DDE de Loire-Atlantique. Un dernier voyage a Oran en aout 1975 .

Daniel NICOLAS (GARCIA)
Daniel est né à Oran en 1943 à St Eugène où sa maman travaillait chez FIESCHI, mais il a habité les HLM de Gambetta et fréquenté l'annexe du lycée. Aujourd'hui américain et acteur, il vit en Californie, à Laguna Beach avec son épouse Susan, et il est connu sous le nom de "Black Feet"...! Vous l'avez tous vu puisqu'il jouait dans "Le grand Pardon" d'Arcady....
La vie d'artiste n'atant jamais nourri son homme, Daniel possède une fabrique de "Rollicos" que son épouse a baptise ROCKS N' ROLLS. Il les vend a travers les Etats Unis dans les supermarches dits Natural Food Markets. Il fabrique aussi des biscuits "TEETHERS" pour les bebes qui font les dents, vendons dans les Supermarches du style Leclerc.

Bernard NIVELON
Bernard Nivelon, scolarisé à Oran, d'abord à l'Ecole Primaire Jean Macé, puis au Lycée Gambetta qui avait le statut d'annexe de Lamoricière, avant de devenir, les 2 ou 3 dernières années (avant 62) Lycée "indépendant". regrette de ne trouver que peu d'infos sur ses écoles oranaises.
Fait amusant, il a rencontré G. NOUVEN à St Jean de Luz où il a probablement fini sa carrière de 64 à 70

Liliane NOLASCO ép MARTIN
née à Oran 1940 à Delmonte a habité ,19 rue de Douaumont . Elle est la fille de Joseph Nolasco que beaucoup de delmontois ont certainement connus il s'occupait du club de football JSD .Elle nous transmet une photo de CM1 à Delmonte avec quelques noms de copines: voir photo EMail: martinolascogl2@yahoo.fr

Georges NOUVEN
Professeur d'Allemand au lycée, a marqué tous ses élèves d'un souvenir impérissable. Voir site du Lycée Lamoricière

NUCHI
M. NUCHI Père travaillait à Oran chez PANHARD, sa fille Pierrette est arcuellement recherchée tout particulièrement par une amie d'enfance, condisciple au Lycée Stéphane GSELL, Nouria MOKRANE. Toute personne pouvant fournir des renseignements sur Pierrette est priée de contacter Eric STRULLU qui fera l'intermédiaire. Email: E strullu

Jean Marie NUÑEZ
né le 12 octobre 1945 à Oran (clinique du Dr Couniot) où il a vécu jusqu'en juin 1962. Il a résidé rue de Ganay et rue du cdt provost à St Antoine. Son père Guillermo était forgeron et sa mère Marie Pomares était couturière. il a fréquenté les écoles St André et Jean Zay à Eckmühl.
Il vient d'apprendre à la naissance de son petit fils le 04 janvier 2002 qu'il avait fait l'objet d'une adoption, le médecin qui l'a mis au monde est le DR Larribère. Sans vouloir remplacer ses parents, il recherche ma génitrice et souhaiterait connaître sa véritable histoire. Il a été baptisé sous les noms de Thibaut,Jean,Marie, le 18 novembre 1945 à la chapelle de l'hopital d'Oran Toute aide est la bienvenue.E-Mail: huguette.nunez@wanadoo.fr

O
Guy OLIVER
habitair tue rené Sorio à la cité Policière. Un frère Yves et une soeur Olga. Le père était policier et travaillait avec le père de Nour-Eddine GURFFAI qui recherche activement ses camarades . Contact EMail: nour-eddine.gueffai@laposte.net

Antoine ORSERO
Antoine est originaire du quartier de la Marine, né le 19 mai 1938 rue Hentchel au dessus de la pharmacie PIERNÉ, puis il a habité 12 Rue de l'Arsenal, à côté du patronage de la JU qu'il a fréquenté depuis son jeune âge jusqu'en 1962. Antoine, nous a fait l'immense cadeau de participer à notre mémoire collective par deus sites dont l'un est consacré à la Marine et la Joyeuse Union, l'autre à la JUDB. Vois la page des liens.
Son Père se nomme Barthélémy-François ORSERO et la grand mère paternelle tenait un commerce très connu de fleurs et légumes au ravin Raz el Ain. Sa mère se nomme Angèle SCOTTO di VETTIMO et la grand mère maternelle habitait rue Léonie, en face du patronage dit Patio Calienté.
Antoine est un ami de François SANCHEZ, José BUENO, Claude GARCIA et Justico GARCIA bien connus des V.O.

Michelle ORSERO (ép GUILLOU)
Née à Oran en 42 dans le quartier de la Marine, Michelle est partie en 62. Nouvellement arrivée sur le Net (2002) c'est avec joie que elle y a retrouvé tout ces sites d'algérie. Elle travaillait à la ste MENUDIER - Bd charlemagne.Elle est la soeur d'Antoine ci dessus ! Michelle a fréquenté le théatre de la joyeuse Union: photo

Anne Marie ORSERO (DURAND)
habitant aux USA depuis 1968, Anne Marie est à la recherche de ses ancêtres

Paul ORTA
né en 45, surnommé P'tit Paul ou Paulo habitait au plateau St.Michel , Bd Hyppolite GIRAUD , immeuble Pedrotti. Il fréquentait la place des victoires

Annie, Jeanne et Odette ORTEGA
génération 40-50 habitaient rue Arloing à Gambetta, et demeuraient à Lyon en 1963. Activement recherchées par François REYES : Mèl f.reyes@free.fr

Eliane ORTEGA
Pied noir Espagnole nee en 1954 au quartier de Gambetta rue Alcool , face au depot d´essence .Son grand pere maternel " Bernabeu ", avait un atelier de machine a ecrire , rue Alsace Lorraine (qui menait a la Grande poste , aussi du cinema Empire). Elle cherche des amis de cette epoque . Elle est revenue en 1972. Ses oncles Sacnhez sont a Castres. Les Bernabeu a perpignan. Les MUñoz a Grenoble, Nouchi a Paris. Contact: Eliane

Victor ORTEGA
habitait à la Marine, 19 Bd de Stalingrad au dessus de l'imprimerie HEINTZ..

Richard ORTIZ
habitait 3 rue d'Aumale, vers la clinique Couniot, au fonds de la rue Bugeaud. Sa mère travaillait au Century . Son père fut surtout connu pour son passé sportif au sein de la grande équipe du Gallia Club Oranais de 1936.Equipe avec laquelle il remporta de nombreux titres en Algérie , en Afrique du Nord et en France.Il était connu à son époque sous le surnom d'Espanica,du à ses origines .Il travailllait à la Cie de publicité France- Afrique. Son frère ainé ,19 ans en 1962 était employé à la "Sécurité Sociale " au plateau St Michel près du village nègre.A cette époque, il fréquentait le Bar " le Musset" Place des Victoires. Richard se souvient des soirées sur la "réplacette" face à la boulangerie Miranda, rue Alsace lorraine ,angle Rue Floréal Mathieu . Agé de 14 ans en 1962 il fut élève à l'école Paixans et au Lycée Lamoricière Contact: rortiz1@club-internet.fr

Franck ORTS
né le 13 janvier 1962 à Oran . Son père Francois Orts dit "Quico" est du quartier de la marine, sa mère Anne Rodriguez est du ravin Raz el Ain après avoir passé de longues années à Dunkerque où réside encore Franck ils vivent maintenant à Manosque.
Son grand père VICENTE ORTS (matelot) à été décoré par le contre amiral Jarry de la croix de guerre avec étoile de bronze ainsi que ses compagnons de bord pour avoir participé à la bataille du 4 juillet 1940 en aidant le Stasbourg à sortie et en se portant au secours du Mogador en flamme.

P
Evelyne PACHECO (ép GIORDANO)
née à Oran à St Eugène dans la maison de ses grands-parents Mme et M. Antoine Agullo. dont le commerce se trouvait en face de la place. Dans les derniers temps c'était un magasin d'electro ménager tenu par sa fille Evelyne et son époux Michel Funes. Evelynbe avait 8 ans en 1962.Contact: angele.giordano@tiscali.fr

Famille PALACIO
Oncle et tante de Denis Blanot, ces personnes tenaient un magasin et une station Shelle de part et d'autre du pont de chemin de fer de la rue de Mostaganem.

Henri PALLES
Fils de René PALLES de la rue des Jardins, Henri est né à Oran en 1945 et vit aujourd'hui en Australie. Il a fréquenté l'école Paul DOUMERGHE, puis le colège technique des Palmiers. Il songe à créer un site pour aider ceux qui sont isolés... (aux dernières nouvelles, en mars 2004 ce site a maintenant commencé son existence et pourrait s'agrandir encore.Une visite s'impose: www.hotkey.net.au/~oranmessouvenirs a habité Place des quinconces au dessus des Ets Toffoli E mail roseline62@hotmail.com Henri est également le St Laurent des VO...! voir image

Claude PARADO
né à Perrégaux (Oranie). Père : apiculteur à Perrégaux : ³Les ruchers de l¹Habra² Etudes primaires : école publique de Perrégaux puis Etudes secondaires au Lycée Lamoricière de 1941 à 1949 (tout en étant pensionnaire à la Jeune France, rue Adjudant Gabaig, près de la Place des Victoires) Etudes supérieures à Lyon : Pharmacie, maîtrise es-Sciences, licence en Droit, maîtrise en Histoire Ancienne Fait carrière dans le Service de Santé des Armées Adresse émail : clopar@free.fr

Paul PARODI
né à Oran le 9 janvier 1939, a vécu dans le Loiret après l'indépendance et a tenu un bar à La Garde dans le Var ( la Civette Gardéenne ) dans les années 1990. Activement recherché ainsi que son fils, Pascal qui vivrait à Olivet dans le Loiret mais qui n'est pas dans l'annuaire. Prendre contact avec Marie Laure FAGES E mail: marie.fages@wanadoo.fr

Théodore PASCUAL
Natif d'Oran et grand amateur de Calentica, il vit à la Réunion. Voir Livre d'Or

Yves PASTOR
né en 1947 a oran delmonte. Un frêre Jean.Marc né en 1945,une soeur Nicole née en 1949 un plus jeune frêre Daniel né en 1953. Le pére etait inspecteur de police a la pj de ST EUGENE (commissariat ???) a habité ST EUGENE HYPPODROME, fréquenté l' Ecole Edgard QUINET maternelle et cp . en 1954 hlm de gambetta Bt A2 ecole des hlm CE1 CE2 CM1 CM2 6°lycée de gambetta puis ecole Edgard QUINET POUR integrer la 4° au lycée technique des PALMIERS.
Yves a découvert aussi le site des hlm ou il a retrouvé sa voisine du dessus (christine FONT) c'est super Internet!!!!!! Contact Yves Pastor: YVESETHALVA@aol.com

Georges PASTOR
Né le 08 ai 1945 ( quelle date !!!) à Oran, 54 rue de Mostaganem De : Henri PASTOR (dit « Michelin » car détaché par la firme de pneumatiques à la SOTAC et aux TRCFA (garage de Sananès), Et de : Juliette BROTONS( famille de La Sénia et de Valmy, apparentée au Garage BROTONS de St Eugène) Adresse : 16 rue Paixhans Scolarité : école Jeanne d’Arc Ecole PAIXHANS Lycée ARDAILLON( jusqu’en première) Départ d’Oran 5 Juillet 1962 Marié avec Denise PRADOS , elle aussi Oranaise( 14 rue de la Bastille ) Professeur des écoles retraité depuis septembre 2004 quatrième d’une fratrie de 6 frères : Jean Baptiste, Henri-Marcel(décédé), Lucien, Georges ,Robert et René. aucun lien de parenté avec Yves Pastor ci-dessus. contact: gpastor@voila.fr Georges nous a transmis une photo de l'abbé BALZAMO prise dans la sacristie de l'église du St Esprit en 60/61, sur laquelle son frère Robert est le second enfant de coeur à la gauche de l'abbé. voir photo

Bernard PAUL
et son père Georges-Emile, auteur de l'histoire du Bou You You d'Hammam Bou Hadjar bpaul@mailclub.net
(Le Bou you you)

PAUTESTA Boulangerie Pâtisserie
X. et son fils Roger tenaient une boulangerie pâtisserie à l'angle des rues d'Arzew et Lamartine. (de 1946 à ...) Roger, toujours vivant en 2000 avait bien connu ma mère, originaire de Montluçon comme son père Le neveu de Roger, Philippe GUARINOS a contribué au site du Livre d'Or des Pieds noirs.

Famille PECCOLO
Brigitte se présente elle même: " Je m'appelle Brigitte PECOLLO, je suis née en 1945 à Oran, je suis partie tout de suite après ma naissance à Alger. Je suis revenue à Oran en 1954 habiter Saint -Eugène jusqu'en 1960 date de mon départ pour la France. J'ai fréquenté l'école E.Quinet de 54 à 57, puis le lycée S.Gsell , jusqu'en 1960. Je passais mes vacances à Trouville. Je serai très heureuse , grâce à Jean-Claude Pillon et à son site , de retrouver d'anciens et anciennes connaissances." http://perso.wanadoo.fr/mon.algerie


Maryline PEDEMONTE épouse PAIN
née à Oran en 1954 épouse de Gaby PAIN né à SIRAT en 1953. Elle est la seconde fille de Georges PEDEMONTE et d'Eulalia RUIZ dont le père tenait le Salon de Coiffure à la Place Laurence au quartier ST ANTOINE...Elle a 2 soeurs Martine l'ainée, et Catherine la cadette nées respectivement en 1951 et 1956. Elles ont toujours vécu avec la nostalgie de leurs Parents, mais de tellements bons souvenirs de leur vie là-bas...Les parents tous deux de Saint Antoine, ont par la suite habité la Cité des Castors. Maryline et ses soeurs fréquentaient l'Ecole Claude Bernard. Son père était Professeur à l'Ecole DAR BEIDA. Ils ont quitté ORAN en 1962, pour rejoindre TOULON. Gaby PAIN est né à SIRAT (près de Mostaganem), et a perdu son Père Eugène PAIN dans des circonstances dramatiques, assassiné dans les champs puisqu'il était cultivateur. Sa mère Jeannette FERRARA , est de Mers el Kebir. Il a fréquenté l'Ecole Don Bosco à Bouisville, Contact gama.pain@neuf.fr

Famille PELGRIN
Gaspard et Emilia sont orinaire de Murcie en Espagne et ont pris ce nom à leur naturalisation. Ils ont eu une grande famille: Gaspard, Hélène, Emile, Sauveur, Antoine, Henri et Mireille. Emile fut assassiné le jour de Toussaint 54 en se rendant au cimetière Tamazouet Une partie de la famille a vécu envron 50 ans rue Mac Mahon dans le quartier Saint Antoine.
Sauveur, entré dans les tirailleurs algériens en 1932 a fait différentes campagnes, Liban, France Allemagne. Il s'est marié en Tunisie et sa seconde fille née à Bizerte en 1941 est la mère de Marie-Jo GIOVANNI-MOZZICONACCI qui recherche tout renseignement lui permettant de reprendre contact avec sa famille.

