Le TROU de ..........!

 

 

Et bien non ce n'est pas celui que vous croyez, en tout cas pas celui qui de notre

naissance à notre mort nous sert à évacuer, CHORIZO, MORCILLAS, MERSAS etc ..et même que certains utilisent aussi à d'autres FINS, mais silence .

 

Le TROU c'est celui de la SECU, certains anciens Ministres, aspirants à le redevenir

d'autres déjà en place, et les plus nombreux dans les STARTINGS BLOCKS, prêts

à voler à son secours sont unanimes pour une fois à le considérer comme ABYSSAL

 

Curieux de nature, j'ai pensé que si un tel problème s'était posé à mes aïeux, comment

auraient ils réagi .

 

Comme il est banal maintenant d'aller sur la LUNE, sur MARS, SATURNE etc ... et comme depuis ma prime enfance on m'à dit que ceux qui n'étaient plus là étaient au Ciel

muni de mon MICRO Super Spatial à la Fréquence inaudible, même du  chien de Mme

SACAMUELAS je me suis livré à une enquête .

 

A tout Seigneur tout honneur, et c'est à PIERRE, celui la même qui m'à transmis son

Patronyme . qui lui même le tenait de son père PIERRE  OURSE authentique, qui en

avait hérité de etc .... tout ce beau monde natif de CALA CIMA, le LOZZI, bref au cœur

même de notre envoûtante Ile de BEAUTE .

 

PIERRE arrivé dans notre Belle Province ORANAISE à NEMOURS d'abord pour fuir une

redoutable VENDETTA, because il avait culbuté la Fille du forgeron , ANTOINETTE; donc ma Grand Mère était venue le rejoindre plus tard il faut dire que le PIERROT allait affûter

ses outils à la Forge du papa de l'ANTOINETTE, alors confusion ou pas ...? PIERRE

était TAILLEUR de PIERRES, le MONOLYTHE de CORBARA est encore là ou il           l'avait taillé 25 M de long  5 de diamètre, un Super Cure Dents .

 

 

PIERRE, que je n'ai connu que très peu de temps jusqu'à 6 ou 7 ans, mais parfaitement

décrit par mon Père, mes Oncles, et Tante, était de petite taille, une tête ronde comme

une bille, et sans doute pas grand chose dedans, Tailleur de Pierres, il doit y avoir encore

sous quelques balcons, ou entrées d'immeubles HAUSSMANNIENS du Bd GALLIENI

de l'Avenue LOUBET ses oeuvres qui témoignent d'un certain ART sans nécessairement

s'attribuer le qualificatif de SCULPTEUR .

 

PIERRE, homme colérique carburait alors comme la plupart de ces nouveaux  CONQUISTADORS à l'Absinthe,  Bougnait à tours de bras, du reste il était mis à l'ombre à titre préventif, avant, pendant, et après une Election .

 

PIERRE s'était acheté une CRAVACHE, non pas pour chevaucher un quelconque destrier, elle était gainée de Cuir, et je l'ai gardée comme relique jusqu'au 30 Juin 62;

non la CRAVACHE servait surtout à se défouler sur ses FILS même après que ceux

ci soient revenus des Champs de Batailles , mariés et pères de familles, c'était sans doute pour entretenir le souvenir d'une autorité disparue .

 

Avec infiniment de prudence mais sans ABSYNTHE, j'ai donc demandé à mon Grand

Papa ce qu'il pensait du < TROU de la SECU >, et voici sa réponse

< So stacu  ribolta domano > l'index pointé vers la sortie .

 

 

Dans un couple il est toujours bon d'avoir deux avis, comme le dit le proverbe, alors ANTOINETTE à elle aussi été soumise à la question, mais ne parlant que le CORSE comprenant fort mal la langue de MOLIERE, elle m'à fait répéter trois fois, avant de

s'enfuir au fond de la Cuisine, relevé son châle noir sur ses cheveux, s'emparant de

son Chapelet lui aussi noir, du reste elle était toujours vêtue de Noir, allumé  deux

veilleuses supplémentaires, et se fondre en prières aux pieds d'une Vierge ramenée

de CORBARA . en plâtre peinte de Bleu et Blanc et entourée d'une branche de LIERRE.

 

Faisant pendant à quelques morceaux de FIGATELLI il y avait les incontournables

veilleuses,  < Une rondelle de liège surmontée d'un petit plateau en Fer Blanc, au milieu

une rondelle en céramique, et dans son Centre une mèche qui trempait dans l'huile, et

sur le côté pour ne pas se brûler un petit Fil de fer torsadé .   

 

Apres avoir quitté mes ascendants Pater, je me suis dit qu'après tout pourquoi ne pas

poser la question du TROU de la SECU à mes ABUELITOS .Mater, eux peut être qu'ils

comprendraient, eux qui avaient vécu en autarcie dans leur ANDALOUSIE natale 

 

JOSE mon cher ABUELITO, celui la même qui s'est retrouvé lardé de coups de couteaux

à plus de 90 ans par un ou des courageux d'alors plus prompt à manier le surin  qu'à dépierrer, dessoucher, labourer, semer etc ....hochant la tête, me faisant répéter X fois

pour être sur d'avoir bien compris, dans un geste auguste m'aurait dit PORQUE TANTO FOLLAR, Hijo .

 

La MARIA mon ABUELITA, éludant la question se serait empressée de me faire une assiette de MIGAS, avec la traditionnelle LONGANISSE, en provenance de chez la Demoiselle  DEVESA, celle qui avait jadis flashé pour mon tonton JOSE  .Sur mon

insistance c'est le traditionnel < Me cuesta la vida  Hijo mio > et  se signant aurait rempli

mon assiette de ses fameuse MIGAS ..

 

Apres ces INTERWIEWS, à travers le temps qui passe, que me reste t il à comprendre

que la Terre est toujours ronde, qu'on n'à pas encore atteint les Entrailles de l'ENFER .

et quant à traverser la Planète, il se passera encore du temps .

 

Bon demain ou tout à l'heure, dans une semaine, un mois, plus ou moins, il est sur et certain que mon percepteur relèvera non pas mes Pensions, à quoi bon, mais la CSG

la RDS, ou encore une quelconque nouvelle contribution, oh simplement pour jeter quelques gouttes d'EUROS, histoire de se donner bonne conscience .

 

Mes ABUELITOS  Pater et Mater confondus m'ont demandé à quoi çà servait la SECU

et s'ils pouvaient en bénéficier ...!.

 

 

 

Roger .