Histoires parallèles : de la préhistoire à l'an 610 

 

DATE

ÉVÈNEMENTS EN EUROPE
NOS ANCÊTRES
- 200 millions d'années

    Un très ancien habitant du Jura....qui était alors une mer et des marécages ! Le Jura donne son nom à cette période : le "jurassique". On retrouve dans le calcaire des montagnes du Jura de très nombreux oeufs de dinosaures. Ils auraient disparu à cause d'un énorme météore qui, tombant sur terre, aurait profondemment et brutalement modifié le climat de la Terre. On retrouve des traces géologiques de cette catastrophe sur toute la planète (cendres, modifications ou disparitions d'espèces animales et végétales). Cette hypothèse est crédible, le météore étant sans doute tombé dans la région du Golfe du Mexique. Mais il existe d'autres causes possibles de la disparition de ces animaux : peut être non adaptés aux changements de climat ??
   

 

- 7 à 8 millions

Période probable de la séparation des singes et des futurs hommes.

- 6 millions

Découverte d'une machoire et d'un fémur de Millenium ancestor au Kénia. Il est mort mangé par un félin...Il commencait à se déplacer sur ses pattes (jambes ?) arrières : "Sa face était aplatie, il n'avait pas un museau de singe", nous disent ses découvreurs....

- 3 millions

Découverte, en Ethiopie, de Lucie, notre petite ancêtre.


- 600.000

Homo erectus, en Afrique, "préfère" marcher sur deux pieds (deux pattes??) et a trouvé que les mains (pattes avant ??), c'est bien pratique... Un de ses petits enfants "tourne mal" et devient un vrai Néandertalien... Ses enfants deviendront eux des bons "homo sapiens sapiens", nos ancêtres . Voir article qui parle de tout ça et de leurs ADN!

- 400.000

.

En France, c'est l'époque de l'Homme de Tautavel (premier humain découvert en France). En Franche Comté, on trouve à Vergranne (près de Baumes les Dames) une dent d'enfant datant de cette époque
-50.000

(photos B.Dupré, revue Archéologia) 

    C'est l'époque des mammouths et de l'habitat en bordure de caverne. Les Néandertaliens habitent les grottes du Périgord

 A ARLAY (Jura)  on retrouve des silex datant de cette période pré-glacière du moustérien. L'homme vit de la chasse, de la cueillette et de la pêche. C'est l'âge de la pierre. Ils savent faire du feu.

- 30.000
  Fin de la glaciation de Würm

La terre se réchauffe et pourtant il n'y avait pas d'industrie ni de voiture. Les réchauffements climatiques ne serait donc pas un phénomène nouveau mais des cycles normaux d'activité terrestre ??? Les glaces fondent, le niveau des mers monte. Les arts apparaissent (à signification magique ou utilitaire ??). C'est l'âge du renne et du magdalénien. Les montagnes du Jura sont sous la glace d'un glacier qui va jusqu'à Lyon. Donc, pas de trace d'habitat sur les hauteurs.

- 27.000
Le remplacement de "cousin" Néandertal (en violet) par "grand-père" Cro-Magnon (en vert). Pour comprendre (grâce à l'ADN !) cliquez sur la carte.

Voici, d'après un article du journal "Le Monde" du 29/4/2000 reprenant un aricle de la revue britannique "Antiquity", l'état actuel de cette extraordinnaire aventure humaine en Europe.

- 10.000

Les derniers chasseurs-cueilleurs vivent de la chasse, de la pêche, de la cueillette. En Franche Comté, on retrouve leurs traces dans de nombreux abris sous roches : Rochedanne, Ranchot, Gigot, Bavans, Montandon, Villers le Lac, Choisey, etc.. Pas grand chose aux Longevilles... sans doute recouverte par des neiges.

- 600
dessin de Bilal, "le vaisseau de pierre"  LES CELTES : cliquez pour connaître leur origine et leur histoire.

La route de l'étain

  Les Celtes (= Gaulois en Gaule) utilisent les vallées du Rhône, de la Sâone et de la Seine. Ils passent aussi par Jougne pour amener d'Angleterre l'étain aux scupteurs d'Étrurie (Étrusques) vivant en Toscane actuelle ou de Grande Grèce ( Italie du Sud). Preuve de ces échanges vers le VI° siècle : les soldats grecs (hoplites) sur le vase trouvé à Vix (Côte d'Or), en Bourgogne, dans l'extraordinaire tombe d'une princesse celte. Cela expliquerait peut-être la richesse des tombes celtes du plateau d'Arlier, près de Pontarlier. "Nos ancêtres les Gaulois", ayant rencontré dans leurs échanges commerciaux la civilisation gréco-latine, trouvent que "tous les chemins mènent à Rome", qu'ils envahissent en - 376... Les Romains s'en rappelleront et le leur feront payer cher !

- 400

Age du Fer : Traces d'habitat sur le Mont d'Or (la région est très riche en minerai de fer).

Les Helvètes, à l'est du lac de Neuchâtel, vivent dans des huttes sur pilotis. C'est l'époque de La Tène, du nom de ce lieu connu du monde entier.

(revue Archéologia)

    En Franche Comté, habitent les Séquanes, dont la capitale est Vesontio (Besançon).

- 30

Début de l'Empire romain . La "borne de Trajan", retrouvée entre Jougne et Pontarlier, atteste de l'importance de la route qui traverse le Jura par le col de Jougne et qu'a peut-être empruntée ce légionnaire romain. Apès avoir battu le chef germain Arioviste, les légions de César, commandée par Labienus, s'établissent en Séquanie pour protèger l'empire d'une nouvelle invasion des Germains.

    Sous l'empereur Auguste, la Séquanie est rattachée à la province romaine de "Gaule Belgique" et dépend directement de l'empereur. Les Romains construisent routes, temples, arcs de triomphe, établissements de bains.

(revue Archéologia)

360

L'empereur romain Julien (que les chrétiens appellent "l'apostat") traverse Besançon. Il y avait déja un évêque (Pancharius) en 346.

430

Venu de Lyon, Saint Romain et son frère Saint Lupicin vivent, avec d'autres moines, en ermites à Condat. De là, naissent Lauconne, La Balme et l'abbaye de Romainmôtier (près de Valorbe)

476

Début des grandes invasions : Fin de l'empire romain d'occident avec le dernier empereur : Romulus Augustule. Les Alamans s'installent autour de Mandeure et Nantua. Aussi arrivent les Burgondes (Dôle, Belfort, la Loue, le Drugeon), les Warasques (la Loue), les Francs (Haute-Saône). Il ne semble cependant pas qu'il faille parler d'invasions massives dans notre région.

512

Un texte de cette époque (encore conservé !) décrit les usages observés par les moines. C'est la Vita Patrum Jurensium (La vie des Pères du Jura) dont parle le livre de Gérard Moyse : "Les origines du monachisme dans le diocèse de Besançon(V°-X° siècles)", édité à Paris en 1973.

610
Royaume franc : Bijou mérovingien (or et pâte de verre) du musée de Lons le Saulnier

Saint Colomban, venu d'Irlande avec douze compagnons, s'installe aux pieds des Vosges à Annegray. D'après G.Moyse "l'objectif de ces Irlandais était fort différent de celui des moines du Jura, de Saint Romain en tout cas : il ne s'agissait plus de se retirer du monde mais, au contraire, de transformer ce monde, de l'évangéliser et de voyager pour le Christ...". Il quitte en 610 la Franche Comté pour ne plus y revenir, après avoir été emprisonné pour avoir critiqué la vie dissolue de la cour du roi de Bourgogne, Thierry II, protégé par sa grand mère Brunehaut...