Der Blaue Reiter

(en français le Cavalier bleu), groupe d'artistes fondé à Munich, en 1911, qui marqua une étape dans l'évolution de l'expressionnisme. Sans règles strictes, ce mouvement reposait toutefois sur l'Almanach du Blaue Reiter, rédigé par ses fondateurs, Wassily Kandinsky et Franz Marc et contenant des écrits sur la peinture et la musique. Paul Klee, August Macke et le peintre russe Alexï von Jawlensky se joignirent au groupe. Certains peintres russes (Natalia Gontcharova, Kazimir Malevitch, etc.), des artistes fauves ou proches du cubisme et des expressionnistes du groupe Die Brücke participèrent à leurs expositions de 1911 à 1912.

Le nom du groupe vient des chevaux bleus des tableaux de Marc et des cavaliers vêtus de bleu des œuvres de Kadinsky. Comme le groupe Die Brücke, Der Blaue Reiter rejetait les conventions académiques et la recherche d'une expression réaliste. Héritier du mouvement symboliste, le groupe célébrait la force de l'instinct et revendiquait l'expression de ce que le catalogue de leur exposition décrivit comme leur "!nécessité intérieure!".

Der Blaue Reiter s'intéressa particulièrement aux affinités entre la peinture et la musique (le compositeur Arnold Schoenberg participa aux expositions du groupe) ainsi qu'aux rapports avec le théâtre. Dans ce domaine et bien après sa dissolution au début de la Première Guerre mondiale, il eut une influence certaine sur le Bauhaus, où Kandinsky et Klee enseignèrent par la suite.