www.priere.org      RETOUR VERS

LA PAGE DES FORUMS







VOS EXTRAITS


des extraits de vos lectures / des conseils de lecture / vos prières /vos poèmes


POUR ECRIRE UN MESSAGE SANS LIRE LES CONTRIBUTIONS → CLIQUEZ ICI




   FRANCE 18 FEVRIER 2012   
EXTRAIT DE LECTURE

DIEU ET LA LIBERTÉ DE LA CRÉATURE

1-La Providence divine à l'égard du monde :
La sagesse divine est le principe positif du monde créé du néant. Le monde la contient, elle est sa puissance d'être, son caractère divin. Les paroles créatrices de Dieu avec la bénédiction du " fiat " résonnent toujours dans l'univers.
Cependant la doctrine de la Divine Providence établie par la Révélation concerne le maintien du créé et la direction donnée à sa vie. La providence guide sa vie, quelque fois par l'intermédiaire des anges, et surtout par Dieu lui-même. Dieu est non seulement le Créateur, mais encore la Providence. La racine du créé est dans la vie divine et il vit par elle. La création du monde est une révélation du Dieu-Amour.
Pour lire le reste de l'extrait au format pdf → cliquez ici
Auteur de la contribution : Mimi Cassis



   FRANCE 6 AOÛT 2011   
EXTRAIT DE LECTURE

LA BIBLE OU LE PORTABLE

Imaginez ce qui se passerait si nous traitions notre Bible de la même manière que notre portable ? Toujours nous mettrions notre Bible dans le sac, dans la poche du pantalon ou de la veste.
Et nous y jetterions un coup d'oeil plusieurs fois par jour.
Et nous reviendrions la chercher quand nous l'aurions oubliée à la maison ou au bureau.
Et nous l'utiliserions pour envoyer des messages à nos amis.
Et si nous la traitions comme si on ne pouvait vivre sans elle ?
Et si nous l'offrions à nos enfants pour leur sécurité et pour communiquer avec eux ?
A la différence du portable, la Bible ne connaît pas de panne de réseau. On peut 'se connecter' à elle n'importe où.
On n'a pas besoin de se préoccuper du crédit, car Dieu a payé la facture et nous disposons d'un crédit illimité.
Et par-dessus tout : la communication ne peut être coupée, et la batterie est chargée à vie.

NUMEROS D'URGENCE

  • Quand tu es triste, compose Jean 14
  • Quand tu es nerveux, compose Psaume 51
  • Quand tu es préoccupé, compose Matthieu 6, 19.34
  • Quand tu es en danger, compose Psaume 91
  • Quand Dieu te paraît loin, compose Psaume 63
  • Quand ta foi doit être fortifiée, compose Hébreux 11
  • Quand tu es seul et terrifié, compose Psaume 23
  • Quand tu es dur et critique, compose 1 Corinthiens 13
  • Pour connaître le secret du bonheur, compose Colossiens 3, 12-17
  • Quand tu veux paix et repos, compose Matthieu 11, 25-30
Reçois cette liste de numéros d'urgence et partage-la avec tes amis.
Article de Regard en marche



   FRANCE 30 JUILLET 2011   
EXTRAIT DE LECTURE

SPLENDEUR DE L'UNIVERS

L'existence du monde soulève deux questions : "Qui l'a fait ?" et : "En vue de quoi a-t-il été fait ?" La Bible répond : "Toute maison est bâtie par quelqu'un ; mais celui qui a tout bâti, c'est Dieu" (Hébreux 3, 4). Une maison exige un constructeur. De même la nature qui nous entoure et l'homme lui-même sous-entendent un créateur qui a tout conçu avec un but précis.
Les hommes les plus doués peuvent s'ingénier à trouver d'autres explications, elles ne sont jamais satisfaisantes. Ce ne sont ni l'énergie, ni le temps, ni le hasard qui ont produit le monde matériel, le monde vivant, la conscience, le langage humain... Il y a autre chose, il y a Dieu.
De la nature s'élève une voix : une simple fleur nous émerveille, elle témoigne de la grandeur de celui qui l'a dessinée et lui a donné son pafum. Un bébé nous parle de celui qui donne la vie et qui nous permet de la transmettre. Dieu appelle ainsi sa créature à prendre conscience de sa petitesse : "Je t'interrogerai et tu m'instruiras ! Où étais-tu quand j'ai fondé la terre ? Déclare-le-moi, si tu as de l'intelligence." (Job 38, 3-4).
Ces questions nous amènent à toucher les limites de notre connaissance et à nous incliner devant Dieu, l'Intelligence suprême, la Connaissance absolue...
La Bonne Semence



   FRANCE 30 JUILLET 2011   
EXTRAIT DE LECTURE

CROIRE, OU NIER DIEU ?

