Le plus grand centre d'extermination
des juifs d'Europe



En 1941 le Reichsfürher SS Himmler désigne le camp d'Auschwitz comme le lieu de l'extermination totale de la population Juive.

" Selon la volonté d'HIMMLER, Auschwitz était destiné à devenir le plus grand camp d'extermination de toute l'histoire de l'Humanité ".

Rudolf Höss, le commandant d'Auschwitz, cite dans ses mémoires les paroles de Himmler en expliquant la motivation de celui-ci :

" Les endroits d'extermination situés à l'Est ne seront pas suffisants pour réaliser nos objectifs de grande envergure. C'est pourquoi j'ai désigné à ce but Auschwitz, tout aussi bien en raison de sa situation géographique que pour son réseau ferroviaire. D'autre part, il sera facile de marquer et d'isoler ce terrain ".

A partir de 1942, le camp d'Auschwitz est devenu le plus grand centre d'extermination des juifs d'Europe.
La plupart des Juifs déportés au camp d'Auschwitz ont été assassinés dans les chambres à gaz, directement aprés leur arrivée au camp. La première exécution au gaz à Auschwitz eut lieu en septembre 1941, mais c’était un événement isolé. Les arrivées massives ne commencèrent qu’à la fin du mois de mars 1942.

crematorium

Souvent la sélection était faite si rapidement que les noms ou même les numéros de nombreux déportés n'ont pas été enregistrés. C'est pour cela qu'il est extrêmement difficile d'établir le chiffre exact des victimes des crimes nazis. D'aprés la plupart des historiens : de 1 million à 1 Million 1/2 seraient mortes à Auschwitz.

vue du camp

JC Pressac, Les crématoires d'Auschwitz, CNRS, 1993.


Les premiers transports des Juifs condamnés à être exterminés arrivèrent à Auschwitz de la partie orientale de la Haute Silésie, puis du Gouvernement Général en Pologne et à partir du printemps 1942, commencèrent à affluer les convois de Slovaquie, de France, puis de Belgique, des Pays-Bas, en automne d'Allemagne, de Norvège, de Lituanie et d'autres pays conquis par l'Allemagne nazie.

crematorium ruine

Presque aussitôt après l'agression Hitlérienne contre l'URSS furent déportés à Auschwitz les prisonniers de guerre soviétiques, ce qui constituait une flagrante violation des droits internationaux, même si l'URSS n'avait pas signé la convention de Genêve sur les prisonniers de guerre.
D'après le nombre des numéros attribués à ces prisonniers on a établi que 12.000 d'entre eux furent enregistrés dans le camp. Pendant les cinq mois qui suivirent 8320 furent assassinés, dont une partie dans les chambres à gaz, d'autres fusillés et d'autres encore périrent exténués.
L'une des preuves de ce crime est le registre des décès conservé dans les archives du camp, dont plusieurs pages sont exposées.
Les rubriques dans lesquelles on notait à des intervalles de 8 à 10 minutes les raisons fictives et les heures de décès méritent une attention particulière.

KL Auschwitz était aussi le lieu d'extermination de prés de 21.000 tziganes.
Les livres d'écrou volés et dissimulés par les détenus du camp prouvent cet autre crime perpétré par les nazis.




retour