page 3                                                                                                                 Retour  à REALISATION

ETALONNAGE  du TFX4


1. INITIALISATION de l'EEPROM.
  La mémoire EEPROM interne du µC contient quelques données de fonctionnement : Valeurs des 16 offsets, valeurs de correctifs ... Il est impératif de procéder à l'écriture des valeurs par défaut, pour
  un fonctionnement correct du TFX4. Pour cela, lorsque l'écran affiche le menu, appuyer plus de 3 secondes sur la touche E . L'écran affiche alors : EEPROM INITIALISEE
  Un nouvel appui bref sur E fait revenir au menu.
  La procédure indiquée met  tous les offsets à 0, les correctifs du capacimètre et quelques paramètres à bonne valeur .
  Indispensable à la mise en service, la procédure pourra être reprise par la suite, si le besoin s'en fait sentir.

2. ALIMENTATION.
  Ne pas oublier de régler la tension de 9.5V à cette valeur, par l'intermédiaire de P2.

3. FREQUENCEMETRE.
  Bien que très précis, Il  est souhaitable de caler le TCXO 26 MHZ sur la fréquence idéale, à l'aide d'un réglage accessible au-dessus du boîtier.
           Il existe plusieurs solutions :
- Vous disposez d'un générateur HF de fréquence parfaitement connue à 10-6 ... 10-8 près. Dans ce cas c'est très simple :
  Mesurer cette fréquence avec le TFX4 et caler le TCXO pour lire le bon résultat.
- Vous pouvez procéder indirectement en mesurant la fréquence d'un générateur moins stable mis au battement 0 avec la porteuse d'une émission de référence : WWV quelconque,
  voire FRANCE-INTER sur 162 kHz. Caler le TCXO comme ci-dessus.
- Si vous disposez de ... beaucoup de patience ! Mettre le TFX4 en mode CHRONOMETRE. Caler l'heure en coïncidence avec l'horloge parlante et lancer le comptage.
  Jouer alors sur le calage du TCXO pour garder l'heure exacte. Difficulté : Pour tenir une précision de 10-6, il faut garder la seconde pendant presque ... 12 jours !!
  La patience n'est donc pas de trop 1

4. 10 MHz.
  Lorsque le TCXO est bien calé, donc les mesures de fréquences précises, mesurer le 10 MHZ interne, sur le point test de la platine logique. ( picot 41 du LCA )
  Retoucher l'ajustable du quartz pour arriver  à la valeur  exacte en se rappelant que cette référence est bien moins critique que celle du TCXO, les mesures concernées ( Périodes, impulsions, capas )
  n'exigeant pas une très grande précision.

5. SENSIBILITE.
  On règlera l'ajustable P2 de polarisation du 74AC14 , au voisinage du seuil de basculement de ce trigger, puis en injectant un signal HF sur l'entrée A, on fignolera le calage pour avoir une sensibilité
  maximale.

6. CAPACIMETRE.
  Il faut disposer d'une capacité de référence, de valeur voisine de 0.47 µF, connue à 0,1% ... dans l'idéal. Mesurer cette capacité, en mode "manuel" dans les deux gammes disponibles et caler les
  deux ajustables pour lire la valeur en question. Attention, il ne faut pas espérer plus de 4 chiffres significatifs stables et c'est déjà très bien ! ( voir plus loin )