- Je suis athée, je ne crois pas en Dieu.
- Mais en ne croyant pas en Dieu, tu en es réduit à croire que l'univers est le résultat d'un hasard aveugle.
- Oui, je pense que l'univers est la conséquence d'un concours de circonstances fortuites.
- Il me semble que pour croire en un hasard qui a si bien organisé notre environnement, il faut beaucoup plus de 'foi' que pour croire en Dieu.
L'équilibre si complexe de notre planète reflète une cohérence et relève d'une intelligence qui n'ont rien à voir avec un hasard aveugle. De la morphologie du plus petit insecte à l'agencement des planètes et des astres, tout dans l'univers témoigne d'une sagesse qui nous dépasse. Il ne viendrait à l'idée d'aucune personne sensée de dire que la voiture qu'elle conduit est le fait du hasard et d'un agencement aveugle de pièces mécaniques ! Et pourtant c'est ce que fait celui qui nie l'existence d'un Dieu créateur.
Il est frappant de voir tant de personnes, si clairvoyantes par ailleurs, préférer ainsi une hypothèse déraisonnable, plutôt que l'évidence d'un Créateur. Qui peut être à l'origine d'un pareil aveuglement, sinon Satan, le père du mensonge, qui essaie de nous empêcher d'entrer en relation avec Dieu ?
La Bonne Semence



   FRANCE 30 JUILLET 2011   
EXTRAIT DE LECTURE

QUAND SATAN MARCHE SUR LA POINTE DES PIEDS

Quelqu'un a dit : "Quand un chrétien dort, Satan marche sur la pointe des pieds pour ne pas le réveiller." L'apôtre Pierre décrivant le diable comme un lion rugissant, rôdant autour des fidèles, cherchant qui dévorer (1 Pierre 5, 8). Il n'a pas changé aujourd'hui, mais dans les pays déchristianisés, il n'a aucune raison de faire allumer des bûchers et de persécuter des chrétiens qui ne le gênent pas. Pourquoi ferait-il brûler des bibles ? Dans beaucoup de familles, on ne les ouvre plus. Pourquoi ferait-il fermer les lieux de culte quand ceux-ci sont parfois presque vides ? Pourquoi arracherait-il des enfants à leurs parents, du moment que ces derniers n'ont pas l'intention de leur apprendre à aimer le Seigneur Jésus ? Pourquoi ferait-il jeter en prison des gens dont la bouche est fermée et le témoignage insignifiant ?
Rappelons-nous que nous sommes laissés dans ce monde, non pour y prendre nos aises, mais pour témoigner de la vérité de l'Evangile : "Vous serez mes témoins", dit le Seigneur (Actes 1, 8). Témoigner, c'est proclamer ce que Dieu est et ce qu'il a fait, c'est montrer par une conduite fidèle ce qu'est un homme né de nouveau, c'est, dans notre coeur et avec d'autres croyants, le louer et l'adorer. Pour être un témoin reconnu de Dieu, il faut suivre de près Celui qui a été 'le Témoin fidèle et véritable' (Apocalypse 3, 14). Alors notre vie sera aussi ce qu'elle doit être : "la bonne odeur du Christ pour Dieu" (2 Corinthiens 2, 15).
La Bonne Semence



   FRANCE 23 JUILLET 2011   
EXTRAIT DE LECTURE

LE MARTYRE DE MARIE

Au pied de la croix, la glorieuse Marie puisa au calice, but la Passion, et endura une douleur à jamais sans pareille.
Elle se tenait debout auprès de la croix pour considérer - spectacle navrant ! La tête, très douce de son Fils, frappée avec un roseau et couronnée d'épines. Elle voyait le Saint des saints crucifié avec les scélérats et les impies. Elle voyait les yeux de cet homme sublime s'abaisser, et la tête de Celui qui soutient l'univers se pencher, inclinée sur ses épaules.

