Titre : Mythes & Histoire
 
images/protect.gif
images/menu_top.jpg
images/menu_bot.jpg
images/protect.gif
images/expose_top.gif

Le terrier de Bierne - 1567 - p. 15


 

Steen87 et ammanie88 de Bierne

bbb Pauwels DE LANGHE, l’enfant d’Heyndryc MAETSAERT et autres (on a ajouté au-dessus : Achilles WAGHEBEEN, puis biffé : modo Thomaes VAN RYE, et ensuite : Pieter ROUZEAU acheteur) via Willem RAES et Jan DE HALVE

13 schellings par an sur une mesure et demie dans un champ plus vaste, lequel s’étend à l’est jusqu’à la terre des enfants de Clays MORMENTYN, et à l’ouest contre tHuusvelt89, jouxtant avec les deux côtés la terre de Pauwels avec les siens susdits.

Sur cette ferme90, la Table des pauvres a 4 livres parisis par an de rente rachetable91 au penning 1492 et la rente susdite à été transférée à la Table des pauvres en l’an 1531 par Gillis STONAERT, ainsi qu’on peut le lire dans les lettres qui reposent dans le tiroir de l’église, et la rente tombe chaque année le 29 octobre.

Item sur le tiers de la ferme susdite (on a ajouté au-dessus : ROUZEAU, acheteur) la Table des pauvres a encore 12 livres parisis par an au penning 1693 achetées à Gillis STONAERT en l’an 1534 et la rente susdite tombe chaque année le premier mars.

Et il y a dans le tiroir de l’église une lettre munie d'un sceau qui en fait mention.

ccc Jakob LEIJ et enfants de Clays DE HEGHERE via l’enfant de Moricius VAN VASSENAERE

30 schellings par an assis sur dix mesures de terre en six pièces dont les trois les plus au sud s’étendent à l’est et avec leur côté sud contre la terre du même et de ses enfants, et l’extrémité ouest contre …

Item encore trois pièces au nord de celles-ci s’étendant au sud contre la terre précitée, et au nord contre la Colme, depuis la pièce la plus à l’est, le coin nord-est atteint avec une queue Lijmanshouck94, jouxtant avec le côté ouest la terre de Jacob et enfants susdits achetée au sieur Jan HEINDERIJCX prêtre.

ddd Le même Jacob LEIJ via les héritiers de Jan VOLKEN

6 schellings par an sur 3 quartiers de terre s’étendant au sud avec le côté est contre la terre des héritiers de Renault DE HALVE avec les siens, et au nord le long de la Colme, jouxtant avec son côté ouest la terre …

eee Jan BURS (on a ajouté au-dessus : locataire ANNAERT ... de maître Thomas VAN RIJE) via Jan BRANDT

13 schellings par an sur une pièce de terre appelée tMulnevelt95, s’étendant au sud jusqu’à la route sur la Colme, et au nord avec une petite excroissance96 contre le fief de l’enfant d’Hydrop RAES et jouxtant avec son côté est le fief du Jan susdit et avec son côté ouest la terre du Jan susnommé.

Texte original :

Steen ende ammanscap van Bieren

bbb Pauwels DE LANGHE tkindt van Heyndryc MAETSAERT ende andere (hierboven staat: Achilles WAGHEBEEN, dan doorgehaald: modo Thomaes VAN RYE, en vervolgens: Pieter ROUZEAU cooper) over Willem RAES en Jan DE HALVE xiij s. siaers vp j 1/2 ghemet lands in een meerdre stick, twelc strect oost totten lande der kinderen van Clays MORMENTYN ende west jeghen tHuusvelt, zydende met beeden zyden jeghen tlandt van Pauwels cum suis voorseyt.

Te desen steide heift den disch iiij £ parisis siaers losrente, den penninck xiiij ende was de voornomde rente den disch voorseyt ghetransporteert int jaer xxxj bij Gillis STONAERT, alzo de lettren luuden rustende inde kercklade ende valt de rente elcke jaere xxixen van octobre.

Item vp tderde vanden voornomde steide (hierboven staat: ROUZEAU cooper), zo heift den disch noch xij £ parisis siaers, den pennynck xvj ghecocht jeghens Gillis STONAERT int jaer xxxiiij ende valt elke jaere de voornomde rente den eersten in maerte. Ende es inde kerc(k)lade een bezeghelden brief daer af mentioneerende.

ccc Jacob LEIJ ende kynderen van Clays DE HEGHERE over tkynt van Moricius VAN VASSENAERE xxx s. siaers, ligghende vp thien ghemeten landts in zes sticken, dannof de drie zuuderste strecken oost ende metter zuudzyde ieghen den zelven ende kijnderen landt ende twesthendt jeghens ... .