6. INDUCTANCEMETRE.
  L'ajustable P1 ajuste le point de fonctionnement de l'oscillateur LC . Son réglage peu critique se fera pour obtenir un signal bien symétrique en sortie de T2.
  Relier l'entrée de mesure à la masse et régler l'inductance interne L0 pour lire 0.00 µH, le CV à mi-course et le signe "-" clignotant.
  Il faut maintenant disposer d'une inductance de valeur connue,  voisine de 1 mH. Mesurer l'inductance et, par une série de retouches successives, obtenir le bon affichage en jouant sur le noyau de
  L0, avec reprise du zéro, par le CV, à chaque retouche.
  Le condensateur C0 est, en principe,  un 10000 pF / l,5%  de bonne qualité. Cependant sa valeur s'avère en général trop grande, car il faut y ajouter la capacité parasite de l'entrée de l'oscil1ateur.
  Dans ces conditions, la fréquence générée est trop basse et de ce fait les résultats des mesures trop forts.
  Trouver un condensateur C0 de valeur parfaite est une gageure, aussi une astuce  logicielle a été prévue : Puisque la fréquence déterminée par C0 / (L0+Lx) est trop basse,  cette fréquence étant
  divisée normalement par 1000,  il suffit de la diviser par un nombre plus petit pour retrouver le bon résultat qui doit être de 500 Hz avec Lx = 0. Ainsi, si au lieu d'avoir les 500 kHz  théoriques
 ( 500000 : 1000 = 500 ), nous obtenons 480 kHz réels, il suffit de diviser par 960 pour avoir les 500 Hz.
  Par ailleurs, la valeur de C0 est sans importance pour la mesure elle-même puisque nous déterminons le rapport des fréquences, lequel, C0 restant le même, ne dépend que du rapport des
  inductances L0 et  L0+Lx.
Au moment de l'étalonnage, par mesure d'une inductance CONNUE, si le résultat est TROP GRAND,  il faut DIMINUER la valeur du rapport de division et inversement.
Pour changer ce rapport, en inductancemètre, appuyer sur la touche P pendant 2 secondes : L'écran de correction apparaît. Appuyer à nouveau sur P pour stopper le clignotement du curseur.
Changer la valeur pas à pas, par + ou - . La valeur choisie obtenue, appuyer à nouveau sur P ce qui ramène le clignotement du curseur. Appuyer sur E pour sortir et enregistrer.
Avec Lx=0, recaler la bobine L0 pour afficher 0.00 µH, CV à mi-course.
Refaire une mesure de l'étalon. Procéder par approximations successives jusqu'à obtenir la bonne valeur.
Le logiciel permet de varier le rapport de division de 900 à 1100.
Accessoirement, l'appel de la routine précédente agit en bascule d'une bande morte de 20 nH autour du 0.00 µH : une fois avec bande morte, signalée par un point à coté de IND ( "IND." ),
une fois sans bande morte, signalée par l'absence de point. ( "IND" ). La bande morte rend le 0.00 plus stable, mais porte le minimum mesurable à 40 nH au lieu des 20 nH sans bande morte.
A votre choix !


UTILISATION du TFX4.

Nous fournissons dans cette documentation tous les diagrammes des procédures d'utilisation des diverses fonctions du TFX4. Ces tableaux sont beaucoup plus explicites que de longs discours et
nous vous conseillons, du moins au début, de les avoir constamment sous la main. Nous allons cependant détailler ci-dessous quelques particularités et donner quelques conseils.
Les diagrammes sont fournis en figures PDF, à télécharger et, de préférence,  à imprimer sous ACROBAT READER

1. Fréquencemètre simple. télécharger      ( F et P )
    A l'entrée dans cette fonction,
    le TFX4 est en mode "F/A+", donc entrée "A" et gamme "+“ (  ls / 1Hz)
    Pour changer de gamme, appuyer sur - , ce qui donne "F/A-".( 0.1s / 10Hz ).
    Pour changer d'entrée, il faut appuyer d'abord sur P et en maintenant cette touche, appuyer sur + . L'entrée B devient active : "F/B." avec passage d'une gamme à l'autre par +ou - .
    Retour sur l'entrée "A", avec appui simultané sur les touches  P et - . Ce type de procédure se retrouve d'ailleurs dans toutes les autres fonctions et nous n'y reviendrons pas.
    Retour au MENU par "E"

