Titre : Mythes & Histoire
 
images/protect.gif
images/menu_top.jpg
images/menu_bot.jpg
images/protect.gif
images/expose_top.gif

Le terrier de Bierne - 1567 - p. 25


 

mmmm Le même Jacob LAMMINS le vieux du fait de son épouse via Michiel VANDER WEGHESCHEDE,

un quarreau de blé par an qu’on reçoit en espèces sur une mesure et demie de terre sise à Coudekercke droit au nord de la Roode Camere176, la terre susdite s’étend est contre de Zijtlake177 juste en face de de Speuye178, (l’écluse de décharge), et ouest avec son côté nord contre la terre des héritiers de Jan VANDER ZWEINE avec les siens, et le côté sud jouxte la terre du Jacob susdit.

nnnn Le même Jacob LAMMINS du fait de son épouse via Michiel comme précédemment,

un grand quarreau d’avoine par an sur une demie mesure de terre sise dans le côté nord de la mesure et demie de terre dans le précédent assignement, s’étendant et se situant comme c’est relaté tout au long ci-dessus.

oooo Le même Jacob LAMMINS du fait comme ci-dessus via Michiel VANDER WEGHESCHEDE,

la moitié d’un demi grand quarreau d’avoine par an sur trois quartiers de terre s’étendant sud et avec le côté est contre la terre du Jacob susdit, et avec son extrémité nord contre den Menewech179, jouxtant avec son côté ouest la terre des enfants de Jan VANDER ZWEINE avec leurs associés.

Et cette même terre doit également à la Table des pauvres de Bierne 7 schellings par an.

pppp Le même Jacob LAMMIN du fait comme ci-dessus via les héritiers de Jan VANDER WEGHESCHEDE,

trois fiselées180 ( ?) d’avoine par an181.

qqqq Les hoirs de Jan VANDER ZWENE avec leurs associés (on a ajouté au-dessus : Andries DE ROUCK par achat)  via les héritiers de Gillis VAN ZINNEGHEEM,

un grand quarreau d’avoine par an sur neuf quartiers de terre ou à peu près appelés depuis les temps anciens de Hove182, s’étendant est avec le côté sud contre la terre de Jacob LAMMIN du fait de son épouse, et ouest contre de Menewech et le terrain de Passchier WEYNSSOONE du fait de son épouse, et le côté nord contre la terre des hoirs de Jan et des siens susdits.

Steen (Steene)

(rrrr) Maître Philips VANDEN CATULLE à Ghendt183 du fait de son épouse (on a ajouté au-dessus : locataire Roelandt STEVEN)  via Jan VANDEN WALE,

quatorze spinden184 par an mesure de blé, sur une ferme dans laquelle on a maintenant charpenté185 une nouvelle maison, avec tous les biens meubles186 qui s’y trouvent sur 7 mesures de terre, s’étendant sud contre den Berchwech (Chemin de Bergues) à Crochte, et nord contre la terre du susdit maître Philips, jouxtant avec le côté est la route menant du nord au Lowech, et avec le côté ouest la terre de Michiel HENTEN et le maître Philips susdit.

Texte original :

mmmm De zelve Jacob LAMMINS doude causa uxoris over Michiel VANDER WEGHESCHEDE: een quartier tarwen siaers, twelck men ontfanct in specien vp onderhalf ghemet landts, ligghende in Coudekercke, recht noort vander Roode Camere, streckt tvoornomde landt oost ieghen de Zijtlake recht over de Speuye ende west metter noortzyde ieghen tlandt der aeldijnghen Jans VANDER ZWEINE cum suis ende de zuutzyde ieghens tlandt van Jacob voorseyt.

nnnn De zelve Jacob LAMMINS causa uxoris over Michiel als vooren: een groot quartier eyven siaers vp een half ghemet landts, ligghende in de noortzyde vander onderhalf ghemet landts int voorgaende assignement, streckende ende hovende ghelyc als boven int langhe gherelateert staet.<:p>

oooo De zelve Jacob LAMMINS ter cauze als vooren over Michiel VANDER WEGHESCHEDE:

de helt van een half groot quartier eyven siaers vp drie vierendeel landts, streckende zuut ende metter oostzyde ieghen tlandt Jacobs voorseyt ende metten noorthende ieghen den Menewech, zydende metter westzyde ieghen tlandt der kijnderen van Jan VANDER ZWEINE met huerleder complicen. Ende dit zelve landt ghelt ooc den disch van Bieren vij s. siaers.