Item noch drie sticken benoorden daer an, streckende zuut ieghens tvoorgaende landt ende noort ieghens de Colme, wannof toosterste stick compt ten noortoosthoucke met eenen steerte ieghen Lijmanshouck, zydende metter westzyde ieghen tlandt van Jacob ende kynderen voorseyt ghecocht ieghen dheer Jan HEINDERIJCX presbiter.

ddd De zelve Jacob LEU over daeldijnghen van Jan VOLKEN vj s. siaers vp 3 vierendeel landts, streckende zuut metter oostzyde ieghen tlandt van daeldynghen van Renault DE HALVE cum suis ende noort ieghens de Colme, zydende metter westzyde ieghens tlandt ... .

eee Jan BURS (hierboven staat: pachter ANNAERT ... van mr. Thomaes VAN RIJE) over Jan BRANDT xiij s. siaers vp een stick landts, ghenaempt tMulnevelt, streckende zuut ieghens de straete vp de Colme ende noort met eenen hapken ieghen tleen vanden kynde van Hydrop RAES ende zydende metter oostzyde ieghen tleen van Jan voorseyt ende metter westzyde ieghen den voornomden Jan landt.


 

Notes

(87) L’original donne Steen. Je suppose qu’il s’agit de Steene car on trouve par la suite mention d’autres communes environnantes et Steene n’y figure pas autrement. C'est aussi l'avis de Stefaan Riem. Steen signifie aussi château (cf. le Gravensteen, château des comtes, à Gand) – d’où d’ailleurs le nom du village de Steene –.

(88) Ammanscap : on lit dans le GLOSSAIRE du Dr. Louis Lemaire : « AMMANIE (en flamand Amanschip) L’Ammanie était une circonscription de juridiction, une section qui dépendait des Châtellenies (E. de Coussemaker, Annales du Comité Flamand F-X-447).

Il pouvait y avoir plusieurs Ammanies dans une même paroisse, par exemple à Warhem, l’ammanie de la prévôté de Warhem consistait en trois fiefs : l’ammanie de Wollekenswerfe, celle de Vierkenswerfe et celle de Steenlandt. Il n’en existait pas moins de 65 dans l’arrondissement actuel de Dunkerque. »

« L’Amman était un officier de Justice inférieur au bailli. »

La graphie ammanscap m’étonne : on entend encore sk au lieu de sch du côté d’Halluin. Selon le Professeur Hugo Ryckeboer (FRANS-VLAAMS, édit. Lannoo, 2004, p. 59), des témoignages du XIXe siècle sur le flamand de Dunkerque y signalent le maintien du sk moyen-néerlandais. Le scripteur venait-il de ces contrées, en affectait-il la prononciation, ou est-ce encore une caractéristique du moyen-néerlandais du XVIe siècle ?

(89) tHuusvelt signifie littéralement la plaine à la maison.

(90) L'original donne steide, ce qui peut être une abréviation de hofstede, ferme mais peut aussi désigner une maison d'habitation.

(91) La losrente n’est pas n’importe quelle rente (le mot rente signifie aussi intérêt en néerlandais, le flamand disant kroois, kreuis ou kroos, mot qui vient du français croît) : il s’agit en effet d’une rente qui peut être rachetée..

(92) Sauf erreur, cela fait un bon 7%.

(93) Sauf erreur, cela fait 6,25%.

(94) Lijmanshouck signifie le coin de Lijman (sans doute un patronyme)

(95) tMulnevelt signifie le champ ou la plaine du moulin. Nous trouvons sur la carte IGN 1/25.000 un Meulen Velt Houck dans l’angle formé par la voie express et la D 352 vers Steene et Crochte. Vu que sur la Colme signifie en direction de la Colme, c'est peut-être celui-là. A l’époque, il y avait toutefois quantité de moulins : on en compte dix sur la carte de Cassini donnée en page 3 de la partie de ce site consacrée au village de Bierne.

(96) Met eenen hapken signifie littéralement avec une petite hache, donc une excroissance en forme de hache. Le mot hapken est intéressant. Hache se dit bijl en néerlandais mais (h)appe dans notre flamand. Le comte de Flandre Baudouin VII, dit à la Hache (1093-1119), porte en néerlandais le nom de Boudewijn VII Hapkin, cette épithète étant due à son action énergique contre les seigneurs-brigands et les trublions.

images/expose_bot.gif
Vers page précédentef  Vers le haut de la Page  Vers la page suivante