Le SUPERTEF 2005

Résolution d'écran recommandée :   1024 x 768

Cliquez à droite pour télécharger la version PDF de cette page
https://dl.dropboxusercontent.com/u/236716623/Le%20SUPERTEF%202005.pdf

STF05-A.jpg (45258 octets)

              Une vue du proto n° 1



  On remarquera le retour à un boîtier de forme  classique, bien plus facile à réaliser que celui
   du précédent SUPERTEF

   Le proto est équipé des manches  SELECTRONIC   à trims mécaniques.
   C'est une première option.

   Seconde option : des trims électriques, par ex.   en utilisant des manches SLM de la version
   STF05  ou des manches similaires entrant dans le boîtier

   Une 3ème  version sera proposée SANS TRIMS  dans une solution que nous croyons
   originale et qui, compte tenu de son excellent fonctionnement, sera sans doute la version
   privilégiée des réalisateurs qui  disposeront alors d'un émetteur sans équivalent commercial !!.
   ( peut-être avec manches SLM !! )

   A noter que le MEME SOFT gère ces 3 options, avec un écran de choix

   Le STF05  proposera 2 inters de DR et de couplages au lieu de 3   mais des actionneurs
   auxillaires supplémentaires : 
      9 actionneurs au total + celui de voie 8 ,  un interrupteur STOP/Moteur 
      et bien entendu la synthèse et l'évasion de fréquence avec une ou deux platines HF
    


                                Epaisseur du boîtier ramenée à 45 mm,    Ecran LCD  plus lisible en vol

STF05-B.jpg (62343 octets)



          Une vue de l'intérieur

    Au centre, un circuit imprimé de base supportant :

        - le nouveau codeur  en bas
        - la ou les platines HF en haut. Ces platines se
          disposent côte à côte si on veut l'équivalent de la HF10 actuelle
   

   En haut à gauche, un circuit imprimé supportant les poussoirs Confbis et Confter, le stop moteur
   et le commutateur de voie 8

  L'alimentation se fait maintenant par 2 packs de 4 éléments  NiMh de 2000 mAh ou plus

 







DESCRIPTION  du STF05

Pour aller à la description des platines HF, cliquez sur le lien ci-dessous
Les platines HF11         ( 09 / 09 / 05 )


Le STF05 est dans la continuité du STF96. Il en reprend donc les grandes lignes et celles des modèles précédents.
Les différences essentielles portent :
    -  sur le boîtier plus compact qui a imposé une réorganisation générale de la disposition des éléments,
    -  l'utilisation privilégiée et exclusive du nouveau codeur COD912, avec pour le proche avenir la possibilité d'exploiter les ajouts du COD912B
    -  le passage à une alimentation sous 9.6 V avec 2 x 4 éléments au lieu des 10 des versions précédentes
    -  l'adoption de manches de diverses sources et le choix possible de 3 modes de trims, mécaniques, électriques ou Autotrim.
    -  l'augmentation du nombre d'actionneurs possibles : 10 au lieu de 8
    -  une refonte des platines HF. Disparition de la possibilité d'utiliser les HF8, HF9-1, HF92, HF9-3 et HF10. On passe à la HF11 soit seule,
       soit double dans une configutation nettement plus économique.

Finalement le STF05 s'avère nettement plus performant que le STF96 et paradoxalement plus économique !
Nous allons vous présenter successivement les éléments de ce nouveau venu, en commençant par le boîtier

                    A.     Le BOITIER du STF05.

STF05-box.jpg (72627 octets)

 

 

  Nous en donnons le descriptif pour les courageux
  qui envisageront de le réaliser eux-mêmes.
  Ce boîtier est plus simple à fabriquer que celui du
  STF96 car tous les plis sont dans le même sens et
  tous parallèles. Il suffit alors de commencer par les
  deux rabats d'extrémité de 8 mm, puis de plier
  progressivement tous les autres.
  Utiliser de préférence de l'aluminium pur que l'on
  peut trouver chez CONRAD en 200 x 400 mm
  Réf  29 76 66-22.  ( page 529 du catalogue 2005 )
  Cette plaque a exactement la largeur nécessaire :
  200 mm et est assez longue pour en tirer la face avant
  et le panneau de fond.
  Nous conseillons de faire tous les tracés puis les
  découpes avant pliage. Les ouvertures grandes et
  moyennes se négocient à la scie ABRAFIL
  Les petites par perçage et finition à la lime

