Les Ascendants de Jerome GROSSE

 

Je vais rapidement vous décrire la vie de mes ascendants et rapporter les faits importants du Duché de Lorraine et de la en France à chaque époque respective. La vie de leurs épouses est assez inconnue et pour les générations éloignées, je ne connais pas leurs origines.

Le premier document évoquant un Grosse est le nobiliaire universel de la B.N. à Paris. Il cite Josserand de Gross, vassal du Comte de Bar en 1221. Ces ascendants sont bien ceux de ma famille Lorraine.

Par contre mon premier ancêtre connu, Collin La GROSSE est né vers 1390 à Fromeréville en Meuse. Il épousa Jeanne Le LONG dit LEBEL. Il a du vivre la réunification du Duché de Bar à celui de Lorraine, en 1431. Il a vécu sous le règne des Ducs Robert I, Edouard III et Louis. En 1415, il a appris la mort à Azincourt des Ducs Ferri de Vaud‚mont et du Duc de Bar Edouard au service du Roi de France. En France règnent Charles VI et Charles VII. Le Duc Charles II de Lorraine né comme Collin en 1390, meurt en 1431. Collin mourut vers cette époque (avant 1446) dans son village natal. Son fils Didier La GROSSE dit CUNY a vécu sous le règne des Ducs De Lorraine et de Bar René I, Jean II, Nicolas et René II. Didier est n‚ vers 1419 à FROMEREVILLE comme le Duc René I de Lorraine. En juillet 1446, il s'est rendu à Hattonchâtel pour y recevoir une sentence concernant l'affirmation de son appartenance à la noblesse. Le Prévôt de CLERMONT lui avait intenté‚ un procès parce qu'il ne le reconnaissait pas comme noble et exigeait de lui le paiement d'impôts. Son épouse portait le nom de RONVAULX ou RONVAUX. Leurs enfants portèrent alors le nom de La GROSSE-RONVAUX pour les reconnaître des autres branches. Ceci était fréquent dans les grandes familles d'apposer à son nom celui de la mère.

RONVAUX me fait penser au village de RONVAUX en Meuse non loin de Verdun. Des recherches sont en cours. A sa mort vers 1475 à FROMEREVILLE, les Ducs de Lorraine furent chassés par Charles Le Témeraire.

 

Son fils Collin La GROSSE-RONVAUX est né vers 1470 à FROMEREVILLE. Le Roi de France Charles VII vient de mourir. En 1477 il a peut-être entendu les cris de la grande victoire du Duc René II sur le Duc de Bourgogne, à NANCY. Les villages de Boulay et Blâmont passèrent des Comtes de Salm aux Ducs de Lorraine. En 1480, le Duché de Bar fut réuni à la Lorraine. La Bataille de Saverne en 1525 vit le Duc Antoine gagner sur les Rustauds. Il épousa Thiénon BRADI qui est citée comme native de MORHANGE.

Cette ville de Moselle a été le berceau d'une famille GROSSE. On retrouve des documents de 1629 à 1635 dans les actes notariés de MORHANGE concernant des GROSSE propriétaires fonciers. Je n'ai pas fait encore de recherches dans cette région. Collin vers la fin de sa vie a vu l'affranchissement des Duchés de Lorraine vis à vis de l'Allemagne. En France, les événements marquants furent les morts de Louis XI et Charles VIII, les règnes de Louis XII et François I. En Lorraine se succédèrent les Ducs Jean II, Nicolas et René II. La date de sa mort est inconnue.

 

Son fils Didier Gigoult La GROSSE-RONVAUX est né vers 1530 à DUGNY en Meuse. Il connut les règnes des Ducs Antoine, François I, Charles III et Henri II de Lorraine. Il vit Metz, Toul et VERDUN occupés par la France en 1552. Hombourg fut vendue en 1572 au Duc de Guise, Faulquemont, Badonviller et St-Avold passèrent aux Ducs de Lorraine. En France ce furent les règnes de Henri II, Charles IX avec Catherine de Médicis, Henri III, Henri IV et Louis XIII. Henri de Guise décéda en 1588, Henri II en 1560. En 1555-1556, Didier fut en procès avec d'autres nobles du village de DUGNY contre des habitants n'acceptant pas leur affranchissement. Il se présenta en Juillet et Septembre 1581 devant les notaires du Bailliage de CLERMONT pour prouver sa noblesse. Le Duc de Lorraine avait chargé Didier Richier de vérifier les preuves de noblesse des familles Lorraines. Il put montrer la copie du procès fait par son grand père Didier. En 1599, il refusa de se présenter devant le Prévôt prétendant qu'il était noble. C'est toute sa vie qu'il dut défendre sa position de noblesse. Son épouse était Catherine Le MARECHAL. Il mourut vers 1610 à DUGNY.

