Les stocks des nazis en guerre


Le chef des SS et de la police, le SS-Gruppenführer Odillo Globocnik, dressait pour le district de Lublin des rapports périodiques dans lesquels il cite la quantité d’objets confisqués. Dans l’un de ces rapports, les objets confisqués, devises et valeurs, sont évalués à 178.745.960 marks.

A quelques jours de libération du camp, les SS ont mis le feu à tous les dépôts pour effacer les traces de leurs crimes. 30 baraques ont été détruites, et dans celles qui ont échappé à l'incendie on a trouvé après la libération des milliers de paires de chaussures, des vêtements, des blaireaux, des tas de lunettes et de prothèses :

valises paniers

Ces quantités prodigieuses d’objets qui constituaient à peine un faible pourcentage de tous les biens confisqués, témoignent du nombre de personnes tuées, révèlent le nom des victimes (beaucoup de valises sont signées) et souvent d’après les inscriptions, on peut établir que parmi les victimes, il y avait des enfants.

Dans l’un des dépôts encore en feu, on a découvert un grand nombre de lunettes. Si seulement un homme sur dix portait des lunettes, combien d’hommes ont dû périr à AUSCHWITZ-BIRKENAU .... ?




retour