Bernard PELLEGRIN
Bernard ( Email: bpelle@netcom.ca a fait partie de mes copains des années bac... Il a émigré au Canada où il dirige sa propre entreprise. Pour de plus amples nouvelles visiter le site du lycée

Antoine PENALBA
jeune pied noire ne a oran en 1961 et partie en 62 fabpenalba@9online.fr

José Louis PEDRO
fils de joseph PEDRO et de Odette JUAN. il est né le 27 janvier 1959. une soeur: Marie-Rose un frère: Pierre, ses ainés de 11 et 12 ans. jil a quitté l'algérie à 3 ans. s'est marié avec la fille de Michel Gandolfo et Sylviane Serna, elle même née à Oran. il envisage de retourner, en famille, sur la terre qui l'a vu naître. cela se fera si tout va bien fin 2006 par une croisière organisée par un groupe de pieds noirs. Contact:jose-louis.pedro@laposte.net

Daniel PEREZ
né en Mars 51 à Oran, école communale de Sidi Chami de 1957 à 59. puis école Berthelot :1959/60.Ensuite, son père a été muté à Pont de Vaux dans l'Ain. Retour en Algérie en 1963,rue Murat à l'angle de la rue d'Arzew,au dessus du prisunic: Lycée Pasteur(Lamoricière)de 63 à 67. A nouveau, épisode Francais,entre 1967 et 1969 à Aix en Provence. Dernier retour à Oran entre 69 et 1971. Terminale philo.à Pasteur et une année en fac. à la Sénia puis maitre d'internat dans notre cher Lycée, où il rencontre son épouse (Danièle Garcia de Mostaganem). Père de 3 enfants et grand père avec 2 petites filles, il habite aujourd'hui Marseille.

Joseph PEREZ
né en 1943, Joseph a habité Choupot, puis surtout Boulanger, fréquenté l'école Magnan, (il se souvient de M.Fabre avec son grand tablier gris approximatif, et sa longue règle, qui semait la terreur parmi les jeunes élèves concentrés et attentionnés qui le faisaient devenir cabra les jours où soufflait le sirocco.) puis a poursuivi à Ardaillon Sportif, il a pratiqué le hand au COB(Olympique Boulanger), puis au CDJ et musicien il fait partie d'un bel ensemble orchestral d'accordéonistes: le Select accordéon club d'Oran(prof: M.Martinez) Il suit les cours (aléatoires en raison des troubles)de la toute nouvelle fac de droit d'Oran en 61 puis en 62, arrivée à Lyon pour y terminer ses études universitaires; ( activités dans le monde associatif rapatriés ) Dans le site Danmarlou, dans les photos d'Ardaillon, en 1953 -6ème (11 sur 25), il porte le n°6.


Joseph nous parle de lui-même en des termes: J'ai habité dans ce village dans la ville qu'on appelait Boulanger, à deux adresses: -rue général Saussier jusqu'en 54 -rue du Vaucluse,jusqu'en 62. La première est perpendiculaire au cours Lafayette, et donc tout près du marché La seconde est proche de la rue Mancip et de l'Av. de la République 'route de la Sénia). Après une première pré-maternelle réussie au cours Lafontaine à Choupot, j'ai assidument fréquenté l'école Magnan . Puis Ardaillon... Qq noms de Boulanger: l'infirmière Mme Damonte, la boulangerie Perez (le meilleur "russe" d'Oranie, qu'on essaie de copier ici sous le nom pompeux de "castel"), la droguerie Ayala, des copains Soto, OLtra, Zolezzi, Onia, Quilès.. Mais Boulanger, c'est aussi un club prestigieux: le C O B qui s'est illustré dans de très nombreuses compétitions oraniennes. J'y ai pratiqué le hand-ball; on y comptait deux équipes l'une à 11 et l'autre à 7...mais on n'était pas forcément meilleurs à 11 ! Et puis, lorsque le maigre budget du club n'a plus permis d'utiliser le stade du Dr X (appel à mémoires), on a rejoint le CDJ (Club des Joyeusetés) qui était tout proche. Mon histoire ne serait pas complète si je ne rappelais que j'ai passé les trois premières années de ma vie à Choupot, rue du Président Carnot, après être né à Ain-Témouchent où habitaient mes abuelos. Joseph PEREZ
né le 07.02.1946 à ORAN Saint-Eugène, 19, Rue Sainte-Claire Deville,ainé d'une fratrie de 8 garçons et 1 fille. Son père PEREZ Rafaël et sa mère Conchita tenaient un petit bazar où on vendait le lait frais de la "CLO", le pain et du gaz butane, au 19 rue St-Claire Devile. Le père Noël 2OO2, lui a permis de retrouver son "ami" d'enfance Lucien ROCA, qui habitait au 17,Rue Ste-Claire Deville, 40 ans après leur séparation. et si dieu veut ils espèrent se revoir pour le printemps de cette année 2004. Aussi, depuis cette retrouvaille, Joseph ne cesse de penser à tous ceux qu'il a connu là-bas, en particulier : les familles MORALES, GARCIA Albert, LONG,ALCARAZ, DEREVIANKO (le cordonnier russe),GOMEZ, SALMERON, SOLER, STAMPER,l'épicier Anselmo,BELMONTE.
Il a été élève à l'école Edgard Quinet de 52 à 57, 58 à 59 6ème Annexe Lycée Lamoricière à Gambetta, 59 à 60 5ème au Collège du quartier Victor-Hugo (grosses bises à Jacqueline ROS et à Mr CHOUKROUN Prof.d'anglais). Joseph recherche des nouvelles d'un copain qui habitait Rue Pégoud en face du tailleur et qui avait un "Lambretta", avec lequel nous allions au travail à la poste principale et plus précisement au centre télégraphique. Contact: .Joseph PEREZ

Lucien PEREZ
né en août 1940 au 19 rue de Nancy. Sa grand mère était la soeur de Me PAUTESTA l'épouse du patissier à l'angle rue Lamartine et rue d'Arzew, qu'ils appelaient "l'oncle Henri". Lucien a fréquenté l'école Jean MACE, rue Mirauchaux avant d'aller à l'annexe du lycée à Gambetta puis au lycée en septembre 1 956 en seconde . C'est en 1 959 qu'il a passé le bac Math-élem puis fait l'Ecole normale d'ORAN pour devenir instituteur à Saint Denis du Sig jusqu'à l'indépendance.
il a suivi les cours (?) d'éducation religieuse que l'abbé CAMPS donnait au lycée dans le cadre de l'Aumônerie et il fréquentait aussi l'étude surveillée par un professeur ou par l'abbé dans des locaux de l'aumônerie située rue du général Leclerc, en face du magasin "Printania", près de la rue Murat et du cinéma "Lynx",
Selon lui, c'était autrefois , une maison close qui occupait les-dits locaux, ce qui nourrissait les plaisanteries et les allusions entre les élèves...!
Autre souvenir précis de Lucien:"L'abbé Camps vivait là et célébrait la messe dans la chapelle de l'aumônerie. Il avait organisé une chorale dont je faisais partie et je me rappelle en particulier une messe de minuit où nous devions chanter. L'abbé nous avait réunis environ une heure avant la messe et avait préparé, en attendant l'office, du mousseux et des biscuits. La suite a montré que ce n'était pas une bonne idée car les choristes étaient plus ou moins "gais" pour ne pas dire "pompette". Un d'entre nous n'arrivait plus à se lever pour chanter du banc où nous étions assis, dans la chapelle où régnait une chaleur étouffante (était-ce l'alcool?) et de nombreux canards ont accompagné les chants de Noël. Cela ne nous rajeunit pas." Lucien pense avoir rencontré à l'étude, mon ami Hugues Busch ...!
E mail lucien.perez4@wanadoo.fr

Nicole PEREZ
Nicole a quitté Oran très jeune mais en garde quelques souvenirs ravivés par la visite du site. Elle est artiste et l'on peut admirer quelques unes de ses oeuvres sur son site: http://www.peinturluron.fr.st

Jean Pierre PEREZ
né à oran, rue de tenes,le 11/02/1936 a fréquenté l'école primaire Paul Doumer, jusqu'en 1947 chez Monsieur bonhaure. ensuite Ardaillon. Il a été instituteur juqu'en 1993 Son père Pierre etsa mère Marie travaillaient à la librairie imprimerie fouques. Contact pierjean.perez@wanadoo.fr

Rosette PEREZ
Rosette PEREZ, aujourd'hui Rosette IBARRA habitait Cité PETIT à la rue des Mutilés de Guerre. Retraitée, elle aimerait retrouver les copines d'école et avoir une photo de classe l'année 42 43. et des nouvelles des oranais.

Famille PEREZ
de Delmonte. 3 frères, Marcel, Robert et Jean Claude. Les deux aînés avaient un magasin de cycles rue de Douomont. Robert a même fait quelques courses dont le célèbre Critérium de l'écho qui se déroulait en partie sur le Bd des 40 mètres.
La mère, Réjane MARTINEZ tenait la pâtisserie "Blanche Neige" boulevard VAUCHEZ

Paul PERRIERE
né en 1934 Rue de l'hotel de Ville juste à côté de l'ECHO d'ORAN. et venu habiter Rue Lamartine en 38, au premier étage du n°5.a commencé sa scolarité au cours Fenelon qui n'était pas réservé qu'aux petites filles. Il y avait filles et garçons mais comme celà se faisait à l'époque, dans des classes séparées. Dès la déclaration de la guerre, ses parents l'inscrivent à l'école Notre Dame de France. Et puis plus tard à l'école Jules Ferry.Il a terminé ses études à L'E N P de Dellys ou j'ai fais partie de la promotion 50-54. Paul était un voisin puisque nous nous voyons sans doute depuis nos balcons, le sien se trouvant au N° 5 au dessus lu magsin de motos de M. Bittard. E mail:paul.perriere@wanadoo.fr

Chantal PEYRONNET
née 27/08/54 elle est partie d'oran en 1962. à 8 ans !
Elle a a commencé à construire le site perso de ""ses souvenirs de 5 à 8 ans à Oran" Elle nous invite à venir visiter son site sur fond sonore : http://chantalp.multimania.com

Gérald PICAPER
né le 5 Aout 1947, ç Oran, exactement, au 16 rue Lamoricière chez sa Gd mère Alonso. Après avoir cru pouvoir oublier son passé, Gérald reçoit une déferlante, qui resurgit depuis le fond de sa mémoire. Comme quand il était à la pêche avec son père sur la "sèche Perrin" en face de Claire Fontaine, dans le calme d'une journée torride et sans vent, sur une mer d'huile et que surgissait de nulle part une grande houle, une vague unique qui soulevait le frêle esquif irrémédiablement très haut puis tout redevenait calme à nouveau....
Un lien ténu avec l'Algérie, ALLO Anciens du Lycée Lamoricière, depuis 5 ans, mais pas de nom connu parmi les rares de la classe 47....! Gérald

Charles PICOT
Adhère à VO en Septembre 2001. Institureur à Vilmeneuve sur Lot. il suit les traditions, puisque sa tante Henriette PICOT née TICHANE termina sa carrière comme directrice d'école à Raz el Aïn.Son mari Charles était militaire. Ils ont habité Cité Protin

Nicole PIGOT épouse O'Mahony
Nicole a habité au 24 bd des chasseurs . était en classe avec Christiane Castelli la soeur de mon camarade René et a aussi bénéficié de places gratuites pour voir les premiers films en couleur . Elle a fréquenté l'instituion St Jeanne D'Arc.Avenue Loubet. Il y avait le Consulat de Monaco et elle allait souvent jouer avec la fille du consul qui était une camarade de Classe. Nicole a également fait de la danse avec Madame Maillan et plus grande avec Melle Mendousa.Les galas de fin d'année étaient donnés aux profits de la Croix rouge Une année certains costumes ont été créés par Yves Mathieu Saint Laurent car ses sœurs faisaient aussi de la danse. Dans ses souvenirs; Nicole évoque le marchand d'eau,.. .la frégaca qui était un genre de troc: on donnait des vétements usagés mais encore mettable et en échange on recevait des casseroles ou des faitouts.Elle a aussi connu le marché Michelet et les mêmes commerçants que moi tel le marchand de légume Tayeb... Son père,Lucien PIGOT, travaillait à l'état civil à la mairie d'Oran Nicole O'MAHORY-PIGOT

Claude PILLON
ne pas confondre avec Jean Claude... Claude est né en métropole le 26 août 1934 mais a effectué son service militaire à Oran et à Mostaganem de 54 à 57 Il y a rencontré Marie Thérèse BRUNI (voir ce nom) qu'il a épousé. Son fils Richard né à Creil en 61 a pu faire visiter le site à sa belle maman !

Jacqueline PINOL (epouse LAMBERT)
née en 1944 à Oran où ses parents habitaient rue Anatole France à MEDIONI.Lorsque ses parents cheminots ont été mutés à L'Hillil, elle est venue en pension chez une tante, Anica TEROL et son mari Alberto qui habitaient également rue ANATOLE FRANCE a MEDIONI, Elle a fait une scolarité de queLques années a l école FONTAINE à CHOUPOT et ensuite 3 années au collège d' apprentissage de jeunes filles ( en puériculture ) Ayant perdu son époux récemment,(2005)elle se replonge dans ses souvenirs d' enfances et aimerait renouer contact avec ses camarades d'écoles .... Contact: jaqueline.lambert@wanadoo.fr

Guy PINTO
Guy, né en 1941 à Oran, ou plus précisément à St Eugène, a quitté définitivement Oran en juillet 1961 pour son service militaire. A St-Eugène, il habitait rue Pégoud, face au cinéma "ALCAZAR", qui était aussi un dancing pendant le guerre, il a encore des souvenirs de soldats américains venant en jeep, y passer la soirée.
Guy vit depuis 1966 à Gradignan près de Bordeaux où il a travaillé au CHU avant une retraite récente. Il a épousé Roselyne MOLINES qui faisait partie de la chorale, ainsi que sa soeur Annie MOLINES
Guy m'aura permis de compléter l'album photo en y ajoutant en particulier des vues de St Eugène.

Famille PIQUERA
Le grand Père, Emmanuel PIQUERA est décédé à Oran son fils Antoine, est né en 1950 à Oran dans le quartier de La Calère. La fille Aurélie recherche ses racines et essaye de mettre une photo sur les paysages qu'elle imagine en écoutant son père qui lui parle beaucoup de son pays qu'il regrette. Si vous avez connu cette famille ou si vous connaissez des personnes qui auraient pu la connaitre, vous seriez bien aimables de leur communiquer l'adresse Mèl d'Aurélie car meme pour la génération qui n'est pas née en algerie cela et important de pouvoir retrouver le passé et connaître les origines Contact : cerda.aurelie@neuf.fr

Désiré et Raoul PIRIS
Ces deux frères ont participé à la construction de La Pastéra de Dédé avec Roger ALFONSI. Ils viennent d'être retrouvés grâce au petit fils de Dédé, Marc Lambert qui réside à ANTIBES. Voir la Pastéra de dédé

Famille PITCHON
Une famille de bouchers! deux frères Albert et Gabriel exercaient ce métier. Gabriel a eu un fils Bernard qui a exercé le métier de tailleur et une petite fille Dominique qui quitte Oran à l'âge de 6 ans et découvre mon site oranais en juillet 2004.
Toute la famille estb installée à Béziers: Mireille PITCHON épouse Karsenty, Judith PITCHON épouse Gilet, Eliane PITCHON épouse Trawnik, Myriam PITCHON épouse Beuiller, Maria De Bruyn née PAYA grand-mère de Dominique(a habité à St Eugène chez le grand père GAVALDON - voir à ce nom) Contact Dominique

Geneviève PLA
Fille de Fernand PLA elle est née le 16/06/1950 à AMMI-MOUSSA dans la maison que ses parents louaient à monsieur Molina, épicier du village. Ses voisins se nommaient mr et mme Tuffery (agés à l'époque, donc...) Il y avait une seule école, au village, qu'elle a fréquenté du CP au CM2, après il fallait aller au lycée ou collège qui se trouvait à MOSTAGANEM.... Elle a fait sa 6ème à grenoble, en 1962..et y réside toujours ! Elle se souvient des familles Segura, Martos, Galvan, mena, Nouchy, le Dr REBOAH, les Familles Molard, Belda..la famille BENAISSA qui tenait un magasin de souvenirs, et aussi la famille Ddran, qui vendait des journaux, et souvenirs... Elle compte sur cette page pour retrouverdes amis et connaissances. Email: Genevieve.Pla@enserg.fr

Ghislaine PLACE
a vu le jour le 3 Mars 1951, 3, Rue Adolphe Cousin à Oran, papa Philippe RODRIGUEZ travaillait à la Centrale du Ravin Blan (E.G.A.) ils habitaient l'immeuble E.G.A., Avenue Ali Chekkal, à côté du Collège Moderne. Ses premières années scolaires se sont faites à l'Ecole Lamoricière avec Melle. Bonnaud, Mme. Dulac, puis Ecole des filles de Montplaisant, où la Directrice s'appelait probablement Mme. VENEL et puis... DUNKERQUE ! Que de jeux partagés avec son amie de coeur, Maryse Desmoulières (ses parents étaient parisiens) et bien d'autres encore...