La tristesse que lui causa la Passion de son Fils échappe à toute compréhension, dépasse toute intelligence humaine.
La bienheureuse Marie pouvait donc faire sienne cette exclamation qui s'applique particulièrement au Christ :
" Vous tous qui passez sur la route, regardez et voyez s'il est une douleur semblable à la mienne "

Abattue en esprit, les douleurs de l'enfantement la saisirent, elle qui n'a jamais connu ce genre de douleurs.
Ce ne sont donc que gémissements, sanglots, soupirs, tristesse, douleurs, agonie, agitation de l'esprit, flammes, mort plus cruelle que la mort, quand il faut souffrir l'angoisse de la mort sans perdre la vie.
O souvenir vénérable et plein de dévotion et de larmes : se rappeler les glorieuses souffrances de cette âme sainte, ou les angoisses dont l'a remplie la mort du Christ.

Aussi, l'abîme appelant l'abîme, ces deux tendresses avaient convergé en une seule, et de ces deux amours naquit un seul amour, puisque la Vierge Marie aimait son Fils comme on aime Dieu, et aimait Dieu en aimant son Fils. Elle a donc d'autant plus souffert qu'elle a plus aimé, et l'intensité de son amour a attisé le feu de sa souffrance.

Communiant à la charité de Jésus autant qu'à sa croix, elle se mit à prier pour les assassins qui ont condamné son Fils à la mort la plus infâme.

C'est donc la perte des Juifs tout autant que la mort de son Fils qui brûlait le cœur de la glorieuse Vierge, d'une douleur inexprimable : blessé de la pitié la plus profonde, il soupirait parmi les angoisses.
Elle était plus torturée que si elle avait été torturée dans son propre corps.

Le Christ et Marie offraient tous les deux " un unique holocauste : Elle, dans le sang de son cœur; Lui dans le sang de la chair ". Elle a donc coopéré grandement à notre salut.
Elle a complété l'œuvre du Christ, auprès des disciples. Elle est devenue la maîtresse des maîtres c'est-à-dire des apôtres :
Elle était le paradis sur terre, et le centre visible de l'Église primitive vers lequel tous les chrétiens accourent pour contempler sa dignité impériale.

Huit Homélies Mariales
Amédée de Lausanne



   FRANCE 23 JUILLET 2011   
EXTRAIT DE LECTURE

CREATION, LIBERTE ET DIVINISATION DE L'HOMME

La Métaphysique du Christianisme et la Naissance de la Philosophie Chrétienne
de Claude Tresmontant
" Lorsque Dieu, le Créateur de toutes choses, eut disposé l'univers dans un ordre parfait, comme une grande ville, et qu'il l'eut orné en le confiant à son Verbe, qu'il eut combiné harmonieusement les éléments entre eux, et tout rempli d'êtres vivants variés, afin que le monde en fût parfaitement accru en beauté, ayant donné la vie aux formes de multiple nature : aux astres dans le ciel, aux oiseaux dans l'air, aux quadrupèdes sur la terre, aux poissons dans l'eau; en dernier lieu, après lui avoir préparé l'univers comme une maison magnifique, il conduisit dans le monde l'homme, imitation ressemblante de sa propre image, façonné de ses propres mains, véritable statue resplendissante destinée à un beau temple ".
Pour lire le reste de l'extrait au format pdf → cliquez ici
Auteur de la contribution : Mimi Cassis



   FRANCE 12 FEVRIER 2010   
EXTRAIT DE LECTURE

LA GLOIRE DE DIEU

tiré du dictionnaire de la Spiritualité
Au sens biblique de l’expression la gloire de Dieu désigne l’Etre même de Dieu, en tant qu’il se manifeste et se communique sans cesser d’être transcendant et de la glorification de Dieu, qui est la confession et la louange, par la créature, de la gloire essentielle de Dieu.
Pour lire le reste de l'extrait au format pdf → cliquez ici
Auteur de la contribution : Mimi Cassis



