Histoire paralèlle de Childéric (mort en 481) à Louis XIV (1692)

450

 

La fabuleuse tombe de Childéric, roi des Francs découverte en 1653, réétudiée récemment.

Les Longevilles n'existent pas encore mais Jougne, située en terre burgonde, est un lieu de passage capital pour le commerce entre la Bourgogne et l'Italie.
 

732
   A la bataille de Poitiers, Charles le Martel contient l'invasion arabe (??). La réalité est différente, la victoire moins significative. Il ne s'agissait, en fait, que d'une petite incursion de quelques cavaliers du Califat arabe d'Espagne qui faisaient une razzia un peu trop au Nord...

   Certains étaient même alliés avec les Comtes de Toulouse.... Quant à en faire la lutte de la Chrétienté contre l'Islam.... c'est une Invention politico-religieuse postérieure ! A la bataille de Poitiers, Charles Martel contient l'invasion arabe.

800

Empire de Charlemagne

    A la mort de l'empereur, son royaume est partagé entre ses trois fils : la Burgondie (où se situera Les Longevilles) revient à Lothaire. Pontarlier, Jougne sont donc burgondes.

 Construction de la crypte carolingienne de la chapelle Saint Maurice de Jougne, dans laquelle sera enterré, 1000 ans plus tard, en 1893, Silvestre Félix LANQUETIN, des LONGEVILLES et d'autres LANQUETIN de Jougne

880

Bernon, le fondateur de la prestigieuse abbaye bourguignonne de Cluny, fonde l'abbaye de Gigny puis celle de Baumes les Messieurs (39). L'historien R.Locatelli nous dit "Gigny peut se glorifier d'avoir été l'abbaye-mère de Cluny. C'est à Gigny que Bernon a relu, réadapté la règle bénédictine qui gagnera l'Europe entière".


1214  La vie extra-ordinnaire d'Aliénor d'Aquitaine et l'origne de la Guerre de Cent ans.


La construction des premières cathédrales et des châteaux en pierre, associée à la croissance démographique, entraîne une déforestation de la France, car il faut du bois pour les échafaudages, les voutes, les toitures, etc. C'est une nécessité économique. Il faut du bois pour agrandir les villes, des nouvelles terres pour nourrir les habitants plus nombreux, du bois pour les hauts-fourneaux de Rochejean par exemple et l'usage du fer devient plus coûteux. On peut en faire des outils, des charrues, des armes, etc. Les moines (Romainmôtier, Rochejean, Mont Sainte Marie à Labergement) participent activement à cette mise en valeur de la forêt.

IMPORTANT ++ :

La politique économique des Chalon d'Arlay.  Raisons économiques de la création de la route Nozery-Jougne qui passe (et justifie) la création des Longevilles.


1241

Jean II de Châlon achète (!)  en 1237 Jougne et construit le château de Rochejean, assurant la sécurité dans la vallée de Mouthe et donc des Longevilles. Il encourage, comme les moines et les abbayes, la création de fermes le long de la route de cette vallée, faisant reculer la forêt par déboisement.

C'est l'origine de la LONGEVILLE-LEZ-ROCHEJEAN

Une charte signée le 24 mai 1351 par Jean de Châlon-Arlay, autorise les habitants à prélever l'impôts sur les habitants des Hôpitaux et de Métabief, qui auraient des héritages dans la commune. C'est le document le plus ancien attestant de la naissance de la Longeville comme entité autonome.




Romainmôtier (Suisse)
et les moines de Cluny
 
d'après Hergé,"Le secret de la Licorne"

1250
L'Histoire des LONGEVILLES commence !
   Le 14e siècle est marqué par les ravages causés par les "grandes compagnies" et, en 1349, par la peste noire : c'est "l'année de la grand' mort".... Et il faut compter aussi sur le passage des Routiers, bandits redoutés...En 1366, le nom de Franche Comté apparait pour la première fois.    
     En 1384,
Philippe le Hardi (fils du roi de France Jean le Bon) épouse l'héritière de la Comté. Il ouvre une des plus belles périodes de la province, celle des "grands ducs" dont la puissance dépasse celle des rois de France ! Ces successeurs sont Jean sans Peur, Philippe le Bon, Charles le Téméraire.

(dessin de Bilal) 


1365

 Monnaie d'or (ange d'or) de Philippe le Hardi (1364-1404), sur laquelle on voit l'ange tenir les écus de France et de Franche Comté.


        La seigneurie de Rochejean est partagée entre deux co-seigneurs : un laïc (la famille de Chalon-Arlay) et un ecclésiastique (l'abbaye du Mont Sainte Marie à Labergement).


