Titre : Mythes & Histoire
 
images/protect.gif
images/menu_top.jpg
images/menu_bot.jpg
images/protect.gif
images/expose_top.gif

Le terrier de Bierne - 1567 - p. 24


 

Bierne nord au-delà de la Colme

gggg Jan STONAERT fils de Jan (on a ajouté au-dessus : modo maître Jacques VAN CAPPELE) via Emondt DE BIE et les héritiers de Robert VAN RIJSSELE165,

cinq demis grands quarreaux d’avoine par an (en marge : et c'est trois spint(s) et trois vierendeel(s)166 à recevoir par an) sur neuf quartiers de terre s’étendant à l’est contre la terre du presbytère167 de Bierne, et à l’ouest contre la terre du Jan susdit, jouxtant avec le côté sud la terre de la Table des pauvres de Bierne et avec le côté nord la terre des enfants de Maertin HERMIJS, maintenant Joris VARTEGANS.

Et cette même terre doit également à la Table des pauvres de Bierne 14 deniers par an et au curé de la paroisse de Bierne 5 schellings 11 deniers par an.

hhhh Andries168 VANDER CLYTE avec ses associés (on a ajouté au-dessus : modo Mailliaert DE BAVELARE, le même CAPPLE, et en marge : modo VOOLPONT 1691, cette terre doit également à la cure de Bierne 2 schellings) via Roelant DE VISCH,

un grand quarreau d’avoine par an sur quatre mesures de terre un peu plus un peu moins s’étendant à l’est le long de la route, et à l’ouest contre la ferme de l' Andries susdit, jouxtant avec son côté sud la terre de l’église de Bierne avec une pièce de terre appelée de Buetermeet169, et avec son côté nord la terre de Joos VAN HONDEGHEM, Heinderyk MATHEUS et autres.

jjjj Maertin BRONDE habitant à Arye (Aire-sur-la-Lys) avec ses associés (on a ajouté au-dessus Andries VAN VUTLATE modo Jan DE MUELENAERE à Duinckerke, et au-dessus encore : modo les hoirs de maître Pieter MAGRIJ, maintenant Adriaan VERBEECKE à Dunckerke)   via Jan VAN NOORTHOUDTE170,

un grand quarreau d’avoine par an sur une pièce de terre sise dans la paroisse d’Arembouts Cappel Cappelle171, s’étendant à l’est contre la terre de Christiaen DE HAMERE de Bergues, et à l’ouest contre la rue menant du sud au Havenbrigghe172, jouxtant avec son côté sud la mesure de terre de la Table des pauvres de Bierne et avec son côté nord la terre du cloître et abbaye de Roetsbrigghe173.

kkkk Joos VAN HONDEGHEEM avec ses associés (on a ajouté au-dessus : modo François SCHIPMAN avec les siens d'Hondtschoote) via Pauwels SARESONE,

un grand quarreau d’avoine par an sur quatre mesures de terre un peu plus un peu moins s’étendant à l’est jusqu’à une ancienne ferme, et à l’ouest le long du watergang appelé t’Grachtkin174, jouxtant avec son côté sud les terres de la Table des pauvres de Saint-Martin à Bergues, de Joris RAPE le vieux et de Joos VAN HONDEGHEEM comme précédemment, et sur le côté nord se trouvent les terres de Joos et des siens susdits

llll Jacob LAMMINS le vieux du fait de son épouse, fille de Jan VANDER WEEGSCHEDE, (on a ajouté au-dessus : modo Maerten LAMMEN) via damoiselle la veuve de Gillis SCONIJNGHES, un demi grand quarreau d’avoine par an sur une mesure de terre s’étendant nord le long de de Menewech175, et sud avec son côté ouest contre la terre du Jacob susdit, et avec le côté est contre [la terre] de Lowys VANDER ZWEENE.

Texte original :

Bieren noort over de Colme

gggg Jan STONAERT fs. Jans (hierboven staat: modo meester Jacques VAN CAPPELE) over Emondt DE BIE ende daeldynghen van Robert VAN RIJSELE: vyf halve groote quartiere eijven siaers (in margine: ende es drie spint ende drie vierendeel tinen siaers) vp neghen vierendeel landts, streckende oost ieghen tlandt der presbiterie van Bieren ende west ieghen tlandt Jans voorseyt, zydende metter zuutzyde ieghen sdischlandt van Bieren ende metter noortzyde ieghen tlandt der kynderen Maertin HERMIJS, nu Joris VARTEGANS.