   FRANCE 12 DECEMBRE 2009   
EXTRAIT DE LECTURE

LES DIX COMMANDEMENTS

tiré de la Philocalie
Quiconque ne se laisse pas attirer par le plaisir et ne craint pas la souffrance connaît la liberté, ayant exterminé en lui toutes les passions ainsi que l'amour de soi qui engendrait tous les maux, en même temps que l'inconscience à leur sujet. Il s'intègre ainsi tout entier au bien éternel et inaltérable, et devient, lui aussi, immobile et immuable, reflétant sur son visage à découvert la clarté lumineuse de la gloire de Dieu et jouissant lui-même de cette ements pris de la Philocaliegloire inaccessible de Dieu.
Saint Maxime le Confesseur
Pour lire le reste de l'extrait au format pdf → cliquez ici
Auteur de la contribution : Mimi Cassis



   FRANCE 31 OCTOBRE 2009   
EXTRAIT DE LECTURE

L’homme n’est que l’intermédiaire entre Dieu et l’univers, le sacrificateur qui conduit de la cause à la Fin. Mais par la faute originelle, l’homme a trahi ce devoir essentiel il a pris position d’usurpateur. Il s’est posé lui-même en tant que fin. Comment s’étonner qu’en retour la nature mette à sa disposition tous les mo y ens de destruction ??? Cette nature participait à notre gloire première. La chute l’a profondément troublée comme nous, elle se trouve captive et paral y sée dans l’attente de la « rédemption des enfants de Dieu ». Adam a été un tuteur infidèle. Adam parce que esprit portait en soi « l’image de Dieu » et devait tendre à la ressemblance de Dieu. « L’homme doit devenir ce qu’il était ».
Pour lire le reste de l'extrait et avoir les références de la contribution → cliquez ici



   FRANCE 15 AOÛT 2009   
ECRITS PERSONNELS

Seigneur Jésus Christ, Fils de l'homme,
tu nous as donné tout ton amour, tu nous as guéris de tous nos maux, tu connais toutes nos faiblesses, tu nous as lavés de tous nos péchés.
Seigneur Jésus Christ, crucifié, mis à mort et ressuscité le 3ème jour,
ne nous abandonne pas, garde-nous près de toi, protège-nous des forces du mal, aide-nous à faire le bien, guide-nous sur le chemin qui mène au Père tout puissant et éternel.



   FRANCE 9 MAI 2009   
EXTRAIT DE LECTURE

LA HIERARCHIE CELESTE

Nous avons puisé pour écrire cet article : 1. De la Hiérarchie Céleste de Denys l'Aéropagite, 2. De La Science des Esprits d'Eliphas Lévi. 3. Du Dictionnaire de la Spiritualité, 4. Du Zohar
Pour lire le reste de l'extrait au format pdf → cliquez ici
Auteur de la contribution : Mimi Cassis



   FRANCE 21 DECEMBRE 2008   
EXTRAIT DE LECTURE

Ô SUBLIME RENCONTRE

Gloire du Père !

Humilité de la crèche !

La création retentit de louanges !

Indicible silence du coeur de la Vierge !

Les cieux épousent la terre !

Le Tout-Autre se fait l’un de nous !

Ô aveuglante lumière !

Ô éclatantes ténèbres !

Beauté la plus inaccessible du Très-Haut !

Jamais devenue aussi familière à notre terre !

L'histoire est à toute autre pareille !

A nul autre pareil est l’événement !

Voici que le Verbe se fait chair !

Voici que la chair se fait Parole !

Aujourd’hui Le Père s’unit au cœur de l’homme !

Et l’homme est recréé dans le cœur du Père !

Pour la Nativité
Anonyme syriaque du Vème siècle



   FRANCE 24 MAI 2008   
EXTRAIT DE LECTURE

LA PRIERE DU PELERIN

Seigneur, dans le silence et le solitude du chemin,

Je viens te demander la force pour continuer ma route.

Pour toi, je veux être la main qui sème ...

Tes graines d'amour, de patience, de douceur et de sagesse ;

Laisse-moi voir tes enfants comme tu les vois toi-même ;

Pour ainsi, ne voir que le bien en chacun.

Donne-moi la force d'aider le pèlerin ... d'apaiser ses souffrances,

Donne-moi la sagesse de trouver les mots ... pour soulager ses maux,

Donne la douceur à ma voix ... pour réconforter le pèlerin,

Donne la force à ma voix ... pour faire entendre ton amour et ta foi,

Que seules les pensées qui bénissent demeurent en mon esprit.

Que je sois si bienveillant et si joyeux

Que tous les pèlerins, hospitaliers et accueillants qui croisent ma route

Sentent Ton Amour, Ta Puissance et Ta Présence.