Madame POMARES
Née Antoinette Maria NAVARRO, Me POMARES était la concierge de mon immeuble du 4 rue Lamartine. Elle était Albinos et est devenu aveugle plus tard, Son handicap explique pourquoi elle habitait dans le sous sol de l'immeuble (la cavica)entourée d'une nombreuse famille, et en particulier sa fille fifine et son mari Joseph ROVIRA chauffeur de taxi et leurs nombreux enfants Voir à ROVIRA) La concierge avait en particulier un rôle très important: celui de donner les clefs de la terrasse aux différents locataires, en vertu d'un tour de rôle savamment organisé, afin que l'on puisse y faire la lessive et la faire sécher.

Gabriel PONSADA
Oran des années 50", il a déjà repris de nombreux contacts :
La famille Dennery qui résidait au 16 rue Daumesnil
        "      Mora               "           15            "
        "       Perruffo           "           12           "
        "       Ulpat               "           19           "
        "        Barkat            "            17          "          ( propriétaire de l' immeuble )
et bien sur d'autres du quartier que sont les Nahon, Paz, Garcia etc....etc... Gabriel a fréquenté l' école BERTHELOT Jusqu' au CM2, puis le Collége ARDAILLON ( on peut retrouver sa mimine dans les photos de ces établissements sur le site "ORAN des années 50"). Contact: gabriel.ponsada@9online.fr

Joséphine PORCEL
habitait rue de Salles à Oran, née en 1944. Elle recherche activement une amie Christiane MOULIN et fréquent régulièrement le pélerinage de Nîmes dans l'espoir de retrouvailles restées vaines jusqu'à présent. Contacter sa fille Marjorie: marjorieascione@aol.com

Famille POSTIGP-NESA
Antoine POSTIGO était entrepreneur de Maçonnerie. Sa fille Renée est devenue NASA par son mariage. La famille habitait Choupot, rue du Président Fallières.
Le petit fils Jean Michel NESA a offert au site quelques documents anciens provenant de ses grands parents. Voir en bas de page

POUDEVIGNE
Voir JEUDY

Monsieur POULET
Mon vénéré instituteur de 7° à l'école des Falaises

Melle POUPARD
Institutrice à l'école Edgard QUINET dans les années 50 avec Me LATREILLE et Me GUY

Famille POURQUIER
A l'occasion du décés du grand père, André Pourquier nè en 1916 à Aïn Temouchent (dcd mars 2005) sa petite fille Brigitte recherche son passé et rappelle que son grand père avait une ferme abandonnée en 62. il était un ancien du lycée Lamoricière, tout comme son père Jean Louis et son oncle Bernard Contact : Brigitte Pourquier

Annie PRAT
née à Oran en 1939,à la clinique du Dr Larribère; son papa était gérant du mess à la caserne des Gardes mobiles de Saint Hubert. Elle alléit à l'école quise situait derrière la caserne. Elle serait heureuse d'entrer en contact avec des anciensnes élèves de Mme Chaise pendant l'année 1945-46, car elle est partie en métropole en 46. et n'a pour souvenirs que ceux qui lui viennent de ses parents...Si quelqu'un possède des photos du quartier, de l'école, de la caserne... Contact: yvon.raoult@club-internet.fr

Laurent PRIETO
Né en 41, a vécu Place Hoche, près du bar Soria. S'intéresse ou s'initie à l'informatique depuis mi 2003 du fait de sa nostalgie d'Oran....! Il squate le PC de son fils pour rechercher des photos et des traces de son passé. le contacter à prielaur@free.fr

Sonia PRIETO
Qans lien de parenté avec le précédent
née le 16/12/59, de PRIETO Antoine, et MAGANA Lolita, Ses frères et soeurs:
PRIETO. Antoine né en 1946 il faisait parti d'un club de foot, Katia née en 1948, Marcel né en 1951, Nadine née en 1954 et Olga née en 1957, ils habitaient La rue Fernand Foreste à Oran, Elle recherche des amis (es) et des personnes qui les ont connus. recherche aussi un ami de sa mère, il s'appelle POMARES François, il était dans la légion étrangère en 1944, habitait La rue Maupas à Oran. Toute personne qui pourra donner des renseignement sera le bienvenu. Contact Email :s.prieto@tiscali.fr ..téléphone 06.66.43.51.30

Denise PRIM
née ROUX à MENERVILLE le 9 Décembre 1918 elle a épousé Théodore PRIM qui avait un domaine à Arcole. elle même tenait le Garage du Pont Saint Charles , 87 rue de Mostaganem (Immeuble Roblès) 3 enfants: Paul, Denis et Cécile dont la fille guylaine souhaiterait obtenir une photo de ce garage, à offrir à sa grans-mère et à son oncle . Cécile a fréquenté l'école Sainte Marie des Champs puis Lamoricière. Denis: l'école Edgar Quiné puis en pension à Délices (NDLR probablement Délys) et Paul à Ardaillon.
Dans l'immeuble de la rue de Mostaganem, Cécile se souvient de quelques noms de personnes qui vivaient là: Joëlle et sa soeur Charlette PARÉ, Victor LOBREGA qui était le fils de la concierge et une amie qui s'appellait Hélène LOBREGA Prendre contact avec guylainebousquet@neuf.fr

Marguerite PUJAS
Née au 17, rue de l'Alma (près de la place Hoche) elle a habité le callejon prés du "Studio des Jeunes" à la rue de salles, ainsi qu'à la rue d'Arzew. Elle recherche Germaine Descartes qui habitait rue Bruat à la Maison de Mr RODRIGUEZ. Germaine avait quitté Oran au décés de son père pour rejoindre sa maman à Toulon. Et si Clotilde SANCHEZ lisait ce message Elle ferait le bonheur de Marguerite Contact: margueriteandreo@yahoo.fr

Q
Roger QUERO
Roger, né à Oran en 1945 de parents originaires de St Cloud, est presqu'un voisin aujourd'hui puisqu'il habite Cambrai, à 30 km de chez moi !Son père travailait à EGA et la famille habitait rue de Brancion.(entre la rue du Fondouk et le Bd Marceau). Il a fréquenté Jules Renard et le Lycée Lamoricière, les patronages, puis le scoutisme (3° et 5° Oran) Ecole d'agriculture de Sidi Bel Abbès jusque mars 62
Après différentes tribulations, Roger et son épouse Babeth tiennent un maison d'hôtes avec 5 chambres dans un vieil immeuble cambrésien où ils accueillent des touristes, étrangers pour la plupart, On peut visiter son site commercial: leclosstjacques.com

Famille QUESADA
Annie QUESADA est l'avant dernière d'une famille de 6 enfants: Gyslaine, Jean Pierre, Jean Marc, Michèle, Annie et Catherine. Les parents, Jean QUESADA et Marcelle MARTINEZ habitaient 13 rue Pomel, quartier St Pierre. Ils ont quitté Oran en 62,Annie avait 12 ans ! Mariée à Daniel DUVAUCHELLE, sa fille Alexandra recherche des traces de son passé. E mail: a.duvauchelle@synope.com

Famille QUILES
Famille de St Eugène dont le père était semble-t-il transporteur. Ils avaient un cabanon à Aïn Franin (info Monique V)

Sylviane QUILES-GERVON
sans rapport avec la famille précédente. Sa maman née GARRIDO est la seconde d'une fratrie de 4: L'aîné André est décédé en Indochine puis Michel et François qui était dans le 1° char de la division Leclerc à entrer dans Paris. Ils ont tous habité Eckmühl avec tante et grand mère maternelle, leur mère étant décédée à 26 ans à Relizane.
Le père de Sylviane né d'une seconde union, non officielle, avec le dénommé Quilès Diègo avait 2 demi frères et deux demi soeurs provenant d'une première union (officielle celle là) avec un dénommé RUIZ. qui abandonna sa famille pour aller vivre en Espagne

R
Paul RAMIREZ
né à Oran le 21/09/59.
www.paul-ramirez.com
Jefferson Productions
1, allée du bord de l'eau
75016 Paris
33/35, avenue du Général Leclerc
83990 Saint-Tropez


Josiane RAMIREZ (ép SERRA)
née à l'ancien hyppodrome, 1 rue du sergent bloch et ses grand parents étaient les gardiens de la villa Mauresque 1 rue jean jaurès,jusqu'en 1951 date du décès de la grand mère . Josie recherche Rose Marie Saura qui habitait la petite villa mitoyenne, avec qui elle a partagé beaucoup de jeux et de gouters, sa mère faisait de délicieuses beurrées frottées d'ail... son père était chauffeur de taxi à St Eugène. Appel à tous ceux qui sauraient ce qu'elle est devenue Josie vit aujourd'hui au Canada à Montréal. - Contact! josejosianeserra@msn.com

Famille RANCHON
Cette famille habitait également au 4 rue Lamartine au 4° étage sur le même palier que la famille ARRIGHI. Le père travaillait à l'usine Bastos. Il y avait 3 fils: Henri Gérard et Philippe qui prend contact avec moi en août 2003

Famille REIN
M & Me REIN habitaient au 73 rue d'Arzew, étaient voisin de la famille DUCHATEAU et leur appartement se situait en dessous de celui de M. VEAU mon professeur d'Anglais. Ils avaient une fille qui a épousé Michel BADEZET et un fils Rémi REIN qui tenait une bijouterie à son nom rue d'Arzew face aux Galeries de France. Ce fils épousa Paulette JANER qui tenait également la bijouterie bien connue de la rue d'Arzew. (Voir qussi à BADEZET)

Jacques REMY
Un "Pied-Gris" comme moi, arrivé à Oran en 58, il a habité rue de la Mina à l'angle abev la rue de la Vieille Mosquée., a fréquenté l'école Jules Renard avant le Lycée Lamoricière. Ce sont, dit-il les meilleures années de sa jeunesse. Il se souvient de ses professeurs: Mle Bénichou et M.Vicente, puis M. Le Bihan, Tarlet, Mme Sartouse en sciences nat (quel folklore !), Tordjman en musique, Smadja et Guerido en gym, Arminaud en histoire-geo...
Il aimerait retrouver des amis de l'époque:Pansard-Besson (qui était également son voisin : il habitait rue de la Remonte), Satre, Ferlizzi, les frères (jumeaux) Sanchez, Collignon, Ramakers, Poupard, Rico et aussi Guy Chateau (dit Guitou), qui habitait dans son immeuble, ...e Il a aussi fréquenté assidument, comme beaucoup d'entre nous le "Studio des jeunes".

REVEL
Voir COULON

Jean Pierre RAMOGNINO
Jean Pierre ramojp@club-internet.fr est l'un des tous premiers visiteurs du site, qu'il a découvert aussitôt a près le référencement. Nous nous sommes trouvés des points communs: élèves du même professeur de français-latin, le célèbre DAROLLE Il a souhaité mettre sur la toile un site consacré au Conservatoire des outils pédagogiques de l'Association "L'École dans la Loire d'Hier à Aujourd'hui (ELHA) et je lui ai volontiers transmis mes expériences de débutant. Il est également membre de ALLO.
Ses premiers essais sur le web ayant été concluants, il s'est lancé dans la création d'un site perso concernant quoi... "ARZEW, mon village là-bas" il ne pouvait en être autrement.

Me RICHARD
Professeur de Sciences Naturelles à Pasteur jusqu'aux alentours des années 70

Théodore RICO
de la rue Cavaignac, a épouné Rosine ARISSA originaire de St Claud et demi soeur de Mich-le LEONESE résidant au dessus du Clichy

Gilbert RICO
.Je m' appelle RICO Gilbert né le 28.0231 rue lariole à St Pierre.J'ai ensuite vécu au 6 Bd Laurent Fouque jusqu'en 1959.Nous avons certainement des connaissances communes dont Jean Bedel. .Au lycée il y avait entre autres:M.Casimir prof de physique et maire d'Oran ,M, Dubois physique, M.Phillipe Math, M.Roba math, M.Adam math, M.Hennequin physique...... Sur la photo de 3° A 46-47 publiée sur lamoricière.free.fr je suis au 2è rang tout à fait à droite.
Gilbert possède lui aussi la fameuse carte datée du 02 06 62 avec la cigogne devant la vue d'Oran pour la naissance de son fils. Il quittait Oran deux semaines plus tard Contact gilbert.rico@wanadoo.fr

Famille RIFFAULT
nour-eddine.gueffai@laposte.net

Christine RIVAS
née en 57 à Oran, recherche des amis et des souvenirs du quatier St Hubert où elle a séjourné de 53 à 63

Jean RIERA
Né en 1936 à Oran, Jean fut probablement mon meilleur copain oranais et nous avons passé nos dernières années de Lycée ensemble. voir photo. Etabli chirurgien dentiste à Aix en Provence, il a pris sa retraite en 2000 et nous sommes restés en relations épisodiques.

Jean-Paul ROBERT né le 12-12-44 a ORAN Miramar 17 rue herzog a fréquenté l'ecole jean macé 50/55 instituteur mr gonzales et mr bouazis. A travallé ches "omnium automobile" 41/43 rue Alsace-Loraine de 1958 à 1960 puis ches MUSY fournitures pour automobiles 11rue Alsace-Loraine Il s'approvisionnait rue Lamartine ches "Prosper et Gandoin" pour la peinture et les garnitures pour auto. Son patron Mr Roland HANOUN habitait rue Lamartine. Il aimerait retrouver Robert VILLEMIN de la rue Herzog lui aussi Contact E mail: jeanpaul-robert@wanadoo.fr

Jean Louis ROCA
né à Oran en 1944, habite le quartier Gambetta jusqu'en mai 1962. Contact jlroca@wanadoo.fr Rentré à la RATP en Juillet 1962, il est maintenant en retraite et consacre son temps à voyager pour voir son fils qui habite Sydney et à internet Il nous fait profiter d'une collection de timbres poste commencée au temps de sa jeunesse Oranaise, Voir Timbres

André ROCCHISANI
André est un oranais de ma génération, il a fréquenté l'école des Falaises depuis son plus jeune âge en 14° avec Melle SIDOUNE. jusqu'en Sciences Ex en 1957 année du bac qi'il passe avec mon ami Jean RIERA. Nous avons fréauenté les mêmes copains: RIERA, LEONARDI, SARRAMEGNA, BOURGAREL, MALMEJAC, LABORDE, BERENGUER, JARSAILLON, GOERING, BERNARD, ESSINGTETER....
En dehors du bahut, les lieux de rencontre ne manquaient pas: le théatre avec, en plus du CRAD, les GalasK arsenty, les piscines de la GMO et du Gallia, le LTCO, le Rowing club et même LA SENIA où il a passé avec Jean RIERA le 1er degré de pilote et bien sur TROUVILLE cher à Colette, notre amie commune sur le Net et à tous ceux qui y ont passé leur jeunesse

Christine ROCHA
Née en 1951 à Oran, elle est élevée par sa tante Marie MOHR qui tenait une petite épicerie et un four banal à Sidi-Bel- Abbès, elle avait aussi le samedi et dimanche une petit manège de chevaux de bois dans les jardins de Sidi-Bel-Abbès où Christine passe toute son enfance. Sa maman qui a 83 ans en 2002 est une admiratrice de Marie Gil et affirme que dans son livre sur Oran et l'Oranie à la page 58, précise-t-elle, on parle de la famille Rocha...