  Vous remarquerez que le tracé correspond à la pose
  de manches SELECTRONIC avec trims mécaniques
  supprimés.
  Si vous voulez conserver ces trims, il faudra prévoir
  les fentes nécessaires

  Enfin, si le travail de la tôle vous rebute, sachez que
  nous proposons  face avant et fond  terminés, percés
  pour manches  SELECTRONIC
  Voir INFOS.
  Pour adapter des manches SLM, il suffira d'agrandir
  à  7 mm les 2 fois quatre trous de fixation, le trou
  rond  restant inchangé. Pour agrandir les trous nous
  avons  utilisé l'une après l'autre des mêches de 5 , 6
  et 7 mm ce qui permet de ne pas décentrer le trou
  final.
 

 

 STF05-pli.jpg (34071 octets)

 

 


   La figure ci-contre montre le détail du pliage de la face avant
   et les dimensions à  obtenir.

  Les flancs droit et gauche, sont à réaliser par la méthode
  préconisée dans la rubrique "CONSEIL"
        ----> cliquer ici pour y aller

Le flanc droit est percé comme on le voit ci-contre pour
recevoir les poussoirs CONFBIS et CONFTER et l'embase
du bouchon DIN 7 ou 8 points de liaison vers l'extérieur

Le flanc droit doit supporter le buzzer

Le boîtier terminé, il restera le problème délicat du décor de
face avant. Nous le réalisons en ID-MARK  ( SELECTRONIC )
de référence 8700. Ce décor doit être protégé du carburant.
C'est un problème difficile. Nous n'avons pas encore trouvé de
vernis anti-méthanol en bombe. Peut-être un de nos lecteurs
pourra-t-il nous fournir une réference ??
Nous préférons pour le moment recouvrir le décor d'un plastique
transparent adhésif. C'est assez facile et efficace.

NB. Nous mettons à votre disposition les fichiers PDF de ces
figures que vous pourrez alors imprimer avec une qualité parfaite:
           Face avant.pdf            flanc.pdf
         faire un clic droit puis  "enregistrer la cible sous"



        B.   SCHEMAS ELECTRIQUES

                            1.   Le CODEUR

Nous vous renvoyons à la description déjà publiée. On pourra voir dans le dernier paragraphe que de petites modifications du Cimpr ont été prévues
dans le but d'extensions futures ou du choix des trims électriques habituels
Le logiciel a été aussi revu et modifié en fonction des nouvelles interconnexions et de l'introduction de fonctions supplémentaires.

                            2 . Le CIMPR  de BASE

STF05-1-sch.jpg (101424 octets)
   Vous trouverez ci-contre, le schéma complet de la
    platine de base servant de support au codeur d'une part
    et aux platines HF d'autre part.
    Le schéma a été dessiné de mnière à correspondre aux
    emplacements physiques des différents constituants

    En bas, le connecteur 24 points en ligne du codeur et
    plus haut le connecteur CONN3 du même
    Le premier permet la connexion de toutes les entrées A/D
    ainsi que l'alimentation en 5V. On trouve au centre le
    régulateur 7805 nécessaire ainsi que la diode zener de
    9.1V  donnant la tension du LM358 codeur.
    Remarquer que le fusible classique est remplacé par
    un polyswitch réarmable RUE250
    Les connecteurs latéraux CONN5 et CONN6 assurent
    la liaison entre les entrées A/D du codeur et les divers
    actionneurs. Ils permettent ainsi la dépose de la platine
    de base sans dessouder quoi que ce soit.
    Le connecteur CONN3 est en liaison avec le port P du
    µC qui gère les 16 interrupteurs du système. Il est relié
    au connecteur CONN4 qui permet la liaison avec les
    inters du haut de boîtier ( DR, CP, V8, Fn/Fs .... ) et
    également aux 5 points de liaison vers le clavier.

