Les rafles en France



Les rafles sont des arrestations collectives qui ont pour but d’enfermer un groupe social, soit pour le maintenir dans un camp de concentration, soit pour remplir des trains de déportation.
Après la définition légale du juif, les interdits professionnels et l’aryanisation économique, après la mise à l’écart de la communauté nationale, elles annoncent l’extermination, la disparition physique d’hommes, de femmes, d’enfants de tous âges, qui ont en commun d’être juifs.

De décembre 1941 à juillet 1942, les rafles sont interrompues. Sans doute parce qu’en dépit d’une série d’ordonnances et de décrets qui réduisent de plus en plus la liberté des juifs les Allemands n’ont pas les moyens matériels, c’est-à-dire pas assez de trains pour assurer « l’évacuation vers l’Est ».

veld'hiv


retour suite