M. ROCHE
Censeur au Lycée Pasteur

Odette RODRIGUES
habitait au 62 rue Maupas,A épousé Roger Alonso (voir à ce nom) Elle a connu Lucienne FERRON (voir à ce nom)qui habitait le "Patio Largo".

Georges ROGRIGUEZ
Oranais installé au Mozambique, grms@zebra.uem.mz a refait un séjour en Algérie en 1989 voir livre d'Or A Oran il a eu l'occasion de travailler chez Crespo comme coursier d'abord, puis comme aide comptable. Il en a gardé la nostalgie des VRAIES olives...!

Alain Rodriguez
né à Oran où il a été élève à l'E.Normale jusqu'en mai 1962. Exil le 5 juin... Alain est l'auteur de plusieurs romans dont le dernier : "S'inventer un soleil" parle d'1 jeune instituteur pied-noir affrontant le terrible dilemme du choix d'une Algérie Algérienne, celle de son frère, et d'1 Algérie Française, la sienne ! 2ème prix du roman 2002 à Blois ( par l'Ecole de la Loire).Voir la page Auteurs oranais. Contact: rodriguez.bricquebec@wanadoo.fr

Andrée RODRIGUEZ (ép. ZANKER)
née le 29 juin 1941 à Oran, Andrée habitait Place Kléber, quartier de la marine à ORAN. Ellea fréquenté l'écolde de l'ancien Musée à la marine, ainsi que l'école SEDIMAN avec Jeannine BRU, entre autres, puis le lycée Ali Cheikal. Elle aimerait avoir aussi des nouvelles des filles ASCENCI ( Jacqueline et Paulette ), de Monique PRADON, et de toutes celles qui auraient plaisir à avoir de ses nouvelles.

Denise RODRIGUEZ (ép GORKA)
Née le 26/11/44 à ORAN, quartier de la Marine. Son père Arnaldo RODRIGUEZ était facteur à la Marine , Sa mère Incarnation ALBA, tenait avec sa collègue Suzanne le bureau d'assurance l'Aigle, rue d'Igli; portefeuille d'assurance appartenant à M. FOUQUES DUPARC, Maire D'Oran. Elle était également sa secrétaire particulière pour tous les courriers concernant la Mairie.
Denise a fréquenté l'Ecole du Musée à la Marine, le Collège Ali cheikal, l'école Bénichou. La famille habitait place Kléber, et fréquentait aussi assidûment le CAP FALCON. Elle a connu entre autre les familles TOMASI, GARCIA, HERNANDEZ etc à la marine, et au CAP FALCON, les PIRO, PINA, FERRY, MARQUET etc. Elle souhaite savoir ce que sont devenus les copains de là-bas.

Jean Pierre RODRIGUEZ
Né le 14 août 1946 Bd Hyppolite Giraud

Vincent RODRIGUEZ
né à Sidi Bel Abbès: voir MICHELIER

Francine ROGNON (épouse VERLAQUE)
née le 2 décembre 1934 à Oran habitait 98 rue d'Arzew devenue Bd Général Leclerc jusqu'en 1958, école Laurent Fouques Lycée Stéphane Gsell. 2 frères Jean et Pierre ROGNON 2 soeurs Michèle et Danièle Contact : chrverl@wanadoo.fr

Jean-Marie ROKO
né à ORAN en 1947 à la place HOCHE, au 02, rue Paul BERT. d'une famille trés connue sur la place d'ORAN, car le père était matelassier, tapissier, et décorateur, famille trés nombreuse. a fréquenté l'école Jules RENARD, ARDAILLON, KHARGENTA. Aujourd'hui je réside à la Résidence BIZET, 02, voie Alponse Daudet 94400. VITRY sur SEINE. a un ami d'enfance qu'il aimerais contacter afin de lui transmettre ses coordonnées, il s'agit de Laurent PRIETO de la place HOCHE. Contact:jean-marie.roko@club-internet.fr

Christian ROS
génération 40-50 habitait 22 rue Nobel 2° étageà Gambetta, a eu un grave accident de la circulation avenue Guynemer frère de René et de Marie Yhérèse. Activement recherché par François REYES : Mèl f.reyes@free.fr

M. ROUF
Professeur d'espagnol au Lycée Pasteur jusque dans les années 70 environ

Christian ROVIRA
Bien qu'il soit né au 4 rue Lamartine en 1961, je n'ai pas connu Christian puisque j'avais déja quitté Oran. Christian est l'un des petits fis de Me POMARES la concierge de mon immeuble. Le père Joseph étéit chauffeur de taxi,aujourd'hui décédé, la mère Fifine est toujours parmi nous mais l'ainé de ses enfants est âgé de 57 ans (mars 2003). J'ai connu toute la famille même si j'ai un peu oublié.... On peut contacter christian:E mail cricri.r@infonie.fr

Lucien RUBI
époux de Jocelyne GUERRERO (voir à ce nom) né en 1948, a vécu à la cité Petit qu'il a quittée assez jeune pour cette adresse : Le Centre de Recasement 49 avenue Dumont Durville. Issu d'une très grande famille, il a 9 frères et soeurs( Vincent, Toinou, Lydia, Maribelle, Daniel, Denise.....) Son père, Vincent RUBI était chauffeur pour l'armée, sa mère Ana RUBI née Hernandez était comme toutes les femmes à cette époque mère au foyer..
Lucien recherche José et Jean-Paul GUTIEREZ , Jeannot RIQUELM, et toute personne pensant les connaîtres ou le connaître

Françoise RUBIO
Voir WILS

Martin RUIZ
né à Oran, le 17 mars 1931, Surnommé "Martinico", il a grandi dans le faubourg Choupot, rue Président Fallières ( près du ciné "Le Mondial" ). Mais fréquentait davantage les bas quartiers de la Marine, où il avait pas mal de famille, rue d'Orléans .
écoles primaires Magnan et Eckmülh, puis le collège professionnel Karguentah ( années 1945 à 1948 ) puis travaille aux ateliers Raveau Frères à Saint Eugène ( Boulevard Vauchez ) de 1948 à 1950 .... ....aux ateliers de fonderie et mécanique Ruiz frères ( aucun lien de parenté ) Avenue Albert 1° à Sananès, 1952 - 53.... .... à la DCAN ( études souterraines à Mers el Kébir ) 1953 - 54 .... .... et à la SOC, Route de La Sénia de 1959 à 61. On a pu éventuellement le rencontrer aussi sur les tatamis du club de Judo, chez Etienne . ( ceinture noire à l'époque .... actuellement ceinture de flanelle ! ) a épousé Antoinette SOTO, ayant vécu à la Marine, puis au quartier Maraval .
Il espère retrouver des connaissances ayant fréquenté ces lieux aux mêmes époques, Conract: ruizmartin@wanadoo.fr

Billy RUVIRA
Originaire
d'Oran, Billy@oceanes.fr Billy est réalisateur de films vidéo et souhaitait en réaliser un sur sa ville. C'est chose faite aujourd'hui puisque le pélèrinage a eu lieu en août 2000 et nous a permis de visionner une Casette magnifique: "Là-bas ... Oran" qu'il est possible de se procurer en s'adressant à l'Association "Algérie Retrouvée" 395 route du Faron 83200 TOULON Tél 04 94 93 57 64

Billy est de la famille des RUVIRA entrepreneurs de peinture à ORAN. Son père Louis était associé à son frère Jean et l'entreprise était située rue Cavaignac

S
Joseph SABATER originaire de Saïda, a épousé Christiane MARTIN originaire de Bernalville dont les parents étaient Yolande et Joseph MARTIN, ce dernier était mécanicien à l'angle de la rue Maupas Mongolfier avec la rue Pécoud. Christiane SABATER travaillait chez "Le logis algérien SINTES et DE LA IGLESIA" situé rue de Nancy et elle a gardé contact avec une amie de travail Gilda MANZANO épouse SENDRA dont le fils a épousé Delphine, la fille SABATER...
Vous vous y retrouvéz ??? Quant à Joseph SABATER le papa de Delphine, il était quincailler chez MARTY rue de Mostaganem Contactez Delphine:delphine.sendra@tiscali.fr

Maggy SABUCO
Maggy a habité le 17, rue daumesnil au plateau st Michel, jusqu'au 5 août 1962. Sa maman avait prévu de rester là-bas, mais les nouveaux gamins qui avaient remplacé les anciens partis vers le centre de la ville, faisaient le signe du sourire kabyle. De plus, un viel arabe avait demandé la main de sa soeur qui avait 15 ans.... Elle a fréquenté l'école Berthelot jusqu'en 1954, l'école laurent Fouque jusqu'en 1959, le lycée technique S.GSELL jusqu'en 1961. Maggy a travaillé un an au centre de transfusion sanguine d'ORAN. jusqu'à son départ "pour vacances en France". ATTENTION: Maguy qui habite le Valenciennois n'est pas reliée à Internet

Pierre SABUCO
né en 1942 au 18 rue Nobel à Gambetta où il demeure jusqu'en 56, il est le fils de Marcel employé à EGA à St Hubert et de Marie GALINDO originaire de St Louis. a fréquenté l'école d Gambetta avec comme instituteurs MM BERNABEU dit EL GALLO et NAVARRO. -
A épousé Arlette BURESI de la Place des Victoires qui a fréquenté pour sa part, Jean Macé puis le collège moderne de Jeunes Filles et enfin le Lycée technique avant 62
ses souvenirs: le foot, le bar CORBI de la place Fontanelle, La Cueva del Agua, la cave GAY, le Lido, FERNANDEZ et son carrico de Calentica et de Piroulis glacés, DEJALO DEJALO le SdF du quartier... le FCO etc...
Arlette est née à Mostaganem en 44 et est arrivée à Oran à l'âge de 7 ans. Elle a habité alors rue Ferdinand de Lesseps. Son père étant décédé en juin 44, sa mère infirmière avait été mutée à l'hôpital Baudens s'est remariée. Le Beau père d'Arlette était militaire avant d'entrer dans la police nationale.

Famille SAFRAS
Pierre SAFRAS, né le 12 01 1940 à Alger, a vécu une grande partie de son adolescence à Oran et Perrégaux (il parlait souvent de la PGS) il a été instituteur avant de devoir quitter l'Algérie avec ses parents en juillet 1962 il n'aura malheureusement jamais connu la revue trait-d'union car il est décédé le vendredi 21 septembre 2007
Son fils Eric souhaite retrouver des personnes l'ayant connu (éventuellement instituteurs) cela lui permettrait de compléter le "livre" qu'il destinait à ses petits-enfants, Mathis 3 ans et Justin qui a eu 1 an 4 jours après le décès de son papy. Pierre était poète (plusieurs recueils malheureusement jamais publiés) et avait aussi écrit 2 ou 3 pièces de théâtre en pataouète
Eric recherche toute aide pouvant l'orienter vers des maisons d'édition ou des personnes susceptibles d'être intéressées, afin de lui rendre l'hommage qu'il mérite. Contacter éric safras Email: eric.SAFRAS@tele2.fr

Yves MATHIEU SAINT LAURENT
Qui ne connait pas ce nom ? Mais il est probable que la plupart des métropolitains ignoraient ses origines oranaises. J'apporte ici le témoignage d'Eric STRULLU dont le père était instituteur à l'école des Falaises. Il nous dit: " Quand j'avais 12 ou 13 ans, je me souviens que mon père m'avait amené dans sa classe à l'Ecole des Falaises (1) pour me montrer des dessins d'un élève très doué, dessins que le professeur de dessin du lycée lui avait prêté à mon intention. Je me défendais en dessin. Mon père me présenta ces dessins qui représentaient des robes en me disant que l'élève qui s'appelait Matthieu St Laurent avait un don particulier car des professionnels avaient dit au professeur de dessin que toutes ces robes étaient réalisables, ce qui n'est pas le cas de dessins de robes en général quand ils sont fait par des non professionnels. Mon père avait ajouté que ce qui pouvait expliquer la faisablité des modèles que dessinait l'élève en question, était qu'il avait dit réaliser depuis quelques temps des robes pour ses soeurs... Ces souvenirs ne m'ont jamais quitté et lorsque j'ai entendu, pour la première fois, parler d'Yves Matthieu St Laurent, j'ai immédiatement fait le rapprochement avec l'auteur des dessins que mon père m'avait montré.
(1) située dans l'enceinte du Lycée Lamoricière pour ceux qui ne l'ont pas fréquentée

Ne en 1936, Yves Saint Laurent a grandi à Oran, Algérie. À 17 ans, il est monte a Paris Paris où il devoila ses esquisses à Michel de Brunhoff, le directeur de Vogue, qui a publie immédiatement plusieurs d'entre elles. Après un travail assigné à l'école de mode, Saint Laurent a été présenté Christian Dior par de Brunhoff et a continué de travailler pour Dior jusqu' à la mort de celui-ci en 1957
Tres bon site sur YSL, pour qui ca interesse. http://www.france.diplomatie.fr/label_france/FRANCE/ART/stlaurent/stlaurent.html

Sylvia SAKOUN
née à Oran le 17/09/46 à oran au 10 rue ampère écoles fréquentées : jules renard, laurent fouque - liée aux familles sportes, dadoune ,hazan etc, ses amis: touboul, reynaud, cohen, benfredj, touami, bensali; Ses endroits préférés: canastel, le port, la jetée - Elle aimerait renouer contact avec ses amis perdus de vue

Monique SALADO
née le 6 mars 1954 à Oran, rue d'Orsay , au n° 2. Voisins immédiats: première porte à gauche, c'était les Aguilera. juan le père, le fils ainé Joseph (dit pépé), avait deux enfants, jean-Yves et marie-claire (probablement), la fille aînée : Marie Carmen Nathalie à épousé l'oncle de Monique Gabriel Salado (Gaby) à Oran le 9 septembre 1943 . Il y avait aussi Odette ? Une photo de tout ce petit monde, avec en prime le père de Monique à environ 23 ans.
Elle aimerait retrouver des personnes qui auraient connu sa famille son père s'appelait SALADO gonzalo maria, les grands parents paternels Adèle GARCIA et SALADO Antoine,né à Madrid. Adèle vendait du poisson sur un marché d'Oran
les grands parents maternels : LOPEZ JEAN ANTOINE né à ARZEW le 10-04-1888 et MARTIN ROSE MARIE née ORAN le 10-03-1892 ont eu 4 filles:

