Alimentation à partir du premier serrage

Ces informations sont celles qui m'ont été fournies elles peuvent être contre-dites par le personnel médical qui a effectué votre opération.Dans la plupart des cas si vous avez reçu des directives d'alimentation il vaut mieux s'y conformer en priorité.

L'objectif à partir du premier serrage est de concilier une alimentation variée avec l'effet restrictif que devrait maintenant avoir l'anneau ajusté. Le premier mois a été l'occasion d'être à l'écoute de son corps de réapprendre à manger lentement et en mâchant correctement. Maintenant et seulement maintenant l'anneau va prendre le relais et ajouter une restriction. C'est celle-ci qui va faire la différence avec les multiples régimes ou autres méthodes diététiques qui n'avaient eu pour effet que de nous faire accumuler ranceurs et frustrations.

Il n'est pas question d'entamer un nième régime ni de passer notre vie à ne plus vivre qu'en fonction de notre alimentation. Il faut donc trouver un bon rythme de "croisière" tout en respectant certaines règles qui pourrainet faire échouer le procesus d'amaigrissement.

Ce qui peut faire échouer le processus c'est :

- une alimentation supplémentaire énergétique liquide ou semi-liquide (chocolats , sirops, sodas, crême glacée, chantilly etc ..)

- une alimentation générale insufisamment consistante.

Dans les 2 cas, l'anneau n'apporte pas ou peu de restriction.

Le premier cas résulte d'une information insuffisante ou de pulsions mal contrôlées. C'est là que la tête joue un rôle important. Pourquoi faire ces efforts, prendre des risques si c'est pour tout compromettre bêtement ? Il faut se donner le maximum de chances de réussite. Ne pas s'interdire complètement ses aliments pour mieux  résister aux excès dévastateurs; contacter un groupe de soutien pour y puiser du courage et retrouver des motivations si nécessaires.

Le second cas résulte d'une information erronée ou parfois complètement absente. Le patient livré à lui-même assimile les idées fausses véhiculés par les médias et s'alimente de soupes et de purées. En plus d'accumuler les frustrations d'une alimentation "anormale" il y a peu de chances que l'effet restrictif de l'anneau déclenche le fameux effet de satiété. Celle ci se transforme rapidement en sensation de faim perpétuelle et une perte de poids nulle ou quasi nulle

Après un  serrage d'anneau :

Il est possible de ressentir une gêne importante, il faut dans ce cas revenir en arrière et reprendre une alimentation moulinée et de plus en plus consistante pendant un ou deux jours.

L'alimentation doit toujours être fractionnée en 6 ou 7 repas.

Quelques exemples

Petit Déjeuner :

200 ml. De lait  ½ écrémé aromatisé (thé  ou café …)

1 à 4 biscottes ou 2 tranches de pain de mie ± trempés

10 g. de beurre ou margarine

 Collation matin :

1 laitage ou entremet ou 30 g. fromage ± pain

 Déjeuner :

Essai de crudités assaisonnées

Viande ou équivalent

Légumes + féculents cuits

+ 1 c. à soupe d’huile

1 produit  laitier

 Collation après-midi :

1 produit laitier ou fromage

et 1 fruit  ou équivalent

 Dîner :

Viande ou équivalent

Légumes + féculents cuits

+ 1 c. à soupe d’huile

1 produit laitier

 Collation soir :

1 produit laitier et

1 fruit ou équivalent

 

j