    Le haut du schéma correspond à la gestion des platines
    HF : HF1 la principale et éventuellemnt HF2 si on la monte.
    Un câble plat en provenance de CONN1 du COD912
    véhicule tous les signaux nécessaires : D, Cl, En pour la
    synthèse de fréquence, Mod pour la modulation, Var pour
    le contrôle de la tension de varicap, Buz pour le buzzer.
    Rappelons que le signal BUZ permet en même temps la
    coupure HF. Ici les composants nécessaires sont sur la
    platine de base :  549 + SUD45P

    En haut à gauche, CONN7 pour les signaux du connecteur
    DIN et à droite, CONN8 prévu pour un scanner intégré
    que nous prévoyons dans le futur.

    Remarquer l'inter "HF2" donnant la possibilité de couper
    l'alimentation de la platine HF2, dans les cas où elle n'est
    pas utile.
                    Pour télécharger le fichier PDF de ce schéma


                             3.   Circuit des commutateurs

        STF05-3.jpg (32368 octets)

        Ci-contre le détail des branchements des 15 commutateurs de fonction,
        associés au port P du µC
        Les lignes PP4 à PP7 sont des sorties et PP0 à PP3 des entrées.
        Les diodes sont nécessaires pour isoler chaque contact des autres.
        En effet, ici, "n" contacts peuvent être établis simultanément, ce qui n'est pas
        le cas d'un clavier ordinaire
        Les contacts P, E, - et + sont ceux des touches du clavier effectif
       DR1,DR2,CP1,CP2 sont les inters de Dual-Rate et de Couplage
        Bis et TER sont les poussoirs de CONFBIS et CONFTER
        EVF est le commutateur des fréquences Normale et de Secours
        St/M est le commutateur de Stop Moteur
        V8 est le commutateur de voie Tout-ou-Rien  8 faisant passer le temps
        de synchro de 8 à 9 ms  ( ce qui est décodé par les RX19 et RX23 )
        Ty et PC sont sur le connecteur DIN : Ty appelle la fonction TACHYMETRE
        tandis que PC appelle la fonction de téléchargement bidirectionnelle
        A noter que le seizième contact "n.u"est utilisé  par l'autotrim "A" et "@".
       Veuillez vous reporter au chapitre concerné pour détails :  Lire "A  pour AUTOTRIM-2 "

        En bas, nous avons le détail des contacts d'appel de la fonction  AUTOTRIM
        Cette fonction est gérée par la ligne TRIM du convertisseur A/D  ( AN10 )
        Au repos AN10  lit +5V  et le convertisseur sort "255"
        Le poussoir "STICK2" concernant le manche de gauche ( dérive) met la ligne
        AN10 à 0 , le convertisseur donne "0"
        Le poussoir "STICK1" concernant le manche de droite ( ailerons) fait passer
        la ligne AN10 à +2.5V , le convertisseur donne "127 ou 128"
        Le logiciel interprète ces résultats.


                 C.    MONTAGE du STF05


                                 1. La platine de base

STF05-1-recto.jpg (54852 octets)
STF05-1-verso.jpg (41263 octets)

                 Cliquez pour télécharger le fichier PDF       du recto ci-dessus                                                                ou  du        fichier PDF  du verso
                 Cliquez pour télécharger le fichier WORD  de sa liste des composants

Comme on peut le remarquer, le travail est simple.   Veiller à utiliser les composants préconisés et non ce que vous trouvez dans le fond d'un tiroir !
En particulier, pour le connecteur CONN4 du bas et CONN3 sur lesquels s'embroche le codeur. Les modèles AMPMODU de RS sont recommandés.
Les platines HF sont constituées de deux plaques s'embrochant l'une sur l'autre, le tout s'embrochant sur la plaque de base. A cet effet, il faut souder les
10 + 4 douilles miniatures de chaque HF sur cette plaque. Veiller à ne pas mettre de soudure dans le trou de ces douilles.
Il existe quatre trous d'angles des platines HF sur la plaque de base. On peut y mettre des douilles identiques aux précédentes, mais si vous le pouvez,
nous vous conseillons de tarauder ces trous pour vis de 1.5 mm et de fixer par un point de soudure des entretoises laiton  de 6.5 mm de long.
La platine inférieure de la HF sera embrochée sur les 14 douilles mais maintenue en place par les quatre vis.
Comme cette platine est conservée quand on passe de 72 à 41 ou 35 MHz ( seule la platine supérieure est changée ) on aura plus de facilité lors des
changements de bande.
Les composants soudés, préparer le câble plat  14 fils ( L env. 8 cm ) avec son connecteur femelle serti. On observera la photo pour voir comment
nous avons disposé ce câble, en lui faisant faire une boucle pour une pose et dépose facile. Le câble passe dans la fente centrale de la platine ( dans le
bon sens...s.v.p ! ) et les conducteurs coupés à bonne longueur, dénudés, étamés et soudés à plat sur les plots prévus au verso. Voir photo.
Noter la position de l'ajustable de l'affichage de la tension batterie. Il est accessible par un trou à prévoir dans la base du boîtier ( non prévu sur le plan )