 

Son fils Jean La GROSSE ou Von GROSS-RANSPACH vécut une période très dure et trouble. Il est né vers 1590 à DUGNY. Il dut quitter sa région natale de la Meuse. Son cousin fut anobli par Henri II de Lorraine en 1616. La Guerre de Trente Ans débute. Les Autrichiens envahissent le Duché en 1627. De terribles épidémies de peste déciment les campagnes en 1627, puis de 1630 à 1640. Elles firent plus de morts que les guerres. De 1632 à 1661 le Duché de Lorraine est occupé par les Français et en 1636 il est mis à sac. En 1632 le Bailliage de CLERMONT ou Jean habite, devient français par le Traité de Liverdun. Jean a du beaucoup endurer et il a du prendre les armes. Il est officier et commande des troupes de cavalerie. Défendant sa Lorraine, il devra fuir sa région vers RANSPACH dans le Bailliage d'Allemagne près de Sarralbe. Il a vécu sous le règne du Duc Charles IV de Lorraine. En France c'est le règne de Charles IV (né en 1614), le décès de François II en 1632, la prise de NANCY en 1633 par Richelieu et Louis XIII. Il se maria le 20 novembre 1652 à GRUNDVILLER avec Marie de la Veden. Vu son âge, on peut penser qu'il s'agit d'un remariage. Il vécut une grande partie de sa vie pendant la guerre de Trente Ans (1618-1638). Ce fut pour la Lorraine une catastrophe humaine et écologique. Les épidémies de peste s'y ajoutant firent que le nombre des victimes fut considérable, que l'économie fut détruite, que de nombreux villages furent à jamais détruits et que les forêts s'étendirent. Les troupes furent très nombreuses dans les villages puisqu'elles logeaient, on peut dire, chez l'habitant et se servaient de tout pour leur subsistance. Il est nommé comme adjoint militaire de la garnison de GRUNDVILLER-REMERING. Il habita d'abord RANSPACH et mourut vers 1677 à GRUNDVILLER. Les GROSSE perdirent leur titre de noblesse à partir de cette génération. Cette période est caractérisée par le début de la domination française sur le Duché de Lorraine.

 

Son fils Jean GROSSE est né en 1620 à RANSPACH et il vécut comme son Duc Charles IV jusqu'en 1675. Il vécut sa jeunesse en pleine guerre de Trente Ans (1618-1638). Le Duché de Lorraine revint à son Duc sauf le Bailliage de CLERMONT. Dun et Stenay devinrent Lorrain au Traité de St Germain en 1641. Charles IV rentra en Lorraine de 1659 à 1670 . En 1648 l'Allemagne cède Metz, Toul et VERDUN à la France au Traité de Westphalie. Thionville en 1659 est française. Louis XIV donne le CLERMONTOIS, Dun et Stenay à Condé.

La France acquiert de nombreuses possessions: Sierck, Gorze, Delme, Sarrebourg et Phalsbourg au Traité de Vincennes en 1661,les Comtés de Sarrewerden et Sarrebruck, la Seigneurie de Bitche, Hombourg, Boulay, Forbach, Puttelange, Sarreguemines et Dieuze en 1679,la Franche-Comté en 1678 par le Traité de Nimègue. Cette période est entrecoupée par de très nombreuses guerres: d'Espagne de 1648 à, 1659, de Hollande de 1672 à 1678. De grandes batailles ont lieu: 1643 Rocroi,1644 Fribourg, 1644 Nordlingen,1648 Lens. En France on assiste, à la mort de Richelieu l'artisan de la réunification de la Lorraine à la France, de Louis XIII en 1643 et de la Régence d'Anne d'Autriche. A sa mort, Jean vit arriver Charles V comme Duc de Lorraine en 1675. A GRUNDVILLER on ne compte que quelques habitants en 1661. André de JEGER, le Gouverneur de Sarralbe et Seigneur en partie de GRUNDVILLER est anobli en 1668; il vient habiter le village. C'est le début d'une alliance avec cette grande famille noble qui conduira les GROSSE à posséder une grande partie du ban de GRUNDVILLER.

Durant cette période près de 1400 habitants de la région de Sarreguemines partent vers le Banat (provinces de nos jours entre la Roumanie et Hongrie) pour aspirer à de meilleurs jours. Jean habita REMERING puis GRUNDVILLER à partir de 1665. En 1659 il fut parrain d'un enfant de Valentin Heck. Le nom de GROSSE apparaît la première fois dans les registres paroissiaux connus de nos jours. Il était tisserand en lin et cité comme lieutenant du maire en 1665. En 1664 il assiste au baptême d'un enfant d'une grande famille les de Mussy avec son frère Dominique. Son épouse vers 1677 à GRUNDVILLER.

