Titre : Mythes & Histoire
 
images/protect.gif
images/menu_top.jpg
images/menu_bot.jpg
images/protect.gif
images/expose_top.gif

Le terrier de Bierne - 1567 - p. 7


 

n Le monastère de Saint-Winoc à l’intérieur de Bergues conjointement avec la veuve de Rogiers VANDER HA

10 schellings par an sur une mesure et demie s’étendant au sud jusqu’à la route et de Steenwech (la chaussée ou le chemin de Steene), l’extrémité nord et le côté ouest jouxtant le fief de Jan CORTEWILLE et le côté est jouxtant la terre de Pieter VANDER NIEUWE ainsi que des enfants de Jacob DE CALUWE.

o Jan CORTEWILLE (on a ajouté au-dessus : locataire Jacques DELA HANNERE - biffé -, Joos CRIMMOLIN) via Boudrain VANDER PLANCKE38

16 schellings par an sur une pièce de terre appelée au temps jadis den Brouck van Leinsele39, et maintenant  de Twyntich ghemeten (les vingt mesures) sise au nord le long du de Hondtgracht et du Steenenbrigghe40, à l’est le long de de Groene strate41, s’étendant au nord avec son côté ouest contre la terre de ma damoiselle la veuve et les enfants d’Olivier VANDER PODEME.

p Damoiselle veuve de Jan DABBIT et les enfants de Jan VANDER ZWEENE (on a ajouté au-dessus : locataire Pieter ROUZEAU) via Melchior LOOTIN

5 schellings par an sur 2 mesures de terre s’étendant à l’est jusqu’au fief de Jan LYSEN du fait de son épouse et à l’ouest jusqu’à de Groene strate), et des deux côtés la damoiselle et les enfants susdits ayant leurs terres.

q Olivier SCARE (on a ajouté au-dessus : propriétaire Pieter ROUZEAU) via Bussaert VANDEN WALE et Stasen AMELRYCK

5 schellings par an sur 3 mesures de terre s’étendant au sud jusqu’au Hondtgracht, et jouxtant au nord le fief de Jan Lysen du fait de son épouse et avec son côté ouest la terre de Jacob PIEREN, et le côté est jouxtant …

Texte original :

n Tclooster van Synte Winnocx binnen Berghen, metgaders de weduwe Rogiers VANDER HA x s. siaers vp onderhalf ghemet landts, streckende zuut totter strate ende Steenwech, den noorthent ende westzyde ieghens tleen van Jan CORTEWILLE, ende doostzyde ieghens tlandt van Pieter VANDER NIEUWE, metgaders de kynderen van Jacob DE CALUWE.

o Jan CORTEWILLE (hierboven staat: pachter Jacques DELA HANNERE -doorgehaald-, Joos CRIMMOLIN) over Boudrain VANDER PLANCKE xvj s. siaers vp een plecke van lande, van ouden tyden ghenaempt den Brouck van Leinsele, nu ghenaempt de Twyntich Ghemeten, ligghende benoorden an de Hondtgracht ende de Steenenbrigghe), van oosten an de Groenestrate, streckende noort metter westzyde ieghens tlandt van mejoncvrauwe de weduwe ende kynders Oliviers VANDER PODEME.

p Joncvrauwe relicta van Jan DABBIT ende de kynderen van Jan VANDER ZWEENE (hierboven staat: pachter Pieter ROUZEAU) over Melchior LOOTIN v s. siaers vp twee ghemeten landts, streckende oost ieghen tleen van Jan LYSEN causa uxoris ende west ieghen de Groenestrate ende van beeden zyden zijnde gelandt joncvrauwe ende kijnderen voorseyt.

q Olivier SCARE (hierboven staat: proprietaris Pieter ROUZEAU) over Bussaert VANDEN WALE ende Stasen AMELRYCK ix s. siaers vp drie ghemeten landts, streckende zuut totter Hondtgracht ende noort ieghen tleen van Jan LYSEN ad causam uxoris, zijdende metter westzyde ieghen tlandt van Jacob PIEREN ende de oostzyde ieghens ... .


