QUI SUIS-JE ?
L'adolescence
www.priere.org


version audio



IV)   DECOUVERTE DE LA BIBLE,
UN PIEGE ?





Partage biblique
Quelques mois après ma 'conversion', s'éveilla en moi, comme chez beaucoup de convertis, une grande soif de lire la Bible, je dois dire que là aussi Dieu se servit de moyens peu orthodoxes pour me conduire vers la vraie foi. Dans la ville où j'habitais à l'époque (Belfort, 50000 habitants), il n'y avait pas à ma connaissance d'énormes occasions d'étancher cette soif, et ce même, dans le lycée privé où j'étais. Je rêvais de
Témoins de Jéhovah
faisant du porte à porte
partages bibliques, d'explications simples, voire simplettes, le type même d'explications que l'Eglise ne pouvait pas fournir (les explications simplettes, bien sûr). Les seules personnes qui alors se présentèrent à moi furent les Témoins de Jéhovah. Leur foi si biblique en apparence, leurs réponses carrées, qui ne laissent aucune place à une réflexion personnelle profonde, semblaient idéales pour un 'débutant' dans la foi. Leurs critiques systématiques de l'Eglise catholique ne me gênaient pas à l'époque, ma foi catholique étant si superficielle, comme beaucoup, malheureusement. Pas étonnant qu'avec un terreau si propice, les Témoins de Jéhovah firent mouche. Je 'Vous pouvez vivre éternellement sur une terre qui deviendra un paradis'leur demandai de revenir pour des études bibliques. Je leur achetai même un livre présentant leur doctrine. Il devait servir de base à nos 'cours'. Je fus littéralement charmé par ce livre, je crois qu'il s'appelait : Vous pouvez vivre éternellement sur une terre qui deviendra un paradis. Les images étaient d'une beauté si simple, les explications si simple(tte)s, bref, ce qu'il me fallait, une foi bien empaquetée et ficelée, il ne me restait plus qu'à croire aveuglément sans avoir à me poser de questions fondamentales.

Oui, mais voilà, étant curieux de nature, et d'aucuns diront intello, ce qui ici fut une qualité, puisque cela me poussa à réfléchir, à analyser, à aller voir ailleurs, donc, je disais étant curieux, je ne me suis pas contenté d'une seule source pour étancher ma soif.

- En premier lieu, il y avait toute mon éducation catholique, superficielle certes, mais présente tout de même. Elle me protégea de rejeter la foi de mon enfance. Je fréquentai donc plus assidûment les cours de caté dans mon lycée privé (je fus déçu côté étanchement de ma soif biblique), j'allai à la messe le dimanche dans un esprit réceptif, surtout pour les lectures et les sermons. Je me mis à aller aux temps de prière organisés par le lycée.
Chapelle de mon lycée
Ste Marie

- Ensuite, je découvris une radio qui m'aida vraiment à étancher ma soif biblique sans me laisser prendre dans les filets des Témoins de Jéhovah. Il s'agissait de Radio évangile. Cette radio diffusait en soirée, puis tôt le matin par la suite, elle était hébergée par Radio Monté-Carlo. Les émissions étaient animées par des protestants réformées, voire évangéliques ou baptistes. Je me mis à écouter ces émissions avec une assiduité toute frénétique. Que j'aimais entendre d'autres chrétiens commenter la Bible. Ces chrétiens avaient une foi si biblique, mais à la différence des Témoins de Jéhovah, la réflexion me semblait poussée dans l'analyse des textes. Les animateurs ne se contentaient pas de réciter bêtement des réponses préfabriquées par les grands pontes de Brooklyn.
Mère Térésa
en prière
De plus, la variété des émissions et la diversité des animateurs contribuaient à former la foi par les différents angles qui étaient proposés dans ces programmes. Mon intelligence était sollicitée de par la diversité même des sujets et des approches, qui cependant étaient loin d'être contradictoires. Ce fut aussi l'occasion pour moi de découvrir que l'action et la charité pouvaient être réellement nourries par la lecture de la Bible (il y avait en effet des témoignages de personnes impliquées dans la vie caritative).Les missionnaires de la charité
Les soeurs de Mère Térésa exerçant la charité
A noter, pourtant, que déjà à l'époque, je remarquai furtivement que la grande liberté des protestants par rapport à la Bible ne présentait pas que des avantages. Je me souviens que lors d'une émission, un des animateurs affirma même que dans la Trinité il semblait y avoir une hiérarchie, avec le Père au-dessus du Fils, évidemment, avec le recul, je me rends compte qu'un animateur catholique n'aurait jamais pu dire une chose pareille, tout simplement parce qu'il aurait été averti par la Tradition de la fausseté et du danger d'une telle croyance (voir sur ce site le concile de Constantinople II, l'origénisme). Mais, rendons justice à ces frères dans la foi, ils me furent d'une aide si précieuse.

- Enfin, l'aide la plus 'musclée' que je reçus pour ne pas devenir Témoins de Jéhovah vint de ma mère, qui purement et simplement pria les Témoins de Jéhovah de ne plus m'importuner. J'étais encore mineur (17 ans), ils n'eurent plus qu'à s'incliner. Soit dit en passant, je ne suis pas sûr qu'à l'époque, j'appréciai l'aide apportée par ma mère à sa juste valeur...
Quoiqu'il en soit, mon flirt avec les Témoins de Jéhovah fut bel et bien terminé. J'allais vraiment faire la découverte de mes frères protestants, bientôt en effet, j'allais les rencontrer en chair et en os, si je puis dire.

De cette année de Terminale au lycée, je retirai donc une foi chrétienne purifiée de toute parapsychologie et de tout occultisme, les Témoins de Jéhovah et les émissions de radio évangile m'y ayant aidé très efficacement. Autre caractéristique qui ne devait plus jamais me quitter : une foi chrétienne authentique ne pouvait pas ne pas se nourrir d'une lecture régulière et priante de la Bible.
Depuis ce temps, la Bible ne me quitta plus jamais. Dans mon cas, cette semence biblique fut plantée et arrosée par Dieu, évidemment, mais il utilisa un moyen bien peu orthodoxe pour la planter : les Témoins de Jéhovah. Quant à l'arrosage, il se servit et devait se servir encore pendant plusieurs années des protestants.



7Retour à la table des matièreslien vers : mes frères protestants et 'les catholiques égarés', page 8
 page précédente