  • Marie née le 18/05/1911 à Oran mariée avec un LIDON dont elle a eu plusieurs enfants dont un François-Joseph qui avécu ensuite avec le père de Monique: SALADO Gonzalo Maria.(préalablement marié avec une ALACID) Cette seconde union ayant donné 3 enfants, Antoine en juin 48, Christiane le 17/11/51 et Monique cidessus le 06/03/54
  • Joséphine épouse SEDANO Jules: plusieurs enfants dont Rose-Marie dcd en Algérie, François (?), Jean Claude dcd à Nice après 81, Jules et Joseph (douanier)
  • Jeanne, épouse PISANA Josephné le 11/05/1911 et dcd le 16/11/37 une fille Yolande née le 21/11/36 puis d'autres enfants avec REMON Aurélien né le 17/04/1911 et dcd le 17/04/70, Josiane le 27/03/40 à Oran, Jean Pierre le 03/01/43, Gabriel le 12/12/45, Gérard le 17/12/47, CVolette le 20/02/50 Jocelyne le 4/03/54
  • Isabelle mariée avec un MARIN ont eu plusieurs enfants: Marie-Rose, Pierette, Marinette, José et d'autres encore...
Le grand Père LOPEZ avait au moins un frère qui a eu parmi ses enfants un fils LOPEZ Raymond qui a fait carrière dans la Marine et a terminé commissaire de police à Oran Une soeur de la grand mère était mariée avec un MARTINEZ La famille habitait quartier CARTEAUX vers gambetta . et vit actuellement en région Lyonnaise Pouvez vous l'aider ? Contact: Monique Pour en savoir un peu plus sur la famille, cliquer sur photo

André SALINAS
né à Oran en 1945, a vécu au 7 rue des Eparges à Delmonte jusqu'au 7 juillet 1962. ancien élève du Lycée Ardaillon de 1957 à 1960, puis école de la D.C.A.N de 1960 à 62. Joueur de l'A.S.M.O de 1956 à 62 sous la direction de l'excellent entraîneur M. Dossat. Contact DDsalinas@tele2.fr

Jean Yves SALMERON
né le 12/07/49 il habitait 4 rue Trobian pour l'état civil ou si vous préférez 11 rue des Jardins puisque l'immeuble avait deux sorties.(La rue Trobian est une parallèle à la rue des Jardins ) Au coin de la rue Trobrian, il y avait une laiterie (oui ! oui !) avec des vaches ! à 200 mètres du centre ville ! Jean Yves y allait avec son cousin Mimi y chercher le lait ! A côté de chez lui les établissements Toffoli, qui fabriquaient de la literie ! Pour retrouver les souvenirs de Jean Yves, cliquer "ici"

Marc SALVADOR
Son père François était instituteur à Delmonte et en fouillant dans ses archives, il a retrouvé quelques photos de classes de l'école de garçons, entre 46 et 56 Voir page photos

"SAM"
né à ORAN, issu de très nombreuses générations d'oranais, a habité le plateau St. Michel,et fréquenté le "collège Ardaillon" . SAM qui souhaite garder l'anonymat est toujours disponible pour envoyer des copies de ses nombreuses cartes postales sur l'Oranie qu'il collectionne avec passion. Un grand nombre ont déjà été publiées sur ce site. A voir en cliquant ici

Jean Louis SAMPER
né le 28/02/1946 à Oran au 30 rue Adolphe Cousin quartier de St Pierre. Il a fréquenté l ' école primaire Lamoriciaire, juste en bas de la gare, puis le collège Ardaillon, et enfin en dernier lieu le cours privé Bénichou. Son père François était gardien de la paix, avant sa retraite il était chef de poste au poste de police de Choupot en 1959. Son beau-frère Fernand Simonet de Laborie était gérant du magasin d'électro-ménager " Tobelem " à la rue d'Arzew. Il se souviens de ses bons amis: les frères Guttierez ( Fernand et Claude ) les frères Réquéna ( Pierre et Paul ) et Louis Sanchez qui demeuraient tous dans la même rue . Il y avait aussi Guy Magro, et tant d'autres !!!!!! Contact: jean-louis.samper@cegetel.net Alfred SANCHEZ
Né à Oran dans les années 1930 à 33 (légère imprécision) il a habité dans le quartier de Delmonte, très précisément rue Tirman.Il était journaliste à l'écho d'Oran. aus alentoures des anées 55. Sa fille Brigitte GARCIA recherche acrivement toute personne qui l'aurait connu. La joindre à sempervirens2@wanadoo.fr

Elvira SANCHEZ
Tenait une charcuterie au 20 rue Henri Martin à Delmonte. Voir également à MENDEZ, son petit fils. Une fille Louise connue de certains visiteurs de ce site (info Liliane)

François SANCHEZ
né à Oran en 1940, très exactement à choupôt, ou il a vécu jusqu'en 1960 , Rue Jean Azémar, prés du Bain,avant d'être incorporé dans la Marine Nationale Il garde de la ville le souvenir impérissable de la chaleur de son climat, de celle de ses habitants, des fêtes de quartier ,avec ses bals, ses baraques foraines , il en conserve le gout des taillos de chez Mr Léon et de la kémia du samedi soir, ou les jeunes descendaient en ville au Bar le "Novelty" ... Il a fréquenté l'Ecole Magnan et son champ rouge avec des parties interminables de Foot ,le Collége Ardaillon , ... et la pétanque au B.C.C.M.jusqu'en 3° . Il entre alors dans la vie professionelle en qualité de transitaire sur le port. Contact: FRANSAN40@aol.com François a gardé de bons contacts avec les anciens de Don Bosco: témoin cette photo de février 2004 à voir Click!

Jean Claude SANCHEZ
fils de Francisco et Julia SANCHRZ,(demeurant 23 rue du Président Fallières (à côté du cinéma Le Mondial) il est né en juin 40 à Oran Choupot a épousé Janie VERA née à Mostaganem en 41, fille de Daniel et Angèle VERA a résidé 14 rue du Périgord. Une fille de Jean Claude, Marianne, née en métropole en 1965 (épouse Pélissier) recherche tous ceux qui ont connu ses parents ou Grands-Parents, ou Arrière-GP ! Plus particulièrement, le côté Arrière-Grands-Parents maternels : Ses AGP, ont eu 14 enfants, nés à ORAN, nom de famille VERA. Elle n'en connait que 6. Elle recherche les descendants des autres. Quelques renseignements en sa possession : Ses AGP : FRANCISCO VERA, et JOSEFA LOPEZ-GONZALEZ. Nés à Torre Pacheco et Roquetas (ALMERIA). Ils habitaient à CARTEAUX, Maison Martinez.Mariés le 03/02/1883, venus à ORAN, dans les années 1885 (?). Leurs enfants connus : DANIEL VERA (son GP), MANUEL VERA, JOSE MARIA VINCENT VERA, LUISA VERA, RAMONA et JUAN VERA. Contacter mariannepelissier@free.fr

Marc et Yves SANCHEZ
Deux frères: Marc est né à la Marine en 43 , sur le port au rowing club leurs parents tenaient le club house , il y a passe une partie de son enfance, mais la famille etant d Eckmülh, il a demenage, et habite rue general Galiffet, c est une rue entre la rue de Liege et la rue henri Poincare (derriere le patronage) qu' il a également frequente. Puis il a habite la cite des mimosas (cite Petit)....pendant une periode, entre 15 et 18 ans, Comme beaucoup il frequentait la rue d arzew....le tabaris (face a la brasserie de paris) et la place des victoires... Pour ce qui est de sa scolarite, il prétend avoir fait toutes les ecoles privees d oran... et il en garde malgre tout, de tres bons souvenirs, mais ça c est evident non??
Il réside aujourd'hui à Marseille où il est retraite de la police, ayant pris la releve de son papa qui etait flic a Oran..

Yves est né le 02.01.48 à ECKMULH, Il est papa d'un garçon de 34ans et d'une fille de 24 ans.(en 2001) Ses sports favoris : l'automobile F1, le tennis, le foot et la pétanque...
. Patron d'une Socièté de négoce dans la communication florale. installée à MARTIGUES à 40 km de MARSEILLE.

Philippe SANCHEZ
n
é à Perrégaux en 1941, sa Maman s'appelait Françoise SABATER, ses familles Pérrégauloises sont NOMDEDEO-SABATER-FRESNEDA, il habitait ORAN aux Castors de Saint Eugène et passait ses vacances à Perrégaux. Philippe est marié avec Arlette Segarra. Voir message sur le Livre d'Or

Robert SANCHEZ
nè le 10/12/48 à Oran place de Delmonte au numero 1, de Joseph Sanchez et de Dolores Alonso, a fréquentè l'école de Delmonte et en dernière annèe était dans la classe de M. Juan Son père était routier il transportait du vin de la région Oranaise pour remplir les bateaux qui prenaient la direction de la métropole Est restè en contact depuis des annèes avec un ami d'enfance Jean Pierre Hernandez qui habitait Avenue de Sidi Chami. Tous deux ont fait parti du fameux patronage du Père Marc, ou ils passaient lers vacances en pratiquant les diffèrentes activitèes sportives , Tous les ans ils se retrouvent avec leurs familles respectives et à l'aide de la mèmoire et quelques photos ils font revivre les souvenirs de Delmonte . Robert garde le souvenir des habitants de la place de Delmonte et tout spécialement de Françoise Wils (Rubio) et de sa soeur Sonia, inscrites à V.O

Emmanuel SANCHIS
né à Saint Eugène en 1931, juste en face de l’école Edgar Quinet . Son père avait un atelier de maréchal ferrant juste en face de la porte de l’école de garçons rue du sous lieutenant Pelcat. a habité plus tard à l’ancien hippodrome, rue Danton, près du stade de foot ; sa mère était couturière.
Merci à ceux qui possèdent des photos de saint Eugène et hippodrome d'avoir la gentillesse de les transmettre par e m à emmanuel.sanchis@libertysurf.fr

Famille SANCHO
Antoine Sancho marié avec Renée Masson habitaient au 4 rue Lamartine au 1° étage juste en dessous de l'appartement de ma famille.
Leur fils Michel, né en 59 me manifeste en janvier 2005 après avoir découvert mon site. qui lui permet de découvrir son pays qu'il a quitté à l'âge de 3 ans !... Il vit actuellement en Espagne á Barcelone et voudrait remercier Mr. Ranchon du cuatrième étage, car il a aidé son père pendant la guerre d'Algèrie,(lui il sait pourquoi).
Une partie de la famille a étudié aussi au Lycée Lamoricière. Ils avaient une villa á Trouville. Cntact: michelcrooked@wanadoo.es Christian SANDOVAL
né en 1947, à la clinique du Docteur Juan, à Oran, habitait au plateau Saint-Michel,rue Dutertre puis cité Lescure. Sa famille possédait, toujours rue Dutertre, un magasin et une petite fabrique de meubles (Meubles Veuve Estève, du nom de sa grand-mère paternelle en second mariage). Il a successivement fréquenté l'école Berthelot et le lycée Ardaillon, et joué au volley-ball, à la PMO puis au CAID (équipes de juniors). Christian recherche comme nous tous des contacts oranais.

Sauveur SANS
et ses deux frères Vincent et Jean-Yves, pratiquaient tous la natation à la GMO, et habitaient au 52 rue d'Arzew , rebaptisée rue du Général Leclerc, au dessus du bar l'Oasis, face à la Brasserie le Sphinx.. Contact: sauveur.sans@neuf.fr

André SANSANO
Un Oranais que je ne connais pas mais qui écrivait dans "l'écho de l'Oranie" N° 267 un court article relatif à cette neige du 1° février 1954.

Jacqueline SANTACRUZ
Née à Oran, Jacqueline est mariée à Marcel TUAL originaire du Maroc. Jacqueline a travaillé comme dactylo facturière aux VAN et y a connu mon père ainsi qu'un certain nombre d'autres personnes dont elle a pu me rappeler les noms.

Jean Paul SARDA
Né à Oran, a fréquenté le lycée Lamoricière de la 6° à la 3° et recharchait depuis longtemps à retrouver Hubert SANCHEZ, ce qui a pu se réaliser par l'intermédiaire du site. En octobre 53 entre au lycée Bugeaud, à Alger.pour trois ans, puis en prépa dans un lycée parisien. et l'école des Mines de Paris Cela lui permet de retourner un certain nombre de fois en Algérie, d'abord pendant un an en 1967-68, puis de temps à autre pour des séjours de quelques jours à une semaine sur les principaux sites pétroliers de l'époque....
Il se souvient de ses camarades de 3° au lycée: son voisin de classe Tordjman et Aupetitgendre qui cherchait son chat qui s'appelait Hercule....

Danielle SARFATI (ép SCHMID)
née le 3 décembre 1945 à Oran . Avec ses parents a toujours habité au plateau St Michel et allait à l école Berthelot en primaire , puis au Collège Laurent Fouque en secondaire . Quitté Oran en 1960 pour Nice. Mariée à 21 ans avec un suisse allemand et depuis 36 habite Zurich

SARRAMEGNA
La Pharmacie SARRAMEGNA se trouvait à l'angle de la rue Lamartine et de la rue de Nancy: face au marché Michelet Philippe SARRAMEGNA a été mon condisciple au Lycée Lamoricière. Il est actuellement retiré dans le midi de la France, après une carrière dans l'électronique. Son frère Henri a également été pharmacien.

Olivier SASPORTES
né à Oran le 5 juin 1960, de James SASPORTES et de Fernande GONZALEZ.A habité rue Thiers avec sa maman après le décé de son père 2 mois après sa naissance. James SAPORTES avait coutume de se promener aurour du monument aux morts. Les grands parents paternels d'Olivier avaient un magasin de musique ALGERIAPHONE situé ??? ils habitaent 9 rue pasteur: mardochée SASPORTES et Rose PEREZ. Olivier recherche toute trace de ce passé qu'il a quitté à l'âge de 2 ans sans autre souvenir. Charles SAVAL
Architecte oranais réputé auquel on doit en particulier l'immeuble "Le Panoramique" sur le boulevard Front de mer, au 13° étage duquel fut arrété le général JOUHAUD

Ali SBARTAÏ
Il est né et a vécu au centre ville d'Oran, rue Pélissier, au coin de la rue Marcel Cerdan, face au bar Conesa. école primaire à Jules Renard et études secondaires au Lycée Lamoricière (Pasteur). Ali nous a fait le cadeau de photos prises en mai 2000 à l'occasion d'un voyage touristique. Il enseigne actuellement l'informatique dans un collège de Montréal. Il a récemment créé un site de photos d'Oran uniquement Voir: Photos et d'autres notamment sur la basilique de Santa Cruz et sur le Fort: http://site.voila.fr/viergesanta-cruz http://site.voila.fr/fortsanta-cruz http://site.voila.fr/lyceepasteurdoran

Paul SCHNOCK
Paul, né en 1950, a vécu jusqu'en 64 à Oran, Quartier Saint-Pierre entre la Cité Perret et la Place des Victoires, Il a fréquenté l'école Jean-Macé (1959-62) et une école privé au square Lyautey (Front de mer)Il a passé comme beaucoup ses étés à Bouisseville (près de l'ancien casino)... et souhaiterait établir des contacts avec tous ceux qui ont vécu cette même période. Il vit aujourd'hui à Francfort en Allemagne. Contact stier89@t-online.de

Albert SCHOUKROUN
Artisan électricien était passionné de chant et faisait partie d'un groupe, le QUAT'OR dont il aimerait bien retrouver les membres: Manou Pardo, Paul Neto,et Pierrot.Pour tout contact, voir plus haut Michael BENZAKI

André Albert SCHWEITZER
né à Oran 22 août 1952 André y a vécu jusqu'en juillet 62 avant de quitter définivement sa ville sur le porte-avions : LAFAYETTE a habité : rue d'Arzew puis aux HLM de Gambetta. a fréquenté l'école primaire aux HLMs de Gambetta... Dans son arbre généalogique on trouve les patronymes suivant : SCHWEITZER - FENOLLAR - AGUILAR - GOMEZ et MILLAN Son pére était un ancien légionnaire (G.I.G.), il était gardien de square à ORAN (signe particulier : une jambe en bois). André passait toutes les vacances chez ses grands-parents dans une ferme à côté de SIDI-BEL-ABBES. Un souvenir particulier : entre le bâtiment des HLMs de Gambetta et le square en dessous, il y avait une belle descente...que de gamelles en "carricot"
du côté de son épouse née à Tiaret on trouve les patronymes de MAILLOLS - MARMOITON.