Revêts-moi de Ta Beauté, Seigneur ... et qu'au long du chemin je Te révèle.

André SCHWEITZER

Prière qui m'accompagnera pendant mon pélerinage en 2010.
http://cormoz.compostelle.free.fr




   FRANCE 18 MAI 2008   
ECRITS PERSONNELS

Donné le jour de la Sainte Trinité
La Trinité, un mot qui rebute, tant il nous paraît abstrait et loin de nos préoccupations quotidiennes, et pourtant... Qu'est-ce qui peut nous toucher plus que l'amour ? Amour, encore un mot qui peut sonner abstrait, voire creux. Qu'est-ce que l'amour ?
L'amour, c'est Dieu. L'amour est réciprocité, il se donne, il se reçoit, il se vit. Il est Père, Fils et Saint-Esprit.
Le Père se donne, le Fils reçoit et aime en retour, l'amour est communion.
Aimer, ce n'est donc ni fusionner, ni s'imposer, mais communier dans le respect des personnes, d'égal à égal.
L'amour trouve sa source en Dieu, qui est Père, Fils et Saint-Esprit. Nous vivons de cet amour trinitaire, communautaire et réciproque tous les jours dans nos familles et nos relations.
Quand l'amour s'altère, se déforme, il est bon de revenir à la source, au modèle.
Ô Sainte Trinité, apprends-nous à aimer.
Jean-Etienne



   FRANCE 17 MAI 2008   
EXTRAITS DE LECTURE
 DU DIALOGUE ISLAMO-CHRETIEN : 
PAS LE MÊME RAPPORT A DIEU :
Merci pour l'entretien avec le Père François Jourdan au sujet du dialogue avec l'islam. Son approche perspicace rejoint celle du Père Antoine Moussali (Sept nuits avec un ami musulman, La Croix et le Croissant) et celle de Rémi Brague (Du Dieu des chrétiens et d'un ou deux autres dieux). Nous ne pourrons dialoguer en vérité qu'en comprenant que l'islam exclut radicalement la Trinité, la paternité de Dieu, et refuse la définition : Dieu est amour. Et c'est logique, Allah est absolument seul, il n'y a pas en lui d'altérité, son essence n'est pas relationnelle.
Or l'amour est relation. Le Père est tout l'amour donné, le Fils tout l'amour accueilli, et l'Esprit Saint tout l'amour échangé. La Trinité se caractérise par l'unité, Allah par l'unicité. Cela rejaillit sur le rapport de l'homme à Dieu qui, dans l'islam, n'est pas un rapport d'amour mais de soumission ('musulman' signifie 'soumis'), tandis que le chrétien se définit comme fils (ou fille) dans le Fils. Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans vos coeurs l'Esprit de son Fils qui crie : 'Abba, Père'. Aussi n'es-tu plus esclave, mais fils (Galates 4, 6)
DEUX LIVRES IMPOSSIBLES A COMPARER :
[...] Ayant vécu un an en Algérie (au titre de la coopération), j'ai eu l'occasion à cette époque de m'initier à ce sujet avec les Pères du Centre culturel d'Alger (cher à Mgr Claverie). J'en ai retenu une clé de lecture importante : pour nous chrétiens, le point central de notre foi est la Personne de Jésus-Christ ressuscité, alors que pour nos frères musulmans c'est le Coran (le livre) qui tient cette place.
Conséquence : toute tentative de comparaison de la Bible et du Coran est alors vouée à l'échec, puisque se plaçant sur des plans différents.

Famille Chrétienne

Courriers de deux lecteurs



   FRANCE 9 FEVRIER 2008   
EXTRAIT DE LECTURE

Jésus nous invite à nous exercer à l'amour, à la pratique de toutes les vertus en ayant des pensées positives qui créent le bien.

· Ayez des pensées d'amour, et vous revêtirez l'amour, vous baignerez d'amour tous ceux à qui vous penserez.

· Ayez des pensées de bonté, et vous revêtirez la bonté, vous baignerez de bonté tous ceux à qui vous pensez.

· Ayez des pensées de bienveillance, et vous revêtirez la bienveillance, vous baignerez de bienveillance tous ceux à qui vous pensez.

· Ayez des sentiments de tendre compassion, et vous revêtirez la compassion, vous baignerez de compassion tous ceux à qui vous pensez.

