Le MINITEF

Un petit récepteur AM  26 ou 41 MHz

I - Etude du schéma

Ce petit montage, sans prétentions apparentes a de bonnes qualités
      - Une excellente sensibilité donnant une portée sans problème.
      - Une sélectivité correcte.
      - Une stabilité à toute épreuve.

On remarque l'étage d'entrée à S042 P. Ce modulateur équilibré de Siemens assure l'oscillation locale, sans bobinage,
mais avec un quartz... tout de même! Il effectue le changement de fréquence et délivre la Fl de 455 kHz en sortie 2.
La bobine d'accord d'antenne est du type blindée, à pot fermé. Suivent deux étages à transistors, ultra simples,
émetteurs non découplés. Liaisons par transfos Fl Toko, 7x7 mm, standards.
La détection est à transistor. On obtient ainsi un gain non négligeable et un signal de sortie à haut niveau directement exploitable. La diode 1N4148, polarisée dans le sens direct, amène la base du BC238, juste au seuil de conduction.
Dans ces conditions, la moindre trace de HF pourra " passer " et être détectée Seules les alternances positives de la
FI font débiter le transistor. La tension collecteur est à V+ sans émission, T3 étant bloqué. Dès réception d'un signal,
e collecteur de T3 voit son potentiel se rapprocher d'autant plus de la masse que la réception est puissante. On obtient
donc sur ce collecteur, d'une part des variations rapides de la HF, c'est-à-dire la modulation, transmise au décodeur par
une cellule de filtrage RC, éliminant les résidus de 455 kHz et d'autre part une tension dépendant du niveau moyen capté.
Cette. tension est appliquée aux bases de T1 et T2, lesquels sont d'autant moins polarisés, donc sensibles, que le signal est
fort La commande automatique de gain (CAG) en résultant est énergique.
Un condensateur de 6,8 µF élimine toute trace de modulation sur la ligne de CAG.
Le décodeur est remarquable de simplicité. Comme la sortie du récepteur est à haut niveau (4 Vcc environ ), il est
possible d'attaquer directement le CMOS, 4069, sans prépolarisation.L'avantage est substantiel
Les six inverseurs du 4069 remettent le signal en forme et le sortent en polarités opposées pour attaquer les entrées
" Clock " et " Data" du registre 4015 du décodeur. Les impulsions sont positives en "clock" et négatives en " data
Voir la description du décodeur dans la rubrique voisine.

II - La réalisation

       1. Circuit imprimé.  

Voir figure ci-dessous, où l'on distingue ce circuit imprimé par transparence.  
Il s'agit d'un double face avec plan de masse intégral, au recto.
Le dessin est assez simple, mais nous conseillons cependant la reproduction photo, afin de disposer d'une plaquette gravée rigoureusement conforme au prototype.
C'est assez difficile en traçant à la main.
Le circuit insolé puis gravé, ne négligez pas l'étamage au fer à souder et flux Hampton.  Voir rubrique CONSEILS
Le dégagement des trous de passage des conducteurs ou picots, non reliés à la masse, se fera soit avec une mèche à métaux de 3 mm, soit de préférence, avec une fraise à pivots d'horloger.

     2. Liste des composants

1     SO42P
1     4069
2     BF254   ou BF494
1     1N4148
1      120  W
1      
270 W

1      330  W
1    1500   W            
1    3300  W
1       15 kW
1       68 kW
1        10 pF
2       12  pF
1       27  pF

1       56  pF
2       10 nF  cér              
1       22 nF  cér
1       2.2 µF  pt
1       10  µF  pt
1       47  µF  pt
L1         113CN/2K159  
T1/2/3   Jeu de transfos TOKO
             455 kHz
             4100A, 4101A, 4102A
1          quartz partiel 3

Les valeurs ci-dessus sont pour le 26 MHz
Pour le 41 MHz,   remplacer le 27 pF d'accord de L1 par 15 pF
                            Remplacer le 56 pF entre 10 et 12 du SO41P par 27 pF et mettre en parallèle
                            sur ce condensateur une inductance de 1 µH  surmoulée miniature.

     3. Pose des composants.     Voir la figure ci-contre.

III. Réglage

Placer l'émetteur, antenne repliée, à une cinquantaine de mètres (selon la topographie des lieux). Brancher un voltmètre 10 V entre S et masse .
Sans émission, la tension lue est voisine de + 4,5 V. Cette tension diminue fortement dès que le signal est reçu: plus le signal est fort, plus la
tension est basse.

Donc, sans toucher directement, ni le récepteur, ni la batterie, ni le voltmètre, régler dans l'ordre les quatre noyaux jusqu'à avoir une indication
minimum du voltmètre. On doit tomber à environ 0,75 V. Reprendre deux ou trois fois les réglages.

NB. Sur tous les exemplaires réalisés, le noyau Fl noir est assez fortement dévissé. Ne pas s'en inquiéter.
Le noyau HF est enfoncé de 1 mm environ.

Les bobines étant blindées, les réglages ne sont pas modifiés par la mise en boîtier.

Il vous restera à faire un essai de portée dans la nature.
Mais pour cela attendre la réalisation du décodeur et la mise dans un boîtier à faire en suivant les conseils donnés en page CONSEILS 

La consommation globale du récepteur avec son décodeur est de 4,5 mA environ , en réception de signal

                                                                                                       Vue de la platine HF du MINITEF