Arlette SEGARRA
née à ORAN en 1942, rue Interne Ginet Saint Antoine, jelle a fréquenté l'école Pasteur, puis l'Ecole Vincent Place de la Bastille, Voir également SANCHEZ.

Gérard SENDRA
Je viens de retrouver Gérard en cette fin juillet 2005: nouveau miracle du web. Nous avons usé nos fonds de culotte sur les mêmes bancs à la même époque et avions des amis communs: Govin, Brenot, Pelegrin et d'autres sans doute, nous avons fréquenté le cercle du Père Giraudet...
Il est né à Oran où son père travaillait aux impôts, et une de mes tantes tenait le bar "Prado" juste après la fin des arcades, au coin du bd Laurent-Fouques, et l'autre tante le magasin de chaussures, juste après, en descendant vers le marché Michelet. Il habitait rue de Nancy, justa après la maison GAY. Contact: gsend@cegetel.net

Gérard SERBERA
né à Frenda en 1944 (3ème enfant d'une fratrie de 8)et après avoir fait l'Algérois avec ses parents (receveur des postes), a vécu à Arcole; (dont il aimerait avoir des nouvelles et des contacts). Elève au Lycée Lamoricière en 1957-1958 et à son Annexe de Gambetta de 1958 à 1960. En 1961 et 1962 élève au Cours Pigier d'Oran. Rentré en France en 1962 contact sgege66@free.fr

André SERFATY
Maison de déménagement 44 rue des Jardins, voir buvard

Geneviève SERMET
Geneviève habitait 9 place Gambetta au dessus de la pharmacie, et allait en classe au pensionat des Dames Africaines. Elle a quitté Oran le 9 juillet 1962 à bord du Ville d'Oran, Elle recherche des contacts et des photos ( Famille FRENO Bd Oudinot, Rue Nobel, clinique Fieschi, Cougniot, Aïn-Franin, Damesme...) Elle a laissé une trace de son passage sur le Livre d'Or

Jean SERRA
Condisciple au Lycée Lamoricière et au cercle Psichari. Années 52 à 57. Jean était un matheux que j'ai croisé un jour dans le métro en 58 ou 59 alors qu'il fréquentait Ste Geneviève !

Famille SERRA
Pâtissier Bd de Mascara.... Acruellement recherché par Arlette SANCHEZ-SEGARRA

Jose SERRA
natif de Delmonte, a épousé Josiane RALIREZ (voir à ce nom)et s'est expatrié au Québec

Robert SERRANO
Visiteur du site, Robert Serrano, est le fils de Marcel SERRANO qui fit carrière à l'ECHO d'ORAN. Son oncle Louis VILLORO, élève de Lamoricière a été prof d'espagnol et de français avant d'arriver à Montpellier. et son grand-père Manuel était coiffeur rue de Mostaganem. Robert est né rue de l'Abricotier puis a vécu à St Eugène, rue de Heredia et a fréquenté l'école de Delmonte. Robert s'occupe aujourd'hui d'une revue littéraire: http://perso.club-internet.fr/rserran Voir aussiLivre d'Or

Jacqueline SERRANO
soeur de Robert, elle est décédée en 96. Sa maman recherche toute personne qui aurait pu la connaitre:
Ecole Lamoricière en 52/53 age 7 ans
Ecole Delmonte en 1955 age 9ans
Lycée Ali Chekal 1957 age 11 ans
Groupe Claude Bernard de 58 à 62 de 12 à 16 ans

Christian SERUZIER
La famille de son épouse en particulier est originaire de l'Oranais, Oran et Relizane depuis plusieurs générations:Il s'agit des familles SEMPERE, MAS, LUCAS GUIRAO, etc. Nous sommes donc intéréssés de prendre contact avec des descendants passionnés de généalogie qui pourraient échanger des infos sur ces sujets et les lieux de l'époque. Mais j'aimerais personnellement entrer en contact avec la famille BRUSA-MAS, et Hugues BRUSA en particulier, connu sur Grenoble et région dans les années 70 Contact christian Séruzier Christian s'occupe également d'une association qui se^propose de vous aider à écrire l'histoire de votre vie: http://histoiresdevie.libreweb.org

Claude SICSIC
Auteur de
la balade dans les rues d'Oran. CSicsic@aol.com
(Balade)
il m'a également transmis une série de photos qui ont pris place dans l'Album photo d'Oran

Chérif SID CARA
Fils du dernier maire de Misserghin, C. Sid Cara c.sidcara@misserghin.com a créé un site magnifique consacré à ce petit village, il m'a fourni quelques documents dont une carte de la région d'Oran.(voir également la grotte de Misserghin.)

Me SIDOUNE
Institutrice à l'école des Falaises époque 45-55 voire plus longtemps

Joseph SILVESTRE
Sa fille Stéphanie écrit:
Mon père est né le 06.04.41 à Oran. Son plus grand rêve est de retourner là bas, de revoir sa ville, d'aller, si elle existe encore, sur la tombe de son père. Il s'appelle Joseph Silvestre et a vécu 4, rue de l'Olivier (Calère, quartier de la Marine) jusqu'en 1954 environ puis 10,rue des coulmiers (ou coulommiers).
Issu d'une famille ouvrière de pieds-noirs espagnols, il a fréquenté l'école primaire de la Marine, sa mère travaillait à l'usine Bastos. Après le décès de son mari elle s'est remariée avec un monsieur ALLEMBRAND
Pendant la "Guerre" il était dans le 1er régiment de tirailleurs, sous les ordres du Général Salan. Comme beaucoup, il est rentré en France en 62.
Il ne parvient pas à se rappeler du noms de ses amis de l'époque, seulement de Mohamed BOUAZA (orthographe ? ) et de son frère Laouali qui habitaient egalement rue de l'Olivier. Ses rêves : retrouver des amis, des voisins.. et retourner en Algérie au moins une fois.... Rêve réalisé au moins en partie puisque grâce à José BUENO un ancien de La Marine et artisan dévoué de ce site, il a pu participer à un rassemblement en octobre 2000 à Nîmes autour de la Vietrge de Santa Crue et a pu y rencontrer des amis perdus !

Marie Claude SIMON (née BORIE)
Marie Claude est née à Oran en 45 (nom de jeune fille Borie), son père était une personnalité connue, il tenait le "Clichy" et son grand -père le "Café de Paris". Etudes jusqu'à 17 ans au lycée Stéphane Gsell. Grande sportive comme la plupart de la famille: natation au temps de Gottvallés à la GMO, basket,(voir photo de l'équipe minime du Lycée S. Gsell en 1959; Marie Claude porte le N° 8) athlétisme et tennis. Sa soeur Françoise a participé aux JO de Tokyo.... Quitté Oran fin Juin 62 avec sa soeur pour poursuivre ses études en France à Toulouse. Ses parents sont restés à Oran jusqu'en 89 et elle n'a pas cessé d'y retourner jusqu'à cette date. Aujourd'hui "prof de gym" bientôt à la retraite heureusement!! Avec son mari et leurs 2 enfants ils sont retournés travailler en coopération en 69 au lycée français d'Annaba Père décédé en 95 M. MORIE était également un bon sportif qui jouait volontiers à la pelote basque. Il est à gauche sur la photo à regarder
Marie Claude habitait Place des Victoires. Son grand Père avait créé le café "Le Loubet" sous les arcades. Tous les immeubles de cette place des victoitres ont connu tous les rassemblements et manifestations patriotiques des années 60 à 62. voir photo

Michèle SISGISMONDI
Née à Oran dans les années 44-45 elle habitait Cité Petit. De retour en métropole elle a habité Bourg en Bresse puis Nîmes où elle s'est mariée avec un Portugais. Elle est activement recherchée par une amie d'enfance, Claudine LANGLET qui a fréquenté le collège avec elle et habitait plus précisément cité des Mimosas. Prendre contact avec sa soeur Nicole LANGLET E-mail poutinou1@wanadoo.fr

SLIM
Originaire de Sidi Bel Abbés, il n'est pas Pied Noir Mils2@aol.com mais recherche des copains PN de Bel Abbés. Fait partie d'une "équipe" de dessinateurs algériens qui ne manquent pas de talent. Il illustre la page de garde de ce site.

Roger SMADJA
Professeur d'éducation physique à Lamoricière. J'en garde le souvenir d'un prof particulièrement sympathique qui nous laissait volontiers un quart d'heure ou plus de jeu collectif si nous avions bien travaillé. Décédé en 97

SOBRECASES
Voir JEUDY

SOCOJA
chantait à la chorale de St Eugène et ensuite Gambetta avec J-P VARGAS. (ils étaient tous deux ténors) il avait toute sa famille à Kébir.
Il est activement recherché par J-P Vargas ( voir à ce nom)

Katia SOMMERLADT
née en 1949 , à la maison , 15 bis rue de la vieille mosquée.Dans cet immeuble dont les propriétaires s'appelaient "Choukroun" elle y a vécu ses plus belles années jusqu'à son départ définitif Septembre 1963.
Elle a fréquenté, Jules Renard, Laurent Fouques puis le Collège Ali Checkhal où en 6° et 5°. Elle préférait aller s'entrainer sur le stade d'athlétisme derrière le petit Vichy et près du Theatre de verdure. Elle se souvient aussi des parties de patins à roulettes, dans la grande descente prés du front de mer, des mes premières surprises parties avec son frère Jean claude (décédé en France en 1997) Son père Deorges, (dit Georgy) travaillait à la DCAN et était également professeur d'électricité au collège Ardaillon
Le grand père maternel Gaston ALVAREZ avait fondé avec la grand mère Rosalie un magasin de cycle au début du siècle (pas Meslot mais dans la diagonale) : Ils habitaient "Eckmühl"
Une branche de la famille, ONTENIENTE, habitait à Gambetta rue d'Arloing et étaient plutôt versés dans les coquillages et crustacés. Ils occupaient le Rocher de la Vieille sur la corniche et Katia se souvient des parties de cache cache dans les viviers et des baignades pour ramasser les oursins.....inoubliablesl. Inoublables non plus, les kiosques à coquillages tenus par les oncles et tante: tous des ONTENIENTE
Côté paternel,la famille était restée dans la région d'Alger Douéra ou Castiglione où les ancêtres SOMMERLADT et BARTEL avaient fui Le duché de Hesse et après l'Alsace Lorraine , pour rester Français dit toujours mon père....!

René SORO
né la 25 janvier 1943 à Sidi bel abbés quartier du faubourg PERRIN a ftéquenté l'École Marceau, le Centre d'apprentissage de Sidi Bel Abbes, le Centre de formation électricité et gaz d'Algérie (EGA) puis le District EGA (usine à gaz) comme monteur électricien
Son père François travaillait à l'usine à gaz puis à la fermeture suite à l'arrivée du gaz à SBA il était à la "sous station" avec Messieurs BORJA CAPEL et KUNTZ
Sa mère restait à la maison pour s'occuper de ses trois enfants. Son frère Françis né en 1939 est décédé en 1961 suite à un attentat FLN à Montigny les Metz il était parachutiste au 18ème RCP puis au 1er RCP) il devait reprendre à sa libération son emploi à la SNCFA.
Sa soeur Carmen née en 1947 a fréquentée l'école Sévigné puis l'école Fénélon
René, demeure aujourd'hui en Cote d'or après une carrière à EDF Dijon.et aijourd'hui en retraite, il fait de l'encadrement comme responsable dans des centres de vacances CCAS (EDF GDF)
Il se souvient de ses voisins et amis: Familles Lopez avec Jeannot, Gérald, Paulo,Louisou Carra avec sa fille Antoinette les Ramos Gilbert, Marcel et la fille Carmen L'épicerie Ruiz avec Suzette et Frédou sans oublier Moktar leur employé. Il évoque ses souvenirs:

" Larbi, Aichouche, le "corro" (boiteux) et Moctaria la petite arabe que ma maman a élevée c'étaient tous des amis et voisins. Et cette rue du chemin de fer qui était aussi appelée la rue de la glacière (pourquoi ?) La boulangerie Cordoba ou maman allait faire cuire les mounas avec l'oeuf. (j'ai encore cette odeur) Nous allions chercher le lait chez Lili Et tellement de souvenirs...nos premiers béguins et béguines. La rue de la côte que nous dévalions avec nos "caricos" à roulements les freins...les semelles de nos chaussures, en rentrant à la maison il arrivait que les fesses prenaient des couleurs. Chacun de nous pourrait écrire des pages et des pages de souvenirs oui nous étions insouciants mais tellement heureux. J'ai le sentiment que si des anciens de Sidi-Bel-Abbes me reconnaissent ils me feront le grand plaisir de prendre contact. Je voudrais aussi retrouver le maximum de camarades ayant fréquentés le centre de formation d'EGA à Blida, il y a eu que 13 promotions, pour essayer de se retrouver et échanger "
Contact rene.soro@laposte.net

Pierre SOTO
Habitait St Eugène, a fréquenté l'annexe de Gambetta, 24 Boulevard Froment Coste à ORAN. et bien sûr le Lycée Lamoricière

André SOTTO
né a Oran , le 30 Mai 1940, a habité au 8, rue d'Ulm . André a reconnu sur le site la photo du père de Marc SEROUR et a pu prendre contact avec Marc. Ils s'étaient perdu de vue depuis 1956 ! Contact André SOTTO

Famille SPIELMANN-MICHEL-STEYAERT
Charles et Marie SPIELMANN sont nés en Alsace à SCHILTIGHEIM respectivement en 1875 et 1880. Marie épousera Jean MICHEL à STRASBOURG et arrivera en Belgique avec ses 5 enfants en 1914. Son petit fils Jacques STEYAERT recherchait des traces de la branche SPIELMANN. Gràce à deux photos et aux appels lancés sur le Net il a pu retrouver la trace de : Charles qui a émigré à Oran pour fuir le service militaire allemand et a épousé Camille SCHMITT. Ils ont eu deux Jumeaux Serge et Georges, ce dernier décédé à Oran, célibataire. Charles avait gardé sa nationalité allemande et s'est engagé à la Légion durant 14-18. Il décède à Oran.. Serge a épousé Angèle et ils ont eu une fille Jocelyne. Serge est décédé à Dôle, les deux femmes sont actuellement toujours vivantes . Reste à retrouver Josepha SPIELMANN, autre soeur de Charles. (info oct. 2003). Contact: Jacques STEYEART