Quelques remarques maintenant sur la mesure des fréquences.
- ENTREE A. Cette entrée est très sensible et elle compte vite ! Les signaux a :mesurer n'ayant pas souvent une pureté spectrale  donc une forme parfaites, des précautions doivent être prises pour
    lire un résultat correct. En effet, de petits accidents de forme, exagérément amplifiés par les étages d'entrée peuvent induire des comptages supplémentaires et provoquer l'affichage de 2, 3 ...fois la
    vraie valeur. Le résultat lu est d'ailleurs souvent instable dans ce cas.
Pour éviter ces ennuis, deux principes :
    * Atténuer le plus possible le signal à mesurer. Utiliser pour le moins une sonde atténuatrice par 10 d'oscilloscope,  laquelle donne très souvent satisfaction. Jouer aussi sur le réglage de gain du TFX4.
    * Intercaler si possible un filtre passe-bas entre le point de prélèvement et l'entrée du TFX4. Ce peut être une simple résistance, servant de pointe de touche, à l'extrémité d'un fil blindé BF à capacité
       parasite notable.
    Notons que ces problèmes existent surtout du côté des fréquences basses car lorsque l'on s'approche des 50 MHZ, les harmoniques n'ont plus d'action et les étages d'entrée sont moins sensibles.
- ENTREE B. Le problème est identique. Le MB510 compte jusque 3000 MHz et il ne se fait pas faute de privilégier les multiples de la fréquence à mesurer. Les mêmes remèdes donneront les mêmes
    effets ! Donc atténuez et filtrez ! Pour les fréquences inférieures à 100 MHZ, utilisez un fil blindé BF dont la capacité importante filtrera les harmoniques. Bien entendu, dans l'idéal, il faudrait disposer
    de quelques bouchons intermédiaires configurés en filtres LC passe-bas.
    Signalons tout de même que si le signal Fx provient d'un bon générateur HF à niveau contrôlé, la mesure de fréquence ne pose aucun problème tant sur l'entrée A que sur la B.
    Dans les divers cas rencontrés en pratique, privilégier autant que faire se peut, le prélèvement INDUCTIF : Un fil blindé BF à l'extrémité duquel on soude 2 cni 3 spires de fil rigide isolé,
    diamètre 1 cm env, entre âme et masse du câble. Il suffit d'approcher la boucle de la source HF pour obtenir la mesure. Quand cette méthode est impossible, retenir la sonde d'oscilloscope
    et évidemment en UHF, essentiellement la connection directe 50W / 50W par coaxial ad-hoc.

2. Fréquencemètre avec offset.   télécharger
  Les considérations précédentes sont valables : Changement de gamme par + et - et changement d'entrée par P et + ou - .
  A l'entrée dans la fonction, sans signal injecté, le TFX4 affiche  en fait la valeur de l'offset programmé en mémoire. Au départ cet offset est nul et le TFX4 indique donc   FA+o0+           0,000 kHz
  "A" pour entrée A,   "+" pour gamme +,  "o0" pour offset de n° 0.  Le "+" final indiquant que l'offset est positif et donc s'ajoute.   Enfin la fréquence mesurée avec correction par l'offset
  Si vous utilisez cette fonction c'est sans doute pour un offset non nul, sinon il vaut mieux repartir en F simple. Il faut donc PROGRAMMER l'offset effectif , ou par la suite, en changer :
  Appuyer sur P et en même temps sur E : Le curseur invisible clignote maintenant sur le n° de l'offset.
  Si vous appuyez sur + ou sur - , vous allez faire défiler les 8 offsets possibles : 0+, 1+, 2+, 3+, 4-, 5-, 6- et 7-. Ils sont tous à 0 au départ. Revenez  sur le n° 0.
  Appuyer sur P et constater que l'écran devient :       FA+o0+     00000,000 kHz  montrant tous les chiffres de l'offset. Le curseur clignote sur le 0 de gauche, donnant la possibilité de le modifier.
  Mais les touches + ou - permettent de se placer sur un autre chiffre.
  Le chiffre à modifier étant choisi, appuyer P : Le curseur ne clignote plus. Appuyer alors sur -+ pour incrémenter ou sur - pour décrémenter.
  Une fois la valeur obtenue, appuyer à nouveau sur E ce qui rend le curseur clignotant. Procéder de même sur tous les chiffres nécessaires. L'offset désiré étant atteint, appuyer sur E , ce qui permet
  le fonctionnement du fréquencemètre bloqué pendant cette programmation et en même temps enregistre l'offset en EEPROM, à la fois pour la gamme + et pour la gamme - .
  Comme le diagramme le montre bien, la modification de l'offset n'est possible qu'en gamme + . Elle est rejetée en gamme - .
  Par ailleurs vous disposez de 8 offsets en entrée A et de 8 autres en entrée B. Les 4 premiers positifs, les 4 derniers négatifs.
  En pratique il est beaucoup plus fréquent d'ajouter un offset à une fréquence que de le retrancher. Par exemple, sur un récepteur l'oscillateur local est souvent en-dessous de la fréquence reçue.
  Supposons une FI à 455 kHz. Une réception sur 41100 kHz conduit à un oscillateur réglé sur 41100 - 455 = 40645 kHz.
  Pour lire la fréquence de réception en mesurant l'oscillateur local, programmer un offset de 455,000 kKz, lequel ajouté à la mesure du 40645 kHz affichera 40645 + 455 = 41100 kHz.
  Mais, supposons que nous voulions RETRANCHER 455 kHz ! Dans ce cas, Il suffit de choisir un n° d'offset supérieur à 3 ce qui vous le montrera suivi du signe -, puis de programmer simplement
  la valeur désirée : ici 455,000
Ainsi, si vous mesurez une fréquence de 41100 kHz, le TFX4  affiche 41 100,000 - 455,000 = 40 645,000 kHz 1

