LA CRÉATION DU CAMP


En 1939 septembre, la campagne de Pologne terminée, la ville d'Oswiecim -à environ 60 Km de Cracovie-, ainsi que des villages qui se trouvent à proximité sont incorporés au IIIème Reich et les nazis lui donnent le nom d'Auschwitz.

A la fin de 1939, dans les bureaux de l'Oberkommando SS et de la Police de Wroclaw naît l'idée d'y créer un camp de concentration.
Le choix du lieu se porte sur le terrain de l'ancienne caserne polonaise à Oswiecim, hors de l'enceinte de la Ville. Ce qui permettait d'envisager un agrandissement futur et un isolement efficace. Un autre argument influe dans le choix : Oswiecim est un noeud important de chemin de fer.

L'ordre de fonder le camp est officiellement donné en Avril 1940 et Rudolf HÖSS nommé commandant en chef. L'aménagement du camp est effectué en grande partie par des déportés, en majorité allemands, venus de Sachsenhausen.

Auschwitz


Le 14 Juin 1940 la Gestapo y dirige le 1er groupe de prisonniers : 728 Polonais transférés de la prison de Tarnow. Le camp est destiné originellement à l’internement des Polonais de Silésie et du Gouvernement général, notamment dans le cadre de la liquidation des élites polonaises menée jusqu’au printemps 1942.
Jusqu'au début de 1942, les détenus polonais représentent le contingent le plus important. A partir de l’été 1941 arrivent les prisonniers de guerre soviétiques. Et à partir du début 1942, commencent les transferts massifs de Juifs, ainsi que de Tziganes.

A partir de 1942, les juifs constituent la masse principale des détenus d'Auschwitz. Ils sont déportés de toute l’Europe, de Hongrie, de Pologne, de France, des Pays-Bas, de Grèce, de Slovaquie, de Belgique, du Reich, d’Italie, de Croatie, de Norvège...
A Auschwitz sont aussi envoyés des déportés politiques, notamment des Tchèques, des Français...

Sur le total des immatriculés , on compte environ 269.000 hommes et 132.000 femmes.
Cependant la majorité des déportés n’a pas été immatriculée, car ils ont été exterminés dès leur arrivée.

Parallèlement au nombre croissant de prisonniers, l'étendue du camp s'agrandit aussi, et avec le temps, il se transforme en un véritable combinat de l'extermination.

" Une cité concentrationnaire d'une population de 150.000 habitants au moins, gardés par plus de 3.000 SS, une des agglomérations les plus importantes de cet univers souterrain d'esclaves déportés qui connut dans les dernières années de l'Allemagne nazie un développement si incroyable ".

Léon POLIAKOV, Bréviaire de la haine, Press Pocket.

Si au début le camp compte 20 bâtiments dont 14 pavillons et 6 bâtiments d'un étage, dans les années 1941-42 les prisonniers du camp doivent ajouter un étage à tous les bâtiments et en construisent 8 nouveaux. En tout : 28 bâtiments d'un étage, la cuisine et les dépendances mises à part.

Le camp d'Oswiecim (KL Auschwitz I) devient le camp principal (Stammlager) pour tout un ensemble de nouveaux camps. En 1941 les SS entreprennent la construction d'un deuxième camp, appelé plus tard KL Auschwitz II- Birkenau, situé à 3 km dans le village de Brzezinka. Enfin en 1942 on construit un troisième camp à Monowice (KL Auschwitz III) sur les terrains des usines IG Farbenindustrie. Dans les années 1942-44 furent créés 40 autres camps, affiliés au camp d'Auschwitz. Ils étaient situés notamment auprés des usines métallurgiques, des fabriques et des mines où l'on utilisait les prisonniers comme main d'oeuvre bon marché.



retour