Dscf0009.jpg (33927 octets)Dscf0011.jpg (29073 octets)

           Photos prises sur le proto, sans trous métallisés ! Remarquer sur la photo de droite, le câble plat CONN9/CONN9 du port P embroché et mis en forme pour rejoindre le CI-3

Une fois cette platine prête, il faut penser à son installation dans le boîtier, parallèle à la face avant et parfaitement centrée dans le sens de la largeur
Découper une plaque d'époxy simple face aux dimensions de la base intérieure de ce boîtier ( 42 x 180 ). Cette plaque va servir d'une part à fixer les accus
et d'autre part à fixer la platine de base. A cet effet deux petites équerres de fer-blanc ou de laiton seront soudées  à l'écartement de la base de la platine.
Percées et éventuellemnt taraudées, elles recevront les vis d'angles de cette platine.
Celle-ci en place doit avoir son verso à 15 mm de la face avant intérieure du boîtier.
La plaque d'époxy de fond est fixée par deux vis tête fraisée dont les trous sont indiqués dans le plan du boîtier ( d = 43 + 43 mm )
Vous remarquerez maintenant vers le haut de la plaque de base, deux trous prévus pour la fixation haute ( sous CONN7 et CONN8 )
Vous aurez alors à déterminer avec précision, la correspondance de ces trous avec la face avant du boîtier ( où ces trous ne sont pas cotés )
La fixation se fait alors par deux vis de 2 x 20 mm à tête fraisée et entretoises de 15 mm. Ces vis et les entretoises seront collées à la cyano et les
têtes noyées dans la face avant de manière à ne pas affleurer et ainsi disparaitre, une fois le décor posé.
Les deux packs d'éléments R6 sont maintenus par de larges colliers d'alu mince, renforcés aux points de fixation par des barretes d'époxy de 8/10
Voir photo du début de page montant bien la disposition.

                             3. Clavier et afficheur

 STF05-3-recto.jpg (7717 octets)
STF05-3-verso.jpg (5907 octets)






Le clavier du STF05 est particulièrement simple, comme le montrent ces figures
Il est fixé au verso de la platine de base, en même temps que l'afficheur dûment muni de son câble plat 14 fils avec connecteur femelle à brancher sur CONN2
du codeur. Prévoir une longueur de câble suffisante pour dégager le connecteur CONN5 de la platine de base. Les fils de ce câble sont à souder dans l'ordre
sachant que le fil rouge, bien visible sur les photos correspond au fil n° 1 ( fil masse de l'afficheur )

Dscf0010.jpg (27977 octets)Dscf0013.jpg (26621 octets)

                        Photos montrant, à gauche le clavier installé. Remarquer les connexions directes par fils nus. Les départs + et - vers la batterie sont également soudés
                                    La photo de droite montre maintenant l'afficheur installé. Pour chacune de ces pièces, des entretoises les amènent à la bonne hauteur



       4. Le circuit des Voies annexes, de DR et CP                 Dscf0001B.jpg (100067 octets)


STF05-2-recto.jpg (42100 octets)
STF05-2-verso.jpg (30650 octets)    Sur le CI-2  sont installés les potentiomètres
    rectilignes et les inters de dual-rate et de couplage.
    Pour ces derniers, une patte de fixation doit être
    supprimée.
    Nous conseillons vivement de souder ces compo-
    sants en installant le tout dans le boîtier.
    Ainsi; il sera possible de faire de légères retouches
    de position des différentes pièces.
    Notons que l'ensemble est maintenu par 4 vis
    de 2 mm. Attention à la longueur des deux vis du
    bas, maintenant les potentiomètres, car trop
    longues, elles risquent de détériorer ceux-ci.
    Au montage final, c'est ce circuit imprimé qui sera
    installé le premier.
    ATTENTION : Lors de la soudure des inters,   insérer
     sous chaque extrémité de la plaque bakélite une languette
     de bristol ( carte de visite ) assurant que les pattes
     d'accrochage de la partie métallique  ne viennent pas en
     contact avec les larges pastilles  carrées
      Supprimer les languettes bristol après soudure

