L'utilisation de la main d'oeuvre


Si l’on conservait une population de détenus, c’était essentiellement pour l’utiliser comme main d’oeuvre. Le travail était un autre moyen pour exterminer les détenus.

arbeit

Que les autres Peuples vivent dans le bien-être ou qu'ils meurent de faim, cela ne m'intéresse que dans la mesure où nous pouvons les utiliser comme esclaves... ".

4 octobre 1943, discours de Heinrich Himmler.


Trois groupes d’employeurs  : Les SS, l’industrie SS et les industries privées, dont surtout IG-Farben qui fut la première société à opérer une entrée massive, qui a construit à proximité une usine qui produisait l'essence et le caoutchouc synthétiques (Buna Werke).
En 1943 et 1944 furent organisées 39 filiales du camp d’AUSCHWITZ. On les appelait " camps auxiliaires " (Nebenlager).
Elles étaient situées dans le voisinage des fonderies, mines et usines, dans de nombreuses localités de la Silésie. Les prisonniers y travaillaient à la production des canons, des produits chimiques, à l’exploitation du charbon, etc...

Souvent on ordonnait aux prisonniers d'exécuter tous les travaux au pas de course, sans un moment de repos.

Dans l’ensemble des entreprises situées dans les limites du Reich et dans les territoires occupés travaillaient au total 500.000 à 600.000 détenus. Les représentants de ces entreprises choisissaient eux-mêmes leur main d’oeuvre parmi les prisonniers. Ils recevaient dans ce but un laisser-passer spécial qui les autorisait à entrer sur le terrain du camp, accompagné de son commandant.




retour suite