J'le reconnais plus

 

 

J'ai grandi, j'ai troqué mes culottes courtes, avec fond renforcé, taillées  par mon aguélita par des futes d'adulte, et ...!


Mon UNIVERS de mon enfance s'est considérablement transformé, défiguré déshumanisé , c'est vrai que les GI sont passés par la, qu'ils ont transformé le Parc à Moutons en ateliers d'assemblage de GMC, Jeeps, et même de LIGHTING P 38


Les portes de mon UNIVERS, et oui il y à maintenant des portes, car tout est bouclé grillagé, gardé, par des vigiles recrutés par la Chambre de Commerce dans les rangs d'anciens gendarmes, adjudants retraités, et autres gabelous .


Avoir un SESAME, n'est pas difficile, prouver que l'on travaille dans l'enceinte du Port être adhérent d'un Club Nautique, et sans doute rincer la dalle de quelque clerc .


Débonnaires nos Cerbères, casquette plate, rivée sur un front, d'obtu, énorme Pistolet porté par un Baudrier, probablement de la récup, des surplus de 14/18, bon c'est surtout fait pour effrayer les moineaux, et les Pigeons de l'ex Usine à  Gaz .


Pas de traces des processions de Dockers, quelques uns parfois pour authentifier une action portuaire .les Dockers c'est bien connu ça bosse dans un port .et pas dans la Pâtisserie VIALA .


Des engins nouveaux, ils virevoltent, tournent sur place, deux Dents à l'avant, ou deux doigts ( au choix ) qui s'écartent, montent et descendent, on les appelle des CLARCK HYSTER, sur qu'ils viennent d'Outre Atlantique, astucieux, ils prennent, enlèvent, soulèvent, déposent ou ils veulent des charges  impressionnantes .


Un nouveau métier dans le Port " CARISTE " , oui c'est ceux qui utilisent les engins de manutention .adieu ces braves DOCKERS qui s'échinaient à gravir les rampes le long des flancs de Cargos, avec leur quintal de Pois Chiche, ou de Café, pour le Café c'était destiné à NIZIERE .


Le Parc à Moutons déserté, plus personne en veut, même pas les Sapeurs Pompiers qui ont élu domicile juste devant .peut être quelque âme chagrine a t elle estimée qu'il serait bon de le conserver, au cas ou ...! mais aussi en souvenir ..! Quien Sabé ..!


Kleen le Dock à charbon, qui peut dire qu'il y avait des montagnes de charbon, les structures de manutention sont encore en place, mais pour combien de temps c'est vrai que depuis les LIBERTY  SHIPS, les bateaux, ne fument plus, même des JOBER, ou des BASTOS, du Mazout , qu'ils sèment en mer histoire d'iriser MAR NOSTRUM ..


Avec le Diesel plus de cheminées étroites et élancées, on à même fait le contraire de CITROEN qui ne jure plus que par le tout à l'avant, maintenant les Bateaux c'est tout à l'arrière, Machinerie, Poste de Commandement, Communs des navigants etc ....


Curieux, ces Bateaux, ils engloutissent des quantités énormes de Fret, et par dessus ils entassent comme des LEGOS, des CONTAINERS, çà c'est nouveau .


Ou sont passés les BAINS du FAROL, j'ai beau cherché, j'vois rien ou si à la Place un Monument d'acier noir, qui s'immerge dans l'eau, accueille dans ses bras des Bateaux les soulève, et les met à poil .ah bon et même il y en à deux comme dans l'histoire b'en oui ce sont des DOCKS FLOTTANTS, en provenance de KIEL, dommage de Guerre paraît il .


DUCROS , pas celui que tout le monde connaît, et qui se décarcasse, non celui la c'est notre Métallurgiste de GAMBETTA, spécialisé en partenariat je crois avec la DCAN dans la réparation navale qui à la haute main sur ces fameux monstres d'acier .


Intéressant quand même de pouvoir observer de loin bien sur ,Hélices, Barres, et autres  accessoires ordinairement immergés .et apprendre comment c'est fait un bateau, pas racistes nos DOCKS FLOTTANTS, j'ai même pû voir quelques Torpilleurs Sous Marins,  côtoyer Cargos, Barges etc ....


J'ai eu beau chercher, demander, plus personne ne sait ce que sont devenus nos CHALANDS, certains pensent qu'ils ont été coulés, d'autres qu'ils ont fini dans un Braséro, bref le trou, et sans regrets, et pourtant combien ils ont été utiles, pour moi ils me permettaient de plonger, mais ils ont aussi servi espacés de 25 Mètres de Piscine, aux Nageurs de la GMO, du GALLIA .


Le REFFALONICO, celui qui me permettait de mémorables glissades fessières est toujours la, mais il est maintenant flanqué de Deux DOCKS FLOTTANTS, plus petits que ceux d'en face, mais aussi laids .


Le quai LEBORGNE s'est prolongé par un terre plein d'imposante dimension qui permet l'accostage de grands Pétroliers, et aussi de Stockage de l'ALFA, celui la même qui arrive par les trains des CFA depuis KRALFALA, le KREIDER, SAIDA . reconnaissables les Meules d'ALFA à destination de l'ANGLETERRE, elles sont souvent brûlées, et la technique d'extinction faute de CANADAIR, est de plonger grace a des grues les Bottes Fumantes dans l'eau, et de reconstituer les Meules plus loin .