1394
Première mention d'un LANQUETIN aux Longevilles :

    Perrenet LANQUETIN est échevin et prud'homme de La Longeville lez Rochejean (Archives d'Arlay, DB III/1, reprises dans le livre publié par "Les amis de l'abbaye de Mont-Sainte-Marie et de Saint-Théodule" à Labergement Sainte Marie, sous la direction de R.Locatelli qui parle de l'oeuvre des moines dans le Haut-Doubs. Ce Lanquetin fait donc certainement partie des premiers occupants (les "abergés") des terres à défricher sur la route reliant Rochejean à Jougne. D'où venait-il ?? Avait-il accompagné les moines de Romainmôtier ???



1429

Après un deuxième procès, Jeanne d'Arc (qui "retombe dans son erreur"= relaps) est condamnée, à Rouen, au bucher comme sorcière .

 Naissance de Jehan LANGUSTIN, aux Longevilles, vers 1429.

1453
 
Prise de Constantinople par les Turcs :
 
cette date marque la fin du "Moyen Age".

Pontarlier ressemble alors à cette gravure.


1461

   Jehan LANGUSTIN, sieur et prud'homme de la Longeville, signe, le 26 juillet 1461, une charte avec les bourgeois des Hôpitaux Neufs et de Métabief, pour répartir plus équitablement les charges de la paroisse...Cette même année 1461, François VILLON écrit son "Testament". Il est condamné à mort, gracié puis disparaît...


1474

    C'est sans doute ce Jehan LANQUETIN qui, nous dit Mme.DELSAUX dans son livre sur Jacques Séraphin LANQUETIN, page 14 :"Jean Langotin (sic) de La Longevelle (resic) livre 4.000 ancelles (tuiles en bois) au château des Clées, pour réparer le toit du château". Ce château ferme l'étroit passage des Clées (le bien nommé!) qui, après Jougne et Valorbe, vérouille le passage vers la Suisse et Romainmôtier. C'est à 15 kilomètres environ des Longevilles et le château, pratiquement intact est toujours visible sur son promontoire escapé. Vaut le détour...


1477

    
   Charles le Téméraire
, duc de Bourgogne meurt aux environs de Nancy. On retrouve son corps partiellement mangé par les lours...

 

   Bruegel peint les terribles hivers du Moyen âge, comme il dut y en avoir dans le Haut-Doubs. On chasse le loup avec des pieux...


1503

Léonard de Vinci peint Mona Lisa (= la Joconde), actuellement au musée du Louvres. Cliquez sur la photo pour plus de détails.


1556

        

    Charles Quint abdique en 1555 au profit de son fils Philippe II pour l'Espagne et donnera en dot (!) la Franche Comté à sa fille Isabelle en 1556.     Ces monnaies furent frappées à Besançon. Besançon "vielle ville espagnole" dira plus tard Victor Hugo. Non, ville des Comtes de Flandres et des Habsbourg qui régnaient aussi sur "les Espagnes".

 


    Un repas d'une "Famille de paysans" peint par Le Nain (musée du Louvre).          La LONGEVILLE-LEZ-ROCHEJEAN ne fait toujours pas partie du royaume de FRANCE et compte 80 "feux" (= foyers) soit environ 400 habitants.


  La Réforme protestante luthérienne, préchée à Montbéliard en 1524, devient, en 1552, religion d'état du pays de Montbéliard, sous les Comtes de Wurtemberg.
D'après le site de l'Eglise luthérienne de France:
    Le Pays de Montbéliard sous la coupe des Wurtemberg et donc duSaint Empire Germanique est le seul endroit de cet empire où l'on parlait françois ou plus précisément romand." Au Pays ", les habitants n'ont jamais été obligé de parler allemand bien que faisant partie du Saint Empire germanique.Ce qui est vrai pour la langue le sera pour la religion. Ce sont des prédicateurs français (Farel cousin de Calvin enparticulier, puis Pierre Toussain) qui prêchent la Réforme. Mais dans le même temps les princes du Wurtemberg optent, pour des raisons politiques, pour la réforme luthérienne alors que théologiquement ils sontplutôt acquis aux idées zwingliennes. Ils vont finalement imposer le luthéranisme au Pays de Montbéliard.


Particularisme sociologique et religieux intéressant puisque pendant près de 400 ans le protestantisme a marqué cette région avec le souvenir douloureux et tenace d'un roi français Louis XIV qui avait cherché à éradiquer ce protestantisme.

1530

    

    Les moines de Labergement-Sainte Marie ont besoin d'argent... Fouillant dans les parchemins, ils remettent en usage des anciens impôts.... Michel LANQUETIN n'est pas d'accord mais va perdre son procès : le pot de terre contre le pot de fer Mme.DELSAUX nous explique ...


