Être actionnaire d'une société,

c'est en être (un peu) propriétaire.

*****

L'action est la plus petite partie de la propriété de la société. Sa valeur est fonction de la bonne marche de l'entreprise et de sa capacité à réaléser des profits. Investir en actions, c'est donc faire un pari sur l'avenir de cette société.

Quand une action est cotée en Bourse, elle est accessible à tous. Acheteurs et vendeurs peuvent ainsi se rencontrer facilement pour échanger leurs titres.

Il existe différences catégories d'actions : les actions ordinaires, les actions à droit de vote double, les action à dividende prioritaire, les certificats d'investissement. Tous ces titres ne donnent pas les mêmes droits à l'actionnaire.

La performance d'une action ne se mesure pas seulement au dividende versé chaque année, mais aussi - et surtout - à son évolution boursière.

La fiscalité des actions opère à deux niveaux : sur les dividendes et sur les plus-values. Heureusement, l'avoir fiscal (pour les dividendes) et la technique des achetés-vendus (pour les plus-values) peuvent permettre d'adoucir un peu la note.

Les actionnaires ont certains droits, qu'ils exercent notamment lors des assemblées générales.

Les actionnaire fidèles et durables de certaines grandes entreprises ont souvent intérêt à faire garder leurs titres par ces mêmes entreprises, plutôt que par leur banquier ou leur agent de change : Ce sont les titres au nominatif.

La Bourse est un placement à long terme Pour lisser les effets de la conjoncture et des mouvements d'humeur de la Bourse, il faut laisser du " temps au temps ": souvent plusieurs années.



Fermer la fenêtre

_________________________________

© A Moreaux

Page d'accueil