Cliquez pour télécharger la liste des composants
des circuits secondaires ( CI-2/3/4/5 )

                            5.  Le circuit des commutateurs

STF05-4-recto.jpg (43297 octets)STF05-4-verso.jpg (36618 octets)
















 


Ci-dessous, photos illustrant le montage de CI-2 sur le flanc droit du boîtier

Dscf0005B.jpg (32563 octets)
    On commencera par monter les diodes, CONN9 et au verso CONN10
    ( 4 picots coudés 90° ) et les poussoirs BIS et TER
    Le circuit sera alors présenté sur le flanc droit, l'inter de voie 8 monté sur
    la face avant du boîtier. La plaquette doit s'appuyer sur ce flanc droit, les
    poussoirs  munis de leur bouton, passant par les trous prévus et par ailleurs
    doit s'appuyer sur les picots de l'inter V8
    Solidariser la plaquette avec le flanc par deux points de soudure,
    à revoir plus tard et souder sur les picots de l'inter
    Vérifier le bon fonctionnement de l'ensemble  Voir la photo.
    Terminer par la soudure du mini-inter de stop-moteur en le centrant bien
    dans l'ouverture prévue
   Dscf0004B.jpg (35466 octets)














Voir maintenant la seconde photo vous montrant le connecteur DIN monté
et connecté
Vous aurez à approvisionner 2 câbles plats munis de leurs connecteurs
PICOFLEX et de longueur 25 cm. L'un de ces câbles relie la platine de base
au CI-3 ( liaison CONN9/base à CONN9/CI-3 ) tandis que l'autre est
coupé en deux, l'une des longueurs de 12.5 cm servant justement à relier le
connecteur DIN à CONN7 de la plaque de base. La seconde moitié à conserver pour la connection future d'un module 2.4 GHz XBEE  sur CONN8/base
Enfin signalons que le CONN10 du verso reçoit une fiche femelle 4 fils en provenance du CI-2 des potentiomètres. Il y connecte les lignes PP0,PP1,PP6 et PP7.
Remarquer enfin que le commutateur Fn/Fs est relié à CI-2 par deux fils volantsDIN-05.jpg (8942 octets)

CON-05.jpg (35989 octets)












         A droite,le branchement sur le connecteur  DIN.
         Nous avons indiqué les n° des fils du câble plat
         venant de Conn7 sur CI1 ( fil n° 1 = rouge ) :
         1  :  Tx         2  :  Ty       3 et 5  :  masse         4  :  Rx         7  et 8  :  + 5V
         6  :  au picot central. Il est relié à la sortie du signal PPM en provenance du codeur
                On peut l'utiliser pour la double commande  mais aussi pour les modules 2.4 GHz
                 utilisant un tel signal PPM.   Utile aussi pour les simulateurs de vol  ( voir JOYTEF )
         Les points PP2, PP5  et PP7 sont à relier aux points 2, 5 et 7 de CI2.
         Ce sont les 3  liaisons ( rouge, vert et violet ) que vous apercevez sur la photo, ci-dessus, à droite.


                                  cliquez pour télécharger le fichier PDF de cette figure                                                   
                                                                                                                                                           

                Ci-dessus, le schéma de branchement des actionneurs     Les sticks représentés sont les SELECTRONIC dans la version sans trims (AUTOTRIM)
         ou trims mécaniques. On notera que quand les Gaz sont à droite ( stick1 ), le  pot de trim gaz est le rectiligne côté stick1 alors que l'actionneur M9 est
         côté stick2.  La situation est inversée quand les gaz sont à gauche.  Attention au sens +/- sur les pot de sticks. Quel que soit  le type de manche monté,
         émetteur vu de face, on doit  aller vers 255, manche ailerons/dérive vers la droite, ou manche gaz/profondeur vers le haut. 
        ( à vérifier avec  le choix "ST" du MENU ).   n aura sans doute remarqué que nous avons prévu deux connecteurs 8 et 9 points pour les liaisons entre
        la plaque de base et les actionneurs. Ces connecteurs sont au pas de 2mm.  Mâles coudés 90° sur la plaque de base et barrette femelle sur les fils.
        Ce choix permet une dépose facile des éléments de l'émetteur. Sans doute avec un petit risque de mauvais contact. Les pessimistes pourront supprimer
        ces  connecteurs et souder directement les fils sur la  plaque de base, comme cela se faisait dans le STF96, au prix de démontages éventuels plus laborieux.
        Les entrées AN13 et AN14 non connectées dans la figure, sont à utiliser dans le cas du choix des trims électriques.

