Titre : Mythes & Histoire
 
Webset
images/menu_top.jpg
images/menu_bot.jpg
Webset
images/expose_top.gif
AVIS DU TRADUCTEUR AUX LECTEURS






Le blason d'Eringhem

Le blason d'Eringhem (Flandre française), un jol frison (qui comporte 6 traits - épais - comme celui de l'Oera Linda-boek), est en fait l'ancien blason de la Flandre (où se situait la Frise de l'Antiquité et du haut moyen âge). Voici ce qu'en dit mon ami Régis Demol, dans le n° 63 de La Flandre au Lion / Vlaanderen den Leeuw (p 4) "Gironné d'or et d'azur, de dix pièces au milieu d'un écusson de gueules", [...] ce drapeau intrigue et fascine par son caractère solaire évident et par le mouvement giratoire dextrogyre de l'ensemble. Ce qui rend ce caractère si particulier, c'est le fait que ce sont les traits, et non les bandes de couleur intercalaires, qui représentent l'axe vertical [...]. Ce drapeau [...] aurait été, selon D.G. Dooghe (Le comté de Flandre et ses origines - Editions MCD), en même temps le premier emblème de la Flandre, dès 621, soit 547 ans avant l'adoption de Vlaamse Leeuw par le Comte de Flandre Thierry d'Alsace (dont certains auteurs doutent qu'il ait ramené cet emblème de la Croisade)."


 

Le point de vue de Jensma

Depuis quelque temps déjà, on annonçait une thèse qui mettrait un terme au débat. Goffe Jensma (°1956), historien de la culture et spécialiste de la littérature frisonnes du seizième au dix-neuvième siècle, employé par l’Académie Frisonne de Leeuwaarden, y travaillait d’arrache-pied depuis des années. Or cette thèse est parue fin 2004 chez Walburg Pers sous le titre de De gemaskerde god, François HaverSchmidt en het Oera Linda-boek.

L’ouvrage nous réserve une première surprise : les recherches en ont été financées par la Fondation pour la Philosophie et la Théologie (NWO) et sa publication a bénéficié entre autres du soutien financier de la Faculté de Théologie de l’Université de Groningue, ce qui ne laisse pas d’être assez piquant, l’auteur ne cessant d’accabler d’acerbes sarcasmes les « croyants » coupables d’avoir pris l’Oera Linda-boek au sérieux. La foi dispensant souvent de la bonne - foi ! - (Gide), ces patronages font froncer le sourcil : les entraves du dogme n’ont pas pour effet habituel d’alléger la marche vers la vérité. De la hargne toute théologique contre l’hérétique OLBien, Jensma tombe même carrément dans la grossièreté quand il se déchaîne contre mon intelligent ami Joël Vandemaele (p. 192), coupable d’avoir essayé de situer en Flandre - qui fut de toute évidence la Frise des auteurs de l’Antiquité - un certain nombre de données de l’Oera Linda-boek. Il semble bien que la vindicte de Jensma vienne surtout de la remise en question de la continuité historique depuis l’Antiquité de la Frise actuelle, laquelle est hélas exclue pour les raisons géographiques, pédologiques et historiques magistralement énoncées par l’archiviste et historien néerlandais Albert Delahaye et illustrées par les reconstitutions scientifiques.

Il n’empêche que l’ouvrage de Jensma présente un vif intérêt. Il s’agit d’un pavé de 467 pages qui refait tout l’historique de l’affaire et qui en présente tous les protagonistes en les resituant dans l’esprit du temps. Jensma y orchestre amplement les révélations posthumes de Johan Winkler (1840-1916), témoin des débuts de l’affaire et sceptique de la première heure, prétendument éclairé par les confidences d’Anton Jan over de Linden : l’auteur de l’Oera Linda-boek serait le pasteur « moderniste » François HaverSchmidt. Pour ridiculiser le littéralisme des chrétiens traditionalistes, il aurait eu l’idée d’écrire un texte d’allure biblique dont il aurait eu l’intention de révéler ensuite la fausseté. Il aurait recouru pour ce faire aux connaissances linguistiques d’Eelco Verwijs, désireux quant à lui de jouer un bon tour à l’archiviste de Leeuwarden Wopke Eeckhof, et aurait confié la confection matérielle du manuscrit à Cornelis over de Linden. La naïve conviction de son ancien professeur Ottema serait venue contrecarrer ses plans et imposer le silence au trio.

(Page suivante)

Webset
Bouton Page précédente  Bouton Page vers le haut  Bouton Page suivante