augustin:ah!sacrédié!je ny vois plus clair!........

la page de sade

filo dans le boudoirl

Sade est avant tout philosophe. Il a écrit un Dialogue d'un prêtre et d'un moribond où il détruit les arguments du déisme avec allégresse. Ses romans ont le caractère d'une démonstration, en particulier La Philosophie dans le boudoir (1795) où deux personnages donnent à une très jeune fille une leçon théorique et pratique du libertinage le plus poussé et le plus cruel : sept dialogues où la métaphysique, la morale, l'histoire interviennent sans cesse. Les Cent Vingt Journées de Sodome sont un extraordinaire tableau, quasi scientifique, des variations sexuelles, qui annonce ce que sera la moderne sexologie.
Cette philosophie est une des plus fortes et des plus destructrices qui soit. Elle nie deux postulats trop généralement admis, pense Sade : l'existence de Dieu, la bonté de la Nature. Le philosophe s'attaque donc à la fois aux religions et à tout un courant de pensée cher au XVIIIe siècle. Dieu n'existe pas : rares sont ceux qui l'ont proclamé avec tant de violence. Si l'idée de Dieu est encore présente chez Sade, c'est par la véhémence du sacrilège. Quant à la Nature, l'écrivain conteste d'abord la notion elle-même - en quoi il est fidèle à la tradition de Pascal et de la libre pensée. Tout ce qui est dans la nature est naturel, par le fait même : les forces destructrices, tout autant que les puissances créatrices. Le sadisme n'est pas seulement un comportement sexuel algolagnique (de algos : douleur, et lagneia : rapport sexuel), il est aussi une éthique et une métaphysique (l'homme meurtrier collabore à l'œuvre de la nature). Il est enfin une esthétique. Dans le roman, la destruction de la victime devient le symbole efficace de l'anéantissement des valeurs sociales et morales, et finalement de la négation de Dieu.

Sade a laissé de nombreux opuscules politiques, fruits de sa collaboration à la section des Piques. Il a voulu aussi élaborer un projet de société idéale (république des forts) ; on en voit les traces dans Aline et Valcour et surtout dans Français, encore un effort si vous voulez être républicains , écrit dans l'euphorie révolutionnaire et intégré à La Philosophie dans le boudoir : c'est le versant positif de cette négation universelle. Faut-il souligner le caractère irréaliste de ces plans et objecter qu'il est difficile de faire coexister des libertés absolues qui risquent de s'opposer ? Sade se situe dans la meilleure tradition de l'utopie révolutionnaire, créatrice d'Histoire.

il y a des épines partout,mais les roses se trouvent au -dessus d'elles dans la carrière du vice...........

retour