Le TUBNAUTIC,
Charles DOUCET, JOJO, et moi





C'est à ORAN, vous connaissez, en 1957 ou 58 une fin d'après midi de Septembre, depuis l'avant Port que Charles DOUCET le concepteur du TUBNAUTIC, qui avait été quelques années plus tôt mon collègue à la CAT, Importatrice des célèbres Tracteurs CATERPILLAR, que JOJO, mon Frangin, et moi avons vécu cette expérience .

Charles DOUCET, avait fini la guerre comme Pilote de MARAUDER. Pour ceux qui ne connaîtraient pas c'était un Bombardier léger US, dit aussi le Faiseur de veuves .
Apres des études d'ingénieur, Charles DOUCET s'était essayé dans les adaptations de matériels agricoles, mais il avait préféré s'orienter vers d'autres Activités, et sa passion de la mer l'avait conduit à imaginer un engin susceptible d'être stable, et de franchir la vague .

Arrivés sur le terre plein du port à son extrémité, Charles DOUCET, nous attendait, et amarré au quai, un engin de forme cylindrique, épointé à l'avant Une forme aplatie à l'arrière, et un Cockpit, pouvant accueillir deux ou trois personnes .
En se faufilant à l'intérieur, on pouvait voir, que le TUBNAUTIC, était mû par un petit moteur à essence, qui prenait son aspiration via un tube, et un autre pour l'évacuation des Gaz, cela ressemblait étrangement à un mini SCHNORKEL, comme ceux qui équipaient les UBoat ALLEMANDS .
Trois sangles, qui s'accrochaient aux parois de l'engin et servaient de sièges; une timonerie, avec renvois, et un volant de direction, manette d'accélération inverseur de marche .
Le TUBNAUNIC, à priori n'était pas habitable, et il fallait se tenir assis le haut du corps à l'extérieur d'un mini baquet, un peu comme le font les KAYAKISTES, mais sans être pour autant sanglés .



Non sans appréhension, mais nous avions pris le parti JOJO, et moi de faire "comme si", nous avions donc pris place dans le TUBNAUTIC, qui ressemblait plus à un Mini Sous Marin qu'à un banal bateau, destiné à Palangrotter, ou à se faire bronzer la pastille comme nous disions alors .
Le ronron rassurant du petit moteur, nous avait vite entraîné vers la sortie du Port laissant à tribord, notre attachant PEDREGAL, interdit de pêche depuis belle lurette et ou devaient proliférer, et engraisser nos superbes, et adipeuses SALPAS .
Le TUBNAUTIC , était maintenant lancé, et se dirigeait vers MONTE -CHRISTO, comme chaque mois de Septembre, nous affrontions avec le Trouillomêtre à ZERO JOJO et moi, cette fameuse houle profonde arrivée sans doute des HABIBAS, mais peut être de plus loin .
Slalomant entre les Cageots, d'Oranges, les trognons de Choux, couches Culottes, et autres déversés alors depuis la décharge publique, avant son transfert au Petit Lac de triste mémoire le TUBNAUTIC, traversait résolument les vagues qui nous arrivaient, en nous rinçant copieusement au passage



. La sortie n'avait pour but que de nous faire apprécier la tenue à la mer d'un Engin hors du commun dans sa phase primaire .
Cramponnés aux Plats Bords du TUBNAUTIC, nous n'en menions pas large et il nous tardait que cela finisse, la curiosité oui, la témérité, non, trois fois non ! Du reste, à quoi cet engin aurait pu servir, comment mouiller une Palangrotte, comment prendre un bain etc ….?
Apres donc quelques évolutions, jusque devant KEBIR, rigoureusement interdit à la navigation de plaisance, longé la grande jetée ou venait se fracasser cette fameuse houle d'OUEST, nous abordâmes avec soulagement notre point de départ .

Ce fut la dernière fois que je vis Charles DOUCET, préférant et de loin mes Sorties sur mon SNIPE, ou sur mon DINGHY, qui lui ne traversait pas les vagues, mais les chevauchait du mieux qu'il pouvait .
Charles DOUCET, à déposé son paquetage depuis 1961 en HELVETIE, s'est construit son univers, à tenté m ais en vain d' intéresser des financiers à développer le TUBNAUTIC, dans une version habitable .
Ingénieur Hydraulicien fixé donc à GENEVE à la tête d'entreprises, je lui dois de présenter quelques Photos du TUBNAUTIC, baptisé MARAUDER, en souvenir de son bombardier



. Moralité……vous connaissez le Slogan d'un Grand Magasin Parisien Il se passe toujours quelque chose au …….. ! et bien là bas aussi il se passait toujours quelque chose
. La PASTERA de DEDE, n'en était elle pas un exemple, et c'était en 38 Mais il y avait aussi les PERISSOIRES que nous assemblions avec des Planches prélevées sur les palissades de terrains dits vagues .
Qui se souvient avoir vu, ou su qu'il y avait un TUBNAUTIC dans notre Port, que ce TUBNAUTIC, à viré les Iles HABIBAS, l'Ile PLANE, et qu'il à même été fréquenter les Eaux du Lac LEMAN ?

Pour ceux que cela pourrait intéresser, le Magazine " Le YACHT " N° 3803 Du 15 Décembre 1961, ainsi que " SCIENCE et VIE " N° 530 de Novembre 1961, ont consacré un reportage sur le TUBNAUTIC .
Merci à Charles DOUCET, de m'avoir permis d'illustrer le sujet, et qu'il m'excuse de lui avouer 46 ans plus tard, que je n'en menais pas large .

A plus peut être
Roger ALFONSI .







Nous voici en 2005. Je viens de retrouver chez mon frère une série de dispositives prises par mon père entre 1956 et 1959. Aujourd'hui dans la famille, plus personne ne dispose de moyen de projection et pour permettre à chacun de nous de revoir ces souvenirs il faudrait organiser un tour de rôle... Je me décide donc à prendre sur moi l'énorme boulot qui consiste à les numériser....

Quelle n'est pas ma surprise d'y trouver d'étranges photos que mon père avait baptisées "sous-marin ?"

Elles datent de 1958 et après confirmation de Roger, il s'agit bien d'une version "évoluée" du fameux Tubnautic lors d'une mise à l'eau qui avait attiré la foule...!