            6. CONSEILS pour le montage final.        cliquez pour télécharger le fichier des pièces diverses

Pour le montage final nous vous conseillons de procéder comme suit :
    -  Les platines CI-1 à CI-4 sont terminées et leur pose à blanc dans le boîtier a été faite et dûment vérifiée.
    -  Le boîtier est terminé. Les fixations des deux inters , M/A et HF2/off ont été prévues : soit par boulons de 2 mm apparents, soit en installant, avant la
       pose du décor, des vis de 2mm à tête fraisée, noyées dans l'alu et collée à la cyano. A noter qu'il est possible de monter l'inter de M/A en retrait sur vis
       plus longues et entretoises de manière à rendre la manette de commutation peu apparente. A vous de voir.
       Les vis et entretoises de fixation haute de CI-1 sont en place    
       Coller et découper le décor. ( Utiliser un cutter à lame très pointue , par ex. N° 1 / OUA299552, page 13.5 de ED ) 
       La plaque époxy de fond est faite, les accus fixés, les deux équerres pour le CI-1 soudées. La fixer sur la base du boîtier.
    -  Monter l'embase d'antenne.
    -  Monter CI-2.  A signaler que deux rondelles d'épaiseur 1mm env. sont à intercaler en bas, pour compenser la différente légère de hauteur.
        Vérifier qu'il n'y a pas de masse intempestive entre les pastilles des inters et le boîtier.
    -  Installer les actionneurs 5 ( avec ses 4.7 k ) et 6
    -  Monter les manches. Dans le cas des SELECTRONIC, nous avons intercalé des rondelles d'époxy 1.6 mm pour un léger recul.
        Si vous optez pour l'Autotrim de mode 1, il faudra au préalable installer les  CI-5 STF05-5-recto.jpg (18474 octets)
        supports des  poussoirs nécessaires.    Voir ci-contre .
        Si vous choisissez l'Autotrim de mode 2, un seul poussoir est nécessaire. Il peut
        être en bout de manette de manche pour les pilotes au pupitre ou ailleurs pour les
        autres.  Nous l'avons placé sur le pan coupé 45 ° du boîtier au-dessus de l'inter de
        stop/moteur. ( voir codeur COD912 )
        A noter que vous pouvez monter les poussoirs des deux modes, afin de choisir sur
        le terrain, le mode qui vous convient le mieux.
       Avec les manches SELECTRONIC, les pièces  de CI-5  sont justement prises
        sous les manches, remplaçant une des rondelles ci-dessus.
       Avec les manches SLM, il faudra supprimer la partie haute des plaquettes.                                                                                            côté AILERONS (Stick1)                            côté DERIVE (Stick2)
       Bien vérifier que la découpe carrée permet d'insérer les poussoirs préconisés.                                                                                                     Dans le cas  du montage avec poussoirs sur boîtier
        Retoucher à la lime si nécessaire.   Vérifier aussi le centrage des poussoirs sur le trou prévu du boîtier.
        Avant de fixer les poussoirs, coller les CI-5 sur l'alu à la cyano. Colle sèche, insérer les poussoirs, rabattre les cosses sur le CI et souder.
        Souder les 4.7 k et prévoir les liaisons : + et - seront pris sur les pot de manches, TRIM entre les 2 éléments CI-5 et vers le connecteur 2mm de la base.
    -  Procéder au câblage des actionneurs. Voir figure plus haut. Voir également la photo du début de page pour observer la manière d'amener le toron de fils
       sur le connecteur femelle 2mm, toutes soudures sous thermo-rétractable.
    -  Poser l'inter M/A et la prise de charge. Sous l'écrou de celle-ci, une bonne cosse de STF05-PW.jpg (8232 octets)
       masse. ( Gratter la peinture si besoin est, de manière à assurer un contact correct
       avec la masse du boîtier). La batterie et le fil - de CI-1 seront soudés sur cette cosse.
     . Câbler ces éléments avec le polyswitch sur l'inter .   Voir ci-contre
        Attention : Suite à un incident qui nous est survenu, nous conseillons vivement de monter
                         le polyswitch, non pas du côté + batt , mais du côté -batt. La protection est
                         alors totale et préserve de tout incident si un élément quelconque du pack
                         touche malencontreusement à la masse.
La figure ci-contre sera modifiée.
    -  Installer la plaque de base ( CI-1)  Attention :   Il faut couper les picots de l'inter
       "HF2/off" aussi courts que possible, souder les départs de fils à l'horizontale
         et prévoir un isolant protecteur : Nous avons découpé un morceau
        de rhodoïd mince couvrant ces contacts, avec deux  pattes
        s'enfilant sur les entretoises de   fixation haute de CI-1