 

Son fils Frédéric né vers 1650 connut le règne du Duc Léopold. Il subit le terrible hiver de 1709. En France c'est la mort de Louis XIV en 1715 avec la Régence du Duc d'Orléans. Les guerres continuent avec celles de Succession d'Espagne de 1701 à 1713, de l'occupation de Nancy par la France de 1702 à 1714. Frédéric fut Chasseur (de nos jours le garde chasse)pour le compte du Duc de Lorraine dans les forêts de GRUNDVILLER. Il fut également Maire de GRUNDVILLER de 1705 à 1716. Le 21 mars 1704, il reçut une lettre du Pape Clément XI, lui accordant les Indulgences Plénières . Il s'occupait de la Chapelle Ste Anne à GRUNDVILLER avec son frère Hubert. Elle servait de lieu pour les événements familiaux ainsi que lieu de sépultures pour la famille. Il épousa Anne Marie FRIDERICI vers 1687, celle-ci mourut le 23 avril 1709. Le 19 novembre 1709 il se remaria avec Marguerite KREBS à GRUNDVILLER. Le 17 septembre Chapelle Ste Anne de GRUNDVILLER à coté de sa première épouse.

 

Son fils Jean dont la date de naissance est inconnue, aurait pu voir le Duc Léopold habiter Lunéville en 1729. Il vécut sous le règne du dernier Duc de Lorraine François III. Celui-ci abandonna les Duchés de Lorraine et de Bar en 1737 après son mariage avec Marie Thérèse d'Autriche en 1736. Il fut sacré Empereur d'Autriche sous le nom de François I. En France c'est le règne de Louis XV, les guerres de Succession de Pologne, de Succession d'Autriche et de Sept Ans. Il épousa à REMERING Anne Odile KREBS de BINING. Il meurt le 11 mars 1751 à ROHRBACH.

 

Son fils Marc né le 15 décembre 1743 à ROHRBACH. L'ancien Roi de Pologne Stanislas Leszcynski vient de mourir. Marc fêta le rattachement de la Lorraine à la France en 1766. Notre région se divise en 32 Bailliages et c'est à NANCY que siège le Parlement de Lorraine. Il a du souffrir l'année 1788 ou la famine sévit. Le 7 février, il connut les élections aux Etats généraux et les cahiers de doléances. En France c'est le règne de Louis XVI. En Lorraine, la mort de Louis XVI et la chute de Robespierre n'entraînèrent pas une agitation aussi grande que dans d'autres départements. Il connut en 1790 la formation des départements de la Moselle, Meurthe, Meuse et Vosges. Il épousa le 8 février 1774 à RIMLING Barbe ROHRBACHER. Marc décéda le 12 mars 1794 à ROHRBACH, son épouse

le suivit dans la mort le 23 mars.

 

Son fils Thiébaud né le 9 janvier 1775 à ROHRBACH, vit à son adolescence, l'enrôlement de volontaires pour combattre l'Autriche et la Prusse. Il du entendre parler de la victoire de Valmy en 1792. La défaite arriva à Leipzig en 1813 et de 1814 à 1815: Prussiens, Russes et Autrichiens envahirent la Lorraine. Ces troupes se livrèrent à des brigandages et le souvenir des Cosaques devait lui servir à faire peur à ses enfants. Il vécut le démarrage de l'agriculture avec les conseils de Mathieu de Dombasle( né et mort à NANCY, 1777-1843). Mathieu de Dombasle est le créateur d'une charrue qui a contribué au développement de l'agriculture scientifique. En France nous sommes en pleine Révolution. Il épousa à HOLVING le 4 septembre 1796 Anne marie SCHWEITZER de REMERING. Thiébaud meurt le 15 janvier 1855 à REMERING.

