www.priere.org

version audio


I) COMMENT PRIER



12 conseils pour prier → Quel est l'essentiel de la prière ? / Quelles sont les différentes formes de prière ? / Je n'arrive pas à me recueillir, j'ai toujours des "distractions" / Je ne ressens rien, j'ai le coeur sec, la prière m'ennuie / Je ne sais pas quoi dire lorsque je veux prier / Je me décourage, car mes demandes ne sont pas exaucées / Comment commencer la prière ? / Quand prier ? / Où prier ? / Dans quelle position prier ? / Ou trouver des soutiens pour la prière ? / Le plus important


1. Quel est l'essentiel de la prière ?

 Elle est une forme de notre relation à Dieu, une relation amicale avec Dieu, un cœur à cœur avec lui. Prier c'est aimer et se laisser aimer. En priant, on rencontre Dieu comme deux amis se rencontrent.  C'est une attitude d'ouverture à quelqu'un qui nous dépasse infiniment. Elle est une démarche de disponibilité et de confiance  en Dieu qui débouche sur un regard lucide et profond sur le sens de notre vie.

Pour prier il faut se tenir en présence de Dieu le cœur ouvert et disponible. Dans la prière on demande à Dieu de nous emplir de sa présence. Elle nous dispose à entrer progressivement dans le projet de Dieu. 

2. Quelles sont les différentes formes de prière ?

La prière peut prendre des formes très diverses : la prière de demande, l'action de grâce, la louange, la récitation d'une prière, le chapelet, le chemin de croix, l' office liturgique, la messe, la méditation, la lecture de la Bible, l'adoration. On peut prier à haute voix ou prier dans son cœur, prier seul ou prier avec d'autres. 

3. Je n'arrive pas à me recueillir, j'ai toujours des "distractions".

On est souvent assailli par des distractions, mais on peut parfois profiter de celles-ci pour élever notre cœur vers Dieu, en faire des occasions de prière. Les distractions, c'est souvent la vie qui surgit au cœur de la prière.  De toute façon, Dieu connaît notre faiblesse et il est sensible à notre bonne volonté. Il nous préfère distrait qu'absent.  

Lorsque nous sommes distrait, il faut nous rappeler que l'Esprit saint habite en nous et qu'il prie en nous. Nous pouvons nous offrir à Dieu tel que nous sommes avec nos distractions. "Ne méprise pas ta prière, car Dieu ne la méprise pas" (Saint Bernard) .

4. Je ne ressens rien, j'ai le cœur sec, la prière m'ennuie. 

Il arrive que l'on ne ressente pas la présence de Dieu, que l'on manque de goût à la prière, qu'elle nous ennuie. C'est une épreuve difficile à supporter, mais l'amour de Dieu n'est pas que sentiment.L'amour véritable doit dépasser le côté affectif. Cette épreuve est un chemin de purification pour découvrir l'amour véritable. La sécheresse, c'est l'heure de la persévérance. On peut accepter de s'ennuyer ...par amour. Il faut apprendre à écouter le silence de Dieu

5. Je ne sais pas quoi dire lorsque je veux prier.

Avant de parler à Dieu, il faut écouter sa parole qu'il nous adresse sous différentes formes et particulièrement par la Bible. Dieu nous parle avant que nous lui parlions.

Il est bon de rester dans le recueillement en silence devant Dieu qui accueille notre présence simple et généreuse.

Quand on ne trouve pas les mots pour prier, on peut s'aider en récitant une prière  ou en lisant un texte de prière. De plus, la prière n'est pas forcement formulée par des mots et des phrases, elle est avant tout disposition d'esprit et de cœur qui peut s'exprimer aussi par des gestes.

6. Je me décourage, car mes demandes ne sont pas exaucées.

Notre prière est toujours exaucée, mais pas toujours comme nous le voudrions. Lorsque l'on fait une prière de demande, il faut accepter de bon cœur que Dieu ne l'exauce pas comme nous le souhaitons. Soyons certains que Dieu entend notre prière et nous apporte son secours. La prière de demande est d'abord  l'expression de nos besoins, mais elle ne s'achève que par l'ouverture à la confiance. 

 7. Comment commencer la prière ?

Il faut d'abord prendre le temps, avant d’entrer dans la prière, de s'installer dans une position stable, une attitude corporelle de prière.

On peut alors commencer la prière en essayant de se mettre " en présence de Dieu ".  On doit faire le vide en soi pour se mettre devant Dieu. En effet Dieu est présent au cœur de l'homme et il faut une concentration sur soi-même pour trouver Dieu. Le silence nécessaire à la prière est d'abord un silence intérieur. 

Il est bon de demander avec humilité le secours du Saint Esprit

8.  Quand prier ?

On peut choisir un moment propice dans la journée et s'y tenir régulièrement. Quel est le moment où je serai le plus disponible ? Il faut se fixer un rendez vous avec Dieu et décider de consacrer chaque jour un certain temps à la prière. Une certaine régularité est importante.  

On peut saisir aussi les occasions qui passent au cours de la vie quotidienne pour faire naître dans notre cœur des mouvements d’action de grâces ou de supplication.

9. Où prier ?

Il est souhaitable de prier dans un endroit ou l'on ne risque pas d' être distrait par ce que l'on voit ou par ce que l'on projette de faire.

