page 2
                                                                                                                   II. REALISATION du TFX4
.

I . Retour à PRESENTATION et SCHEMAS   
III. Etalonnage et Utilisation  

          1. Liste des composants
               A télécharger   --->
   Composants.pdf    ( clic droit et choisir   "enregistrer la cible"  )             Lire avec ACROBAT READER

                 Remarques       -  La plupart des composants se trouvent chez ELECTRONIQUE DIFFUSION  en particuler le   XC2064-70,     le TCXO ( Réf  HF2400-5340 )  
                                            et le MC68HC711E9CFN2 qu'il suffira de m'envoyer pour programmation ( 10 euros avec port de retour )
                                         -  Le circuit XC2064  est obsolète mais il m'en reste quelques XC2064-50    ( 10 euros si demandé en même temps que la programmation ) sinon 15 euros
                                         -  Quelques MB510 encore disponibles  ( 10 euros )
                                         -  Il me reste aussi des bobines de 10 µH pour l'inductancemètre  ( 4 euros )
                                         -  L'afficheur de 1 x 20 grands caractères est difficile à trouver 
                                                On peut en trouver à l'adresse suivante                        http://www.crystalfontz.com/product/CFAH2001ZYYHJP
                                                Voir aussi la référence   LC2302 chez                            http://www.sodimatel-fasteners.fr/          Mais le rétro-éclairage nécessite 100 V !!!
                                                Si cela ne vous convient pas, il est possible de trouver beaucoup plus facilement des 2 x 20 grands caractères. Il suffirait alors d'afficher quelque chose ( ? )
                                                sur la ligne 1  et tout le reste sur la 2.  Je peux envisager une retouche du logiciel pour cela.

           2. Montage du TFX4

             a)    Les circuits imprimés.   Vous en trouverez les documents dans la page Téléchargements. Ils sont au format EPS et doivent
    être exploités avec le logiciel gratuit "GhostView" comme indiqué dans cette page. On peut ainsi tirer des typons de très bonne qualité, soit avec une imprimante Jet d'encre soit avec une Laser
    en utilisant du transparent spécial..   Il vous restera à fabriquer les circuits imprimés ou à les faire faire par une entreprise spécialisée
    Si le cimpr. de la platine logique n'a  pas de trous métallisés ( réalisation perso ), il faudra faire les liaisons entre les deux faces à l'aide de petits fils fins .... et ne pas en oublier !!..
            b)   Préparation du boîtier.    A faire quand on dispose des circuits imprimés et avant d'y souder les composants.
   Il faudra donc découper et percer la face avant , percer la face arrière . Puis prévoir les trous de fixation des plaques.
   Si le boîtier a les dimensions du modèle préconisé, nous pourrons vous procurer une photocopie de la face avant de l'appareil . La demander par Email.
    Autres détails :
Pour éviter d'avoir à percer, dans la face avant, les deux trous de fixation du condensateur. nous avons fixé ce dernier sur une plaquette d'époxy 16/10, avec vis de 2.5mm a tête fraisée,
celle-ci étant maintenue fermement, à l'intérieur de la face avant, par les deux douilles de l'entrée Lx. Les points de fixation du CV sont sur une verticale et les cosses dirigées vers les douilles,
ce qui donne des connexions très courtes.       Télécharger la figure de montage des platines.
Il faut percer la face arrière : Le circuit imprimé est centré latéralement mais son bord haut est amené à 15 mm du haut de la face. Le trou du fil secteur est en bas à gauche, les douilles de 4 mm de
sortie triac juste au-dessus. Le trou de la cinch BATT est en bas à droite. ( vu de l'intérieur )
Terminer par le perçage des trous de 2mm de fixation des trois circuits imprimés qui se fixent sur le fond, trous d'aération vers l'avant.
- Le circuit des Cx/Lx est à fixer juste en face des douilles de face avant, à 5mm du côté du CV. Pointer les trous d'angles.
- Le circuit du µC est juste derrière le précédent, bords latéraux extérieurs alignés, écartement 5mm. Pointer les trous d'angles.
- Souder le potentiomètre P1 sur le circuit HF, cosses de masse rabattues à plat sur le CI et soudées au plan de masse. Présenter alors le circuit en position, axe engagé dans la face avant et poussé
presque à la limite du canon fileté. Pointer les deux trous ARRIERES du circuit. En effet il est parfaitement possible de ne fixer le circuit sur boulons et entretoises qu'à l'arrière, l'avant étant supporté
d'une part par l'axe de Pl et d'autre part par les cosses de masse des deux BNC, cosses dirigées vers le bas, rabattues à 90° et soudées DIRECTEMENT sur le bord. du plan de masse du circuit imprimé. Soudures à faire en phase finale, bien sûr !