       Connecter les fils d'alimentation + et - prévus sur CI-1
       La batterie peut être connectée. Nous avons utilisé des cosses Faston, ce qui permet une dépose sans fer à souder .

A ce stade de la réalisation, il est bon de procéder à un test de fonctionnement

        Mettre sous tension  en vérifiant la consommation :  de l'ordre de 25 mA
        Vérifier le +5V  et le +9V
        Vérifier le fonctionnement correct des actionneurs et en profiter pour faire le calage mécanique des pot. de manches afin d'avoir une tension très
        proche de +2.5 V , manche au neutre. ( A mesurer sur le connecteur CONN4 du bas de CI-1)
        Attention : Si le codeur n'est pas embroché ( ce qui est le cas ici ), le +5V n'est pas appliqué sur les actionneurs M2, M3, M5 et M6.  Pour pallier
                         cela, relier le point 1 ( ou 2 ) de CONN3  à l'un des points + 5V de CONN4. Il suffit d'un fil non divisé inséré dans les douilles femelles
                         correspondantes
        Avec les manches SELECTRONIC et leurs trims mécaniques gardés, on ne peut rien faire. Si vous avez coupé les manettes de ces trims, en vue
        de l'autotrim, actionner ces trims de l'intérieur pour le centrage et résultat obtenu, coller le secteur de commande sur le bâti  avec de l'araldite.
        Avec les manches SLM, sans ou avec trims électriques, déserrer le collier de blocage des axes et faire le réglage.
        Un écart peut être toléré sachant que les pot.aj P5/8 sont justement prévus pour cela !

        Si tout est OK, monter les flancs de boîtier, d'abord le droit, avec CI-3, puis le gauche avec le buzzer. Relier ce dernier à CI-1
        Relier le cordon 4 fils de CI-2 à la prise coudée du verso de CI-3
        Connecteur le 1/2 câble PICOFLEX sur CONN7 de CI-1 et enfin le câble plat de 25 cm de CONN9 de CI-1 à CONN9 de CI-3. Voir les photos
        pour la mise en forme
        NB. La déconnection des connecteurs PICOFLEX n'est pas aisée. Nous nous servons d'une lame très fine pour faire une pesée entre le Cimpr
        et la fiche afin de la déboîter

       La base générale du STF05 est maintenant terminée.   Il reste à faire le codeur et à l'embrocher sur ses connecteurs !
        Se reporter à la description de cette partie fondamentale de notre nouvel émetteur !

7  Détails supplémentaires

      Après avoir monté un second STF05, avec les circuits imprimés définitifs, nous sommes en mesure de donner quelques indications nouvelles

                   Cliquez pour télécharger le fichier pdf de cette figure
STF5-SEC.jpg (33692 octets)     Montage des platines imprimées.
     La platine CI-1  supporte le codeur, les platines HF, l'afficheur et le clavier
     Sa fixation a été assurée par 4 vis de 2x20 à têtes fraisées
     Les trous ne sont pas prévus d'origine dans la face avant du boîtier
     Leur position est facile à déterminer :
    -  Vers le haut, tirer une ligne passant par le bord supérieur des 4 trous 8x4 mm
        des quatre inters de DR et de couplage
    - Vers le bas, tirer une ligne passant par l'axe des trous de touches du clavier
    En haut, comme en bas, la distance horizontale des trous est de 76 mm
    Ces trous sont fraisés pour noyer les têtes de vis sous le décor. Les vis et les
    colonnettes sont posées et collées à la cyano.
    Alors que nous avions prévu de fixer le clavier sur CI1, avant montage dans le
     boîtier, nous avons préféré cette fois, fixer le clavier sur la face avant. Il est
     ainsi beaucoup plus facile de fignoler sa position pour un bon centrage des touches
     Pour assurer la liaison entre clavier et CI1, nous avons soudé sur CI3 une barette
     femelle Minicom, bas profil  (  RS : 230-4938 ) et sur CI1 des picots mâles
     En cas de dépose de CI1, le clavier reste donc sur le boîtier.

