Al-KHOWARIZMI à Khiva (Ouzbékistan)



C'est près des remparts de la citadelle, à l'arrière de la Médersa de Mukhammed Amin, que la ville de Khiva a choisi de rendre hommage au plus célèbre de ses fils: le père de notre Algèbre à tous!

Où est la statue?

Pour se repérer, l'idéal est de jeter un coup d'oeil sur la ville du haut des remparts. La statue est près de l'entrée principale, en gros, dans la zone fléchée de la photo.


Khiva: Médersa de Mukhammed Amin et Kalta Minor

Voici, sous d'autres angles, les éléments du décor environnant:

                            Citadelle Kounia Ark (XVII-ème siécle)                     Médersa de Mukhammed Amin (XIX-ème siécle)
                         Entrée Principale                           Une autre Porte                                    (vue arrière)

Tous ces éléments sont bien postérieurs à l'époque de notre héros, homme du IX-ème siécle. C'est que la ville, capitale de la province du Khorezm, vaste région de l'empire iranien située au sud de la mer d'Aral, a connu des fortunes diverses au cours des diverses invasions: celle de la conquête Arabe (712), la conquête Mongole de Gengis Khan (1167) qui fait sa fortune, celle de Tamerlan sa perte, pour avoir osé lui résister! (vers 1370)... Capitale prospère des Ouzbeks au XVII-ème siécle, elle décline jusquà n'être qu'une petite ville au XVIII-ème siécle;  elle renait et  retrouve son faste au  XIX-ème.

Au fait...où est-ce, le Khorezm?

(le support de la grande carte est emprunté à ce site, les flèches sont du Mathouriste; la carte générale vient de celui-ci)

Qui est-il?

Abu Ja'far Muhammad ibn Musa al-Khowarizmi (ou  al-Khwarizmi) est né ici vers 780, et son nom nous dit justement qu'il est originaire de la province du Khorezm. Il est décédé vers 850, et entretemps aura été l'un des plus éminents pensionnaires de la Maison de la Sagesse ( Bayt Al-Hikmah), créée à Bagdad par le calife Al Ma' moun (règne: 813-833). Cet établissement était tout à la fois une Académie et une bibliothèque, centre de traduction très actif des manuscrits Grecs.
On ne sait pas quand al-Khowarizmi y arriva, et l'on ne sait pratiquement rien d'autre de sa biographie. Même le lieu de sa naissance est sujet à controverse: plusieurs ouvrages le font naître à Bagdad!

Khiva: Al-Khowarizmi... de plus près!

Une biographie Mathématique plus complète à l'Université Saint-Andrews (Ecosse).

Pourquoi est-ce un Mathématicien de première importance?

Le profane n'a pas de meilleure façon de s'en convaincre que de constater ceci: nous lui devons deux noms communs très usuels.
Algèbre vient de l'Arabe Al-Jabr, et le mot apparait pour la première fois dans le titre de son ouvrage capital: Al-Kitab  al Muhtasar fi Hisab al-Jabr w'al-Muqabala, c'est à dire Court Traité sur le Calcul par la Restauration et la Comparaison. La dédicace au calife Al Ma' moun est le seul élément qui permet de le dater, avec certitude mais dans un intervalle de 20 ans: 813-833. C'est l'ouvrage fondateur de toute l'Algèbre!

le Calcul par la Restauration et la Comparaison: Frontispice et une Page

Conçu non comme un traité élitiste, mais au contraire comme un ouvrage de vulgarisation des techniques nouvelles de calcul,  le livre eut immédiatement un immense et durable retentissement: l'impact peut en être jugé par sa rapide propagation et la référence des successeurs. Pourtant, peu d'exemplaires sont parvenus jusqu'à nous: la bibliothèque d'Oxford en possède une copie manuscrite de 1342 qui fut longtemps la seule connue; 4 autres ont été découvertes depuis 1980. Les trois premières traductions en latin ont été effectuées quasi simultanément par Jean de Tolède (1143, Liber Alchoresmi), Robert de Chester (1145), et Gérard de Crémone (1170).

Qu'est ce que la Restauration (Jabr)? la Comparaison (Muquabala)? Quels buts pour ce livre? Quels Contenus?
Le Mathouriste a écrit  cette autre page  pour vous aider à découvrir le Traité d'Algèbre , et ne vous inquiétez pas : ce ne sera pas trop technique!

Algorithme vient de... son propre patronyme, latinisé en Algorismi par les Italiens au XII-ème siécle, puis francisé en Algorithme. Bien sûr, il n'a pas écrit d'algorithmes au sens moderne (et informatique) du mot, mais il a décrit des procédés organisés, méthodiques pour résoudre les équations du second degré. Des procédés mécanisables, ou qu'on aurait pu faire exécuter par un esclave pourvu qu'il sût écrire et compter, mais sans qu'il ait à comprendre quoi que ce soit à la raison de ces calculs. C'est à dire exactement ce que nous donnons à nos esclaves modernes (ou qui devraient l'être...): les ordinateurs! Il n'y a donc pas plus légitime que cet hommage en paternité .
Voulez vous un avis plus autorisé? OK! Le Mathouriste vous propose celui de Donald KNUTH, auteur de The Art of  Computer Programming (Addison-Wesley), ouvrage-culte des Informaticiens:

"I have wanted to make a pilgrimage to this place for many years, ever since learning that the word "algorithm" was derived from the name of al-Khwarizmi, the great ninth-century scientist whose name means "from Khorezm"...  "
[ Lire l'article complet ]


Outre le Calcul par la Restauration et la Comparaison, il est aussi l'auteur  d'un  Livre  sur le Calcul  Indien, où se trouve exposée la numération de position et l'introduction du zéro. On lui doit aussi un onvrage sur l'astrolabe, un sur les cadrans solaires, une Etude sur le calendrier juif, et un livre de géographie: La Forme de la Terre.

Quelques autres Images...

Le Musée de Khiva possède un portrait qui a sans nul doute inspiré ce timbre édité en 1983 en U.R.S.S. pour commémorer le 1200-ème anniversaire de sa naissance. Cette vignette vous renvoie au  site de philatélie mathématique de Jeff Miller .

Merci à Jean-Denis Eiden qui m'a permis d'utiliser ici sa photo du Musée de Khiva.
Il existe aussi un portrait d'Al-Khowarizmi tenant l'astrolabe, et dont une copie se trouve à l'Observatoire de Samarcande.


Deux autres statues -au moins!- existent:
  • l'une se trouve à Urgench (Ouzbékistan): qui proposera la photo au Mathouriste pour qu'il puisse compléter cette collection?
  • l'autre à l'Université de Technologie Amirkabir à Téhéran  (Iran) : suivre le lien de l'image.

Pour finir, vous pouvez même découvrir le Mathouriste en sa compagnie!

Aller à  la page de présentation du Traité 
Revenir à la Home Page du Mathouriste