        c) Montage des platines.
Vue-alim.jpg (25912 octets)
                                                                                                           Fig 9
         ALIMENTATION.          Voir Fig. 9. 
Il est logique de commencer par là 1 A percer : à 2 mm, les quatre trous
d'angles, à 1.5 mm les trous du porte-fusible, à  l mm les trous des T0220,
des diodes et du 0.1 µF/400V.
Suivre les figures 8 et 9. Tous composants soudés, tester la bonne marche
en chargeant les sorties par des ampoules 6V/0.1A et 12V/0.lA. Il serait
surprenant que ça ne marche pas 1
Régler à +9.5V. Nous n'avons pas utilisé de picots pour l'arrivée 220V et
la sortie triac: Les fils sont soudés directement au VERSO.
Tester aussi la section puissance en disposant une charge externe, ampoule
de 220V/100W par ex. en SERIE avec le secteur.
Appliquer le 5V entre - et + de l'entrée PC0 et constater l'allumage de la
lampe. Faire aussi le test du buzzer en reliant PC1 au +5V.
                                                                                                   Fig 10
Vue-Logic.jpg (39885 octets)

        - PLATINE LOGIQUE                             Voir Fig. 10
  Agrandir à 2mm les trous d'angles. Monter tous les composants du recto. Attention au sens des supports PLCC
  et du réseau 4R. TCXO avec inscriptions dans le sens de celles de la figure. Ne pasoublier les picots de connexions.
  Retourner la plaquette et souder les CMS du recto.Réaliser le câble plat de liaison vers l'afficheur. .
  Ce câble est d'une part soudé au verso de l'afficheur, mais muni d'autre part d'un connecteur HEl0 serti côté platine
  logique.Lorsque le connecteur femelle est enfiché, le câble plat part vers l'afficheur, douille 14 au picot 14.
  Réaliser le câble de liaison au clavier, fils soudés, côté µC sur les picots 2.54, directement sur le clavier.
  Après vérification minutieuse du travail, sans connecter l'afficheur et sans IC1..IC3, relier à l'alimentation.
  Mettre sous tension pour vérifier l'existence du +10V et du +5V sur tous les points prévus. ( directs ou par R de tirage )
  Si possible vérifier le 26 MHZ à l'oscilloscope.
  Tout semble correct ! Couper !   Placer IC1, IC2, IC3 dans le BON SENS. Relier l'afficheur en vérifiant une dernière fois
  que le "14" afficheur est bien relié au "14" de la platine. Relier au clavier.
  Mettre sous tension. La Led LCA du clavier s'allume et l'afficheur montre le MENU. ( voir caractéristiques ) C'est gagné !
  La Led atteste de la bonne programmation du LCA et le MENU du fonctionnement correct du µC et de l'afficheur.
  Mais si ça ne marche pas ?
  Couper immédiatement et reprendre les vérifications. Vous avez fait une bêtise : oubli de soudure, pont entre pistes ...
  Vérifier aussi que le quartz oscille. ( picot 61 du LCA )
                                                                  Monter maintenant les diverses platines.

   NB.  Quelques CMS au verso dont les emplacements sont visibles Fig. 10.   Voir le schéma pour leus valeurs

Vue-UVHF.jpg (34838 octets)










            Fig. 13. --->

              - ENTREES Fx.        Voir Fig 13
  Agrandir les trous d'angles à 2mm et  les3 trous du BF981,  sauf trou de masse à  l mm.
  Travailler très soigneu sement, en particulier pour la section UHF,   entièrement en CMS.
  Les deux straps peuvent  être placés au verso.  
  Toutes les résistances ordinaires avec corps   à 1.5 mm du plan de masse.
  Pas de support pour le 74ACT14.   L'axe de P1 est à couper en gardant 12 mm utiles.  
  Enlever l'écrou de fixation.

  Vue-LC.jpg (33889 octets)                                                                                                                     Fig 14

        -


        - INDUCTANCEMETRE / CAPACIMETRE
.                Vue-clav.jpg (8827 octets).                                 Fig 15
    
  <---Voir Fig. 14
     Agrandir les trous d'angles à 2mm.
     Le câblage est facile et tout à fait traditionnel. et la figure se
     suffit à elle-même
    .

       - Le CLAVIER       Voir Fig 15

          A noter que pour une meilleure ergonomie, il serait
          bon d'inverser les touches + et -






Toutes les platines câblées, il faut maintenant installer l'ensemble dans le boîtier.
La Fig. 19  montre la disposition des plaques dans le boîtier                                                    NB. Les figures 19 et 20 sont  à télécharger
La Fig. 20 vous montre les interconnexions générales duTFX4. Nous conseillons de partir des plots 5V et 10V de l'alimentation avec pour chaque départ, trois groupes de fils torsadés,chacun
allant vers les trois circuits imprimés. Faire passer sous le circuit imprimé µC le câble du clavier, les fils 5V et 10V du CI Lx/Cx ainsi que le 12Vac. Cela rend le montage plus net.