Il y a des lieux plus favorables à la prière. Ainsi on peut s'arrêter dans une église pour prier, car on y trouve le silence, la grâce de la présence eucharistique de Jésus et le cadre porte au recueillement. Dans beaucoup de paroisses, il y a un oratoire ouvert dans la journée.

On peut aussi établir dans son appartement un coin de prière avec une Bible ouverte, une image religieuse, une icône ou une statue, un petit lumignon ou une bougie et un beau texte et même un tapis de prière. On crée ainsi une ambiance propice au recueillement.

On peut avoir des temps forts de prière pendant une récollection ou une retraite ou pendant un pèlerinage.

Cependant, on peut prier n'importe où : sur son lieu de travail, en marchant, dans les transports en communs, dans la nature...

10. Dans quelle position prier ?

Le rôle du corps est important dans la prière. Le corps peut être une gêne ou une aide à la prière. La position de notre corps est une expression de notre relation à Dieu. Le corps peut exprimer la prière et même être prière. 

La position assise est celle de l'écoute et de la méditation

La position à genoux exprime la supplication, le repentir, l'adoration

La position verticale permet de nous tenir devant Dieu dans toute la dignité de notre être créé à son image et à sa ressemblance. Elle exprime une attitude de disponibilité à suivre Dieu.

Cependant dans la prière personnelle chacun doit trouver la position qui lui convient. Il faut prendre la position corporelle qui favorise le plus notre prière

11. Ou trouver des soutiens pour la prière ?

Notre prière à besoin  de soutiens extérieurs pratiques :  un texte qui nous touche, une image religieuse, la puissance religieuse d'une flamme de cierge, la chaleur des assemblés de prière, la ferveur des chants, un chapelet, un groupe de prière, la prière avec les enfants en famille... etc. Tout cela peut soutenir notre prière et la fortifier. Chacun peut trouver ce qui lui convient

12. Le plus important

Et enfin pour conclure, le plus important. Comme il a été dit plusieurs fois plus haut, il faut se mettre en présence de Dieu. Mais qu'est-ce à dire ?
Nous avons ici la clé de la prière. Retenez bien cette petite formule : Prier c'est d'abord parler à QUELQU'UN avant de dire quelque chose.
La conséquence est que ce n'est pas la formulation, l'intensité, le nombre de paroles, etc... qui font la prière en premier lieu, mais bien la prise de conscience que l'on s'adresse à QUELQU'UN. Dans ce cas, il n'est pas nécessaire de multiplier les répétitions ou de supplier à corps et à cri, puisque Dieu nous écoute dans le secret. Finalement, trop de paroles ou de supplications, n'est-ce pas dans une certaine mesure un manque de foi ou une tentative plus ou moins consciente de forcer la main de Dieu, un peu à la manière de formules magiques récitées dont le but est un résulat automatique sans intervention PERSONNELLE d'un tiers ? La simple prise de conscience de la PRESENCE DE DIEU nous assure que nos prières sont bien écoutées par LUI, ce QUELQU'UN qui nous aime. En définitive, point n'est besoin d'être un expert en formulations et techniques de prière. Le peu de 'technique' ou bien encore les prières apprises, qui ne sont pas une obligation, ne doivent servir qu'à exprimer plus sobrement et pleinement nos sentiments envers cette PERSONNE qui nous écoute. Un coin prière, une récitation éventuelle de l'office ne sont qu'une mise en condition, un enrichessement pour un meilleur DIALOGUE.
Ce qui vient d'être dit éclaire singulièrement ces paroles du Christ en Matthieu 6, 6-9 (consultez aussi cet extrait du livre Dieu appelle) :
Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra.
En priant, ne multipliez pas de vaines paroles, comme les païens, qui s'imaginent qu'à force de paroles ils seront exaucés. Ne leur ressemblez pas ; car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant que le lui demandiez. Voici donc comment vous devez prier :...
,
suit le Notre Père, qui, si on le lit attentivement, se centre plus sur la personne du Père (que TON nom soit sanctifié, que TON règne vienne, que TA volonté soit faite sur la terre comme au ciel) que sur le contenu de ce qui est demandé. D'ailleurs, le Notre Père ne commence-t-il pas par s'adresser à une PERSONNE Notre Père qui es aux cieux. Ce n'est qu'après s'être centré sur la personne de Dieu pour se mettre en sa présence que le Notre Père enchaîne par des demandes, qui, soit dit en passant, visent toutes à faire mieux la volonté de Dieu (le pain de ce jour, le pardon des offenses, la protection contre la tentation et la délivrance du mal).
Le 'Notre Père' se veut un modèle que l'on peut réciter en s'appropriant ses paroles (c'est l'utilité d'apprendre des prières, de réciter des psaumes, etc...). Le 'Notre Père' peut aussi servir d'inspiration pour formuler nos propres prières spontanées, centrées sur Dieu et imprégnées d'un dialogue sincère et confiant comme celui qu'un père et son enfant peuvent avoir (un dialogue suppose bien entendu l'écoute de l'autre, en l'occurence de Dieu, ce qui entraîne la méditation de sa Parole, la Bible, mais cela est une autre histoire, cf. le fondamental Bible (accueil) + Conseils pour lire la Bible - formule 'intégral').

Oui, vraiment, prier c'est d'abord parler à QUELQU'UN avant de dire quelque chose.

reprise de cette page : http://catholique-nanterre.cef.fr/faq/priere.htm, sauf le point 12.


TABLE DES LIENS