Fiches individuelles


LANQUETIN Alexis
laboureur

Père : LANQUETIN Pierre Antoine (1701 - < 1780)
Mère : LANQUETIN Marie Pierrotte (1710 - 1780)





LANQUETIN Alexis François
Père : LANQUETIN Claude Antoine (1718 - ?)
Mère : ROBBE Rose (? - ?)

Union : CUINET Marie Josephe (? - ?)
Enfants : LANQUETIN Marie Antoine Constance (1794 - 1865)
LANQUETIN Marie Euphrasie (1797 - 1872)
LANQUETIN Léonard Joseph (1800 - 1823)
LANQUETIN Auguste Honoré (1803 - 1873)
LANQUETIN Louis Napoléon (1806 - 1822)
LANQUETIN Edouard Théophile (1809 - 1871)





LANQUETIN Alexis Joseph Arthur
chef de bataillon

Père : LANQUETIN Louis Séraphin (1832 - 1908)
Mère : POURTIER Marie Emma (1843 - 1878)

Union : MARTIN Marguerite Jeanne (1882 - 1974)
Enfant : LANQUETIN Simone Thérèse Louise (1907 - 2003)

Note individuelle :
Né à Pontarlier le 11 Juillet 1870
Études au Petit Séminaire d’Ornans (Doubs) - bachelier es Sciences en 1889
En 1889, préparation à Paris du concours d’entrée à l’École Spéciale Militaire de Saint-Cyr, où il rentre le 17 Octobre 1880, dans la promotion Kronstadt
Nommé caporal en 1891 - sort de Saint-Cyr en 1892, comme S/Lieutenant au 63ème Régiment d’Infanterie à Limoges
Lieutenant en Septembre 1894
En 1895 : École de Joinville où il reçoit trois premières mentions pour l’ensemble des disciplines de gymnastique et d’escrime
Capitaine en 1898
Le 12 Juin 1900, il reçoit les félicitations du général commandant le 12ème Corps d’Armée à Limoges, pour ses recherches de documents historiques militaires
1903 : affecté au détachement du 63ème R.I. à Saint-Yrieix
Capitaine en 1904, il est affecté au 104ème R.I. à Paris, caserne de La Tour Maubourg
En 1905, nommé secrétaire à la Commission d’examen pour l’admission à l’École Militaire d’Infanterie. Cette nomination, ainsi que les recherches qu’il a menées en 1900, se trouvent sans doute à l’origine de sa décoration dans l’ordre des Palmes Académiques.
1910, il crée le premier cabinet dentaire militaire, et ouvre le premier Cercle Militaire (à usage des soldats)
En 1911, il est nommé Officier d’Académie et reçoit les Palmes Académiques ainsi que la médaille de bronze de la Mutualité
Le 10 Septembre 1913, il reçoit les félicitations du général chef d’État-Major de l’Armée, pour s’être acquitté avec distinction de la tâche de secrétaire du jury de connaissances générales des candidats à l’École Militaire d’Infanterie
Blessé à la tête durant l’hiver 1914, il est envoyé en convalescence à Limoges, où il ne cesse de courir les usines de munitions, pour discuter de perfectionnements qu’il imaginait pour la conduite de la guerre (voir ses dessins d’une tourelle blindée pour surveillance des tranchées)
Chevalier de la Légion d’Honneur
Croix de guerre 14-18 avec deux palmes (citations à l’ordre de l’Armée) et une étoile (citation à l’ordre du Régiment).
Le 26 Septembre 1915, près de la ferme de Navarin, ayant reçu l’ordre de lancer sa Compagnie à l’assaut des lignes allemandes (tranchée des Vandales), il constate que le réseau de barbelés à franchir n’a pas été détruit par l’artillerie comme prévu. Il ordonne à ses hommes de rester couchés sur place et s’élance en courant vers l’arrière pour demander le tir nécessaire. C’est alors qu’il tombe, mortellement blessé à la carotide par un éclat d’obus. Son corps est d’abord inhumé en plein champ avec ceux de quatre ou cinq de ses camarades (lieu-dit "l’Opéra"), puis transféré en 1918 dans un cimetière provisoire regroupant une vingtaine de tombes, à quelques centaines de mètres au sud-est de Souain (cimetière 72). En 1922, suivant ses dernières volontés, il est inhumé au milieu de ses hommes dans le cimetière militaire de Souain, en Champagne, qui regroupe 30.000 tombes . Pendant plus de vingt ans, une tranchée portant son nom "tranchée LANQUETIN" était encore visible sur le site. Dans les années 1980, une plaque au nom du Chef de Bataillon Alexis Arthur LANQUETIN a été apposée à l’initiative de sa fille Simone, épouse FAURE, dans le monument de la Ferme de Navarin.





LANQUETIN Alexis Lupicin
Père : LANQUETIN Félix Joseph (1765 - 1839)
Mère : AUTHIER Ignace Xavière (1770 - 1855)



                     


Ces pages ont été créées par Heredis X.3 pour Macintosh , © BSD Concept