Un secret ...il paraît que le BRISTOL de nos cartes de Visite, serait fait à partir de l'ALFA,   moi je sais et j'en suis certain même que l'ALFA servait aussi à faire des ESTROPAJOS, à habiller des BONBONNES, à faire des SARNACHOS, et beaucoup d'autres choses .


La petite Station du Ravin BLANC qui pompait comme les SHADOCS le Pétrole des Pétroliers pour l'envoyer aux Citernes de Stockage de St HUBERT à été engloutie par la Centrale Thermique, fierté de l' EGA, car maintenant l'électricité s'est généralisée elle est même omniprésente dans les foyers de la CALERE .


La Cheminée sensée de par sa hauteur, sa conception, n'évacuer que de la vapeur nous gratifie plus souvent qu'à notre tour d'une suie noire, et n'allez pas dire à ma MAMA que les taches LEOPARD de mes chemisettes ont été faites par le Chat de Mme ESCARDA .


Nouveauté, dans le paysage, juste au dessus de la cheminée mais à quelques centaines de mètres à peine un Avion Bizarre, sans Hélices, avec DEUX MOCHILLAS à l'arrière que l'on à baptisé CARAVELLE passe X fois par jours, il serait paraît il un sérieux concurrent pour l'EL MANSOUR, et le VILLE d'ORAN .


Le PEDREGAL, entièrement achevé  fixe définitivement les limites du Port, et un Sémaphore s'éclaire à la nuit tombée .L'anse que forme maintenant le PEDREGAL est le royaume incontesté des SALPAS que l'on peut acheter à des Pseudo amateurs Rue de la BASTILLE , angle rue LAMORICIERE, près de la Boulangerie BUSQUET .présentées à même le sol .


Qui sait que ces SALPAS, ou SAUPES, ou SAUPIS, sont grassement nourries par l'Emissaire de GAMBETTA, qui suinte son eau de PIPIS, et plus encore .La Barsica de LANILLA, celle de mes premières brasses, tasses, capoucettes n'existe plus remplacée par la base avancée du CERCLE de la VOILE, et un autre CLUB Nautique, de gracieux dériveurs prennent leur essor, tandis qu'à côté des PASTERAS se dandinent de plaisir en attendant une sortie à la traque de SALPAS car c'est risqué de s'éloigner avec une PASTERA .


Tout ce qui est interdit est " Admis " .de jeunes nageurs, bravant l'interdiction de baignade concourent à atteindre les grosses bouées d'amarrage ancrées à quelques dizaines de mètres .juste face aux Clubs .


Le Dimanche est triste dans ce Port déserté, plus de bandes d'enfants à musarder entre les Camions BERLIET, Paraffinés, destinés à la SNREPAL, ASSI MESSAOUD les Caisses de Moissonneuses Batteuses, des MASSEY HARRIS, Mac CORMICK, John DERRE, etc qui finiront en Cabanons aux GENETS, CAGNARETTES, et même à la FONTAINE des GAZELLES .


La Grande Jetée strictement interdite ne recueille plus les trognons de choux, Cageots éventrés, Couches Culottes, qui lui arrivaient depuis MONTE CHRISTO, finie la pollution marine c'est maintenant au PETIT LAC que tout se déverse .mais les MEROUS sont frustrés .ils ne savent pas que le Petit LAC se trouve juste derrière la BRASSERIE ALGERIENNE .


Quelques chantiers maritimes sont apparus, ils construisent surtout des CHALUTIERS qu'ils équipent de CATERPILLAR, PERKINS, INTERNATIONAL HARVESTER c'est beaucoup plus rapide, mais çà ne fait plus BOUM  BOUM  comme avant .


Les Dimanches et fériés des régates prennent leur élan vers le large pour les gros culs comme on dit c'est vers l'ILE PLANE ou les HABIBAS, et même une fois par an ORAN CARTHAGENE, sous la vigilance de notre ROYALE .


Plus de traversées à la nage du Port, ou s'illustrait notre dynamique et sympathique avocat M° LUGLIA .bon c'est vrai que cette manif à été remplacée par ORAN - AIN EL TURCK en Canoé .des ROCCA, en ACAJOU, rivetés de CUIVRE .


Finis les SUPIONS à la Tinta sur une tôle placée à même la braise de charbon, ce sont de vigoureux et impétueux Brûleurs BUTANE qui remplacent notre bon charbon .et c'est aussi maintenant des CONSUELOS, ou MATYRIOS qui remplacent des GAETANOS,  FRASQUITOS ...! apparition des serviettes papier, en remplacement des torchons à motifs quadrillés qui sentaient la Sardine grillée .


Disparue  ESTHER, ou RACHELLE, ou j'sais pas, la vendeuse des Billets de la Loterie ALGERIENNE, celle qui était ronde, qui louchait, qui disait prends ce Billet, touches mes nichons, ( joignant le geste à la parole ), et tu es sur de gagner .


Que me rest il ...! , le FRONT de MER, c'est bien ,c'est sur, mais je ne peu plus m'asseoir sur les Moellons du Muret .les effluves ne me parviennent plus, pas même celles d'ALGERONAPHE, ou DEDE s'était fourni en Goudron pour sa PASTERA .


Adieu mon UNIVERS d'enfant, bonjour la FRANCE .


ICI  LA  FRANCE, c'est écrit en grosses lettres sur les Cubes de Béton de la jetée .mais c'est déjà si loin .


 



Roger .