 

Son fils Antoine Thiébaud né à REMERING le 26 septembre 1813 fêta le centenaire du rattachement de la Lorraine à la France de 1766, un grand défilé eut lieu à NANCY le mardi 17 juillet 1866. Il connut le début de l'exploitation du bassin houiller de la Sarre et le développement de l'industrie métallurgique dans la vallée de la Moselle. Ce fut aussi le d‚but des premières lignes de chemin de fer. Une mauvaise nouvelle tomba le 4 Août puis le 6 Août 1870 avec les défaites françaises de Wissembourg, Forbach et Froeschviller. Ce fut un dur coup pour sa famille car les troupes allemandes envahirent rapidement notre région. De nouveau, on entendit parler de récoltes détruites, de maisons pillées, de réquisitions et de

contributions énormes de guerre. L'administration allemande dirige le pays. En France nous vivons le Consulat et l'Empire avec Bonaparte, puis Napoléon I, puis les règnes de Charles X et Louis Philippe. Il épousa le 13 avril 1847 à HONSKIRCH Catherine SCHNEIDER. Celle-ci à pour cousins les Schneider du Creusot. Cette grande famille d'industriels avaient comme Catherine, leurs ancêtres à Honskirch en Moselle. Catherine a eu pour cousin Eugène Schneider, le fondateur du Creusot en 1836. Antoine Thiébaud décède le 20 septembre 1895 à REMERING.

 

Tous ces GROSSE furent des propriétaires, des laboureurs, des maires et leur famille était nombreuse. La génération suivante porte une rupture profonde par rapport aux autres générations. Le départ vers la grande ville ne leur donna que d'humbles métiers: cordonniers le plus souvent. Leur vie fut dure et les guerres les coupa définitivement de leurs cousins de REMERING.

 

Son fils Antoine n‚ le 19 Août 1852 à REMERING ne fit sans doute pas la guerre de 1870,il avait tout juste 18 ans. Il ne resta pas en Lorraine Allemande puisqu'il partit pour NANCY. Les Lorrains brutalement arrachés à leur pays quittèrent en grand nombre leur pays natal. Ils vinrent habiter la Lorraine française. Ceux qui restèrent, gardèrent fidèlement l'amour de la patrie absente et pendant les 48 ans qu'a duré leur martyre, ils conservèrent toujours l'espoir de leur délivrance. Ce départ ne réussit pas à Antoine, il mourut jeune en laissant une famille dans des conditions très précaires. Il a vécut la période de l'évolution industrielle de sa région. C'est la grande époque des meubles Majorelle, des vases Gallé et Daum, des vitraux de Gruber, des pâtes de verre Walter et des grès Mougin.

Tout cela réunit dans ce grand mouvement de l'école de NANCY. Peu de ces merveilleux objets durent entrer dans sa maison. Il était loin le temps de la richesse des GROSSE, loin la terre natale. Antoine fût plongé dans la vie de la ville avec son métier de cordonnier. En France ce fut le règne de Napoléon III puis l'avènement de la 3ème R‚publique avec Gambetta et Thiers. Il épousa Barbe MATHIS de Niedaldorf en Allemagne le 10 mai 1884 à REMERING. Il décède le 27 janvier 1892 à NANCY à 40 ans.

 

 

 

 

 

Et puis des GROSSE, j'en ai relevé des milliers, la plupart anonymes. D'autres ont laissé quelques traces, par exemple mes cousins: Nicolas GROSSE (1736-1820) qui fut Licencié en philosophie, Docteur en Beaux-arts et Professeur de géographie et d'histoire au Collège Royal de l'Université épiscopale de Strasbourg; le Chanoine Paul GROSSE Curé d'Ancy puis prédicateur de la Cathédrale de Metz; Jean Baptiste GROSSE Bailli de SCHWARZACH sur le Rhin, Hanns GROSS Juge de GRAZ en Autriche qui chercha toute sa vie à porter le nom de GROSS-RANSPACH et les titres de noblesse de cette famille et qui fut l'inventeur de la criminologie moderne et puis sans doute le plus extraordinaire personnage de la famille Otto Gross, le brillant professeur de neuropsychiatrie de Graz qui fut le plus turbulent disciple de Freud et un précurseur de la vie moderne.

 

 

 

Le patronyme GROSSE à travers les siècles

Notre nom n'a guère évolué au fil du temps. De La GROSSE nous en sommes à GROSSE. Le patronyme La GROSSE se retrouve depuis le 14ème siècle dans de nombreux textes. Relié aux armoiries de la famille, on peut supposer la thèse de la "grosse" ferme (avec plusieurs socles de charrue). En aucun cas il ne faut le rapprocher de GROSS en allemand. Notre nom a été suivi de RONVAUX, sans doute le nom du village situé en Meuse et qui devait caractériser une famille dont l'ascendance maternelle était originaire de RONVAUX en Meuse. On trouve également des GROSSE dit Cugny et dit Andrieu. Le patronyme a évolué vers le milieu du 17ème en Von GROSS-RANSPACH: c'est peut-être l'époque du départ vers le bailliage d'Allemagne. Ensuite on trouve toutes les orthographes françaises ou allemandes du nom: GROS, GROSS, GROSZ et GROSSE.