Ende dit zelve landt ghelt ooc den disch van Bieren xiiij d. siaers ende den prochiepape van Bieren v s. xj d. siaers.

hhhh Andries VANDER CLYTE met zynen meidepleghers (hierboven staat: modo Maillaert DE BAVELARE, den zelven CAPPLE, en in margine: modo VOOLPONT 1691, dit lant ghelt de cure van Bierne oock 2 s.) over Roelant DE VISCH: een groot quartier eyven siaers vp vier ghemeten landts littel min of meer, streckende oost ieghen de straete ende west ieghen de hofsteide van Andries als vooren, zydende metter zuutzyde ieghen de kercke van Bieren landt met eenen sticke landts, ghenaempt de Buetermeet ende metter noortzyde ieghen tlandt van Joos VAN HONDEGHEEM, Heinderyck MATHEUS ende andere.

jjjj Maertin BRONDE, woonende te Arye, met zynen meidepleghers (hierboven staat: Andries VAN VUTLATE modo Jan DE MUELENARE tot Duinckerke, en daarboven: modo de hoirs meestere Pieter MAGRIJ, nu Adriaen VERBEECKE tot Dunckerke) over Jan VAN NOORTHOUDTE: een groot quartier eyven siaers vp een stick landts, ligghende in de prochie van Arembouts Cappel Cappelle, streckende oost ieghen tlandt van Christiaen DE HAMERE van Berghen ende west ieghen de straete van zuuden loopende naer de Havenbrigghe, zydende metter zuutzyde ieghen tghemet sdischlandt van Bieren ende metter noortzyde ieghen tlandt vanden cloostere ende abedie van Roetsbrigghe.

kkkk Joos VAN HONDEGHEEM met zyn meidepleghers (hierboven staat: modo Fransois SCHIPMAN cum suis van Hondtschoote) over Pauwels SARESONE: een groot quartier eyven siaers vp vier ghemeten landts littel min of meer, streckende oost tot een oude hofsteide ende west ieghen den waterganck, ghenaempt tGrachtkin, zydende metter zuutzyde ieghens de landen van den disch van Synte Maertins te Berghe, Joris RAPE doude ende Joos VAN HONDEGHEEM als vooren ende an de noortzyde es ghelandt Joos cum suis voorseyt.

llll Jacob LAMMINS doude ad causam uxoris dochter van Jan VANDER WEGHESCHEDE (hierboven staat: modo Maerten LAMMEN) over Joncvrauwe de weduwe Gillis SCONIJNGHES: een half groot quartier eyven siaers vp j ghemet lands, streckende noort ieghen de Menewech ende zuut metter westzyde ieghen tlandt van Jacob voorseyt ende metter oostzyde ieghen Lowys VANDER ZWEENE.


 

Notes

(165) Van Rijssele signifie De Lille.

(166) Vierendeel : il ne s’agit plus de quartier comme précédemment mais de vierendeel qui signifie tout comme quarreau, quart.

S’agit-il d’un synonyme de quarreau ? Ce n’est pas sûr du tout. On lit en effet dans le GLOSSAIRE du Dr. Louis Lemaire : D’après l’arrêté préfectoral du 29 Ventôse an X relatif aux nouvelles mesures et leur comparaison avec les mesures anciennes, une rasière valait quatre havots, un havot quatre quarreaux ; un quarreau quatre fiselées. Mais le Dr Louis Lemaire ne dit rien du vierendeel.

Stefaan Riem m'écrit : "Sans en être sûr, je suppose qu'on peut interpréter ces 3 vierendeel comme étant trois quarts d'un grand quarreau d'avoine. Les assignements llll, mmmm, nnnn, oooo et pppp étaient reliés par une accolade dans le document original et l'avoine due à la table des pauvres y  est toujours évaluée en grands quartiers : llll : un demi gros quartier ; nnnn : un grand quartier ; oooo : la moitié d'un demi gros quartier (= probablement un vierendeel d'un grand quartier) ; pppp donc probablement trois quarts d'un grand quartier.

Pour interpréter ces données plus concrètement, on aura besoin du Cueilloir afin de pouvoir déterminer la date, parce que, d'après P. Vandewalle, aux XVIe, XVIIe et XVIIIe siècle, dans la châtellenie de Bergues, on utilisait la mesure de blé au lieu de la mesure d'avoine. Si on interprétait en se basant sur la mesure de blé, on pourrait conclure que nnnn concerne 1 spint, oooo un quart de spint (2 achtendeel) et pppp trois quarts de spint (6 achtendeel).

