On pouvait être fonctionnaire ET résistant ...

Sans se comparer à l'héroïque Jean Moulin, des fonctionnaires (gendarmes, cheminots, policiers, miltaires et autres) firent preuve de courage et de patriotisme en accomplissant des actes de Résistance, parfois modestes, souvent importants, toujours risqués. La peine encourue était simple : la déportation, c'est à dire la mort pratiquement assurée.

Maurice Papon a prétendu qu'il ne pouvait faire autrement que d'"obéïr aux ordres"... Marcel Lanquetin refusa, lui, de servir l'Etat de Vichy et fut révoqué en 1940. Il n'eut pas à "obéir".... Mais, où il se trouva, il put servir la Résistance, ce que d'autres Français firent aussi en prenant des risques. Marcel Lanquetin fut nommé préfet par le Gouvernement provisoire du Général de Gaulle, par arrêté pris à Londres en novembre 1943 et qu'un emmissaire secret vint lui apporter à Lyon.

Voici les attestations rédigées après la Libération et qui lui valurent la "rosette" de la Médaille de la Résistance.