1643

 




Début du règne de Louis XIV.
 
Borne fronrière encore visible à La Petite Echelle.

1645
Des LANQUETIN en Picardie en 1645 ! Comment expliquer leur existence ? Leurs ancêtres étaient vraisemblemement à l'origine du Perrenet LANQUETIN qui quitta avec les moines clunisiens, la Picardie pour le Haut Boubs à défricher.Qui pourrait faire des recherches sur ces dates et ces communes ??
Voir l'article sur les ANQUETIN, LANQUETIN, ANQUETIL de Normandie...

LANQUETIN X... 1645-1712 à CUIGY EN BRAY (60)

LANQUETIN X...1645-1712 à SAINT AUBIN EN BRAY (60) ( le même??)


1648

    Vers 1648, naissance de Jean LANQUETIN dit "le tailleur". Deux de ces descendants se verront proposer, plusieurs siècles plus tard, le poste de préfet de la Seine ! Il s'agit de Jacques Séraphin LANQUETIN, député de la Seine, à qui Napoléon III proposa ces fonctions prestigieuses (voir le livre de Mme.DELSAUX) et de Marcel Ulysse LANQUETIN, préfet de Région, à qui Guy MOLLET, président du Conseil, proposa ce poste en 1955.... Quelle descendance !


1654

    Un bornage est réalisé le 2 juin 1654 par deux prud'hommes des Longevilles (Pierre PAREAU et Jean GAUDET) nous signale Mme.FOHLEN.


1642

Martin LANCTIN (sic) nait le 18 octobre 1642 en Picardie, à CUIGY EN BRIE, fils de Jean LANCTIN et de Claire DU FOURLOY (ou du Four Loy, ou DU FOUR, etc !!!). Devenu adulte, Martin LANCTIN, maintenant orthographié LANQUETIN se marie à Françoise BATARD. De la valeur de l'orthographe des noms à ces périodes... Le 5 novembre, c'est Anthoyne (sic) LANCTIN qui nait dans cette commune


1661

    Barthélemy (ou Bartholomé) GAUDET achète à Antoine GUIGNARD de Saint Antoine, plusieurs pièces de terre au lieu-dit "le prè des Granges". Son fils Jean, dit "BARTHOD" effectue quatre acquisitions de terre dans le même secteur. Il était propriétaire d'une "maison de pierre et de bois consistant en quatre rang et curtil joignant avec un lopin de terre" mentionné en 1625. Ces lieux-dits, toujours en usage en 1999, sont le témoin de la forte implantation des GAUDET dans ce secteur dont "la Grange BARTHOD" et "la Côte GAUDET". Voir la publication de Mme.FOHLEN.


1664

Le tarif des enterrements aux Longevilles est fixé à 6 frs "pour les grands corps", 3 frs "pour les moindres" et 10 frs "pour les étrangers"... (travail de Mme.Fohlen)


1667

Le 7 mars 1667, naissance à Cuigy en Brie (Picardie) de Marie LANCQUETIN (sic), fille de Jean LANCTIN (!) et de Françoise BATARD


1673

 

   Après l'effroyable période de guerre, la vie reprends. Mme.Fohlen nous apprend qu'Etienne LANQUETIN "le jeune", qui sera enterré dans l'église même des Longevilles, a construit cette maison, toujours visible dans la rue principale des Longevilles.

Au dessus de la porte , ses initiales : "E 1673 L".

1675

    Mme.Fohlen nous dit : Antoine PAREAU, curé des Hôpitaux-Neufs se plaint : des paroissiens (des Longevilles...) renaclent devant l'autorité du curé des Hôpitaux car ils aimeraient avoir leur propre église. Des récriminations, procès, etc. durent depuis plusieurs décennies... En cette année 1675, les paroissiens ont "tiré par colère des coups de pistolet à l'entrée de l'église" ... Cela devient sérieux !


1688

Le dénombrement mentionne : 502 têtes de bétail, 49 chevaux, 11 poulains, 193 vaches, 97 veaux, 115 moutons, 37 chèvres (travail de Mme.Fohlen).


1692

    Un échange de terres est signé entre plusieurs habitants des Longevilles, le 9 janvier "mille six cent nonante et deux". Voici quelques signatures : les LANQUETIN semblent toujours écrire LANGUETIN alors que sur l'acte rédigé par le prud'homme (un lettré) figure LANQUETIN...

Signature d'Étienne LANGUETIN dit "le jeune" Signature d'Antoine LANGUETIN dit "tanneur"