Mais, justement, le fait que l'auteur de notre terrier n'utilise pas le terme spyndekin ici (comme il l'avait fait avant) pourrait indiquer qu'il copie des données provenant de documents beaucoup plus anciens et qui proviennent de l'époque où on utilisait encore la mesure d'avoine. En ce cas "een groot quartier eyven" vaudrait 56,9 litres. L'assignement rrrr confirme en tout cas les données fournies par P. Vandewalle : "14 spinden d'avoine mesure de blé"."

(167) Le presbytère de Bierne possédait donc de la terre au-delà de la Colme. On verra plus loin que c’était également le cas de l’église.

(168) Nous avons déjà plusieurs fois rencontré ce prénom. Il y avait au Collège Saint-Winoc, où j’ai eu l’honneur d’enseigner, une Cour Andries que chacun appelait Cour Andriesse. Andries, qui signifie André, se dit Andrice tout comme Bierne devrait se dire Birne comme le faisaient les anciens. En flamand, on ajoutait un e après la voyelle pour indiquer qu’elle était longue et pure ; ainsi Vlaenderen (Flandre), écrit maintenant Vlaanderen.

(169) De Buetermeet signifie littéralement la prairie ou le pré de fauche au beurre. Devait-elle son nom au fait que son herbe était particulièrement nourrissante et favorisait la production d’un lait particulièrement riche en matières grasses ?

(170) Jan Van Noordhoudte : la carte IGN au 1:25.000 mentionne un Noord Hout Houck (Coin du Bois du Nord) compris entre le lieudit Groene Dreve, le Marais et la voie express. Jan devait-il son patronyme à ce Bois du Nord, sans doute essarté depuis longtemps à l’époque car il ne figure plus sur la carte de Sanderus. Soit dit en passant, ledit Noordhout se trouve à l’ouest de l’église de Bierne, ce qui confirme la note 5, page 2.

(171) Arembouts Cappel Cappelle : on peut penser qu'il s'agit de la chapelle d’Armbouts-Cappel, c’est-à-dire de l’actuelle Cappelle-la-Grande, vu que le terrier parle d'une paroisse. A mesure qu’on gagnait des polders ou que l’occupation humaine de ceux-ci s’intensifiait, on créait des chapelles pour permettre aux habitants de n’avoir pas trop à se déplacer pour se rendre à la messe. C’est ainsi qu’on voit des villages situés plus haut créer plus bas des chapelles qui deviennent des villages, lesquels créent à leur tour des chapelles - d'où leur nom - qui deviennent des villages. Ainsi Steene a probablement créé Armbouts-Cappel qui a à son tour probablement créé Cappelle-la-Grande. Le territoire de Bierne, amputé récemment d’un quartier (accolé à Cappelle-la-Grande mais éloigné de près de cinq kilomètres de Bierne) au profit de Cappelle-la-Grande, est significatif à cet égard : Bierne, qui atteint 5 m. à l’église, et même 6 mètres derrière, présent bien plus tôt pour s’approprier les terres basses, frôlait Cappelle-la-Grande. De même Socx (30 m !) atteint la dépression du Bieren Dyck.

Mais comme Cappelle apparaît ailleurs comme Cappelle dans le présent terrier, est-ce bien le cas ici. La note 25 de WESTHOEK, citant K. De FLou I, p 287, nous propose : "un hameau au nord-ouest d'Armbouts-Cappel". Mais pourquoi le terrier parle-t-il d'une paroisse s'il s'agit d'un hameau ? S'agit-il quand même de Cappelle-la-Grande ?

(172) Haven brigghe signifie Pont du port. On pense à celui de Bergues. Mais il existait également un port à hauteur de Cappelle-la-Grande, sur le canal Bergues-Dunkerque. (cf. note 54, page 10)

(173) Roetsbrigge, Roesbrugge où selon le TOONNEEL DER STEDEN de Joan Blaeu précité, Guillaume de Béthune et Elisabeth de Roesbrugge ont fondé en 1011 le Cloître Saint-Victor.

(174) Ce tGrachtkin (petit watergang) est-il le même que het Oude Grachtkin. C’est peu probable.

(175) Menewech : voir note 73, page 12.

images/expose_bot.gif
Vers page précédentef  Vers le haut de la Page  Vers la page suivante