André SPORTOUCH
né le 23/11/37 à Oran 9 rue Adolphe Cousin au quartier St Michel. A fréquenté l'école des Falaises jusqu'en 7° dans la classe de M. POULET que j'ai connu dans les mêmes circonstances ! puis l'école Bénichou en 6° et le Collège Jules Ferry jusqu'en 3°. Il a travaillé au PMU rue René Estienne jusqu'à son départ le 29 juillet... avec un intermède au 28° Train.. Il a "trainé ses savattes" de la rue Cousin à la Place Hoche par la rue de Mostaganem et la rue du Fondouck par exemple. Les souvenirs d'Oran hantent sa mémoire et il souhaiterait les partager avec des amis oranais. Contact: André

Roger SPORTOUCH
Frère du précédent. Né à Oran en 1934.a fréquenté lécole des Falaises et le Lycée Lamoricière.Journaliste à Oran Républicain de 1952 à 1960 sous le pseudonyme de ROGER-SPORT.Ensuite journaliste à Toulouse pendant 32 ans à La Dépêche du Midi. A la retraite depuis 1993.Aimerait avoir des nouvelles de condisciples qu'il n'a pas encore rencontrés dans les réunions d'ALLO ou dans celles organisées par notre ami JP VICTORY.Contact E-mail:sportouch.roger@numericable.fr

-------------------------------------------------------------------------------- STORTO
magasin d'habillement sur le Boulevard Clemenceau, voir buvard

Eric STRULLU
Eric participe à la construction du site ALLO consacré au lycée Lamoricière, m'a fourni quelques photos du lycée Eric a rajouté quelques commentaires à la page consacrée au Bou you you. Il est également l'auteur sur le web d'un site consacré à son séjour au Gabon

Marie Thérèse SUAREZ "ep. GOSSELIN"
née le 1er Janvier 1941 à Béni Saf au 18 de la rue Bugeaud je suis allée à l'école de fille puis au collège, qui étaient tous deux situés route de l'église j'aie travaillé à la Cie Mokta El Hadid (mine de fer) le souvenir qui m'a le plus frapé et dont je me rappelle souvent c'est celui ou nous allions en fin de semaine, les jours où il faisait beau, à la pêche avec mes parents, nous partions le samedi soir sur les rochers, au port, mon pére péchait et nous (les enfants avec maman) nous passions la nuit sur une petite plage de sable à la belle étoile, c'était merveilleux. Il y a beaucoup de souvenirs qui me reviennent en mémoire et beaucoup de larmes aussi.
Mon papa Antoine SUAREZ, travaillait aussi à la Cie, il relevé les compteurs électrique, et connaissait tout Béni Saf, il est décédé Maman Marie SUAREZ née Martin, mère au foyer, Décédée Ma grand mère Mariua MARTIN, coututière, on la surnommée Maria la Bonita (parque'elle était très jolie) Mon grand père Francisco MARTIN, ouvrier à la mine Nous étions 4 enfants : François, fils ainé (décédé) Antoine, Décédé, Clémence qui habite à Vouvray (france), et moi Marie Thérèse, en Nouvelle Calédonie dpuis 1966, j'ai 3 enfants : Philippe 43 ans vie en Australie, Bruno 40 ans à Nouméa et Maryse 39 ans à Nouméa. Ma tante Isabelle MARTIN épouse GARNES vivait à Oran à Choupot. j'aimetais pouvoir discuter de l'algérie et de Béni Saf avec des personnes qui l'ont bien connue, et partager mes souvenir. EMail:minou@lagoon.nc

Jean Marie SUCCOJA
né à Oran, a habité dans le quartier de la Marine avant d'entrer eu séminaire. Aujourd'hui prêtre à Toulon, il participe volontiers à des rassemblements d'Oraniens. voir "photo"
Le Père SUCCOJA n'est autre que le cousin de Michèle et Jean Louis ci-dessous, puiisque fils du frère de leur père.... voir sa photo en 1° communiant:

Famille SUCCOJA
Michèle est née en Avril 42 et son frère, Jean-Louis en juin 46, tous deux à Mers-El-Kébir, Le père Antoine SUCCOJA que tout le monde appelait Joseph était surveillant de chantier sur la base de Mers-El-Kébir. La mère travaillait aux Ponts et Chaussées, Rampe Valés à Oran. La famille habitait Cité Longchamp jusqu'en 1955, environ, puis a déménagé aux Castors, villa 307, mitoyenne avec l'école.
Jean Louis a fait sa 6eme à l'école Claude Bernard des Castors, puis est parti à Koléa près d'Alger comme Enfant de Troupe. Il a fait toute sa carrière dans l'armée et aujourd'hui il est en retraite à Agen.
Michèle fait une 6eme au Collège boulevard Front de Mer à Oran, mais trop indisciplinée,elle se retrouve à l'école Sédiman à la Marine (Oran). puis part au CREPS de Ben Aknoun à Alger jusqu'en mai 1962. Après une dernière année d'Ureps à Caen, elle est nommée professeur d'Éducation Physique à la Direction Départementale Jeunesse et Sports de la Manche et , aujourd'hui en retraite dans ce même département.
Michèle a retrouvé des copains de son frère qui habitaient les Castors, grâce à Internet: Claude Parron, Houari Daoudi, Claude Mondou, Alain Boulch. Elle aimerait bien savoir ce que sont devenus, Marie Paule et Hubert Chabran (des Castors), Michèle Galan, Danielle Lalande et d'autres que dont les noms son aujourd'hui oubliés (de Sédiman), Jeanne et Jacqueline Navarro (de la cité Longchamp). Voir quelques photos en annexe: cliquer Contact Michèle, EMail: michele.succoja@laposte.net

T
Famille TABAROT
La famille tenait une bijouterie rue des Jardins... Il n'est pas im^possible qu'il y ait un lien avec Pierre TABAROT ci dessous

Sonia et Pierre TABAROT
Sonia est la fille de Pierre qui a vécu à Oran. Elle recherche ceux qui ont connu son père dédédé en 1994 et souhaite qu'on lui parle d'Oran.

Jean Paul TADDEI
Un de mes condisciples de Lamoricière, né à Renan en 1939. Il exerça l'activité de Principal de collège et a publié récemment (Avril 2002 chez l'Harmattan un ouvrage: "les secrets douloureux que nous cachent les dieux"

Emmanuel TARI
Né a ORAN en 1943 a Saint Eugène, y a vécu jusqu'à 1962, aimerait recevoir des nouvelles de ceux qui l´ont connu a L´école Edgart Quinet de St Eugène a Ardaillon, a St Hubert aux Lycée de jeunes filles Bd. des 40 mètres, où il avait un ami profeseur de gym M.FROMENTIN. Quelques noms d'amis recherchés:François Archilla, Philippe Martin, Antoine Ramos, Raymond Anton (Néné). Ecrivez-lui si vous vous reconnaissez: Emmanuel

Yvon TARILLON
Né le 27 octobre 1934 à Relizane ( oranien) Sic !!!!!! cadet il a joué au weter polo contre la GMO (Glorieuse Marine Oranaise) et c'était toujours l'occasion de se foutre des "schtards" pendant toute la partie Il en a gardé un souvenir d'un tournoi à trois avec Mostaganem: une cicatrice entre les 2 yeux . le gardien de la GMO s'appelait Hubert Asencio...

Eva TARSICE
Eva est née à El Milia le 23 juillet 1940. Abandonnée, elle a été élevée par la famille BENOIT et a vécu à Oran jusqu'en 1962.Sa fille Nathalie Manzanera recherche activement des renseignements sur l'origine du nom de TARSICE.et sur ses racines. On peut la joindre au Mèl: nathalie_manzanera@dell.com

Jean Jacques THUBERT
Né à Ars=zew le 19/9/48 Il est un ancien du Lycée Lamoricière de 49 à 62. Sa maman, Dédée Roger, née en 1914 était institutrice à Arzew

Robert TINTHOUIN
Archiviste départemental de la ville dOran. On peut trouver ses textes historiques dans certains guides de la ville et particuli-rement celui de l'année 49-50. Je lui ai emprunté certains de ses textes qui sont incorporés dans ce site. La famille TINTHOUIN habitait un logement de fonction à l'école des Beaux Arts contigüe au Musée. Famille nombreuse de 6 ou 7 enfants.

J.P. TOERNIG
né à Oran en 1929, au 14 boulevard Lescure, Jean Pierre a effectué sa scolarité de 1934 à 1947 au Lycée Lamoricière, Il a également fréquenté "la Jeune France". Il a habité pendant longtemps au 75 rue d'Arzew un immeuble qui faisait l'angle avec la rue Lamartine et la rue Alfred de Musset.
Après des études de droit à la fac d'Alger puis à Paris-Panthéon, il entre dans la marine nationale jusqu'en 1964 puis intègre le Groupe Malakoff dont il devient directeur informatique. C'est ensuite la Cegos, comme consultant En 1972, puis la Sligos,et enfin la retraite depuis le 1er janvier 1993.
Ses hobbies: la généalogie, la musique, du bénévolat, les petits enfants, des voyages,

René TOLEDANO
Originaire de Mascara, mais sa famille maternelle vivait à Oran. S'est expatrié au Canada.Tolerene@hotmail.com. A été l'un des tous premiers à laisser un message sur le Livre d'Or

Léon TORDJMAN
Tenait une boucherie, au marché Michelet avec Madame Léon et le commis Zouzou travées gauche en entrant par la rue Lamartine presque au centre

Sylvain TORDJMAN
né à Oran 1 rue de la Piave, Sylvain tient une boucherie à Paris. Interrogé sur les liens de parenté possible avec Léon (voir ci dessus) il indique que Léon Todjman était le cousin de son père : Albert TORDJMAN, un des frères Tordjman qui travaillait au TEO. D'autre part, un certain Henri Tordjman, qui habite Paris serait lui même parent de Léon(renseignements 2002) TORDJMANN
condisciple au lycée Lamoricière: voir photo 1° C1 en 1954-55

Georges TORO
Né à Oran en 1944, Georges a fréquenté les mêmes endroits que moi, l'école des Falaises, le Lycée Lamoricière, l'aumônerie du lycée... Il connaît comme moi la grotte de Misserghin, où il était de tradition familiale d'étrenner une nouvelle auto pour la mettre sous la protection de la vierge...
quittant Oran en 62 pour aller passer son bachot à Nante, il y fait sa vie: notaire, marié,3 enfants, deux petits enfants

Famille TORRA
Voisin de la famille DAHO rue Jean Macé. Voir à DAHO

Danielle TOUARI (ACHACH)
Oranaise , élève de S Gsell où elle était en 1°C en 54-55. Elle a reconnu plusieurs amis sur la photo de 1°C1 de Lamoricière publiée sur mon site

Jean Pierre TOULOUSE
J'ai connu Jean Pierre TOULOUSE (aintedeles_levillage@hotmail.com) lorsqu'il m'a procuré une photo du quartier Viennot à Sidi Bel Abbés. Mais c'est en fait un Oranais, né a Choupot, exactement Place Choupot, dans une maison a un étage en face du cinéma Mondial qui appartenait a François Guétier, cette maison était la maison de sa grand mère paternelle, qui s'appelait Glemet Vve Toulouse et qui avait une petite épicerie dans le temps. La librairie de la rue Aristide Briand étaient tenue par des gens de sa famille (Bonnet) qui étaient originaires d'Hammam bou hadjar. Jean Pierre avait un ami intime, lui aussi de Choupot: Raphaël José GUILLEM, qui a fait son service militaire avec lui a la rue Ximenes au port d'Oran - Il vivait rue du Président Fallières a Choupot et était ami aussi de Sicsic
Jean Pierre vient de créer un site concernant la ville d'Aïn Tédelès qui est en développement depuis Octobre 2000, mais que je vous engage dès maintenant à visiter. Il est promis à de gros développement.http://www.ain-tedeles.com
Signalons pour finir que J-P TOULOUSE vit dans une région qui lui rappelle étrangement l'Oranie: Alicante en Espagne !



Liliane TRAUQUET (épouse GRIBAUDO)
Née en 1949 à Ste Barbe du Tlélat où elle a vécu 7 années avant de rejoindre Oran qu'elle quitte en 62 comme beaucoup d'autres...Elle a habité entre Delmonte et les Castors, fréquentant l'école de Delmonte puis l'école Dar-Beïda, ces années ont été remplies de lumière et lui ont ont laissé une terrible nostalgie... Elle a 3 soeurs: Josée, Fabienne et Pierrette

Elisabeth TROUCHE
née en 1950 à Oran où son père, Isidore Trouche, travaillait dans les chemins de fer. Sa mère s'appelait Marcelle Hérodote. Ils ont habité ensuite Constantine, Biskra, puis de nouveau Oran, puis Sétif, enfin Sidi Bel Abbès, qu'ils ont quitté en août 1962.
Elisabeth est retournée à Oran pour la première fois à Noël 2002. Puis à A Noël 2003, ce fut Biskra. puis récemment un autre voyage à Oran, pour lequel son frère Luc l'a accompagnée. Ils ont pu revoir de nombreux lieux: L'appartement de leurs grands-parents maternels à Oran, la maison de leur grand-père et de leur père à Alger...
Durant son dernier voyage, Elisabeth a rencontré Aïcha GOURARA. née en 1941, qui habitait le quartier d'Eckmüll, rue Noiseux, où elle avait comme voisins : la famille ALCARAZ ( 2 enfants : Jacqueline et Gérard), au 12 de la rue Noiseux, et la famile GILLES ( 4 enfants : Marie-Jeanne, Henri, Christine, Yvettte) au 10 rue Noiseux. Elle aimerait retrouver ces personnes Merci d'avance E mail: e.trouche@wanadoo.fr

U
Famille URIOS
Jacqueline, aujourd'hui épouse GIBOURDEL est née le 18 juillet 1948 à Oran. Elle habitait 19 bd vauchez et a fréquenté l école Edgar Quinet et aussi le patronage où elle a connu Sr Félicissima et Sr Noëlla (avec qui elle a correspondu pendant de nombreuses années et revue en 1974 - 1975 ).
Son frère André URIOS est né le 15 novembre 1944. Lui était à l'école de Delmonte et il allait à St Louis de Gonzague avec le père Vivès.

V
Jeanine VALDENER,
épouse de Paul, fille de Paul CHATROUSSE (voir ce nom). Leur fille Sophie est née à Oran en 1960 Denise VALERO-BOULET
Auteur de "Bacbuc" l'histoire de la construction d'un voilier à Oran denisevb@club-internet.fr
(Bacbuc)

Emmanuel VALVERDE
Est né et a habité rue Montgolfier à St Eugène.On l' appelait aussi Manou Moya Son fils recherche ceux qui l'ont connu: contact Laurent VALVERDE

Me Van KAPLAIN
du quartier de Choupot: voir CHOUGRANI

Jean Pierre VARGAS
né à Oran St Eugène par un beau Dimanche des rameaux le 2 avril 39, Jean Pierre est marié à une Fornakoise (département de Mostaganem) Jacqueline Massip. ( 4 enfants nés en métropole, 1 garçon 38 ans 3 filles 37,36 29 ans tous mariés )
Etudes au Lycée Technique les Palmiers (Maths et Techniques promo 1959) depuis sa création avant Ardaillon section technique. Instituteur détaché dans un CET Bab Ali Mascara 3 ans; il a refusé son poste ainsi que son épouse également institutrice à Mascara lors de leur retour (nommés tous les deux en Moselle). Il est entré dans le Privé dans l'industrie automobile. 3 jours le séparent d'Eric Strullu, leurs mamans, toutes deux institutrices, étaient collègues et ils ont été pratiquement élevés ensemble.

