ATTENTION, cette page n'est qu'une adaptation pour résolution 1024 x 768 ou supérieure, si vous voulez la voir dans des conditions optimales, ainsi que le reste du site, il vous est conseillé de changer votre résolution à 800 x 600.

version audio

            
    St Benoît

PRIERE D'EGLISE:

LA PRIERE PERSONNELLE PAR LA LITURGIE DES HEURES, LA BIBLE ET LA TRADITION
                      
        www.priere.org

Des mots en bleu dans un texte ? cliquez et vous avez leur définition ! Refermez la 'fenêtre-définition' et vous pouvez continuer votre lecture.

IV)


                                                                                                                                
Tout d'abord, il faut définir ce qu'est la Tradition.
On entend généralement par Tradition de l'Eglise l'ensemble des dogmes et traditions qui permettent aux catholiques de rester dans la vraie foi. La Tradition est en quelque sorte le garde-fou pour éviter les sectes ; c'est dans les limites de ce garde-fou que notre liberté d'interprétation peut et doit s'exercer pleinement.
Ce garde-fou puise à 2 sources :
a) la Tradition reçue des siècles passés.
b) la Tradition contemporaine.

a) la Tradition reçue des siècles passés se compose principalement :
- des conciles œcuméniques au nombre de 21 (Si vous désirez avoir des résumés ou des exposés sur ces conciles, voir
la page d'accueil : "espace Tradition").
- des écrits des Docteurs de l'Eglise.
- des dogmes édictés par l'Eglise (souvent d'ailleurs au travers des conciles).
- des encycliques des papes passés.

b) la Tradition contemporaine comprend :
- les encycliques des papes de l'époque contemporaine.
- les écrits du concile Vatican II.
- 'le Catéchisme de l'Eglise Catholique'.
- la liturgie en vigueur.

A la lumière de ce qui vient d'être dit, on comprendra aisément qu'un catholique, contrairement à un protestant, par exemple, ne devra pas se 'contenter' de la lecture de la Bible seulement, de peur de dévier du 'saint dépôt' (I TIM 6 : 20). C'est d'ailleurs pourquoi l'office des lectures se compose toujours de 2 lectures : la première étant biblique, la deuxième étant tirée de la Tradition.
En conséquence, il est normal que la règle ait prévu, en plus d'une lecture intensive de la Bible, une lecture poussée des divers écrits de la Tradition. C'est pourquoi, la règle fait une large place aux écrits des Docteurs de l'Eglise, ainsi qu'à des écrits marquants dans l'histoire de l'Eglise, tels que 'La petite philocalie du cœur', 'Les exercices spirituels', etc…
Elle fait aussi une grande place aux écrits du concile Vatican II, aux encycliques contemporaines et au 'Catéchisme de l'Eglise catholique'.
Pour ce qui est des conciles oecuméniques précédant Vatican II, il est prévu de lire des résumés. Vous les trouverez sur ce site : à l'accueil dans "l'espace Tradition".
Enfin, il est un aspect de la Tradition qu'il ne faut pas négliger, à savoir la liturgie, qui est à la fois reçue des siècles passés et de l'époque contemporaine. Cette règle en favorise la connaissance, déjà par le fait même qu'elle permet la pratique de tous les offices divins du bréviaire, offices qui font partie intégrante de la Tradition de l'Eglise ; en fait, ils sont la prière de l'Eglise. Ensuite, cette règle fait vivre la prière en fonction des différents temps liturgiques, ce qui est aussi la Tradition de l'Eglise. En dernier lieu, il est à noter que par sa nature même, cette méthode de prière implique la fréquentation de la messe du dimanche et de celles des grandes fêtes de l'Eglise (les textes de ces messes ne sont-ils pas dans la règle ?) et par là elle contribue à une meilleure connaissance de la liturgie, qui est au coeur de la Tradition ( cf : Vatican II).

Pour de plus amples informations sur la règle de prière présentée ici, consultez l'accueil.
Pour plus d'informations sur les conciles, les Docteurs de l'Eglise, le Catéchisme de l'Eglise catholique, les encycliques, Vatican II, cf. ci-dessous ('table des liens')

Pour lire des écrits de la Tradition gratuitement diponibles sur Internet → cliquez ici


                           retour vers le haut                      table des liens                      
                Vatican II                                                                                                                          St Thomas d'Aquin