Titre : Mythes & Histoire
 
images/protect.gif
images/menu_top.jpg
images/menu_bot.jpg
images/protect.gif
images/expose_top.gif

Le terrier de Bierne - 1567 - p. 23


 

bbbb Les hoirs de Passchier VPPOGHE (on a ajouté au-dessus : Jan DE WALEN modo Jooris RAPE fils de Bussaerts, en qualité de tuteur des enfants de feu Guillames RAPE, par succession de leur père susdit, et en marge : Pieter WAELES locataire) via Bussaert VANDEN WALE et Stasen AMELRIJCK,

trois grands quarreaux et demi d’avoine par an sur quatre mesures de terre s’étendant au sud contre den Steenwech (la Chaussée ou le chemin de Steene) et au nord contre la route du Hondtgracht, sur le côté est se trouvent les terres des héritiers de ma damoiselle Abel LOOTENS, et sur le côté ouest les terres des mêmes héritiers de Passchier susdit avec encore une mesure de terre.

cccc Heinderijck COOLEN, la Table des pauvres de Saint-Martin à Bergues, et autres (on a ajouté au-dessus : table des pauvres de Saint Martin et Pieter ROSEAU, par achat pour moitié chacun) via damoiselle la veuve de Gillis VAN WATERSCHEIPE,

deux grands quarreaux d’avoine par an sur cinq mesures de terre s’étendant à l’est contre de Groene Straete162 (Chemin Vert) et à l’ouest contre la terre de Jacob MAGHNUT et autres, jouxtant avec le côté nord la terre de la Table des pauvres de Bierne, et avec le côté sud het Oude Grachtkin163.

dddd Jacob PIEREN, Cornelis DE KNAACK du fait de son épouse et autres (on a ajouté au-dessus : maintenant Jooris RAPE modo Pieter DE BELONDE) via Bussaert VANDEN WALE et Stasen AMELRIJCK,

un grand quarreau d’avoine par an sur huit mesures de terre avec la ferme appartenant au Jacob susdit, sises sur le Hondtgracht et à côté de la ferme, s’étendant au sud jusqu’au Hondtgracht susdit, et au nord contre le fief de Jan LYSE, jouxtant avec son côté est la route du mène à de Halfmijlebrigghe  (le Petit Millebrugge), et avec son côté ouest la terre d’Olivier SCAERE.

Et ce même nantissement164 doit également à la Table des pauvres 5 schellings par an

eeee Damoiselle la veuve de Jan DABBIT avec ses associés (on a ajouté au-dessus : maintenant fossoyé et cimetière, maintenant Pieter ROUZEAU par achat) via Olivier DE BAVELARE,

un grand quarreau d’avoine par an sur une mesure et demie s’étendant à l’est contre la Groene Straete et à l’ouest avec son côté sud contre la damoiselle veuve comme précédemment, et avec son côté nord contre het Oude Grachtkin.

ffff Les enfants de Claeys MORMENTYN (on a ajouté au-dessus : Jan MORMENTYN modo les hoirs de Joos CLIJNCKEMAILLE) via Jan DE HALVE,

un grand quarreau d’avoine par an sur trois mesures de terre s’étendant au sud contre la terre de la Table des pauvres de Saint-Martin à Bergues, et au nord contre het Oude Grachtkin et la terre des enfants susdits, jouxtant avec son côté est la terre de ma damoiselle veuve et héritiers de Jan DABBIT, et avec son côté ouest la terre des enfants susdits.

Texte original :

bbbb Daeldijnghen van Passchier VPPOGHE (hierboven staat: Jan DE WALEN modo Jooris RAPE fs. Bussaerts, als vooht vande kinderen wylen Guillames RAPE, by successie van huerlieden voornomden vader, en in margine: Pieter WAELES pachter) over Bussaert VANDEN WALE ende Stasen AMELRIJCK drie groote quartieren ende een half eyven siaers, vp vier ghemeten landts, streckende zuut ieghen den Steenwech ende noort ieghens de strate vander Hondtgracht, an de oostzyde zynde ghelandt daeldynghen van mejoncvrauwe Abel LOOTENS ende an de westzyde de zelve aeldynghen van Passchier voorseyt met noch eenen ghemet landts.

cccc Heinderijck COOLEN, den disch van Synte Maertins te Berghe ende andere (hierboven staat: disch van Sinte Maertens ende Pieter ROSEAU, by coope half en half) over joncvrauwe de weduwe van Gillis VAN WATERSCHEIPE twee groote quartieren eijven siaers, vp vijf ghemeten landts, streckende oost ieghen de Groenestraete ende west ieghens tlandt van Jacob MAGHNUT ende andere, zydende metter noortzyde ieghens sdischlandt van Bieren ende metter zuutzyde ieghen het Oude Grachtkin.

dddd Jacob PIEREN, Cornelis DE KNAACK ad causam uxoris ende andere (hierboven staat: nu Jooris RAPE modo Pieter DE BELONDE) over Bussaert VANDEN WALE ende Stasen AMELRIJCK een groot quartier eyven siaers, vp achte ghemeten landts, metter hofsteide toebehoorende Jacob voorseyt, ligghende vp de Hondtgracht ende naest der steide, streckende zuut vp de Hondtgracht voorseit ende noort jeghen tleen van Jan LYSE, zydende metter oostzyde ieghen de straete die loopt naer de Halfmijlebrigghe ende de westzyde ieghen tlandt van Olivier SCAERE.