                                                                          3. ESSAIS.
Vérifications minutieuses du câblage général.
Mettre sous tension. La Led s'allume et le MENU s'affiche.
Vérifier l'avance et le recul du curseur par les touches + et - .
Cela permet le choix de la fonction à utiliser quand ce curseur est à droite de la lettre symbole.

Procéder à l'initialisation de l'EEPROM. Voir plus loin.

Revenir sur la fonction fréquencemètre, symbole F. Appuyer sur P   ce qui fait entrer dans la fonction. Entrée A Vous lisez à l'écran :            F/A+                  0,000 kHz
C'est bon.
Injecter un signal BF de 1 à 10 kHz, sinusoïdal, 10 à 100 mVcc sur l'entrée A. La fréquence doit s'afficher en kHz, résolution de 1 Hz.
Appuyer sur "-" . La résolution est MOINS grande ( 10 Hz ) en ne gardant que 2 chiffres après virgule. Mais le temps de comptage passe de 1 s à 1/10 s.    F/A-            0,00 kHz
Appuyer sur "+" pour revenir.
Avec un générateur HF vous pouvez vérifier que la sensibilité est bien de l'ordre de 10 mVeff à 40 MHz et que le comptage se fait bien au-delà de 50 MHz avec un LCA de cette limite.
Appuyer sur P et sans relâcher sur "+". L'affichage devient :       F/B+                   0,0000 MHz
Vous êtes sur l'entrée B des VHF/UHF, résolution maxi de 0,1 kHz.
Injecter un signal VHF sur B et constater le bon fonctionnement. A noter que peu d'utilisateurs atteindront les 2.7 GHz / 3 GHz limites du prédiviseur, faute de générateur de cette fréquence
A 1 GHz, la sensibilité est de l'ordre de 20 mVeff   ( -25 dBm ) Même changement de résolution par les touches "-"  et  "+".              F/B-              0,000 MHz            Résolution 1 kHz
Les entrées A et B sont ainsi testées. Toute anomalie à dépister par mesure des tensions statiques aux divers points du montage, puis mesures dynamiques à l'oscilloscope.
Sortir de la fonction fréquencemètre par "E" ( Exit )

Amener le curseur sur le choix P du périodemètre et appuyer sur P      L'écran affiche         P/A1              0,0 µs
Injecter un signal BF de 1 kHz sur l'entrée A, comme ci-dessus.
Lire la période en µs, soit 1000,0 µs. Mais attention, une période n'a pas la stabilité d'une fréquence !
Appuyer sur + , le A1 devient A2, ce qui correspond à la deuxième gamme, avec mesure sur 10 périodes et affichage de 1000,00 µs.
En appuyant sur P et en même temps sur "+" , l'écran affiche            P/C1 ........   ou  P/C2 ............               nous indiquant que l'entrée active est maintenant C, entrée à niveaux TTL, ce qui
permet de mesurer des périodes très longues, sans perdre la vitesse maxi. Changement de résolution par "+" ou "-" .
Retour sur l'entrée A par P et en même temps "-" .
Sortie de la fonction par E .

Choisir maintenant C du MENU, donc le CAPACIMETRE. L'affichage indique :        .CAP           xxxx,x pF
La valeur  xxxx,x  étant de l'ordre de 220,0 pF, soit celle du condensateurC9 de l'entrée Cx. Ne pas se préoccuper pour le moment de l'exactitude.
Appuyer sur P. L'affichage passe  à 0,x pF   , un battement existant inévitablement sur les 1/10 de pF. Mais vous venez de faire l'offset de la capacité d'entrée Cx permettant d'afficher 0 pF sans
condensateur sous mesure.
Le capacimètre a deux modes de fonctionnement : Changement manuel de la gamme de mesure ou changement automatique. Se reporter au document

Choisir la fonction  L du MENU, donc l'INDUCTANCEMETRE, sans oublier de court-circuiter l'entrée Lx
L'affichage montre                          IND             0.0x  µH
Mettre le condensateur variable de tarage à mi-course . Régler  la bobine L0 pour obtenir   0.00 µH  . Tout va bien !  Vous pouvez considérer le TFX4 en état de marche
Il vous reste à l'étalonner avec précision  ..... et à apprendre à l'utiliser !!

                                                                                                                                                                                                                      haut de page