Titre : Mythes & Histoire
 
Webset
images/menu_top.jpg
images/menu_bot.jpg
Webset
images/expose_top.gif
UNE NOUVELLE LECTURE DE LA GERMANIA DE TACITE
 

Texte 8

A COTE DE CEUX-CI, dit-il avec insistance, faisant allusion aux Bataves et aux Wattiaci (30), habitent les Chatti (Mont des Cats) dans la FORET HERCYNIENNE, un pays moins étendu et moins marécageux que les autres districts de la Germania. Les collines se continuent et la Forêt Hercynienne s'étend encore au-delà de leur territoire. Ce peuple se caractérise par une constitution plus robuste, des membres plus souples, un visage plus menaçant et une plus grande énergie encore. On dirait que Tacite décrit des siècles "avant la lettre" le Lion des Flandres! Là où d'autres peuples partent au combat, les Chatti s'en vont "en guerre". Ils se distinguent à plusieurs points de vue des autres tribus (31). Tacite décrit ici la Flandre actuelle et non pas la région de Wiesbaden où l'on a localisé à tort les Chatti et les Wattiaci. Du reste il dit en propres termes que les Batavi et les Chatti étaient VOISINS, si bien que localiser les uns en Bétuwe et les autres à Wiesbaden constitue une double erreur.

Texte 9

Tout près des Chatti (Mont des Cats), les USIPETI (Weppes) et les TENCTERI (Tangry) habitent le pays du RENUS (Escaut) (32). Les Tencteri sont célèbres pour leur cavalerie; les Chatti ne se sont pas acquis plus de gloire avec leur infanterie que les Tencteri avec leur cavalerie. Depuis l'enfance jusqu'à une vieillesse avancée, ils vivent au contact des chevaux. César rapporte (De bello Gallico, IV, 4) que les Tencteri se sont fixés sur le territoire des MENAPII (Cassel). Les détails sur les chevaux et la cavalerie des Tencteri nous font irrésistiblement penser à la Picardie, qui jusqu'aux temps modernes, a livré aux armées européennes les mercenaires les plus redoutés. A côté des TENCTERI (Tangry) habitaient jadis les BRUCTERI (Broxeele) (33). Leur territoire est maintenant occupé par les CHAMAVI (Camphin) et les ANGRIVARII (Angres). Les BRUCTERI (Broxeele) ont été traqués et repoussés par les tribus voisines; on dit qu'ils ont perdu plus de 60.000 hommes dans les luttes intestines entre tribus. Puissent les choses rester en l’état, dit méchamment Tacite; la haine mutuelle entre tribus ne peut que faire notre affaire.

 

Texte 10

Dans le dos (34) des ANGRIVARII (Angres) et des CHAMAVI (Camphin) les DULGUBINI (Doullens) et les CHASUARII (Cattenières) forment la frontière, avec quelques autres tribus moins connues. Exactement à l'opposé habitent les FRISONES (Flandre occidentale). On distingue d'après leurs forces les GRANDS et les PETITS FRISONES. Ces deux tribus sont limitées PAR LE RENUS (Escaut) JUSQU'A L'OCEAN et habitent d'énormes lacs où les flottes romaines ont navigué. Nous avons essayé de défier l'Océan dans cette région. On dit qu'on y trouve encore les "COLONNES D'HERCULE" (le Cap Gris-Nez et le Cap Blanc-Nez). Drusus Germanicus (qui établit le port de Boulogne) n'a pas non plus manqué de courage.

Texte 11

Jusqu'à maintenant (35) nous avons considéré L'OUEST (lire: le sud) de la Germania. Au NORD (lire: à l'OUEST) elle se déploie en un large littoral. Vient d'abord le peuple des CHAUCI (Chocques), qui commence près des Frisones et occupe une partie de la côte, mais qui s'allonge sur le flanc de toutes les tribus que j'ai nommées jusqu'à atteindre les Chatti (Mont des Cats). Ce grand territoire N'EST DU RESTE PAS SEULEMENT OCCUPE PAR LES SEULS CHAUCI. (Ici Tacite nous avertit clairement qu'il ne faut pas essayer de délimiter trop strictement ou trop absolument avec des frontières territoriales les domaines des différentes tribus. Il faut plutôt penser à une situation de type africain, où les tribus indigènes disposent bien d'un territoire propre, d'une mère-patrie mais n'en habitent pas moins très mêlées les unes aux autres). Les Chauci sont peut-être le plus noble de tous les peuples germaniques: juste, sans ambitions, sans violence ni amour de la guerre, ni voleur, ni pillard, mais quand il le faut, ils se tiennent prêts avec beaucoup d'hommes et de chevaux. Leur calme n'enlève rien à leur renommée (36). Sur le flanc des CHAUCI (Chocques) et des CHATTI (Mont des Cats) vivent les CHERUSCI (Chérisy), qui ont longtemps vécu en paix, trop longtemps, vu qu'ils se sont laissés soumettre par les puissantes tribus voisines, surtout par les CHATTI (Mont des Cats). La tribu voisine des FOSI (Fosseux) a connu le même sort.

Webset
Vers page précédentef  Vers le haut de la Page  Vers la page suivante