· Ayez des sentiments de tendresse, et vous revêtirez la tendresse, vous baignerez de tendresse tous ceux à qui vous pensez.

· Ayez des pensées de réconciliation, et vous revêtirez votre cœur de miséricorde, vous baignerez de réconciliation tous ceux à qui vous pensez.

· Ayez des sentiments d'humilité, de douceur, de patience, et vous revêtirez votre coeur d'humilité, de douceur, de patience, vous baignerez d'humilité, de douceur, de patience tous ceux à qui vous pensez.

· Ayez des pensées de bénédiction, souhaitez du bien, et vous revêtirez la bénédiction, vous baignerez dans la bénédiction tous ceux à qui vous pensez.

· Ayez des pensées de joie, et vous revêtirez la joie, vous baignerez dans la joie tous ceux à qui vous pensez.

· Ayez des pensées de paix, et vous serez imprégnés de paix, et vous baignerez de paix tous ceux à qui vous pensez.

· Ayez des pensées de santé, et la santé viendra car le physique reflète le mental et le spirituel.

UN par la pensée avec le Christ.
Sème une pensée et tu récolteras une action
Texte inspiré du message de Dieu appelle du 20 janvier



   FRANCE 17 NOVEMBRE 2007   
EXTRAIT DE LECTURE

CONSEILS POUR LA PRIERE

I-LE CHRIST NOUS ATTEND
Chaque fois que nous nous tenons debout devant le Christ pour prier avec ferveur et supplication, notre volonté rencontre la sienne et nous obtenons miséricorde. Par la fréquence et la sincérité de la prière, les deux volontés viennent à se rapprocher.
Dans la prière, le Christ nous rencontre et nous révèle sa volonté.
Ce n'est que dans la prière que le Christ peut nous atteindre afin de nous manifester sa volonté.
Le Christ attend et souhaite notre prière: " Voici que me tiens à la porte et je frappe (Apoc 3,20) " . Dans l'Evangile, il nous a révélé l'importance et la nécessité de la prière, en insistant pour que nous priions toujours, sans cesse et sans jamais nous lasser (Luc 18,1). Pourquoi ? Parce que c'est justement dans la prière qu'il peut nous atteindre, nous révéler sa volonté et nous donner sa grâce.
Aussi est-il bon de se présenter au Christ, durant la prière, dans l'attitude du pécheur conscient de sa misère, se frappant la poitrine, la tête baissée et le front couvert de poussière, mais en même temps avec l'assurance d'être accueilli et pardonné par lui en raison de sa grande compassion, de la prédilection qu'il a pour les plus faibles et de la joie qu'il éprouve à chacun de nos retours.
Pour lire le reste de l'extrait et avoir les références de la contribution → cliquez ici



   ÎLE DE LA REUNION 28 AVRIL 2007   
EXTRAIT DE LECTURE

QUELQUES MAXIMES DE ST FRANÇOIS

  • La foi est un rayon du Ciel, qui nous fait voir Dieu en toutes choses et toutes choses en Dieu
  • A qui Dieu est tout, le monde n'est rien.
  • Quand le coeur est au ciel, il ne peut être troublé des accidents de la terre.



   FRANCE 14 AVRIL 2007   
EXTRAIT DE LECTURE

LA SAINTETE

Le Héros Grec - Vivre c'est agir
" Supporter Vaillamment les épreuves, voilà qui est d'un homme ". Un mot résume l'attitude foncière du grec devant la vie : l'arété : C'est l'excellence de la force. Rien n'importe que d'être juste.
Un être n'est heureux que dans la mesure où il agit conformément à son essence, or l'essence de l'homme est la raison : pour l'homme donc la vie heureuse est la vie raisonnable, conforme à la raison.
C'est vers la Beauté que le sage tendra toutes ses énergies, la contempler, vivre avec elle se conformer à ce modèle, tout le secret de la véritable arété.
La Fatalité : le bien et le mal ne peuvent être donnés par le hasard, ils ne dépendent que de nous, de notre volonté libre.
Le sage : " Être au dessus de la Fatalité ".
Pour lire le reste de l'extrait et avoir les références de la contribution → cliquez ici



POUR ECRIRE UN MESSAGE → CLIQUEZ ICI


 lire les contributions précédentes : janvier 2007 - avril 2002 


RETOUR VERS LE HAUT