    Rappelons que la platine CI-2 se fixe par 4 vis de 2 et que les trous sont déjà prévus
    sur le boîtier fourni.  Il faut par contre augmenter légèrement la largeur de 4mm des
    découpes 8x4, pour avoir un déplacement sans frottement des leviers des inters.

    Nous avons conseillé de fixer la platine de base des HF par vis de 1.6 et entretoises.
    Pour ces entretoises, nous proposons d'utiliserdes tubes de 5.5 mm obtenus en
    tronçonnant des embouts de câblage ( ED : COEMBKPET15FD, page 6.74   )
    Ces tubes sont soudés au verso des platines de base. Les vis de 1.6 sont à couper,
    si nécessaires pour ne pas dépasser au verso ce CI1, avec risque de court-circuit.

    Les batteries sont fixées sur une contre plaque époxy de 16/10 couvrant la totalité
    du fond de boîtier. Les deux packs de 4 x R6 sont ceinturés par une bride d'alu
    mince large de 30 mm. Prévoir 3 barettes d'époxy 8/10 pour consolider et 2 vis
    de 2 mm par barette. Noter la gouttière de plastique évitant une mise à la masse
    intempestive d'une enveloppe de R6, par perforation par la vis inférieure du
    plastique de protection des éléments.

       Montage de  CI-2
Vue- CI4-A.jpg (21398 octets)  Vue- CI4-B.jpg (38293 octets)
   Ces deux photos pour illustrer deux détails apportés à cette platine :   A gauche, montage d'un connecteur 2 picots  distants de 5.04mm pour liaison au
   commutateur Fn/Fs . On aperçoit  un peu ce connecteur dans la photo de droite. La dépose du flanc se fera ainsi plus facilement.
   Par ailleurs dans cette dernière, voir la pose de deux picots coudés,   permettant la liaison vers le poussoir d'autotrim "A". Par ailleurs, le manche, visible sur
   cette photo est équipé d'une manette à poussoir SLM, dont les fils sont terminés par un connecteur 2 pts femelles, pouvant se brancher à la place du poussoir
   précédent. Sur la photo, le cordon est enroulé sur lui-même car non utilisé.
   Le modéliste qui pilote "au pouce" se servira du poussoir latéral, qui lui tombe naturellement sous le doigt, tandis que celui qui pilote "au pupitre" utilisera le
   poussoir de manche, manche  qu'il tient normalement entre les doigts.   Dans les deux cas, le déclenchement de l'autotrim "A" se fait sans aucun déplacement
  de la main !

     Branchement du connecteur de charge et des manches SLM

Vue-SLM-G.jpg (34318 octets)    Con-Pot.jpg (12505 octets)
 
  
A gauche, photo d'un manche SLM et de son branchement
   Ci-dessus, le branchement du connecteur de charge et des potentiomètres
   des manches SLM
    Il est important de respecter le bon sens du + et du -, pour avoir des
    actions dans le sens prévu. C'est particulièrement le cas pour le manche de
    gaz, de manière à ce que l'inverseur de STOP-MOTEUR agisse en accord
    avec  celui-ci.  ( le ralenti et l'arrêt se faisant avec la valeur "0" ).
    Voir écran "ST".



   Vues du STF05 avec manches SLM sans trims

Remarquer la position du poussoir d'autotrim "A" sur le flanc droit, pour pilotage "au pouce"
Voir aussi ce poussoir possible en bout de manette de manche, en cas de pilotage au pupitre


STF05-B3.jpg (130437 octets)
STF05-B2.jpg (114157 octets)

STF05-B1.jpg (134613 octets)