  Il est important de comprendre que le compteur apparent du TFX4 fonctionne en boucle : Il passe ainsi de 99 999 999 à 0 si on ajoute 1 et de 0 a 99 999 999 si on retire 1.
  Le "0" étant finalement équivalent à "100 000 000" .Ainsi, avec un offset négatif
  de 455,000, si on ne mesure aucune fréquence, l'affichage marquera 100 000,000 - 455,000 = 99 545,000
  Retour au MENU par "E"


3. Périodemètre.
  Changement de gamme par les touches  + et - donnant "P/A1" (mesure sur 1 période) ou  "P/A2" (mesure sur 10 périodes).
  Changement d'entrée par les touches P et en même temps + ou -, ce qui donne le choix entre l'entrée A à liaison capacitive mais sensible et l'entrée C à liaison directe mais à niveaux logiques.
  Les problèmes de mesure de l'entrée A sont ceux du fréquencemètre BF. Voir plus haut
  Retour au MENU par "E"


4. Impulsiomètre.  télécharger
  Usage identique au précédent. L'appui simultané sur P et + ou - donnant le choix entre la mesure des impulsions positives et des négatives.
  Retour au MENU par "E"

5. Capacimètre.   télécharger  
  Par défaut le capacimètre démarre en mode "automatique"   avec affichage de     CAP            xxx.x pF     xxx.x pF étant la valeur du condensateur d'entrée C0
  La touche P met l'affichage à 0 en faisant l'offset de cette capacité parasite d'entrée.
  La mesure des condensateurs de 0.1 pF  à  plusiers milliers de µF se fait donc sans intervention.
  Pour passer en mode "manuel" ( par exemple pour le calage des deux gammes )  appuyer  2 ou 3 secondes sur P   L'affichage devient      CAP/m            ....... pF
  Les touches + et - permettent le changement de gamme.  ( pF  ou  nF )
  Retour en mode "automatique" par appui long sur P
  La touche E, dans les deux modes, comme dans toutes les autres fonctions, permet le retour au MENU.
  La précision des mesures ne peut pas dépasser 4 chiffres significatifs, l'affichage étant à 8 chiffres. Ainsi, si vous mesurez une capa de 470 nF, en gamme "pF", vous obtiendriez    470 000,0 pF dans
  l'absolu 1 En réalité seul le "4700" est valable, les autres chiffres étant affligés de changements continuels. Pour palier cet état plutôt agaçant, le TFX4 neutralise les chiffres de rangs inférieurs en les
  remplaçant par des "0" et n'affiche effectivement que les 5 chiffres les plus significatifs, ce qui donne dans le cas ci-dessus     47000o,o , les "o" étant en fait des "0" figés.


6. Inductancemètre.    télécharger
  La touche P vous y a fait entrer et la touche E vous en fait sortir. C'est tout !
  Le CV de tarage permet de mettre l'affichage à 0,00 µH, entrée Lx reliée à la masse par un fil très court, ou simplement court. Vous pouvez ainsi compenser la longueur des inévitables fils de
  connexion du corps de l'inductance, pour en déterminer la valeur  
  Comme pour le capacimètre, le tarage permet de cerner la plage "zéro" et affiche des valeurs positives ou négatives, un signe "-" apparaissant dans ce cas.
  Dans le cas d'un affichage avec plus de 5 chiffres significatifs, la même neutralisation des digits inférieurs que celle du capacimètre est effectuée.
  Retour au MENU par "E"


7. Compteur d'unités.    télécharger
  A l'entrée dans la fonction, l'écran indique "Cu/a" , "a" signifiant arrêt.  Appuyer sur P , ce qui donne "Cu/m" , soit le compteur actif ( Marche ).
  L'injection d'impulsions sur 1'entrée Cu fait alors avancer le compteur.
  Lorsque la salve à compter est terminée, l'affichage demeure jusqu'à l'appui sur P qui le remet à 0 et le compteur sur "Cu/a" donc à l'arrêt.
  Retour au MENU par "E"


8. Chronomètre.     télécharger
  C'est sans doute la fonction chronomètre qui a le diagramme le plus compliqué. Cependant, il utilise la même stratégie que les autres fonctions et ne doit donc pas dérouter.
  A l'entrée, les touches  + et - donnent le choix entre la fonction COMPTEUR (+) et la fonction DECOMPTEUR (-)
        - COMPTEUR.
  L'appui court sur P fait démarrer le timer ..... jusqu'à l'appui d'au moins 1 seconde sur E , qui remet l'affichage à 0 et le timer en attente de commande.
  Retour au MENU par "E"