 

Notes

(38) Boudrain Vander Plancke signifie littéralement Boudrain de la Planche : la carte de Cassini donne à Cappelle, sous le confluent du Lange gracht avec le Koe dyck côté Bierne, un Petit et un Grand Plancke, non loin du Steen-brugghe (pont de briques). Le plus ancien cadastre de Cappelle indique, sous le Lange Gracht une Ferme du Groote Plancke au site fossoyé et, sous le Chemin dit Plancke Straete une Ferme du Kleyne Plancke.

A Bierne, la carte IGN au 1:25.000 mentionne un Planken houck (Coin Plancke ou de la planche) sur la rive droite du Houtgracht dans l’angle formé par celui-ci et la Groene Dreve. Ce coin, où il y avait peut-être jadis une passerelle ou planche pour franchir le Houtgracht est-il à l’origine du patronyme ou est-ce l’inverse ? Ce patronyme se retrouve ailleurs : on lit dans l’ouvrage de l’abbé Harrau cité ci-dessus (note 19) parmi les seigneuries mouvant du Péron de Bergues : « La seigneurie de Planc ou Planques à Loon ainsi appelée d’après Lespinoy, de l’illustre famille de Plancques. Dans la suite, ce domaine passa à la famille de Bryarde. Les anciennes cartes de la châtellenie indiquent la ferme de Planques au sud des Kempen possédés autrefois par les d’Angest et les Van Kempen. ».

(39) Den Brouck van Leinsele, le Marais de Leinsele, curieux nom qui fait penser au village belge de Leisele, ce qui n’a rien d’étonnant, bien des toponymes qui marquent la limite du Blootland (= pays nu car dépourvu d'arbres à cause de la salinité des sols soumis aux transgressions marines, opposé à l'Houtland ou pays du bois) comportant l’élément yssel (en néerlandais ijssel, izel en breton) qui signifie bas : 1. L’Yzel, faubourg de Saint-Omer, 2. à Millam, l’Isselfoort (gué de l’Issel), 3. à Zegerscappel, l’Ysselberg devenu par hypercorrection ou sous l’influence de Ryssel (= Lille - que je soupçonne d’avoir la même origine, vu les marais de la Deûle), ou par apocope de l’élément ter (= à ou au), Rysselberg (mont qui domine de ses 34 mètres les polders de ce qui s’est sans doute appelé un jour l’Yssel : le Blootland), 4. enfin, village belge de Leisele. Notre Leinsele viendrait donc s’inscrire dans la série ! Le cadastre désigne toujours par Le Marais les terres basses sur la rive gauche de l’Houtgracht, lequel est longé sur sa rive droite par la petite route qui mène à Steene.

(40) Steenen brigghe, Pont de pierre (ou de briques). La carte de Sanderus n’indique à Bierne que deux ponts franchissant le Hondtgracht, l’un semblant servir à l’actuelle Route des Sept Planètes, l’autre à la Groene Dreve ou Chemin vert. Le contexte plaide en faveur de cette dernière. C’est aussi l’avis de Monsieur Emile Delassus. Sur la carte beaucoup plus tardive de Cassini, on trouve un Steen-brugghe franchissant le watergang De lange gracht mais, comme souvent chez Cassini, la route correspondante n’est pas dessinée. Franchissant le watergang du Koe Dyck puis De lange gracht, elle semble par contre figurer sur la carte de Sanderus. Il y a toutefois fort à parier qu’il y a eu plus d’un pont de briques.

(41) La route parallèle à la voie express du côté opposé au village s’appelle toujours Groene Dreve (Drève verte ou Chemin vert) sur la carte IGN au 1 :25.000.

images/expose_bot.gif
Vers page précédentef  Vers le haut de la Page  Vers la page suivante