Ende dit zelve aboudt ghelt ooc den disch v s. siaers.

eeee Joncvrauwe de weduwe van Jan DABBIT met huere meidepleghers (hierboven staat: nu vergracht ende kerckhove, nu Pieter ROUZEAU bij coope) over Olivier DE BAVELARE een groot quartier eyven siaers, vp j 1/2 ghemet, streckende oost ieghens de Groenestraete ende west metter zuutzyde ieghens de joncvrauwe de weduwe als vooren ende de noortzyde ieghens het Oude Grachtkin.

ffff De kijnderen van Claeys MORMENTYN (hierboven staat: Jan MORMENTYN modo daeldijnghen Joos CLIJNCKEMAILLE) over Jan DE HALVE een groot quartier eijven siaers, vp drie ghemeten landts, streckende zuut ieghen sdischlandt van Synte Maertins te Berghe ende noort ieghens het Oude Grachtkin ende der voornomde kynderen landt, zydende metter oostzyde ieghen tlandt van mejoncvrauwe de weduwe ende aeldynghen van Jan DABBIT ende de westzyde ieghen tlandt der kynderen voorseyt.


 

Notes

(162) Groene straete : il s’agit sans doute de la route parallèle à la voie express du côté opposé au village. La carte IGN au 1:25.000 donne à cet endroit Groene Dreve, l’actuel Chemin vert. Il est à noter qu'on prête souvent aux chemins verts une vénérable antiquité. Avant le creusement du Canal de la Colme, la Groene Dreve ne s'arrêtait certainement pas de façon abrupte comme de nos jours.

(163) Het Oude Grachtkin : il s’agit manifestement de l’Oude Grachtvieux watergang, ici au diminutif, ce qui semble indiquer qu’il avait déjà beaucoup perdu de son importance à l’époque - qui figure sur la carte IGN au 1:25.000.

Une comparaison entre les cartes modernes et celle de Sanderus montre que ce Oude Gracht a connu bien des vicissitudes depuis l’époque de notre terrier. Sur la carte de Sanderus, l’Oude Gracht est encore un watergang à part entière, assez rectiligne. Faisant bonne figure entre le Houtgracht et la Colme, il commence à ce que j’appelle l’ancien « Golfe du Deullaert », lequel pénétrait jadis profondément à l’intérieur des terres entre Pitgam et Drincham en direction d’Eringhem jusqu’à la route Crochte/Drincham ou Looweg (cf. la carte en page quatre de Mon village de Bierne). Chez les néerlandophones ce toponyme éveille bien des échos. On trouve en effet, tout au nord des Pays-Bas une profonde indentation marine, le Dollaart, souvent cité avec la Somme pour définir l'extension maximale des Pays-Bas "de la Somme au Dollaart". Il existe également un Dollaart près d'Anvers.

La route perpendiculaire au Looweg, venant du Waeyaert, qui en longe l’extrémité puis y pénètre porte à droite du Looweg le nom expressif de Scheepstadtstraete : Route du mouillage des bateaux !

Le probable ancien château du Waeyaert, l’Eventé, dont on repère encore les douves et celles de sa baille – sa basse-cour attenante -, stratégiquement planté près de son moulin (banal ?) entre ce que j’appelle le « Golfe du Deullaert » et ce que j’appelle le « Golfe de Lynck » avec sa dépression de l’Hossenaere, les contrôlait sans doute jadis tous deux, ainsi que le Looweg, du haut de sa butte de 15 m.

Après le recul de la mer, son rôle serait sans doute repris par le château de Drincham, souvent mentionné dans l’histoire locale.

Sur la carte moderne, l’Oude Gracht semble avoir beaucoup perdu de son importance, amputé qu’il est de tronçons entiers et compliqué de méandres. Se pourrait-il que l'Oude Gracht soit l’un des plus anciens watergangs de la région, rendu plus ou moins inutile par le creusement du canal de la Colme entre Lynck et Bergues, réalisé selon G. Delaine (LES WAETERINGUES DU NORD DE LA FRANCE, Imprimerie Landais, Dunkerque, 1969, p. 33) sous Philippe d’Alsace : « En 1169, il (= Philippe d’Alsace) fait don aux chanoines d’Aire, d’une superficie de 1.700 mesures, située entre Watten et Bergues, à charge pour ceux-ci de l’assécher. Les chanoines se mettent au travail et créent un canal de dessèchement entre digues, de Bergues à Watten, en utilisant une des branches de l’Aa. C’est ainsi qu’est né le canal de la Colme. »

Le polder du Berdyck au nord de Millam, dont la vieille digue subsiste toujours côté Millam, date de cette époque et est donc un des plus anciens des Pays-Bas.

(164) Le terrier emploie le mot aboudt lequel, selon Verdam, qui fait suivre le mot d'un point d'interrogation, signifierait onderpand (?), nantissement. Le GRAND ROBERT m'apprend qu'un nantissement est un "contrat réel de garantie par lequel un débiteur remet à un créancier, pour sûreté de sa dette, la possession fictive d'un bien." C'est la seule fois qu'on rencontre ce mot dans le terrier. Cet assignement aurait-il donc eu un statut particulier ?

images/expose_bot.gif
Vers page précédentef  Vers le haut de la Page  Vers la page suivante