        - DECOMPTEUR.
  Au départ, le timer est à 0, il ne peut donc pas décompter. Il est indispensable pour cela de programmer une. valeur de départ différente de 0. Voir ci-dessous. Supposons que cela soit fait.
  L'appui court sur P lance le décomptage , active la sortie puissance à triac. Lorsque le timer est revenu à 0, la charge externe est coupée et le buzzer retentit. Appuyer alors sur. E pour arrêter le buzzer
  et pour faire revenir l'affichage à la valeur programmée ce qui permet de relancer le décompte autant de fois qu'i1 est nécessaire.
  Par contre un second appui sur E , suivant ce premier remet tout à 0, donc efface la programmation et fait passer le timer en attente de commande.
  Un appui prolongé sur E en phase de décomptage, interrompt ce dernier et remet tout à 0.
Retour au MENU par "E"

  Tant en compteur qu'en décompteur, une programmation de l'instant initial est nécessaire. Indispensable en décompteur, elle permet de transformer le compteur en véritable horloge, laquelle pilotée
  par le TCXO a une précision tout à fait exceptionnelle.
  Le lancement du (dé)comptage se fait par un appui COURT sur P. Pour passer en programmation, il faut un appui LONG sur cette touche : Le curseur clignotant apparaît sur le 0 de gauche, donc
  des dizaines d'heures. Les touches + et - permettent de se déplacer des heures au secondes et inversement.
  Amener le curseur sur le chiffre à modifier. Appuyer sur P . Le curseur ne clignote plus. Vous pouvez maintenant modifier votre chiffre avec les touches + et - .
  Une fois la valeur désirée obtenue, appuyer à nouveau sur P , ce qui ramène le clignotement du curseur. Modifier ainsi tous les chiffres concernés.
  En final, appuyer sur E pour revenir à 1'attente du lancement qui se fait, nous le rappelons, par la touche P , avec appui court.


9. METRONOME   télécharger
    Au départ l'écran affiche         Tpo : 60         Mes : 4       Bz : 0
           Tpo  
pour TEMPO  c'est-à-dire la cadence d'éxécution.  Ce nombre ( BPM )   correspond au nombre de battements par minute  ou  de "noires" par minute.
                    Ainsi   60  signifie qu'il faut jouer 60 noires par minute. ( Larghetto ) , soit une noire par seconde
                    Tpo   peut varier de 20  ( Larghissimo )  à  200  ( Prestissimo )  soit du très lent  au très rapide.
           Mes   pour MESURE .  Mesure à 4 temps par défaut. On peut programmer de 1 à 12
           Bz      pour BUZZER.   Ici avec 0 le buzzer est coupé. On pourra le mettre à 1 si on veut l'entendre "battre la mesure"
                     On se rappellera ( voir présentation ) que le métronome du TFX4 est dans tous les cas LUMINEUX par utilisation de la sortie triac. Cela permet d'avoir un renseignement visuel
                     qui ne corrompt pas la musique. C'est pourquoi le buzzer peut être coupé. Il l'est par défaut ( 0 )

     Lors de l'entrée dans la fonction, l'appui sur P démarre le métronome avec les paramètres affichés
     Si Tpo et/ou Mes ne conviennent pas, il faudra les modifier .   Le curseur clignote sur Tpo. On peut l'amener sur Mes ou Bz par  + ou -
     Lorsque le paramètre est choisi, un appui LONG sur P   supprime le clignotement du curseur indiquant l'entrée en programmation, laquelle se fera avec les touches + ou -
     La bonne valeur obtenue un appui sur P fait sortir de programmation, soit pour activer le métronome soit pour programmer un autre paramètre en utilisant le même méthode
     Le métronome étant actif, un appui sur E l'arrête.
     Un second appui sur E fait revenir au MENU

    Si le buzzer est activé, en supposant être dans une mesure à 4 temps ,  on entendra     BZ    bz    bz    bz    BZ   bz    bz     bz   BZ  .........   C'est-à-dire que le 1er temps de la mesure est marqué
    par un son un peu plus long que les 2ème, 3ème et 4ème temps.   L'éclair lumineux respecte le même fonctionnement

                                                                                                                                                                                                                                            Haut de page