RECUERDOS .


Non ça ne remonte pas à MATHUSALEM, mais aux années de mon enfance, disons 38 et la suite .et devinez ou .....pour ceux qui ne le sauraient pas, ben c'était Bd des CHASSEURS, à ORAN .

Les petits camarades, RENE, RAOUL, MARCEL, PIERROT, LUCIEN et bien d'autres, allions nous gaver des BREVAS, ( figues ) de chez CANOT, et nous choppions la CAGUETTA . sic et nous avions droit aux platées de RIZ, et même à l'eau de cuisson .
L'été c'était l'inverse, et c'était le TAPON, le Bouchon quoi, la constipe le remède était le plus souvent appliqué par l'AGUELA, " la Pôvre " il consistait dans l'administration d'un Lavement, je revois le réservoir EMAILLE, de respectable contenance, suspendu en haut de la porte le tuyau de caoutchouc rouge fréquemment Talqué, la Canule et son petit robinet .
Séance redoutée, le ventre prenait de l'ampleur, les fesses ne remplissaient plus leur rôle, et c'était à coup sur la déroute, bon c'était le prix à payer .

La JAUNISSE, c'était dans l'air du temps, peut être un SUSTO, peut être d'avoir avalé quelque chose ....l'énigme demeure, mais le remède original à toujours fait ses preuves OYEZ , aller PISSER sept jours d'affilés le matin à jeun le premier PIPI sur un Buisson juste derrière la maison .
Jamais su comment il s'appelait mais il était très commun et les feuilles étaient petites rondes, épaisses et grasses . AVIS aux Botanistes et Merci

Les ANGINES, la brave Mme CAVANNA qui élevait seule ses six enfants était notre salut, elle prenait le poignet, le massait, faisait des croix, des prières, et le tour était joué, plus rien OUELOU .jusqu'à la prochaine

Les FOULURES, ENTORSES, mon papa JOSEPH était très habile dans la Manip, même que les joueurs du CDJ venaient " At Home " se faire réparer mon papa savait aussi enlever le SOLEIL, celui que nous appelions KADDOUR il posait sur la tête des Ensoleillés une assiette avec de l'eau celle du robinet même saumâtre faisait l'affaire, il faisait ensuite des Ventouse avec le premier verre venu, et durant Sept fois il refaisait l'opération .
KADDOUR comme par enchantement s'évaporait .....Authentique .

la PNEUMO: L'Hiver il nous arrivait de tousser, et hélas certains non traités aux ANTI BIOTIQUES partaient de la Poitrine , c'est vrai que le Pr FLEMMING n'avait pas encore popularisé la PENICILLINE . mais il existait un remède dit de Cheval, j'en ai fait souvent perso l'expérience, il consistait à se faire appliquer des Cataplasmes, pour les moins fortunés de PETROLE, d'ESSENCE de THEREBENTINE pour d'autres des Fameux THERMOGENES - RIGOLO et pour l'efficacité le tout recouvert de quelques pages de l'Echo d'ORAN
. Pour ceux que cela pourrait intéresser, il y avait aussi la variante des VENTOUSES, et le Must consistait à les Scarifier .....!

La TYPHO, faisait des ravages, même que mon cousin HUBERT y est resté juste après les résultats du CERTIF ....! la prévention petits et grands consistait à porter un petit sachet de toile Rouge à l'intérieur duquel on avait placé un morceau de CAMPHRE, et une petite Médaille en ALU de notre célébrissime Vierge Locale .

Avez vous jamais goûté en guise d'Apéro de l'hUILE de FOIE de MORUE moi oui .Ma mama allait l'acheter Pharmacie SOULIER ......BeurK.

Ah la belle mort, qui sait aussi que l'on mourait à ORAN et ailleurs aussi de REPENTE, d'une crise Cardiaque tout simplement, mais n'est ce pas plus joli de se retirer de REPENTE .

Allez vivez longtemps encore, et amusez vous à vous imaginer PISSER sur ce que vous voudrez .

Roger .