Jacqueline VARGAS (ép HERBIN)
née le 1-03-1955 à Saint -Leu prèsde Arzew, fille de José -Maria Vargas né à Saint-Cloud le 07-11-1907 et de Térèsa Vargas -Martin née le10 01 1916 à Adra (Alméria) Espagne .Jacqueline recherche des gens de son village natal et de Saint-Cloud .Ses grands-parents sont décédés aussi en Algérie peut-être à Saint-Cloud ou bien ...............? .Elle espère avoir des contacts avec des amis de là-bas . E Mail: herbin45@free.fr

Laurent de VARGAS
né en 1969 à Nice, Ses parents sont tous deux d'Oran. Ils habitaient la Cité Perret. Rapatriés en juin 1962, installés quelque temps à Alicante, puis Nice en 1963. Ses grands-parents étaient tous d'Oran ou d'Espagne Il nous dit: Je n'ai pas une goutte de sang français... alors que je suis la 4e génération!
Son grand-père maternel était mandataire aux halles et son grand-père paternel, (né à Ste-Barbe-du-Tlélat) travaillait à la société algérienne des boissons gazeuses. Laurent s'intéresse à la généalogie depuis une bonne quinzaine d'années et a bâti un petit site que les visiteurs trouvent en général plutôt intéressant: http://www.losvargas.org/

Léon VASSEUR
Professeur d'Histoire et Géographie, auteur du discours solennel de la remise des prix de l'année 53-54

Monsieur VEAU
Professeur d'Anglais au lycée, avait épousé une anglaise. Ils habitaient rue d'Arzew à l'angle de la rue Lamartine, au dessus du pâtissier PAUTESTA

Serge VERA
né à st-denis du sig en 1958,sa mére est née là-bas et son pére à Pérrégaux. 5 frètres et soeurs nés au sig et 3 autres ont suivi en france. A la recherche des personnes qui auraient connu son oncle vincent ALCOSER, qui est né en 38 à oran, il probablement à la gmpr et on l'appelait grégoire au foot mais on ne sait plus rien de lui depuis 62,a t'il été tué ou déporté,on ne sait pas. Recherche également sdes photos de la mairie et de l'église du sig oû mes parents se sont mariés. a perdu une soeur qui est décédée du choléra enfantin à l'age de 2 ou 3 mois et qui est enterrée là-bas mais on ne sait pas ce qui est advenu du cimetiére et si la tombe existe toujours,si c'est le cas,merci de bien vouloir le faire savoir Contact: Serge Vera.

Marianne VERA (ep PELISSIER)
fille de Jean-Claude SANCHEZ et Janie VERA, de CHOUPOT et CARTEAUX.
" Je suis à la recherche de morceaux de vie sur ma famille à Oran. D'autre part, je recherche les descendants du nom de VERA, nés à ORAN, frères et soeurs aînés de mon Grand-Père DANIEL VERA.Leurs parents : FRANCISCO CASTELLS-VERA né en 1859 (?), à Torrepacheco (Murcia), DCD le 23 Janvier 1920 à Oran, et JOSEFA LOPEZ-GONZALEZ, née à Roquetas (Alméria), le 16 Mai 1862 (?). Ont vécu à CARTEAUX, Maison Martinez. Mariés le 23 Février 1883, en Espagne. Leurs enfants connus : DANIEL mon grand-père, MANUEL, Joueur au FCO, JOSE MARIA VINCENT, LUISA RAMONA JUAN. Il me manque environ 8 noms. Merci à vous tous," MARIANNE a puneffectuer une visite d'Oran en Mai 2005 Contact mariannepelissier@free.fr

Famille VERDOUX
Norbert VERDOUX né le 26 juin 1947 à MONTAGNAC (TLEMCEN) en ALGERIE. est décédé à Montpellier le 6 septembre 1983. Il avait épousé le 20 Octobre 1969 à Ouveillan 'Aude) Danielle MAS née dans cette ville le 3 Mars 1950.
Il a été élève de l'école Saint-Augustin à BOUISVILLE et jouait au foot avec la Joyeuse Union (je suis allée voir le site ). Il habitait à Montagnac. Son père Yvon VERDOUX était viticulteur et arboriculteur. Sa mère est Yvonne TARI née en 1923 à Montagnac, elle avait eu 12 frères. La soeur de son père était mariée et s'appelait Yvonne Gontier. Norbert, installé à Ouveillan avait repris une activité de viticulteur et arboriculteur.
Danielle MAS qui n'est jamais allée en Algérie, souhaiterait avoir des contacts avec des personnes ayant connu Norbert à cette époque. Contact: Email danhiv031@club-internet.fr

M et Mme VERDU
résidant rue de Nancy étaient les grands parents de Michelle LE GALES (voir ci dessus). Joséphine, la grand mère a tenu un étal de charcuterie au marché Michelet. Tous deux reposent à Tamashouet.

Charcuterie VERDU
située à St Eugène 3 rue Pégoud, près du cinéma Alcazar (information Guy PINTO qui lui-même habitait au 5 de la même rue)

Henri VERDU
né à oran le 10/06/43 mon adresse e-mel : henri.verdu@cegetel.net a fréquenté jusqu'en 1962 le centre ville, place des victoires. Ses amis se souviendront qui chevauchait une moto un peu spéciale et unique a l'epoque: une Harley Davidson. Il habitait au plateau st.michel, bd. hipolyte giraud. H.VERDU Son frangin Yvon, né le 31 janvier 19 à Oran était un "assidu" du Clichy, le bar de la famille BORIE. Il a été le plus souvent pensionnaire car, semble-t-il, légèrement indiscipliné (St.Augustin à Bouisville, Wannbrouck à la Marine)

Daniel VERIN
a habité rue Lamartine ,au N° 2 de 1948 à 1950, puis au lotissement des arènes à Eckmühl. Je l'ai perdu de vue car il a changé de Mèl sans le dire.

Evelyne VICEDO
Voir Roland GARCIA (2)

Monique et Roger VICEDO.
Roger habitait rue Dumanoir Monique est née BERTIER voir à ce nom. Roger a fréquenté la Jeune France et le Lycée Lamoricière. Il était copain avec les filles Delardemel ( orthographe incertaine) dont le père était officier, Paul Gibbal, qui avait le magasin de réparation de raquettes de tennis en face de l'école Jules Renard

Hubert VICENTE
A force de recherches, Hubert, natif d'Oran et du quatier de Carteaux a retrouvé une amie d'enfance de ce même quartier:Yvette Tichané-Fuselier. Hubert a habité 11 rue Lamartine de 1960 à 1962 presqu'à côté du magasin de moto de M. Bittard

Famille VICIANA
Le grand père Antoine, né le 11/08/1907 travaillait à la mairie d'Oran où il a occupé les fonctions de chauffeur du maire M. FOUQUES DUPARC. Son fils a également travaillé à la mairie au service PACA. Aujourd'(hui, son petit fils Marc recherche des personnes qui les auraient connus à l'époque où ils habitaient rue Parmentier, au quartier St Michel. Contact: Marc Viciania

Joachim VICIANA
né le 28 avril 1927 à Oran ancien basketteur et ancien du 8eme RTM à Meknes et Midelt.Il recherche un de ses camarades de l'armée qui lui a écrit en lui posant une devinette ? Qui est-il ? sachant qu'il figure probablement dans les noms de cette page...
Son petit fils Clément est chargé de la recherche: E-mail Clement.viciana@esc-pau.fr

Jean Paul VICTORY
Secrétaire de l'association des Anciens du Lycée Lamoricière d'Oran: A.L.L.O.

M. VIE LE SAGE
Professeur de philosophie au Lycée Lamoricière dans les années 50

Gérard VILLADIER
Mon condisciple en Math-élem, au cercle Psichari puis plus tard à l'ICAM à Lille, m'a transmis quelques photos et cartes postales d'Oran dont la fameuse vue aérienne du Lycée, que je n'avais jamais trouvé par ailleurs

Famille VILLANUEVA
J'ai connu à Lamoricière un membre de cette famille dont j'ai oublié le prénom, mais il ne s'agit ni de de Gérard né en 42 ni de Christian né en 41, tous deux frères de Yvette

Robert VILLEMIN
Habitait rue Herzog à Miramar, est activement recherché par Jean-Paul ROBERT habitant de la même rue. voir coordonnées à ce nom.

Richard VINET
Richard est né LE 24.02.53 A ORAN 13 Rue de L'Arsenal en face du patro, Il est l'arrière petit fils d'angéle PIRO et de scotto DI CARLO, petit fils de Barone PAPONNE. Son pere est originaire de sidi bel abbes, et est resté à Oran jusqu'en 65 puisqu'il devait tenir le service des colis Postaux à la gare maritime service appartenant à la compagnie générale transatlantique.

Alain VOIRIN
En Janvier 2007 je retrouve Alain VOIRIN qui fut mon compagnon sur les bancs du lycée. Voici son message:
Je suis retourné sur les photos de classes du lycée Lamoricière. Et cela m'a permis de remettre des dates sur ma scolarité oranaise et surtout de retrouver de nombreux amis. Je me suis rendu compte que nous avions fait de nombreuses classes ensemble : Nous étions en 3ème B2, en 2ème C1 et en 1ère C1. Comme toi j'ai doublé la première C en 1955, mais je devais être en 1ère C2 qui n'a pas de photo sur ton site; puis je suis parti à Alger, mon père ayant été nommé la-bas, pour faire math élem au lycée Bugeaud.
J'ai retrouvé sur les photos de nombreux amis communs : Riera, Jean Serra, H. Sanchez avec qui je faisais deux fois par jour une moitié de chemin vers mon domicile, Campos avec qui je jouais au tennis au Gallia Club d'Oran. ...

VROLYCK
Opticien et Photographe rue d'Arzew sous les arcades.

W
Carmen WAGNER (épouse MANGALLON)
Originaire d'Oran ainsi que sa soeur Christiane et son frère René, Carmen habitait 15 rue Marguerite et envisage de créer un site des anciens de la rue puisqu'il existe déjà une association qui réunit ses membres une fois par an. Contact: carmen.mangallon@wanadoo.fr Quelques renseignements complémentaires en cliquant sur "marguerite"

Marie Jeanne WALLER (PELLICER)
née à Oran en 1938 Marie Jeanne mijane.pellicer@tiscali.it essaie de faire pour ses enfants son arbre généalogique, Sa maman avait un magasin de Corsets "Corset Jeanne" au bd G.Clémenceau; jElle allait à l'école Jeanne d'Arc et est partie en 1961 pour Marseille. Depuis c'est en vain qu'elle essaie de retrouver des amis et amies d'enfance, d'Ain el Turk, d'Oran, sa famille dispersée... Elle nous arrive en Nov 2001

Michel WIDNER
habitait rue El Moungar. D'abord élève à Paixhans il est au lycée Lamoricière de la 6° à la terminale en 1959.et arive à Montbéliard en 1960. Michel recherche le neveu de son prof de piano melle Hernandez, 48 rue de Tlemcen, qui était au lycée même époque, prénommé sna doute Alfred ,Les deux familles étaient amies. contacter Michel

Françoise WILS-RUBIO
qui a habité Delmonte francoisewils@aol.com et a vécu les derniers jours d'Oran, le fameux 5 juillet 62, correspond régulièrement avec moi et m'a fait le plaisir de m'adresser quelques clichés que l'on peut retrouver dans l'Album photo d'Oran

Michel WIECZORKIEWICZ
Michel a séjourné une dizaine d'année en Oranie dont 8 aux Andalouses et les deux dernières à Oran, rue de la Paix à côté du Lycée et de la Banque d'Algérie...

Famille WILLEMS
Les grands Parents JACOB WILLEMS et LYDIE LESCOMBE tenaient le café de la Plage de la Stidia à Georges Clémenceau à 15 km à l'ouest de Mostaganem Janine WILLEMS leur fille née en 1928 y a habité jusqu'à son mariage en 1957. Elle avait onze frère et soeur, dont PAULO (PAUL), FIRMIN, ODETTE, JULIETTE, EUGENE... et aimerait tant retrouver des ami(e)s de cette époque. Elle vit aujourd'hui à ANVERS avec sa fille

WILLEMS
Célèbre magasin d'instrumetnts de musique, de partitions et de disques, situé au N° 7 de la rue Alsace Lorraine.

Z
Famille ZABALÈTE
La famille comprendrait deux frères dont
l'un travaillait à l'hôpital Baudens et était membre du Rowing Club d'Oran.
l'autre était agent RADIOLA et tenait un magasin rue d'Arzew, mitoyen de ARDIOT le quincaillier . Celui ci serait l'oncle de Didier BARCELONA. (Renseignements Roger Alfonsi)

Aux dernières nouvelles ( janv 04) l'agent RADIOLA est Henri Zabalète. qui possédait plusieurs commerces à Oran dont celui de la rue d'Arzew...il a eu d'un premier mariage, une fille Cécile, appelée habituellement Margot qui vit au Pradet (var) et un fils, Henry qui a fait carrière dans la police nationale.
Dominic qui nous transmet ces compléments est le dernier fils issu du mariage de Henri Zabalète et Carmen Barcelona... Il vit au Canada depuis plusieurs décennies. Contact: dominic.robert@caramail.com
En fait, la famille ZABALÈTE comptait 9 enfants: Jules (qui fut coiffeur à Paris), Françoise, Michel, Henri (cité ci dessus), Lucie (mariée au couturier Ernest Bravo ), Margot, Émile( l'infirmier de l'hôpital Baudens), Alice,et Rosette

Famille ZAMORA
Laurence ZAMORA est la fille d'un PN né à Oran le 19 mars 1940 dont les frères tenaient une boulangerie à Renan. Les grands parents ZAMORA sont enterrés à Oran. Laurence recherche toute personne qui aurait connu la famille ZAMORA zamora6@voila.fr

Lucile ZARAGOZA
née en 51 à Oran, fille de Jean Pierre et Carmen, a habité au plateau St Michel, à Gambetta et à Bouiseville Contact Alain054@]wanadoo.fr

Hamoud ZEDECK
génération 40-50 habitait 20 rue Nobel à Gambetta, son père décédé travaillait à EGA . Soeurs: Khadra, Laouaria et Mimi Activement recherché par François REYES : Mèl f.reyes@free.fr
il a fréquenté l'Ecole primaire gambetta,le centre d'aprentissage Place Kargenta ( puis a travaillé aux ponts et Chaussées,rue Calendini,(rue qui partait de l'Ave de Tunis,aprés la route du port quartier Monplaisant.)
Hamoud a fait sa "réapparition" au rassemblement des anciens de la rue Nobel organisée par Pierre et Arlette SABUCO en septembre 2004, au grand plaisir de tous !


M. ZELLER
Professeur de Latin au Lycée Lamoricière puis Pasteur jusqu'en...???
Selon une information de Antoine SARBONI, il pourrait s'agir d'un neveu du general qui a eté prof au lycee Stanislas à Paris et venait se reposer a la colo du lycée Stanislas à Courchevel en Savoie. Antoine a eu l'occasion de parler avec lui de son oncle le général Zeller ils mangeaient à la même table car l'épouse d'Antoine travaillait à la colo.

M. ZURBACH
Professeur de mathématiques au lycée Lamoricière dans les années 50