Les philatélistes collectionnent les timbres,
les vitophiles collectionnent les bagues de cigares
et les collectionneurs de papiers d’orange, comment s’appellent-ils?
Le dictionnaire ne connaît pas le nom pour désigner
la folie douce amère qui anime l’amateur
de ces papiers de soie chatoyants dont la courte vie
si elle n’était pas prolongée par la passion du collectionneur,
aurait pour fin inéluctable, la poubelle.

«Comment,
vous collectionnez
les papiers d'orange ?
Mais cela n'existe plus !»

SOMMAIRE

SUITE