(pppp) (De laatste vier rubrieken zijn verbonden met een accolade)

De zelve Jacob LAMMIN ter cauze als vooren over daeldinghen van Jan VANDER EGHESCHEDE: drie vierendeele eyven siaers.

qqqq Daeldinghen Jans VANDER ZWENE met huerleder meidepleghers (hierboven staat: Andries DE ROUCK by coope) over daeldinghen van Gillis VAN ZINNEGHEEM: een groot quartier eyven siaers vp neghen vierendeel lands of daerontrent, genaempt van ouden tyden de Hove, streckende oost ende metter zuudzyde jeghen tlandt van Jacob LAMMIN causa uxoris ende west jeghen de Menewech ende grondt van Passchier WEYNSSOONE causa uxoris ende de noortzyde jeghen tlandt van daeldinghen Jans cum suis voorseyt.

Steen

(rrrr) Meester Philips VANDEN CATULLE te Ghendt ad causam uxoris (hierboven staat: pachter Roelandt STEVEN) over Jan VANDEN WALE: veerthien spinden eyven siaers terwe mate vp een hofstede daer nv een nyeu huus ghetimmert es, met alle de catheelen daervp staende, vp vij ghemeten lands, streckende zuudt jeghen den Berchwech loopende naer Crochte ende noordt jeghen de voorseyde meestere Philips lands, zydende metter oostzyde jeghen de strate van noorden loopende naer den Lowech ende metter westzyde jeghen tlandt van Michiel HENTEN ende den voornomden meester Philips.


 

Notes

(176) Roode Camere : voir note 75, page 12.

(177) Zijtlake : voir note 78, page 13.

(178) Speuye signifie écluse de décharge, écluse destinée à évacuer le trop plein d’eau, ou écluse de chasse.

(179) Den Menewech : voir note 73, page 12.

(180) Il ne s’agit plus de quartier comme précédemment mais de vierendeel qui signifie tout comme quarreau, quart.

S’agit-il d’un synonyme de quarreau ? Ce n’est pas sûr du tout. On lit en effet dans le GLOSSAIRE du Dr. Louis Lemaire : D’après l’arrêté préfectoral du 29 Ventôse an X relatif aux nouvelles mesures et leur comparaison avec les mesures anciennes, une rasière valait quatre havots, un havot quatre quarreaux ; un quarreau quatre fiselées. Mais le Dr Louis Lemaire ne dit rien du vierendeel. Cf. note 166, page 24.

(181) WESTHOEK signale en note 27 : "Les quatre dernières rubriques sont jointes par une accolade."

(182) De Hove signifie sans doute la Ferme, de hoeve en néerlandais. Cf. tous les Vanhove ! Le terme est toutefois assez inhabituel en flamand actuel : pour ferme on dit ‘t hof ou bien d’(h)o(f)steie voire en certains endroits ‘t pach(t)goed (= le bien loué). Hof signifie aussi Cour : s’agirait-il de quelque cour seigneuriale ancienne ?

(183) Ghendt : il s'agit probablement de Gand, Gent en néerlandais moderne, dont le nom signifie confluent (de la Lys et de l'Escaut), comme tous les Condés des régions romanes. Guemps entre Marck et Ardres a la même signification. Mon ami Joël Vandemaele a mis en évidence, notamment dans l'interprétation de Lambert d'Ardres, des confusions entre Gand et Guemps. S'agirait-il ici quand même de Guemps, localité beaucoup plus proche de Bierne ?

(184) Spinden : voir note 114, page 18. Cela ferait donc à peu près 420 litres. Il s’agit ici de la mesure utilisée pour le blé.

(185) Ghetimmert, charpenté, menuisé, il s’agit donc d’une construction en bois.

(186) Nous avons déjà rencontré le mot catheelen, biens meubles. Précisons avec le Dr. Louis Lemaire :

« CATEL, CATEULX, CATHEIL

Ce mot vient du bas latin catallum : biens meubles, en flamand Best hooft. Sa signification a varié selon les époques.

Au XIVe Siècle : Le meilleur catel, la meilleure pièce de bétail, le plus beau meuble, revenait au seigneur à la mort de son vassal (alors qu’autrefois la totalité de son héritage lui appartenait).

Halve-have : A l’origine tout l’avoir des serfs (Have) qui ne pouvait consister qu’en mobilier revenait de droit à leur maître après leur décès (main-morte). Puis les seigneurs se contentèrent de la moitié (halfe have ou halve have) et enfin du meilleur catheil.

La Comtesse Marguerite exempta tous serfs ou serves demeurant en Flandre de la redevance de 3 deniers annuels pour chaque homme ou d’un denier pour chaque femme, comme aussi du half-have, et se contenta du meilleur catel « autre que maison et bête de somme ». »

Voir aussi la note 44, page 8, qui montre ce que l’on considère comme cateulx dans le présent document.

images/expose_bot.gif
Vers page précédentef  Vers le haut de la Page  Vers la page suivante