Présentation du travail



Le voyage s'est déroulé à l'initiative du Conseil Régional Nord Pas de Calais. Six élèves et un professeur pouvaient candidater à la fin de l'année scolaire 1996-1997, ce que Corinne a fait. Notre établissement étant une structure double, Lycée technologique et scientifique et lycée professionnel, trois élèves de première S et Corinne ainsi que trois élèves de première BEP et notre collègue Jackie Labitte y ont participé.

Chaque participant avait pour mission de témoigner à son retour. Corinne et ses élèves ont choisi la réalisation d'un site internet, plus durable et plus facilement amendable qu'une exposition ou qu'une publication papier. Le site a été présenté le 27 janvier 1998 (date anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz) en présence de déportés, de résistants et de résistants déportés. Une première présentation avait eu lieu début janvier sur la liste Clio.


Aizik Feder, jeune garçon blond

Aizik Feder " jeune garçon blond "
Drancy, 24 Décembre 1942.

Dès son retour Corinne s'est mise au travail, et c'est elle qui est l'auteur des textes non signés. L'essentiel du site est donc dû a Corinne en particulier la structure qui a cependant été modifiée suite à une conversation avec un collègue de philosophie impliqué depuis deux ans dans le travail sur l'Histoire et la mémoire de la déportation dans le Pas de Calais. Les élèves ont travaillé en donnant critiques et avis sur chacune des pages, en proposant ou modifiant les mises en pages. Chaque jour ils vérifiaient l'avancement du travail et venaient nous trouver pour nous donner leur avis. Deux d'entre eux ont travaillé en autonomie relative, la documentation leur a été en grande partie fournie par Corinne, afin de rédiger les textes sur Hitler et sur l'antijudaïsme et l'antisémitisme. Pour accéder à ces deux textes : ouvrir le chapitre 18 (les autres camps), au bas de la page cliquer sur l'icone suite. La page qui s'ouvre presente un tableau dans lequel deux liens sont disponibles qui mènent l'un et l'autre aux textes des élèves. Par ailleurs l'essentiel de l'iconographie provenant de prises de vues directes sur le site des camps d'Auschwitz est due aux élèves qui avaient organisé leur travail eux-mêmes.

Les élèves se sont véritablement approprié ce travail puisqu'ils en ont fait la présentation à leurs camarades et aux témoins présents le 27 janvier. Par la suite, les développements que Corinne a donnés au site ont toujours été suivis de près par les élèves, et même par certains qui n'avaient pas participé au voyage et à l'élaboration du site.

Le site a dès le départ été conçu comme une présentation linéaire de faits. Les deux exploitations pedagogiques proposées sont le produit du travail de deux collègues. L'un travaillait à Paris. Le questionnaire qu'il propose est conçu pour amener des élèves à extraire des informations pour ensuite rédiger une synthèse d'une page environ qui mette en évidence les caractéristiques spécifiques de la Shoah par rapport à un " simple massacre ". Le contenu des travaux mis en ligne atteste que cet objectif est au moins partiellement atteint. La seconde exploitation, plus récente, est le fait d'un collègue normand. Il souhaitait croiser les informations contenues sur le site et le témoignage de Primo Levi. Il a donc récupéré une partie des pages et les a réorganisées en fonction de son projet. Plus réflective cette proposition de travail permet aussi d'aborder quelques documents et la question épineuse de la confrontation entre Histoire et mémoire.

Le site n'est pas entièrement fermé. Certes peu de choses nouvelles ont été mises en ligne depuis un an, mais chaque fois qu'il nous possible d'affiner le texte, de préciser les faits, d'enrichir ou de parfaire l'iconographie, ou encore d'ajouter telle ou telle partie qui ferait défaut, nous le faisons.


Eichmann

Eichmann à Jérusalem,
Photogramme du film " Un spécialiste "
de Roni Brauman et Eyal Sivan, 1999.

Des prolongements existent déjà.

D'une part durant deux ans le 27 janvier a donné lieu à des rencontres entre tous les élèves de première du lycée (presque 450) et des témoins. Nous avons par ailleurs accueilli Jacques Stroumsa pour entendre son témoignage (Décembre 1998).

Puis avec l'aide d'un cinéma de Béthune nous avons projeté le film de Rony Braumann sur Eichmann : " Un Spécialiste ".

En février 1999 nous étions (pendant les vacances) en déplacement à Buchenwald durant 5 jours avec une trentaine d'élèves. Deux journaux restituent les rencontres avec les témoins et le voyage de Buchenwald. Nous les tenons à votre disposition sur simple demande par e-mail.

Cette année, 1999-2000, la semaine du 24 au 29 janvier a été dédiée à la déportation. Dans les ateliers du lycée se tenait l'exposition réalisée par Yad Vashem sur le ghetto de Varsovie. Le choix des ateliers permet de toucher un public souvent plus difficilement mobilisable : les élèves des filières industrielles. Le 26 ont eu lieu les rencontres témoins/élèves. Etaient présents des résistants, des résistants déportés, des déportés politiques, des enfants cachés, des enfants de déportés. Le 27 janvier au soir, Jean Luc Pavaud a donné une conférence ayant pour thème " A l'age des rires et des jeux : dessins et poemes d'enfants des camps et des ghettos ".

Le 8 juin c'est Maître Jouanneau (président de l'association " Mémoire 2000 ") qui est venu nous entretenir du négationnisme.

Durant les vacances d'avril, avec une quinzaine d'élèves, nous avons sillonné les routes sur les traces des lieux de la déportation en France (Drancy, le Struthoff, Izieu et Lyon). Toute cette partie du travail ne donne pas lieu à des publications électroniques mais à des publications papier : le journal " Memoire(s)... ". Il nous reste des exemplaires du numéro deux, les numéros trois et quatre devraient sortir sous peu.

Par ailleurs depuis deux ans nous travaillons sur un site qui devrait aboutir durant les vacances d'automne : " Histoire et Memoire de la déportation dans le Pas de Calais ".

Enfin, fin 1999, Corinne a été contactée par l'A.E.R.I. ( Association pour des Études de la Résistance Intérieure ) afin de mener à bien la réalisation d'un CD-rom sur la résistance dans la région Nord-Pas de Calais.

Si vous souhaitez nous contacter :

Frédéric Ghesquier ou Corinne Krajewski



retour